Baby is coming - Sam + Jack + June - - Page 2



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Facebook  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baby is coming - Sam + Jack + June -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité


Invité





MessageSujet: Re: Baby is coming - Sam + Jack + June -   Sam 16 Oct - 8:36

    June n’arrivait pas à réaliser qu’elle avait enfin un petit frère et pourtant, il se trouvait là, dans les bras de sa mère séparée d’elle par une grande baie vitrée. La joie qu’elle avait ressenti commençait à s’amenuiser au fur et à mesure qu’elle voyait le visage de Louisa perdre ses couleurs, June se demandait si elle aussi ressentait cette curieuse présence malsaine qui semblait les entourer. Elle avait comme l’impression que quelqu’un cherchait absolument à faire du mal à sa mère et à son petit frère et n’ayant pas connaissance du véritable métier de Sam Winchester, la petite pensait que tout ceci était entièrement de sa faute et qu’elle les mettait en danger par sa simple présence et cette faculté à discuter avec des amis imaginaires un peu particuliers. Tandis que son regard émeraude passait de sa mère à l’enfant, elle entendit la voix de son oncle s’élever dans le couloir et tourna aussitôt la tête vers lui en gardant la même mine contrariée et inquiète que Louisa et Jackson réunis.

    « Maman est inquiète… » dit-elle en acquiesçant d’un signe de tête comme pour confirmer ce que son oncle avait déjà compris depuis longtemps.

    Cependant, même si elle avait une petite idée de la réaction de sa mère, June préféra le taire au risque de passer pour une folle. Elle n’avait pas du tout envie de retourner dans ce cabinet de psychologue à répondre à toutes sortes de questions toutes aussi inutiles les unes que les autres alors qu’elle savait pertinemment que quelque chose clochait, comme si on lui avait conté toute cette histoire. C’était sans doute pour cela qu’elle n’arrivait pas vraiment à admettre que cet enfant était effectivement son frère ou plutôt son demi-frère tout comme elle se demandait par moment si Louisa était bien sa mère. Elle assista à la scène entre Sam et Louisa qui tenait toujours son jeune frère contre elle de manière un peu trop protectrice, comme si elle tenait vraiment à ce que rien de mal ne lui arrive… Cela sembla éveiller les soupçons du père de l’enfant qui fronça également les sourcils comme tous l’avaient fait, imitant à la perfection la jeune femme qui venait tout juste d’enfanter.

    La voix de Sam s’éleva dans la pièce et sembla entièrement leur être destinée, il leur intimait l’ordre de partir et étant donné la fermeté avec laquelle cette phrase avait été lâchée, il n’y avait pas de discussions. June se mit à déglutir et ne chercha même pas à résister bien qu’elle souhaitait de tout cœur restait auprès de sa nouvelle famille, elle ne se sentait vraiment plus à l’aise en ces lieux. La petite n’adressa même pas un signe à l’adresse de Louisa, convaincue qu’elle ne l’aurait sûrement pas vu étant donné qu’elle était bien trop occupée à observer cette étrange présence que June ressentait. Sa mère était différente, elle en était maintenant sûre et certaine, Sam devait aussi être quelqu’un de spécial…

    Jackson l’avait emmené au loin, la tenant par le bras pour l’entraîner en dehors de l’hôpital comme s’il avait compris ce que Sam voulait dire. June avait dégluti avant de jeter un coup d’œil en arrière pour voir si Douglas les suivait mais, petit à petit, sa respiration devenait de plus en plus saccadée et des larmes lui montèrent aux yeux…

    « Maman ! » pleurnicha t-elle en tentant de faire demi-tour, comme si elle avait finalement retrouvé ses esprits.

    « Je veux voir maman et je veux voir Noah !!! »

    Noah… C’était le prénom de son petit frère, elle le savait. Elle avait entendu l’ange le murmurer à son oreille et l’avait lu sur les lèvres de sa mère. D’ordinaire, June n’était pas une enfant capricieuse mais, cette soirée semblait être l’exception confirmant la règle…

    « Tonton, pourquoi Sam nous a demandé de partir ? C’est pas juste ! »


    Elle savait pourquoi… June jouait avec la corde sensible en rappelant à Jackson que Sam n’avait pas à dicter leur conduite même si elle se doutait que ce n’était que pour garantir leur sécurité. Elle ne voulait pas attendre de savoir s’ils étaient parvenus à se défaire de cette étrange présence, June devait protéger Noah, c’est à ça que servait les aînés après tout ? La petite tira sur le bras de Jackson comme pour l'inciter à faire demi-tour et finit par y mettre tout son poids.

Revenir en haut Aller en bas

Phoenix H. Lawrence


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Twix
✾ MA CÉLÉBRITÉ : DiannaSexyAgron
✾ MES CRÉDITS : Me, I & Myself
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 22/07/2009
✾ MES MESSAGES : 470

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 25 printemps
✾ STATUT SOCIAL : Mère célibataire
✾ SON EMPLOI : Stripteaseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Baby is coming - Sam + Jack + June -   Lun 18 Oct - 10:04

Le ton de Sam n'avait rien de bon, et pour être tout à fait honnête, il agaçait quelque peu Jackson, parce que, sérieusement, son délire à lui ça n'avait jamais été de se faire parler de la sorte, surtout quand ce genre de paroles émanait directement de quelqu'un comme Sam, dont la seule vue pouvait commencer à le mettre hors de lui. Mais il y avait dans ce ton ce petit quelque chose de différent par rapport à d'habitude, quelque chose qui ne collait pas réellement avec l'image que Jack' se faisait du plus jeune des frères Winchester, et ce fut ce petit quelque chose qui le convint de ne pas chercher plus loin et de faire, pour une fois, ce que Sam lui ordonnait de faire. Il se saisit immédiatement de la petite main de June, la tenant prêt de lui, pour pouvoir, au cas où, la hisser dans ses bras au moindre souci. Les choses ne tournaient pas ronds à Ellington depuis plusieurs mois, c'était un fait, et le jeune homme en était venu à croire à tout un tas de choses qu'il aurait négligé auparavant. Sans virer dans la paranoïa la plus totale, il avait actuellement tendance à se méfier de tous et de tout. On ne sait jamais, parfois, le mal prend de si jolis atours pour nous approcher qu'il est déjà trop tard lorsque l'on sent ses griffes acérées se refermer sur notre cage thoracique pour nous broyer les côtes, dans un craquement lugubre et sonore d'os qui se brisent, sèchement et mortellement. Il tenait June prêt de lui, totalement conscient qu'elle marchait à ses côtés, mais tout de même déjà enfoncé dans ses songes et ses pensées. Ce petit quelque chose dans la voix de Sam, il n'arrivait pas à mettre un nom dessus. Etait-ce l'intonation de voix d'un homme tenant à protéger les siens, à savoir son fils et la mère de celle ci ? Ou était ce simplement celle d'un homme furieux et en colère qu'on ose pénétrer une enceinte neutre, telle que celle de l'hôpital, pour commettre qui sait quel délit plus que répréhensible ? Il n'en avait pas la moindre idée, sans doute parce qu'il entendait son sang battre trop fort dans ses tempes, et que le brouhaha ambiant de l'hôpital anesthésiait quelque peu ses capacités cognitives. Des tas de pensées tournaient et retournaient dans sa tête, et cela n'indiquait jamais rien de bon. Et puis, il ne se sentait pas vraiment à l'aise dans cet état dans lequel il était involontairement de sa part plongé. Il se sentait comme dans du coton, rendu sourd par tous ces bruits dont il se serait bien passé, mais pourtant tellement conscient de tout ce qui l'entourait, alors que, paradoxalement, il se retrouvait à vitesse grand V hors de l'hôpital, ou plutôt, juste devant les portes coulissantes automatiques, sans s'en être réellement rendu compte. Douglas leur avait emboîté le pas, à June et à lui, et pourtant, les deux adultes n'avaient pas échangé une seule parole. En même temps, comment l'auraient-ils pu, quand Jack' lui même était tout à ses pensées et inquiétudes intérieures ? ...

La respiration de la petite s'était faite de plus en plus saccadée, alors qu'il la sentait de plus en plus chouiner, le tirant dans le sens opposé, dans la direction de là où ils venaient. Elle était incroyable June : jamais un mot plus haut que l'autre, et pourtant, la capacité de vous faire plier directement lorsqu'elle vous demandait quelque chose. Elle réclamait sa mère, et cela brisait le coeur du jeune homme. Il fut un temps, il y a quelques années, c'étaient les pleurs lancinants de sa soeur qu'il entendait, qu'il s'efforçait de tarir, qui lui brisaient le coeur. Il n'avait rien pu faire pour sa jeune demi soeur lorsque leur mère était morte, emportée par une maladie cardio-vasculaire qui ne lui avait laissé aucune chance et qui avaient laissés les deux jeunes gens aussi perdu que s'ils s'étaient retrouvés en plein désert, sans eau, sans lumière, sans rien d'autre que leur peine et leur détresse profonde. June voulait sa mère, elle voulait aussi son petit frère, ce qui était parfaitement compréhensible, et Jack' sentait les larmes poindre aux plis de ses yeux. Il avait enduré une situation loin d'être semblable, bien sûr, et le fait qu'il ait aussi connu sa propre fille faire pareille supplication n'avait rien de trop semblable non plus avec la situation présente, mais dans le fond, le résultat était le même. Il sentait son coeur se serrer, tout en se déchirant presque dans sa poitrine. Et c'était tellement dur à endurer ... June tirait, tirait, encore et encore, et lui se sentait de plus en plus craquer, comme un verre qui se fendillait peu à peu suite à un impact violent et précis. Et puis, il y eut cette question, à laquelle il n'avait pas de réponse honnête et franche si ce n'était celle de dire que la vie n'avait rien de juste, et que cela serait toujours ainsi. Il ne pouvait décemment pas lâcher une telle bombe à la figure de June, ce serait briser l'innocence d'une petite fille qui n'avait rien fait de mal pour se retrouver dans la position de victime. Il la sentait tirer sur son bras, et il n'eut même pas la lâcheté de plonger son regard dans celui de Douglas pour lui demander de l'aide, une intervention, quelque chose. Non, si, finalement, il se résolut à plonger ses yeux dans ceux de Douglas, c'était seulement pour faire passer un message : ils y retournaient, quoi qu'en pensent au final Sam et Louisa. C'était une question de justice pour la petite, une question, aussi, de ne pas tourner le dos et s'enfuir en courant dès que les dangers venaient frapper à la porte de ceux qui nous étaient chers. Et puis, June avait besoin de cela, c'était vital. Lui n'avait plus ses parents, il savait ce que c'était que d'être orphelin, et si jamais quelque chose venait à arriver à Lou sans que June ne puisse avoir une dernière chance de lui dire au revoir, il s'en voudrait toute sa vie, tout comme il s'en voulait encore de ne rien avoir vu venir en ce qui concernait l'état de santé de Chiara, sa mère. D'un seul geste, sans lâcher Douglas du regard, il s'abaissa, entourant la petite taille de June de ses bras puissants, pour la porter tout contre lui. Un battement de cil, un geste de pivotement, et s'en était décidé, et fait.

Il ne savait pas ce que Douglas déciderait de faire au final, lui avait déjà pris sa propre décision, et il ne jugerait en rien le choix du père biologique de Louisa. Après tout, rien n'obligeait les gens à suivre les autres comme des petits moutons. Le libre arbitre, le choix de la décision, cela appartenait à chacun, et c'était un bien inaliénable et si précieux qu'il fallait à tout prix en user dès qu'on le pouvait, pour ne pas se la jouer enfant gâté ne comprenant pas la chance qu'il avait. Le trajet vers l'ascenseur se fit rapidement, et June ne semblait rien peser dans ses bras, sans doute parce que l'adrénaline engourdissait nombre de ses perceptions, peut être aussi parce qu'elle ne pèserait jamais rien à côté des bardas qu'il se trimballait sur le dos lorsqu'il servait sous les drapeaux. Il courrait, oui, sans se soucier des gestes de mécontentement de tous ceux qu'il pouvait croiser, et sa main s'abattit sur le bouton d'ouverture des portes de l'ascenseur se trouvant face à lui. Celles ci se rouvrirent, trop lentement à son goût, et il s'y engouffra sans attendre son reste, écrasant maintenant le bouton de l'étage correspondant, celui qu'ils avaient quitté seulement quelques minutes plus tôt.

« Je te jures que ça va aller June, je te le jures. Jamais je te laisserais devenir orpheline, ça fait trop mal, je sais de quoi je parles ! »

Il embrassa furieusement le front de la petite, la tenant toujours fermement contre lui. Mais, en même temps, il se disait que s'il y avait danger, ce ne serait réellement pas prudent et futé de sa part d'y jeter June. Elle était trop jeune pour connaître pareille expérience, mais elle avait le droit de se trouver le plus près possible de sa mère. Ce serait égoïste de sa part de décider pour elle, quelle que soit cette décision. Les portes se ré-ouvrirent finalement, et Jackson ne perdit pas plus de temps à se faufiler entre elles pour gagner l'étage. Il y avait tellement peu de monde par ici, ça en était presque suspect, et surtout, dramatique. Et si ... Et si Sam et Lou avaient affronté un danger bien plus périlleux que lui ne l'avait conçu ? Et si c'était trop tard ? S'arrêtant dans une sorte de dérapage contrôlé devant la salle de garde des infirmières, Jack' reposa June au sol, la prenant par les mains et plongeant leurs regards l'un dans l'autre.

« Te ramener là bas serait de la folie, mais te tenir loin serait injuste et méchant. Tu dois rester ici, d'accord ? On va s'occuper de toi ici, ne crains rien. Je suis pas là, on est pas loin, je reviens vers toi dès que je peux, okay ? June, tu es une grande fille, je sais que tu comprend : il faut que tu restes ici, n'en sors pas tant que je suis pas revenu, okay ? Je t'aime ma puce ! »

La serrant une dernière fois contre lui, il déposa un baiser violent contre son front, avant de reprendre sa course, vers la chambre, vers Lou, vers Sam, vers Noah. Il devait aller là bas, quitte à prendre les coups s'il fallait en prendre, à la place de June, qui était trop jeune, qui devait restée en état de pouvoir faire sourire sa mère par la suite. La chambre n'était plus qu'à quelques violentes enjambées, bientôt, il y serait, bientôt. Plus que 4 et ce serait fini, il saurait ce qu'il en était ... Plus que 3, plus que 2, plus que une ...
Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Baby is coming - Sam + Jack + June -   Mar 19 Oct - 2:55

    Les choses étaient allées tellement vite, trop vite pour son esprit fatigué. Son instinct de chasseur lui avait certainement hurlé de surveiller les alentours, de ne pas se contenter de croire que les choses pouvaient se passer un tant soit peu bien sans qu’aucun démon ne vienne mettre son nez dans toutes ces histoires qui allaient alors virer au lugubre. La respiration écourtée par le choc de son dos contre le mur, Sam se contenta d’esquisser quelques mouvements pour se reprendre, comme pour se préparer si jamais le démon revenait vers lui pour une nouvelle attaque… ce qu’il aurait d’ailleurs bien voulu et ce, non pas dans un subit accès de masochisme mais bien pour se rendre compte que le démon n’avait pas agi ainsi pour l’éloigner et ainsi mieux s’occuper de Louisa et du bébé qui venait tout juste de naître. L’esprit toujours déboussolé, il avait l’impression d’entendre les bruits de combat au loin, incapable de voir qui pouvait bien s’être décidé à contrer le démon… Il avait vu Jackson et Douglas emmener June plus loin quelques instants plus tôt… ce n’était donc pas eux qui se trouvaient ici, à cet instant précis, dans ce coin de couloir qui semblait subitement coupé du monde. Tentant tant bien que mal de se relever, Sam réprima une grimace de douleur, se reprenant quelque peu, tandis qu’il sentait les secondes défiler trop vite sans qu’il n’ait la moindre utilité que celle d’être par terre comme une loque incapable de se relever. Et quelque part, c’était vrai… Non seulement la seule présence du démon dans les couloirs de l’hôpital accélérait considérablement les battements de son cœur, mais en plus le choc avait eu pour effet d’assommer sa colonne vertébrale pour un bon moment. Se reprenant assez dans l’espoir de pouvoir atteindre le couteau de Ruby à sa ceinture, il réprima un grognement, sans manquer d’aller jusqu’à se mordre la langue assez fort pour ne pas faire trop de bruit pour attirer l’attention de la démone. A peine le temps pour lui d’atteindre sa ceinture que Louisa atterrit contre lui, l’éveillant quelque peu de sa vaine tentative pour le ramener à la réalité qui, elle, filait à toute allure et ce, malgré l’absence du Winchester. Inquiet, il scruta quelques instants le visage de Louisa, se contentant d’hocher légèrement la tête aux paroles qu’elle eut à son adresse, si bien qu’il se contenta de la laisser agir tandis qu’elle s’emparait elle-même du couteau pour se relever, prête à repartir à l’attaque du démon… seule. Il devait vraiment se bouger et bien qu’il sente surtout le sang battre à ses tempes, cette idée ne quittait pas son esprit, hantait la moindre de ses pensées, outre son souffle qui rêvait de pouvoir sentir le sang de la démone à nouveau… Instinct qui l’affaiblissait plus qu’autre chose et qui n’était que de plus en plus lié à ce manque qu’il avait réussi à combler jusque là, mais qui était désormais bien trop mordant pour qu’il puisse trouver quoique ce soit pour contenter cette faim. Déglutissant avec difficulté, sentant la salive devenir acide pour sa gorge sèche, il ferma les yeux quelques instants, dans la tentative de prendre d’infimes secondes pour se vider l’esprit et ainsi pouvoir agir à nouveau, sans pour autant se montrer bien piètre comme il l’avait été jusque là. Tandis qu’il roulait sur le ventre pour se relever, ses yeux se posèrent sur la scène finale du combat, lui arrachant un infime grognement d’incompréhension et de douleur. Louisa s’effondrant sur le sol juste devant lui, il ne put s’empêcher de s’approcher, l’amenant vers lui dans l’espoir de la réveiller ou du moins, d’espérer pouvoir. Sans même qu’il s’en rende compte, sa main s’était posée sur la plaie qu’il n’avait même pas vue, exerçant une légère pression pour éviter que le sang ne s’écoule trop vite par la nouvelle blessure causée par sa non capacité à agir au bon moment. Il savait que ce genre de choses allait arriver, il savait que ce démon ne serait pas venu si Louisa avait eu cet enfant avec n’importe qui ou s’il n’avait pas commencé à éprouver des sentiments à son égard… Crispant la mâchoire à cette pensée, il serra un peu plus sa main contre la plaie, dans la tentative de calmer le flot de sang et pour quoi ? Son regard se posa sur celui de la jeune femme et à peine le temps pour lui d’avoir la moindre lueur d’espérance que les yeux de celle-ci se noircirent, confirmant la crainte que son cerveau n’avait pas osé formuler. Un réflexe de chasseur qui s’empara de lui, le forçant à esquisser un mouvement vers le couteau de Ruby, mouvement qu’elle fit taire dans l’œuf par quelques mots qui le laissèrent incapable d’avoir le moindre geste. C’est vrai, s’il tentait quoique ce soit, il tuerait le démon mais il tuerait également Louisa. Alors qu’il sentait son rythme cardiaque repartir dans une virée folle, Sam se reprit, posant son regard sur la démone qui habitait le corps de Lou et qui s’était déjà relevée, tandis que plus aucune goutte de sang ne coulait de la fameuse plaie toujours présente pourtant. Il le savait bien, ce fameux don qu’avaient les démons de ne jamais mourir de simples blessures humaines, tout comme Meg qui, elle, avait fait une chute de six étages sans même qu’une plaie n’apparaisse sur son corps avant que le démon qui l’habitait ne quitte cette fameuse enveloppe charnelle.

    « Laisse la partir… ou je jure que j’trouverai un moyen de te sortir de là et de te tuer ensuite… »

    Il en avait bel et bien un de moyen dans ce genre là, moyen qu’il s’était empêché d’alimenter depuis des mois déjà, ne faisant que grandir la tentation d’ailleurs. Le démon eut un rictus moqueur, comme pour souligner à Sam sans même avoir besoin d’user des mots, que ses menaces étaient vaines et qu’il n’aurait de toute manière pas le courage de replonger dans celui qu’il avait été auparavant et ce, même pour sauver Louisa.

    « Allez Sammy… arrête de te mentir, tu sais bien que tu cherches trop à te prouver que tu n’es pas un monstre pour oser faire ce que tu pourrais faire pour sauver ta copine… »

    Paroles sarcastiques qui lui firent à nouveau crisper la mâchoire comme seule réponse, incapable de trouver les mots pour répondre… Rage soudaine qui l’envahit alors qu’il sentait tout le poids de cette foutue fatalité qui s’acharnait sur lui, il plongea pour attraper le couteau de Ruby avant de se redresser en quelques secondes seulement, assez de temps pour que le démon se soit déjà éloigné. Il savait bien qu’une chasseuse comme Louisa aurait largement préféré mourir que de servir d’hôte à un démon, pensée qui avait sans doute poussé son geste désespéré. A peine le temps pour lui de réagir qu’il comprit où le démon se dirigeait tandis qu’il était déjà parti à toute allure à travers le couloir vide de l’hôpital. Se lançant à sa suite, Sam n’eut pourtant pas le temps de la rattraper qu’elle s’était déjà jetée sans la moindre hésitation à travers la grande baie vitrée de l’hôpital, la brisant dans un bruit aigu qui stoppa instantanément tout mouvement de la part du Winchester. Son palpitant manquant un battement, il sentit tout espoir l’abandonner à l’instant précis, sa gorge se serrer dans une vague de panique qui le prenait de part en part… Quelques instants d’espoir avant qu’il ne se décide à s’avancer vers la fenêtre désormais brisée. Elle avait déjà disparu. Les dents serrées, Sam se retrouvait là, devant ce cadavre de fenêtre dont quelques bris étaient tâchés de sang, incapable de faire quoique ce soit, incapable tout simplement d’avoir ne serait-ce qu’une infime lueur qui pourrait lui faire croire pouvoir sauver Louisa à présent. S’il sortait le démon du corps de la chasseuse, son corps n’aurait de toute manière pas survécu à une telle chute et elle mourrait encore plus vite que s’il la laissait lutter contre le démon qui l’habitait. Les doigts étroitement serrés autour du poignard de Ruby qui, encore une fois, s’était révélé totalement inutile, il était incapable de se détacher des sinistres traces qui restaient de ce nouveau coup du destin qui venait à nouveau de tout lui arracher. Sans même prêter la moindre attention à une potentielle présence et comme entêté à l’idée de ne pas lâcher aussi facilement et d’aller une nouvelle fois à l’égard du Destin, Sam se reprit, rejoignant les escaliers de l’hôpital pour disparaître aux trousses du démon qui avait eu le malheur de prendre possession du corps de Louisa… et que, cette fois-ci, il n’aurait aucune pitié à tuer s’il le fallait, résigné par la vision qu’il venait d’avoir et qui tournait en boucle dans ses pensées pour le persuader qu’il n’avait désormais plus aucune chance de sauver Louisa elle-même.

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Baby is coming - Sam + Jack + June -   Aujourd'hui à 4:59

Revenir en haut Aller en bas
 

Baby is coming - Sam + Jack + June -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [REQUÊTE] Connecter un HD2 sur une prise jack / autoradio pour sortie son sur HP 5008 - 3008
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Jack Kerouac - Sur la route et autres écrits
» Maquette Custom Jack Swagger
» GAGGIA BABY caffita systéme
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYMPATHY FOR THE DEVIL ◈ BEDTIMES STORIES :: SAY GOODBYE TO THE WORLD :: archives :: RPG :: SFTD 1 - Les archives :: Ellington ; Missouri :: Les services publics :: L'hôpital-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit