Dean Winchester ?! NO WAY |with dean|* - Page 3



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Facebook  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dean Winchester ?! NO WAY |with dean|*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Dean Winchester ?! NO WAY |with dean|*   Sam 31 Oct - 0:21

    La vie n'avait sans doute pas était faite pour être facile, elle n'était qu'un long chemin parsemé d'embûches, d'obstacle qu'on devait surmonter pour avancer, toujours et jusqu'à la fin, une fin que chacun d'entre nous connaissait; la mort. Au final, c'était presque pitoyable de ne vivre que pour mourir au bout du chemin, c'était nul d'avancer dans une direction vaine et sans espoir, c'était nul de lutter contre toutes les épreuves de la vie pour au final n'avoir comme seul récompense que la mort. Après tout ce que j'avais vécus, j'aurais au moins pu m'attendre à une mort calme et paisible, sans souffrance mais je n'étais pas fais pour ça apparemment. La vie s'était décidé à être toujours dure avec moi, pas seulement avec moi en fait, toute ma famille avait des problème avec la vie, elle en faisait voir de toutes les couleurs aux Winchester, nous n'avions jamais eu la vie toute rose et les choses semblaient ne pas vouloir s'arranger, les années passaient et la route était toujours la même, alors qu'on pensait qu'avec les temps, les choses deviendraient moins dures, qu'elles seraient toujours un peu compliquées après tout c'était comme ça la vie de chasseurs, mais avec l'habitude on aurait vraiment pus penser que la routine s'installerait et qu'il ne pourrait rien nous arrivé de pire, mais nous avions tord et après la mort de notre mère, la mort de notre père, la mort de Sam que j'avais évité d'un séjour en Enfer, voilà que nous étions face à l'apocalypse et à Lucifer, voilà que tout ça était de notre faute et qu'aujourd'hui, parce que nous avions commis cette faute nous ne pouvions plus baisser les bras, nous ne pouvions pas abandonner, ça aurait était trop lâche de tout laisser tomber parce que nous n'avions plus envie de nous battre. Je n'avais plus envie de me battre, ça c'était un fait on-ne-peut-plus vrai, j'en avais marre de me battre encore et encore alors que je connaissais déjà l'issue de tout ça je savais bien que j'allais mourir, c'était assez prétentieux de penser le contraire, de se dire « pas de soucis j'vais buter Lucifer et m'en sortir », et puis même si je m'en sortais de ce combat là, il y en aurait un autre qui me tuera. Remarquez, qu'est-ce qu'il y aura après Lucifer ? Est-ce que quand Lucifer sera vaincu les démons oserons encore mettre les pieds sur terre ? Est-ce qu'on pourrait pas être juste débarrassé du mal qui vit sur notre terre, ne serait-ce pas possible que comme dans un jeu vidée, quand le « boss de fin » est vaincu, tout le monde puisse vivre normalement ? Sans tout le mal que l'on rencontre sans arrêt dans le jeu ? J'en sais rien, mais la vie n'est pas un jeu, on ne peut pas repartir après un game over, on ne peut pas mettre en pause le temps de se changer les idées, on est obligé de continuer encore et pour toujours, les choses ne s'arrêtent pas. On détruit un démon et y en a toujours un nouveau à affronter, ainsi va la vie. Quand on est chasseur, quand on passe notre temps sur les routes à chercher les monstres que tout le reste du monde fuient, on avait pas le temps d'avoir la vie dont on rêve on ne pouvait pas avoir une petite amie qui deviendrait notre femme et avec qui on aurait des enfant, c'était complètement incompatible, c'était pour ça que je ne pouvais pas rester parce que ma vie et là vie que je rêvais d'avoir avec Jaelyn étaient juste incompatibles, je savais que je n'avais rien de bon à lui apporter, je savais que je ne pouvais pas être l'homme qui serait toujours auprès d'elle et je savais que pour moi la route serait courte, la fin arriverait tôt, peut être même beaucoup trop tôt. Je voulais pas laisser Jaelyn souffrir parce que j'allais mourir, mais je ne voulais pas non plus laisser Jaelyn souffrir parce que j'étais qu'un pauvre nul incapable de lui offrir le peu de ce que pouvais lui offrir. Quoi que je dise, au fond j'avais forcément un petit quelque chose à lui apporter un peu de mon amour aussi bancale soit il, je voulais lui donner mon amour si en retour je pouvais recevoir un peu du siens, je voulais qu'elle devienne la lumière sur mon chemin, celle qui éclairera mon chemin me permettant d'éviter pus facilement les obstacles, celle en qui je trouverais le courage de continuer tout en sachant que je vais vers la mort. J'avais besoin d'elle pour aller plus loin et pourtant tout ce que je faisais pour le moment c'était la repousser, essayer de la faire fuir, espérer qu'elle finirait par penser que je ne suis qu'un pauvre type qui ne la méritait pas, c'était exactement ce que j'étais, mais peut être que j'avais une chance de devenir quelqu'un de bien à ses côtes, je pourrais faire des efforts, j'aimerais qu'elle soit la femme qui me ferait changer, qui me ferait voir les choses autrement, une femme qui serait à mes côtés jusqu'au bout parce que mon Dieu j'avais vraiment besoin d'elle, je le sentait au fond de mon cœur et savoir que toutes les conneries que je disais l'éloignai de moi, ça me faisais un mal de chien, j'avais l'impression que la perdre me serais fatal et qu'au contraire, rester à ses côtés me permettrais de vivre encore et peut être pour toujours. C'était pour ça que je trouvais l'amour vraiment nul et débile, il nous faisait vraiment penser des truc bizarre et irrationnel, c'était énervant, mais c'était beau aussi, on avait envie d'en profiter, on pourrait se sentir vivant si seulement on ne gâchait pas tout avec des paroles stupides, j'avais cette fâcheuse manie de toujours tout envoyer en l'air, faire n'importe quoi, dire n'importe quoi et j'arrivais à un point où maintenant il fallait que je me justifie. Pourquoi est-ce que j'allais mourir ici ? Pourquoi est-ce que je ne me voyais pas aller plus loin, c'était difficile à expliquer. Jaelyn s'était éloignée pour savoir sur le banc, moi je n'avais pas bougé, pas même après qu'elle m'ai poser toutes ses questions, il fallait d'abord que je réfléchisse à quoi lui dire ... Je ne pouvais pas lui dire simplement que Lucifer était en ville et que c'était lui qui allait me tuer, elle m'aurais pris pour un taré, un type juste bon a interner ... Au bout de quelques minutes, une peut être deux, je rejoignais Jaelyn sur ce banc toujours sans rien dire, je me contentais de prendre sa main, de la serrer dans la mienne le regard encore posé dans le vide, le temps de trouver les bons mots, ce qui était réellement plus difficile qu'on ne peut l'imaginer au bout de quelques secondes je reposais mon regard sur l'océan envoutant de ses yeux, avant d'ouvrir enfin la bouche.

    « J'ai fais des erreurs, de grosses erreurs et maintenant il faut que je les répare,mais c'est compliqué et dangereux et je peux pas laisser tomber parce que ça ne se fait pas, je voudrais pas passer encore plus pour un gros lâche … Mais est-ce que ça a vraiment de l'importance ? Après tout je ne sais pas moi même ce qui va se passer mais qu'importe le nombre de jours qu'il me reste je … -Grande inspiration- Je veux les passer à tes côtés, je veux passer se temps à essayer de construire quelque chose avec toi et c'est ça le plus important ... »

    C'était bien la première fois de toute ma vie que je disais quelque chose d'aussi bizarre à une femme, c'était presque beau et romantique, c'était presque bien dit, c'était presque pas du tout le genre de phrase que j'avais l'habitude de dire, ça changeait des insultes que j'avais pour habitude de sortir, ça changeait des conneries aussi que je disais habituellement et ça avait eu du mal à sortir, c'était plein d'hésitation, faut dire qu'il est pas né le mec capable de dire un truc pareil sans aucune hésitation, avec assurance et classe, le tout avec sincérité, car c'était de loin le plus important. J'avais été sincère, je pensais chacun des mots que j'avais prononcé, c'était ça la force de l'amour c'était bien l'amour qui me donnait envie de rester auprès de cette femme autant que le temps pourrait me le permettre, c'était l'amour qui me donnait l'impression que dans les bras de Jaelyn j'étais capable de survivre à n'importe quel épreuve parce qu'elle était celle qui rythmais les battements de mon cœur elle étais celle qui me permettais d'imaginer des lendemains plus beau, elle était celle qui me donnait envie que le temps passe le plus lentement possible pour me permettre de passer plus encore que l'éternité à ses côtés ...

    Ne vouloir qu'elle et rien qu'elle pour le restant de mes jours, est-ce que ça ne ressemblait pas un peu trop au début trop commun d'une demande en mariage ? C'était certainement le cas, mais c'était pas demain la vieille que j'allais arrivé en tenue de manchot (Parce qu'elle n'aime pas les pinguins) pour lui demander sa main alors c'était juste une façon de dire ce que je pensais, je ne voulais qu'elle. Il n'y avait rien d'autre à ajouter. Je n'avais pas besoin d'une autre femme si elle, elle était à mes côtés, elle n'était pas comme toutes les autres que j'avais rencontré sur mon chemin, elle était elle même, elle était belle elle était simple elle était ce que n'importe quel homme rêvait de trouver cette femme si parfaite et je ne parle pas que du physique ! Elle était drôle, souriante, gentille, à l'écoute, sensible tout en étant forte, têtue et quelques fois un peu enfantine. Elle rougissait au moindre compliments et faisait mine de s'énerver et de bouder, mais très vite son sourire reprenait le dessus. Elle était si belle et si naturelle à la fois, elle était tellement parfaite, c'est le seul mot qui me venait à l'esprit quand je pensais à elle, encore les effets stupide de l'amour, personne n'est parfait, à part Dieu il paraît, enfin ça après c'est Mickey 3D qui ledit, pour ce que j'en sais moi, j'ai pas non plus l'impression que Dieu soit parfait, après c'est les gens qui le mystifie sans vraiment savoir de quoi on parle, mais déjà rien qu'à voir ses anges, j'ai du mal à imaginer Dieu en être parfait, j'imagine surtout un gros connard, mais c'est un peu hors contexte alors revenons à Jaelyn avant que la folle d'écriteuse ne parte encore dans un de ses délires, je disais donc, Jaelyn semblait être parfaite, ses étreintes et ses baisers qui ne semblait ne pas vouloir s'arrêter, ho non, je ne voulais pas qu'ils s'arrêtent, j'aurais pu l'embrasser pendant des heures durant (Attention, crampe de la langue et déshydratation ><) sans jamais m'arrêter, parce que c'était juste magique comme instant ça n'avait rien à voir avec ce que j'avais connu auparavant, parce qu'embrasser quelqu'un par amour et embrasser quelqu'un juste comme ça, c'était vraiment différent, ça n'avais rien à voir, c'était tellement mieux, tellement indescriptible ... il n'y avais pas que ça qui était magique tout en elle l'était, ses caresse ou le simple fait qu'elle plonge ses yeux dans les miens, c'était étrange, mais tellement agréable. Elle me demanda de répéter ce que je venais de dire, ce qui me décrocha un petit sourire, maintenant que c'était sortit une fois, je pouvais le ressortir des millions de fois si elle le désirait, se serait toujours aussi sincère.

    « Je ne veux que toi, Jaelyn Miller .... »

    Sur cette phrase un peu répétitive, je recommençais à embrasser la magnifique Jaelyn, encore et aussi longtemps que la vie me laissera le faire, j'embrasserais Jaelyn, parce que je me sentais si bien, quand elle était dans les bras, quand nos langues s'entrelaçaient, je ne vous cacherais pas que si ça allait plus loin qu'un simple baiser, ce serait encore mieux, mais bon, il faut savoir se contenter du minimum pour savourer le maximum quand il arrive ! Et le maximum avec Jaelyn c'était vraiment le pied ! En même temps, le maximum c'est le sexe et le sexe c'est la vie et comme Jaelyn c'est ma vie, imaginez les deux réunit, enfin passons parce qu'on s'égare encore …

    Ho oui monsieur Winchester serait sage, très sage pour mériter une Jaelyn complètement nue ! Les hommes … Décidément on ne nous change pas ! Pervers à souhait, est-ce vraiment mal ? Je n'en ai pas l'impression, après tout les femmes sont pareilles je suis sûr ! Qu'elle femme ne rêve pas de voir un beau mec nu ? Namého ! Moi j'y crois pas, elles ne sont absolument pas des petite saintes et même, j'ose espérer que Jaelyn aimerait me voir nu quand même, je serais vexé sinon ! Enfin bon, je luis souris encore avant de l'embrasser encore une fois, à croire que j'étais bon qu'à ça se soir, et l'auteur pense qu'il n'est pas nécessaire de s'attarder d'avantage sur ce passage. De toute façon, l'auteur à vraiment décidé d'écourter le Rp.

    Décidément il allait vraiment falloir que j'arrête de sous estimer les filles, parce qu'à chaque fois que je le fais je m'en prend plein la tronche, ou entre les deux jambes, tout dépend des filles, enfin j'ose espérer que Jaelyn n'avait pas envie d'abîmer cet endroit là après tout si je ne voulais qu'elle comme je l'avais si bien dit, elle en était la première bénéficiaire ! (L'écriture vient de se lever, mais elle va vite retourner au lit, c'est promis). Bref, je m'étais retrouvé par terre comme un con et pour couronner le tout je m'étais mordu la langue aussi comme un con et pas qu'à moitié en plus ! Et en plus maintenant Jaelyn se foutait presque de ma tronche, ce qui au fond était compréhensible vu que maintenant j'avais vraiment l'air d'un gros con. Enfin bon au final, quand elle me tendit la main pour m'aider à me relever, je fis en sorte qu'elle me tombe littéralement dans les bras, alors on pouvait dire que j'étais plus ou moins gagnant dans cette histoire. Pour se faire pardonner, j'étais sûr que Jaelyn avait de très bon moyen de persuasion, rien que son grand sourire qu'elle me fit, suffisait presque à la pardonner ! Presque parce qu'au fond je ne lui en voulais absolument pas évidemment ...

    « Hum, oui, c'est fort probable, mais pour te faire pardonner il va falloir faire quelques efforts en plus ... »

    Le goût du sang, c'est jamais très agréable, mais on l'oublie très vite lorsqu'on embrasse la belle Jaelyn Miller, ce goût désagréable s'évanouit au profit d'une saveur tellement appréciable qu'on ne s'en lasse pas bien au contraire, on ne désire plus qu'une chose : que ça continue encore et encore … Jaelyn se redressa, je ne pus que suivre le mouvement rien que pour ne pas lâcher ses lèvres, rien que pour continuer à la serrer dans mes bras, elle commençait à enlever ma veste et bien sûr je la laissait faire ! Ça va de sois, ce serait vraiment nul de ne pas se laisser faire dans un moment pareil, moi j'étais toujours partant pour un deuxième round, même par terre dans les vestiaire d'un bar un peu pourrav' dans une ville l'étant tout autant si ce n'est plus, finalement ma veste tomba une nouvelle fois sur le sol et j'aurais pu faire en sorte de me retrouver au dessus, mais je fus coupé dans mon élan par Jaelyn qui s'arrêta pour plongé son regard dans le mien avant de me reprocher de m'être laissais faire, bah à quoi elle s'attendait, j'allais quand même pas la repousser, ça se fais pas voyons ! Et elle attrapa mon poignet pour regarder l'heure sur ma montre avant de m'annoncer qu'il ne lui restait plus que dix minutes avant de reprendre le boulot, et qu'elle n'était pas un lapin, rho, c'est mignon pourtant les lapins … et dix minutes à l'embrasser ce n'était pas assez, je voulais l'embrasser toute une vie moi …

    « Dix minutes ? On s'en fout, demain tu retournera bosser … ça sert à rien de s'y remettre vu que demain tout recommencera ... »

    On recommençais à s'embrasser, avant que je me recule moi même, pour regarder ma montre à mon tour et de la reculer de deux heures dans un sourire avant de déposer un baiser sur ses lèvres le visage toujours proche du sien, je repris la parole.

    « Voilà … Il te reste deux heures et dix minutes maintenant ... »

    Et je recommençais encore à l'embrasser, ce serait tellement plus simple s'il suffisait de reculer l'heure de deux heures pour que le temps plus même soit reculé, malheureusement, ça ne marchait pas comme ça, c'était vraiment dommage, dix minutes c'était tellement court, je n'avais vraiment pas envie de devoir me séparer de Jaelyn peut être parce que j'avais tout simplement peur de ce qui allait se passer par la suite, après cette soirée, comment se dérouleront les choses ? J'en savais fichtre rien, c'est bien pour cette raison que je ne voulais pas que la soirée se termine, je ne voulais plus être loin de Jaelyn …

    L'amour, c'était étrange comme sensation, ça vous prenez dans les veines, faisait bouillonner votre sang et battre votre cœur bien trop vite, on aurait pu croire qu'il allait lâcher et que d'une minute à l'autre on se retrouverait par terre complètement mort, mais non, il continuait à battre, trouvant son rythme il arrêtait de s'accélérer, il battait juste grâce à la personne dont vous étiez amoureux et la perdre serait sans doute fatal, c'était beau et dur à la fois et au final, je me demandais pourquoi j'avais passé toute ma vie à le renier, à quoi avait servies toutes mes barricade ? Pas à grand chose, elles étaient tombées en l'espace d'une courte soirée et maintenant je ne voulais plus le renier, je voulais le vivre encore et encore, jusqu'à la fin de mes jours, je voulais vivre au côtés de Jaelyn et mourir à ses côtés, mais la raison est plus forte que le cœur et elle nous ramène parfois à la réalité, l'amour est dangereux, pour elle comme pour moi, elle risquait sa vie à cause de mon amour et ce n'était pas juste, elle allait devenir une nouvelle cible potentielle pour les démons, ces connards qui veulent me détruire, je ne pouvais pas laisser faire ça, mais que faire alors ? Partir, ne jamais donner de nouvelles, passer pour un lâche, souffrir, mais la savoir en vie et en sécurité ? C'était un choix difficile à faire et encore une fois, mon corps et mon cerveau n'étaient pas d'accord, le cœur me disait d'envoyer chier les démons et de rester aux côtés de Jaelyn, mon cerveau me disait de m'occuper des démons d'abord et après si je suis encore en vie on verra, mais il ne faut pas oublier le petit frère, bizarrement, le cœur approuve ce fait, ne pas laisser tomber le petit frère, on peut très bien avoir les deux, ça ne semble pas poser de problème au cœur, et le cerveau s'en fiche du moment que je m'occupe de mes devoirs, quelle grosse emmerde que le corps humain !

    Et soudain la porte des vestiaires s'ouvrit et un jeune homme passa la porte dans l'ouverture de la porte, apparemment il était temps de se quitter, pour toujours ou pour quelques heures, j'en savais rien, je ne savais toujours pas ce que je devais faire et j'avais l'impression que quelque soit mon choix, il serait forcément mauvais, c'était agaçant. Le dernier baiser de Jaelyn me fit horriblement mal au cœur, parce que j'avais comme l'impression que j'allais écouter mon cerveau et que se serait définitivement le dernier baiser, parce que non, je ne voulais pas risquer sa vie pour mes conneries, elle ne méritait vraiment pas ça …

    « Ok ... »

    Réponse courte et nulle, mais que dire de plus quand on sait qu'on ne rappellera pas, qu'on ne reviendra pas et qu'on passera encore pour le pire des crétins que la terre n'ai jamais porté ? Désormais, chaque battement de mon cœur semblait être douloureux, comme s'il me punissait de ne pas l'avoir écouter … L'amour est dévastateur … C'est un fait.

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com
avatar

Jaelyn N. Miller


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Dodixe
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Leighton Meester
✾ MES CRÉDITS : Dodixe & LJ
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 18/07/2009
✾ MES MESSAGES : 1192

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 26 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Serveuse & Chasseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Dean Winchester ?! NO WAY |with dean|*   Mar 3 Nov - 5:56

    La mort, c’était la destination de toute personne vivant sur cette terre et dire que Jaelyn l’avait frôlée d’un pouce, d’un cheveu ! Elle se souviendrait à jamais du jour où elle respirait avec difficultés dans les bois, que du sang coulait lentement le long de sa joue, sortant directement de sa bouche. Cette horrible envie de crier, cette horrible envie de mourir dés maintenant parce qu’elle savait pertinemment que là elle allait mourir lentement et dans une douleur atroce. Elle sentait la douleur sans nom qui détruisait et paralysait son corps tout entier alors qu’elle venait de se prendre un coup de poignard dans le ventre par le démon qui l’avait exécutée. Elle se souvenait de chaque inspiration qui devenait horriblement pénible, difficile, trop difficile. Puis le cri de douleur qu’elle avait poussé, les larmes qui l’avaient accompagnés comme un éco au mal qu’elle ressentait. Ce cri qu’un ange avait entendu, cet ange qui lui avait sauvé la vie alors qu’elle avait mentit. Elle n’allait pas aller voir ses parents comme promis, elle ne voulait pas de leur pardon, elle voulait seulement vivre et cet ange lui avait accordé la vie, une seconde chance pour qu’elle continue son chemin dans ce monde. Il lui avait offert une seconde chance, à elle alors qu’elle lui avait mentit ouvertement parce qu’elle ne pourrait jamais pardonner à ses parents d’avoir été aussi horribles avec elle. Elle ne pouvait pas le supporter ! Elle ne pouvait pas les accepter après tous ce qu’ils lui avaient fait, elle n’était pas assez forte… Et si elle était morte ce jour là ? Elle n’aurait jamais connu Dean Winchester, elle ne serait jamais tombée amoureuse de toute sa vie. Elle n’aurait jamais connu l’amour avec un grand, un géant « A ». Elle n’aurait jamais le plaisir que procure un baiser de son bien-aimé, elle n’aurait jamais sourit autant, rougit autant, rit autant, elle n’aurait jamais trouvé sa place en ce monde qu’elle aurait de toute façon quitté trop tôt. C’était bien lorsqu’elle repensait à sa possible mort qu’elle se disait que la vie qu’elle avait encore aujourd’hui était un don du ciel et que Dean était… Dean. Elle ne pouvait s’imaginer sa vie ayant pris fin sans avoir fait la connaissance du seul homme qu’elle avait jamais aimé autant que ça. Alors il ne pouvait pas, il n’avait pas le droit de dire qu’il allait mourir à Ellington car elle, elle y vivait et vivre sans lui n’était plus vraiment possible. Il n’avait pas le droit de dire qu’il allait mourir, il n’avait pas le droit de mourir ! Il devait rester en vie, il devait l’embrasser, l’aimer et la protéger et si une personne quelconque en voulait à sa vie, qu’il vienne voir Jaelyn Miller pour qu’elle lui botte les fesses plutôt que de toucher un tant soit peu à son homme ! Elle allait lui faire un deuxième… Elle allait lui ôter toute envie de toucher Dean Winchester ! Ni même de penser a lui ! Enfin, ces paroles l’avaient quand même chamboulées, elle ne comprenait strictement au charabia que lui sortait Dean et plus elle y pensait, plus elle se disait que celui-ci avait beaucoup trop de choses à lui cacher pour qu’ils puissent se faire entièrement confiance lui et elle. Mais après tout, elle non plus n’était pas entièrement franche ! Elle ne lui avait pas dit qu’elle était chasseuse, elle n’avait pas parlé de ses parents, de son oncle et de sa tante, elle n’avait même pas parlé de son appartement ! Il ne savait pas l’adresse où elle habitait, tout ce qu’il avait c’était un nom et un prénom qu’il aurait peut-être pu penser faux ! Il avait un numéro de téléphone qui aurait très bien pu être faux lui aussi, il avait un âge, il avait quelques anecdotes sur elle mais rien de plus, il ne savait strictement rien sur elle lorsqu’on y pensait vraiment ! Il ne savait pas qu’elle était chasseuse, qu’elle avait toujours une arme sur elle, qu’elle aimait beaucoup les pâtes à la carbonara et qu’elle était plus qu’en froid avec ses parents, qu’elle était londonienne et donc d’origine anglaise. Non, elle n’était pas une américaine pure souche mais plutôt une anglaise ! Il ne savait presque rien d’elle et pourtant il était tombé amoureux ! Mais de quelle Jaelyn ? Celle qui l’écoutait depuis des mois dans ce bar, qui souriait tout le temps, qui rougissait et qui savoir aussi bien jouer avec des poignards qu’avec des bouteilles de scotch ?! Non, elle en savait beaucoup plus que lui alors que savait-il vraiment ? Peut-être avait-il fait des recherches, qui sait ! Elle était bien capable de le faire alors pourquoi un jeune homme comme lui ne pouvait-il pas faire en sorte d’avoir plus d’informations sur une serveuse qu’il trouvait vraiment belle ?! Bah elle aurait bien fait des recherches de son côté mais elle devait avouer que cela ne la tentait pas autant que ça. Elle voulait apprendre plus sur le personnage mais elle voulait tout savoir seulement si Dean voulait qu’elle voulait qu’elle le sache (vous suivez le raisonnement ?!). Elle voulait qu’il se livre lui-même, qu’il s’ouvre lui-même plutôt que d’apprendre des choses qui pourraient la décevoir sans avoir une explication valable de sa part. (comme savoir qu’il était recherché par le FBI peut-être ?!). Elle s’était donc assise sur ce banc, le même sur lequel ils venaient de… d’ouvrir leurs cœurs l’un à l’autre. Passant une main tremblante dans ses longs cheveux. Elle voulait comprendre bordel ! Elle voulait savoir pourquoi Dean Winchester pensait qu’il pourrait perdre la vie à Ellington ? Etait-ce si dur à expliquer ?! Apparemment parce qu’il détourna son attention en s’asseyant à côté d’elle et en prenant sa main dans la sienne. Elle frissonna, gênée. Ce genre de contacts qu’on les couple qui se soutiennent mutuellement la faisait toujours se dire qu’elle ne pourrait jamais faire ça avec un homme et pourtant c’était bien ça que venait de faire Dean. Elle caressa lentement les phalanges de celui-ci, entrelaça ses doigts avec ceux du chasseur, ses mains froides, chose dont elle ne se rendait compte que lorsqu’elle le voulait bien. Elle croisa enfin son regard avant qu’il ne prenne la parole et qu’il ne parle de ses erreurs. Quelles erreurs ?! Pourquoi fallait-il qu’elle tombe amoureuse de l’homme qui vit dans le danger et qu’elle prenne peur à chaque fois qu’il s’en va ? Elle se mordit la lèvre inférieure lorsqu’il finit sa phrase. Il voulait construire quelque chose avec elle, construire ? Rendre possible quelque chose ? Elle serra un peu plus fort la main du jeune homme dans la sienne et sourit avant de dire d’une voix tremblante :

    « Ca n’a aucune importance mais je veux que tu sois prudent alors… Fais attention et reviens-moi vivant parce que sinon… Je ne sais pas ce qui pourrait bien se passer. Je veux que tu me reviennes en vie, que tu m’appelles et si je m’inquiète que tu me rassure »

    Qu’il lui revienne vivant, voilà tout ce qu’elle demandait, voilà tout ce qu’elle souhaitait et s’il ne lui revenait pas elle… Elle ne savait pas ce qu’elle pourrait bien faire de plus sur cette terre. Avant sa rencontre avec lui, elle errait seule en cherchant ce qu’elle pourrait bien faire de sa seconde chance et maintenant qu’elle avait rencontré Dean elle savait exactement à quoi elle servait ! Elle savait enfin pourquoi cet ange l’avait aidée alors qu’elle lui avait ouvertement mentit pour rester en vie ! C’était égoïste mais si quelqu’un avait été à sa place, sur le point de mourir et qu’on lui offrait une chance de rester sur cette foutue terre et de ne pas encore s’endormir à jamais, elle la prenait ! Elle s’y accrochait sans faillir !

    La demander en mariage ?! Et puis quoi encore ? Demander sa main à son père pendant qu’on y est ?! Si il venait dans un costume de pingouin, c’était obligé qu’elle lui mette une bonne claque dans la tronche ! Elle avait certes accepté de tomber amoureuse pour lui parce que ne pas le faire aurait complètement été impossible parce que ça se contrôle pas ce genre de choses mais quand même ! Il n’avait pas le droit de venir la voir comme ça sans qu’elle soit d’accord ! Et puis encore bordel ?! On n’était pas chez mémé là ! Mais de toute façon quoi qu’elle dise, quoi qu’elle face, elle savait très bien qu’il n’allait jamais faire une chose pareille parce qu’il était exactement dans le même cas qu’elle. Il ne voulait pas s’engager à ce point et heureusement pour lui car sinon il aurait quelques problèmes car la communication avec elle serait très vite coupée ! C’était peut-être horriblement méchant mais c’était comme ça qu’elle voyait le mariage : une corde au cou ! Elle ne voulait pas qu’il lui passe la bague au doigt, c’était comme si en même temps le curé passait une corde à son cou et avait tout pouvoir de resserrer à chaque fois qu’il voulait la faire souffrir à la mort. Alors oui, elle acceptait entièrement l’amour, mais pas le mariage, pas encore… Il lui fallait beaucoup plus pour y croire. Enfin bref, Dean n’avait pas fait de demande et tant mieux, il avait seulement dit qu’il ne voulait qu’elle en ce monde. Pas une seule autre femme ?! Bah alors c’était qu’il ne regardait pas assez les magazines de lingerie parce qu’elle savait très bien qu’elle n’était pas encore la femme parfaite, malheureusement pour lui ! Elle n’était pas aussi belle que certaines, pas aussi intelligente que certaines, pas aussi drôle que certaines ou encore pas aussi sérieuse que certaines. Elle n’était pas la femme parfaite alors pourquoi ne voulait-il qu’elle alors qu’il aurait pu avoir tellement mieux en dehors d’Ellington… Cette question lui torturait l’esprit et pourtant elle lui demanda quand même de répéter ce qu’il venait de lui dire. Elle n’y croyait pas et pourtant c’était vrai, il ne voulait qu’une seule femme sur cette foutue terre et elle s’appelait Jaelyn Miller. Waouh ! Ca faisait vraiment bizarre d’entendre ce genre de choses sortir de la bouche d’un homme ! Elle aurait bien aimé qu’il le répète encore et encore mais il se contenta de l’embrasser une nouvelle fois et s’était très bien comme ça. Au moins il l’empêchait de sortir des bêtises plus grosses qu’elle et c’était une bonne chose qu’elle ne devait pas négliger ! Elle était beaucoup mieux dans ses bras que sans sa présence, c’était un fait et l’embrasser, sentir ses lèvres caresser les siennes, sentir sa main sur sa joue et sentir sa langue rencontrer la sienne et sourire parce qu’encore une fois elle a envie de le mordre (gentiment hein !). Bien que le sexe avec Jaelyn c’est le pied mais il faut dire que c’est une autre histoire alors on va y passer la soirée !

    Oh non ! Il ne faut jamais sous-estimer les femmes et encore moins Jaelyn Miller car elle allait bientôt lui prouver qu’elle était beaucoup plus intelligente qu’il ne le pensait ! Après tout elle venait bien de le mettre à terre ! En plus de temps qu’il n’en aurait fallut à un homme après tout elle n’était pas Hulk alors si elle mettait plus temps, le résultat était le même : Dean Winchester avait son petit derrière sur le carrelage à cause d’elle et ça s’était tout ce qui importait ! Et puis encore ?! Maintenant elle devait se la jouer bourrin et mec ?! Non, elle n’était pas du tout d’accord ! Elle préférait cent fois se transformer en une pseudo gymnaste et lui donner des coups comme dans les films de karaté ça donnait un effet sexy. Non, elle n’allait pas encore lui détruire ce qu’il avait entre ses cuisses, ça c’était complètement impossible car comme il l’avait si bien dit ça pourrait énormément servir ! Enfin bref, on va pas rester sur l’anatomie masculine toute la soirée non plus alors continuons ! Elle avait donc chuté lamentablement dans les bras de Dean ce qui n’était pas du jeu parce qu’il en avait fait exprès et ça se voyait très bien à l’expression satisfaite sur son visage ! Il allait voir lorsqu’elle allait avoir la main baladeuse ! Il allait plus sourire là ! Si elle avait des moyens de se faire pardonner ?! Hum… Si seulement il savait ce dont une femme est vraiment capable de faire seulement pour se faire pardonner, il se dirait que la femme à toutes les clefs en main mais qu’elle les ne utilises que quand bon lui semble et lorsqu’elle trouve l’instant adapté pour ne pas que la clef se perde pour ne plus jamais être réutilisable ! Heureusement qu’il ne lui en voulait pas ! Sinon là elle aurait vraiment eut du mal à se racheter ! Elle ne savait même pas ce qu’elle pourrait faire pour se faire pardonner alors imaginez si Dean lui en voulait vraiment à cause de son ego profondément touché lorsque son magnifique derrière avait malencontreusement touché le sol et qu’il s’était mordu la langue ! S’il n’y avait que ça, elle pouvait très bien lui faire un bisou magique hein !

    « Vos désirs sont des ordres Dean Winchester ! »

    Du sang ? Quel sang ?! Elle ne sentait rien à part le goût délicieux des lèvres de son chasseur favori sur les siennes et pour ce goût là, elle aurait très bien pu tuer tellement elle l’aimait ! Goûter à ces deux morceaux de chair une fois et ça devenait instantanément une drogue des plus délicieuse pour vous. Enfin, cela avait pris cet effet sur Jaelyn alors qu’elle avait pour la première fois touchée les lèvres de son bien-aimé. Elle venait seulement de se redresser, entraînant Dean à sa suite parce qu’il était impossible qu’elle lâche ses lèvres à cet instant précis. Elle voulait les embrasser jusqu’à ne plus avoir de souffle ce qui était complètement impossible car elle respirait par le nez lorsqu’elle l’embrassait alors elle ne pouvait pas mourir comme ça ! L’excitation et l’envie se mêlant au baiser, la blondinette avait finalement enlever la veste de Dean après avoir pas mal joué avec, l’enlevant plus la lâchant, l’enlevant encore et la lâchant encore et ainsi de suite environs cinq fois ! Finalement la veste avait rejoint le sol et elle avait même sentit son compagnon prêt à la poser contre le sol froid pour remettre ça. Bah ça alors ! C’était vraiment un excité celui-là ! Toujours prêt pour ça on dirait ! Elle s’était donc arrêtée avant que monsieur le lapin en puissance remette ça et tienne sa promesse qu’il avait : La tenir au choix contre le carrelage ! Elle avait attrapé son poignet pour finalement se rendre compte que le bar fermait dans dix minutes ce qui n’était pas assez pour satisfaire la soif de sexe de Dean alors il allait devoir se retenir parce que le faire devant les collègues s’était tout simplement horrible ! Elle éclata de rire lorsqu’il lui répondit. Bien sur, elle allait venir au boulot pour s’envoyer en l’air avec Dean dans les vestiaires ! Autant qu’il vienne à son appartement parce que là ce n’était vraiment pas poli ! Elle pouvait être sûre que si des collègues avaient envie d’aller au petit coin, ils s’étaient retenus parce qu’ils savaient qu’il y avait Jaelyn et Dean dedans et qu’ils pouvaient être certains de les surprendre pendant un moment vachement gênant ! Elle en était convaincue !

    « Désolée mais si tu veux qu’on remette ça, ce sera autre part que pendant mon service parce que je dois bosser et mériter mon salaire alors je préfèrerais qu’on face ça autre part si ça ne te gêne pas ! »

    Ils recommençaient à s’embrasser mais Dean l’arrêta pour finalement trifouiller sa montre. Quoi ?! Elle n’était pas à l’heure ?! Elle leva les yeux vers l’horloge des vestiaires et elle comprit qu’elle était bien à l’heure, pas une minute de différence ! C’était chiant ! Mais pourquoi changeait-il l’heure ?! Il déposa alors un baiser sur ses lèvres avec un sourire alors qu’elle posait ses mains sur ses épaules avant de lui offrir un magnifique en réponse à ses paroles avant d’ajouter avec amusement :

    « Hum mais ça change tout alors… »

    Elle recommença à l’embrasser avec plus de ferveur qu’auparavant, voulant profiter de ces minutes qu’il leur restait parce qu’elle savait très bien qu’après ce soir ils allaient revenir à la réalité et la réalité allait être une saloperie parce qu’elle allait tout gâcher entre eux, elle le sentait maintenant et voulait garder encore Dean pour elle le temps qu’il leur restait et malheureusement, reculer l’heure sur une montre n’allait pas faire reculer le temps réellement alors autant profiter de l’instant présent car elle savait parfaitement qu’ils allaient souffrir après... C’était presque évident !

    C’était tellement compliqué de savoir ce qui allait advenir après cette soirée. Elle espérait tellement voir revenir Dean au bar pour l’embrasser encore, faire un deuxième round et un troisième si ils avaient le temps parce que de toute façon, elle ne pouvait pas se passer de sa peau après avoir eut le bonheur de la sentir contre la sienne. Ouais, elle avait le culot de dire que Dean était son pêché mignon, qu’il était la seule personne à avoir la clef de son cœur et qu’il avait tout pouvoir sur celui-ci et s’il décidait de le briser, il en avait tout à fait le pouvoir ce qui était le plus frustrant. Pourtant elle croyait en lui, en lui remettant la clef, elle avait été convaincue qu’il ne ferait rien de mal avec ce cœur qu’elle savait trop fragile. C’était carrément dégueulasse qu’elle soit autant fragile à cet endroit là ! Elle aurait du être un cœur de pierre, insensible à l’amour mais voilà que Dean était là et lui en avait décidé autrement alors celui-ci s’était retourné contre elle, préférant écouter le battement de celui du chasseur. C’était vraiment dégueulasse ! Lâcheur vas ! La porte s’était donc ouverte et on venait la prévenir que le reste de l’équipe arrivait et qu’il fallait que Dean prenne la poudre d’escampette avant que le chef ne vienne la voir pour lui demander des comptes parce qu’elle savait bien que ses collègues avaient sortit une excuse bateau mais qu’elle allait quand même avoir le droit à des remontrances idiotes alors qu’elle se serait fait virer si il savait vraiment ce qu’elle avait fait au lieu d’aller bosser comme toute bonne employée de ce nom ! Ouais, elle était une rebelle et elle l’emmerde ! Elle préférait cent fois être avec Dean plutôt qu’avec des mecs bourrés qui posaient toujours une main sur son derrière ! Elle embrassa donc une dernière fois son prince charmant avant de lui dire de s’enfuir avant que les autres ne rentrent, au moins elle aurait eu le droit à la meilleure de ses soirées depuis qu’elle bossait ici ! C’était déjà ça. Alors que Dean se retournait pour partir, elle l’observa, se demandant ce qu’il allait advenir d’elle et lui. Ce qu’ils allaient être après tout ce qui s’était enfin passé pour eux deux. Bon sang qu’il était beau vu de derrière !


C'EST FINIIIIIIIIIIIIII :love:
PUTAIN J'SUIS TROP EMUE LA !
Je souhaiterais remercier tout le monde ayant participer à ce RP !
C'est-à-dire moi-même (j'moublies pas nan met oh !),
puis zumelle aussi parce que c'est la meilleure bordel !!
WAAAA JE SUIS TROP EMUE LA BORDEL cry
Putain quand même :
50 (et une xDD) réponses !
811 VUES ! Ca c'est Twix qui nous espionne :rigole:
DES RPS DE 15 PAGES CHACUNES !!!!!!!!!! :love:
HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN LA VACHE !!!!!

_________________

    ✔️ Sexyness is my second name...
Revenir en haut Aller en bas
 

Dean Winchester ?! NO WAY |with dean|*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYMPATHY FOR THE DEVIL ◈ BEDTIMES STORIES :: SAY GOODBYE TO THE WORLD :: archives :: RPG :: SFTD 1 - Les archives :: Ellington ; Missouri :: Ellington Crossroads-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit