Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Facebook  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Crossroads Fate


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.&SWEET POISON
✾ MA CÉLÉBRITÉ : C. F est une célébrité
✾ MES CRÉDITS : Datura
✾ MON MOI² : Sam & dean
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 15/02/2010
✾ MES MESSAGES : 57

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : trop indiscret
✾ STATUT SOCIAL : idem
✾ SON EMPLOI : emmerder le monde



MessageSujet: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Mar 24 Aoû - 23:51


JACKSON&GRACE&AYAELLE - Inquiétude, jalousie, sexe et paresse, un mélange incompatible
.




Voilà des jours et des jours que Jackson n'a pas bougé de son fauteuil, pourtant, il est si souvent sollicité par la belle Ayaelle, mais rien à faire, il ne bougera pas ! Mais dans cette histoire que devient Jude Miller, la fille de Jackson, petite fille que personne ne vient chercher à l'école et qui se fait sans arrêt ramener par les parents de ses camarades ? C'est bien ce qui inquiète Grace qui, alors qu'elle tenter de résister à ses pulsions sexuelles plus que débordantes en faisant de son mieux pour combattre le mal qui heurte Ellington, décide de laisser Mephisto aux anges et se rend chez Jackson pour le trouver en compagnie de cette femme, qu'elle a si souvent vu lui tourner autour, qui est-elle ? Elle n'en a jamais rien, l'heure est peut être aux révélations, où alors pas, jalouse et prise d'une envie de s'envoyer en l'air avec Jackson, il se pourrait bien que Grace ait autre chose à faire qu'écouter le blabla incessante d'une saloperie d'ange ! Quand à Jackson, il semblerait qu'il est la flemme de répondre aux envies extravagante de la belle Grace !
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité





MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Jeu 26 Aoû - 22:14

    Qui aurait cru que Grace, chasseuse depuis toute petite aurait pu connaître une vie de famille normale ? A vrai dire, même elle ne s'en était jamais cru capable et pourtant, depuis quelques mois, la belle blonde vivait quelque chose qu'elle avait tant voulu ces dernières années : une vie normale aux côtés de ce qui lui restait comme famille. Avant d'arriver à Ellington, la belle avait eu encore des doutes, elle ne savait pas si elle serait capable de rester à un seul endroit sans chasser. Après tout, tout une vie à ne faire que ça demandait beaucoup d'efforts pour arrêter cela. Il fallait dire que la vie de famille avait quelques avantages sur la vie de chasseuse : moins de stress, moins de dangers et plus de gens qui vous entouraient. C'était de tous les désavantages, le plus dur à supporter. Rester des années sans jamais pouvoir réussir à s'attacher ou plutôt s'empêcher de s'attacher à quelqu'un était difficile à vivre. Il est vrai que très vite, on apprenait à s'y faire, très vite, la solitude devenait une seconde nature chez les chasseurs. Pourtant, Grace n'avait jamais appris à aimer la solitude, à aimer d'être seule tout le temps. Surtout lorsqu'elle était devenue mère, elle avait alors appris à aimer quelqu'un d'autre, à le chérir plus que tout - raison pour laquelle elle avait fini par la confier à son père, là où elle serait le plus heureuse - plus que sa vie même... Ce fut véritablement à ce moment-là que la belle blonde compris qu'elle n'arriverait plus jamais à être seule. Au fond d'elle-même, elle avait très vite compris que les choses ne seraient plus jamais pareil et que la solitude, pour la première fois de sa vie, lui pèserait vraiment. Bien sûr, après la mort de son père, la solitude avait été difficile, Grace était même tombée dans la dépendance à des substances nocives pour elle mais elle avait réussi à s'y faire au bout d'un moment... Jusqu'à l'arrivée de ce petit être mignon dont elle a dû se séparer pour son bien être.

    Pourtant, à présent, elle était bien là à Ellington et elle avait réussi à refaire sa vie. Ok, tout n'était pas encore parfait puisqu'elle s'était promise de participer à la dernière bataille, une bataille qui s'annonçait très difficile puisque la fin du monde était proche : Lucifer était bien présent et il fallait que tous les chasseurs et représentants du bien se liguent pour mettre fin à sa courte existence sur terre. Grace n'avait pu se terrer chez elle, à Ellington, sachant ce qu'il se passait, elle allait donc devoir peut-être rompre la promesse qu'elle avait faite à Jackson : ne plus les quitter, lui et Jude. Après tout, se battre contre le diable, ça n'était pas rien et plus que jamais sa vie était en danger. Peut-être allait-elle périr dans cette bataille et elle quitterait à nouveau les deux êtres les plus adorables au monde.... Malgré tout, elle ne pouvait renoncer, après tout, il en allait de la survie des être humains et donc de la vie de Jude et Jackson.... Mais si, Grace n'avait jamais douté des talents de Jackson pour être père - elle l'avait vu de ses propres yeux, il était un père formidable - ces dernières jours, la belle blonde se posait pas mal de questions. Pourquoi ne venait-il plus jamais rechercher Jude à l'école ? Grace était au courant puisque sa fille lui en avait parlé, elle avait eu l'air si triste, obligée de rentrer avec les parents de ses amies alors que son père venait toujours la chercher. Ou alors, lorsqu'il ne savait pas venir, il demandait à quelqu'un de son entourage proche d'y aller. Jamais il n'aurait laissé tomber sa petite fille, ça, Gracy le savait. Ce qui l'avait amené à penser qu'il y avait un souci derrière tout cela... L'oeuvre d'un démon ? Peut-être bien, après tout, Ellington était devenu un endroit où pas mal de démons avaient trouvé refuge.... Et puis, elle-même était muée par un désir ardent qui ne pouvait plus s'en aller d'elle... Littéralement, la chasseuse était chaude comme la braise, elle n'arrivait plus à se contrôler ou alors très difficilement. Derrière tout cela se cachait l'oeuvre de Mephisto, elle le savait, elle l'avait très vite découvert et elle tentait de le retrouver. Elle ne voulait plus être victime de ses pulsions sexuelles et surtout, elle voulait savoir quel était son but derrière tout cela. C'est à peu près à ce moment-là qu'elle avait appris pour Jude, elle passant devant son école, elle l'avait vu seule, attendant quelqu'un. Grace avait de suite sauter de la voiture et s'était approchée de sa petite puce pour lui demander ce qu'elle avait et Jude lui avait tout déballé. Plutôt que de la laisser là, Grace lui proposa de la ramener chez une amie pour qu'elle puisse aller parler à son papa tranquillement et voir s'il n'avait pas un souci. Jude avait très vite accepté, elle espérait certainement que Grace puisse faire que son père aille mieux....Grace elle savait que ce qu'il se passait c'était que Mephisto lui avait aussi fait quelque chose. S'en prenait-il seulement à Grace et sa famille ou bien tout cela faisait partie d'un truc plus gros. Grace n'avait pas encore la réponse et ne l'aurait pas de sitôt puisqu'elle décida de se rendre chez Jackson. Mieux valait savoir ce qu'il se passait avec lui plutôt que d'aller d'abord retrouver Mephisto...

    Grace était à présent devant la porte de la maison des Miller, elle avait sonné depuis un bon bout de temps mais personne ne vint lui ouvrir. Ca n'était définitivement pas dans les habitudes de Jack de faire cela... Sans hésiter, la belle blonde s'introduisit dans la maison, la porte n'étant pas fermée à clé. D'abord prévoyante, la chasseuse essaya de ne pas faire un bruit, espérant peut-être tomber sur quelque chose qui l'aiderait dans son investigation... Pourtant, le parfum qu'imprégnait la pièce était celui de Jackson et il n'en fallut pas plus pour que la libido - si facile en ce moment - de la blonde ne se réveille encore une fois. Elle fut tout de suite prise de bouffée de chaleur et d'une envie irrépressible de courir pour retrouver Jackson et lui sauter dessus. Grace s'arrêta un moment, elle ne devait pas répondre à ses pulsions, elle devait se contrôler et ne surtout pas succomber. Après tout, si Mephisto était derrière tout cela, cela ne devait pas être bon. Y succomber voulait peut-être dire mourir, c'était souvent le cas lorsque les démons étaient derrière tout.... Alors, elle savait que se laisser guider par sa libido ne serait pas la bonne action... Grace se calma et reprit son avancée vers le salon de la maison, elle tentait d'éviter de respirer pour ne pas être trop vite excité par l'odeur que dégageait le parfum de l'homme qu'elle aimait... Lorsqu'elle passa le pas de la porte du salon, elle découvrit que Jackson était non seulement là mais qu'en plus, une jeune femme rousse - une femme que la blonde avait si souvent vu tourner autour de Jackson - près de lui...


    "Mais ! Qu'est-ce qu'il se passe ici ? Et vous qui êtes-vous ? C'est Mephisto qui vous envoie ici ?"

    Grace espérait presque que la jeune femme soit un démon, elle savait alors qu'elle n'aurait rien à craindre pour son couple. Néanmoins, elle ne put s'empêcher d'être jalouse, comme si un lien étrange unissait les deux jeunes gens... Puis, sa libido reprit le dessus lorsque les yeux de la blonde se posa sur Jackson... Tout d'un coup, tout ce que pouvait lui dire la rousse semblait ne pas atteindre son cerveau, elle semblait comme obnubilée par le corps de son amant....


Dernière édition par Grace Woosboro le Mar 7 Sep - 6:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Pepper J. Sparrow


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : karen gillan
✾ MES CRÉDITS : velvet irony
✾ MON MOI² : Dean Winchester
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 15/09/2009
✾ MES MESSAGES : 179

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 24 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : étudiante en journalisme


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Ven 27 Aoû - 5:55

Méphisto avait réussis à causer bien des tords à la petite ville d’Ellington, cette ville paumée où d’habitude il ne se passe rien, les gens étaient là, victimes de leurs pires péchés, incapable de se contrôler comme si l’envie, la gourmandise, l’avarice, la luxure, la colère, la paresse ou l’orgueil avait réussi à prendre le contrôle sur la raison, cette étincelle de lucidité qui d’habitude faisait de l’être humain un être un tant soit peu intelligent, là, ils semblaient tous incapables de réagir, comme possédés par le mal, ils courraient eux même à leur perdition, et personne ne semblait pouvoir les en tirer, c’était la fin de la ville d’Ellington et sans doute bientôt la fin du monde tout ça à cause de Méphisto, si fidèle démon au service de son père Lucifer, pendant que ce dernier faisait on-ne-sait-trop quoi à Nashville, il semblerait bien que son compagnon prenne son pied en faisant d’Ellington un véritable carnage, quel doux plaisir pour les démon que de pouvoir voir les humains s’autodétruire, vulgaires et pathétiques créatures qu’ils représentaient à leurs yeux, incapables de se tirer des griffes des pêchés sortis de l’enfer ! C’est sûr que ça devait être plaisant pour la vermine de telles scènes, même certains anges devaient bien rire face à l’incapacité des êtres humains à résister à ce qui sommeil en eux, mais, ce n’était pas le cas d’Ayaelle, elle avait une certaine admiration pour l’Homme, admiration qui connaissait bien sûr des limites, disons, qu’il y avait certains Hommes sur terre qu’elle admirait et les voir ainsi victime des maléfices de Méphisto, elle trouvait ça intolérable et selon elle, un bien grand nombre d’entre eux étaient capables de résister si seulement ils voulaient bien s’en donner la peine, avec un peu d’effort, on arrive toujours à lutter même contre les pulsions les plus puissantes. Cela dit, essayer de leur faire comprendre qu’ils devaient résister, ce n’était pas chose aisée vu qu’ils ne semblaient pas vouloir écouter autre choses que leurs envahissant péchés, heureusement pour Ayaelle, les anges n’étaient pas victimes de la malice de Méphisto, ça aurait était fort embêtant, quoi que les anges sont censés n’avoir aucun péché caché vu qu’ils sont les créatures de Dieu, pleines de vertus - enfin, vite dit quand même - alors les péchés, ce n’était pas censé être pour eux, heureusement sinon il n’y aurait vraiment personne d’à peu prés censé à Ellington et là ce serait encore pire que ce que c’était déjà maintenant, un véritable désastre ! Quoi qu’il en soit, la belle Ayaelle avait décidé de tenter du mieux qu’elle pouvait de venir en aide à l’humanité, à commencé par Jackson Miller, l’ex fiancé de son hôte, ceci dit, même avec lui la tâche s’annonçait particulièrement difficile car le jeune homme ne voulait pas entendre raison, en plus, il ne portait pas vraiment Ayaelle dans son cœur, vu que cette dernière avait pris le corps de la femme qu’il aimait et que c’était justement à cause d’elle qu’ils avaient rompus leur fiançailles, enfin au fond, Ayaelle n’y pouvait pas grand-chose, ce n’était pas elle qui avait choisi que son hôte serait Alice, si elle avait pu choisir, elle aurait prit n’importe qu’elle orpheline à qui elle ne risquerait pas de gâcher la vie plus qu’elle ne l’était déjà ! Mais le hasard avait voulu que ce soit Alice et elle avait du prendre ce corps afin de remplir à bien sa mission car c’était son rôle en tant qu’ange, et puis en possédant Alice, elle s’était aussi engagée, auprès de la jeune femme à protéger Jackson, cet homme qu’elle aimait et qu’elle aimerait sans doute encore longtemps le jour où Ayaelle lui aura rendu son corps, quand ? Elle ne savait pas vraiment, sans doute quand Lucifer serait retourné pourrir au beau milieu de l’enfer, mais jusque là, elle devait rester sur terre. Et si ça devait prendre des années, elle resterait des années, et le corps d’Alice resterait inchangé quand elle repartira, elle sera toujours la même, comme si le temps n’avait eu aucun effet sur elle, et ce serait le cas, elle reprendra sa vie là où elle s’était arrêtée, avec les modifications extérieurs du au temps, comme le fait que Jackson soit en train de refaire sa vie avec une autre femme, elle devra sans doute s’y faire et finalement Jackson n’était pas le plus malheureux dans l’histoire, avec le départ d’Alice, il avait retrouvé la mère de sa fille et ils allaient pouvoir former une belle petite famille alors pourquoi fallait il qu’il résiste, qu’il se laisse crever sans bouger ses fesses de son fauteuil, il avait tellement mieux à faire qu’à lambiner comme une grosse loque ! Sans être victime des péchés qui envahissait la tranquille ville d’Ellington, l’ange commençait à ressentir un certain agacement, c’était inéluctable après toute les tentatives vaine qu’elle avait utiliser pour qu’il se bouge de son fauteuil, elle en avait marre et n’importe qui à sa place aurait sans doute ressenti la même chose, même le plus sage des anges, que voulez vous, c’est lassant de tenter en vain et en vain d’aider quelqu’un sans que ça aboutisse, vous tendez votre main pour secourir une âme en peine et l’âme en question ne montre absolument aucune bonne volonté, comme si elle voulait continuer à se perdre, et pourtant Ayaelle savait bien qu’au fond, même tout au fond de lui-même Jackson savait qu’il devait se relever, il savait qu’il devait se battre contre cette flemme qui le clouait au fauteuil, c’était un battant, il n’était pas du genre à baisser les bras devant l’adversité et Ayaelle ou plutôt Alice le savait, même si niveau de leur relation, c’était lui qui avait baisser les bras le premier, mais Ayaelle sentait qu’Alice avait encore plus foi en Jackson qu’en Dieu et pourtant sa foi pour Dieu était quasiment sans limite, alors elle devait avoir raison, Jackson valait mieux que cette lopette à moitié alcoolique qui passait ses journée sur son fauteuil, sans bouger ne serait-ce qu’un sourcil de peur de trop se fatiguer ! Aussi las soit elle, l’ange savait qu’il n’était pas encore temps pour elle d’abandonner et elle voulait continuer à croire - aussi dur que ça puisse être - qu’il y avait toujours un espoir et que Jackson, finirait bien par entendre raison.

Elle continuait de lui dire qu’il ne devait pas se laisser abattre, et encore et encore, chaque jour comme si elle ne cessait de chanter le même refrain, aujourd’hui encore elle était chez Jackson, elle avait l’impression de passer tout son temps chez lui ses derniers temps, elle voulait vraiment qu’il se batte et était plutôt déterminée, seulement, aujourd’hui un nouvel élément arriva corrompre, ou aider ses plans, allez savoir ! Cet élément répondait au doux nom de Grace, elle était sa petite amie et la mère de sa fille, mais aussi une chasseuse, et une humaine et donc une victime des péchés balancés à Ellington par les soins de notre ami Méphisto ! Lequel, là était la question, avant de répondre à la question que lui avait posée Grace, l’ange détailla la chasseuse de la tête au pieds. Elle avait l’air jalouse, alors elle n’était pas victime de la colère, sinon, elle lui aurait sauté dessus pour l’égorger, gourmandise ? Elle serait en train de s’empiffrer, orgueil, elle aurait foncé sur Méphisto pour prouver qu’elle était la plus à même de le vaincre, avarice, elle serait en train de tenir ses comptes, paresse elle serait dans le même état que Jackson, envie, elle serait en train de faire sa kleptomane, pour obtenir tous les biens dont elle rêvait, ou pas d’ailleurs, dernier péché, la luxure ! En voilà une mince affaire, un paresseux et une folles aux hormones incontrôlable, voilà qui faisait une belle brochette de boulet pour Ayaelle, mais comme Ayaelle kiffe les boulets, ça gère, elle qui de bonne grâce veut remettre les âmes en perditions dur la bonne voix, la voilà avec du boulot, servit dans un plateau d’argent, un léger soupire s’échappa de ses fines lèvres, accompagné d’un bref clignement de paupière.

« Méphisto qui m’envoie ici, je vous pensez plus maligne très chère Grace, vous vous trompez de camps en me plaçant aux côtés de ce monstre ! »

Réponse détournée encore une fois parce que les anges étaient particulièrement doués pour ça, elle aurait pu se contenter de dire qu’elle était un ange et puis voilà, mais noooon, il faut vraiment que les anges s’encombrent de paroles inutiles, pour ne pas dire les choses avec la limpidité qu’elles méritent, mais bon, au moins, c’est à ça qu’on reconnait les anges, un gugusse qui parle pour ne rien dire et qui tourne autour du pot pendant vingt plombes avant d’arriver à la réponse dite sous une forme pas toujours très claire, c’est forcément un ange !

_________________
UNDERCO
Revenir en haut Aller en bas

Phoenix H. Lawrence


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Twix
✾ MA CÉLÉBRITÉ : DiannaSexyAgron
✾ MES CRÉDITS : Me, I & Myself
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 22/07/2009
✾ MES MESSAGES : 470

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 25 printemps
✾ STATUT SOCIAL : Mère célibataire
✾ SON EMPLOI : Stripteaseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Sam 28 Aoû - 1:29

Quand on a plus envie de rien faire, et bien on se laisse couler vers le fond, peu à peu, sans chercher à trouver en soit le réflexe vital de taper du pied une fois arrivé au fond, avant de remonter rapidement à la surface pour reprendre sa respiration. On se laisse dépérir, parce que dans le fond, on en vient à se convaincre que cela ne troublera l'avenir de personne, que cela ne chagrinera personne, et qu'au contraire, on fera de la place. C'est vrai, après tout, il y a de plus en plus de monde sur cette terre, alors l'espace vital de chacun se réduit comme neige au soleil, alors, au moins, on fait de la place comme ça. Sauf que, mine de rien, ça demande des efforts que de se laisser mourir, et il nous vient en plus à l'esprit que cela ravirait sûrement tous ceux qui nous détestaient, et l'on refusait de leur faire ce petit plaisir. Non mais ho, ça va bien ? Pourquoi on leur ferait plaisir, les rendant heureux, lorsque le goût de la vie nous quittait nous de plus en plus ? Il en avait assez de se battre, assez de déployer le bouclier et de sortir l'épée pour se défendre, aller de l'avant et tailler dans l'air un chemin, histoire, un peu, de couper les ronces sur notre chemin comme le fait le prince dans La Belle Au Bois Dormant. On en a assez, on en peux juste plus, alors, on baisse les bras, chaque jour un peu plus. Après tout, ce n'est pas faute de s'être montré courageux et vaillant toutes ces années. La vie, le destin, ils ne nous ont jamais rien donné en échange, on n'a même pas été récompensé pour tout ça, alors que d'autres, eux, ils n'ont rien foutu et ont eu la belle vie ou presque. C'est dégueulasse, injuste, à l'image de la vie quoi. Mais cette explication ne nous suffit pas, ou plus du moins. Alors on se dit : à quoi bon ? Que l'on s'arrête dans 20 ans ou maintenant, qu'est ce que ça va bien pouvoir changer, dîtes le lui, hein ? Il ne sera pas plus heureux, pas plus malheureux, restera sur cette sorte de ligne droite si encourbées, qui chute peu à peu sans qu'on ne s'en rende bien compte, avant de nous jeter tout droit dans le ravin. Il avait renoncé, peu à peu, lassé, usé, comme un petit vieux qui aurait vu trop de morts, trop d'horreurs, et qui n'en pourrait juste plus. Il avait connu des horreurs, telles que la guerre et, dans un autre registre, telles que le fait d'avoir grandi sans père et de n'en avoir jamais eu un qui reste assez longtemps pour forger avec lui un lien de confiance vrai et véritable. Il n'avait pas raté sa vie, ce n'était pas ça, et puis, il savait bien qu'il y avait pire que lui, parce que lui, au moins, il avait réussi à créer la génération future de Miller. Mais le seuil de renouvellement générationnel n'était pas encore atteint, parce qu'il fallait faire 2,1 enfants. Bon, il ne savait pas trop où trouver le 0,1 enfant après qu'on en est fait 2, mais c'était de toute façon là question à laquelle personne n'avait réellement de réponse. Dans le fond, on était tous trop feignants pour chercher les réponses à toutes ces questions si complexes et bien trop souvent laissées en suspens.

Il fallait en plus qu'Alice, non, pardon, qu'Ayaelle se pointe pour lui faire la morale et tenter de lui faire se bouger les fesses. Si elle pensait qu'elle allait y parvenir, alors là, elle se trompait complètement sur toute la ligne, signe flagrant et évident que les emplumés surestimaient leurs capacités cognitives. Il refusait de se sortir de cet état de semi somnolence, en premier lieu parce qu'il le refusait paradoxalement un peu. Il se disait et lui disait qu'elle aggravait les choses, que ce n'était pas si noir et dangereux que ça, qu'il n'était pas le plus dégénéré des hommes pour se laisser chuter si bas sans rien faire. Non, non, il lui rétorquait qu'il restait encore de la marge, qu'elle devait juste se casser de chez lui et lui foutre la paix, parfois plus vulgairement que ça, parfois, dans ces jours un brin meilleur, plus poliment. Mais le sens restait le même, et sa réaction à elle ne variait pas. Elle finissait par partir, et revenait le lendemain, pour à nouveau recommencer son petit discours, avec la délicatesse de le changer parfois, histoire qu'il ne se lasse pas et ne finisse pas par le connaître par coeur. C'est vrai qu'il trouvait encore la volonté de finir ses phrases parfois, d'un ton monocorde, mais lassé et moqueur, ce qui ne devait sûrement pas plaire à l'emplumée, qui avait cependant le tact de ne rien en laisser paraître. C'était très énervant ça, ce calme et cette sérénité perpétuelle, quoi qu'il dise et fasse. Comme si elle était dénuée de toute réaction, amorphe, sans vie. Cependant, elle lui répondait, signe de sa présence et de l'écoute qu'elle faisait de ce qu'il lui disait. Mais jamais elle ne s'énervait en l'insultant à son tour, pourtant, elle aurait eu toutes les raisons du monde, ou presque, de le faire. Mais non, calme, sereine, patiente, et ne se lassant jamais. Peut être certains hommes aimaient-il ce genre de femme, mais pas lui, quoi que si. Alice avait été ainsi elle aussi, mais sûrement pas poussé à l'extrême comme ça. Mais le simple fait qu'il y ait des similitudes autres que physiques entre l'emplumée et son ex fiancée, la première possédant la dernière, cela exaspérait le jeune homme, qui se serrait bien encore plus énervé si seulement il en avait eu le courage et l'envie. Il avait plus ou moins fini par se lasser, ne posant plus que de temps en temps ces prunelles dans lesquelles flottait cette lueur alcoolisée. Il lui répondait de moins en moins, ou simplement par monosyllabes. Un jour, il avait trouvé l'envie de l'attirer à lui, de la mettre sur ses genoux en plaçant dans ses mains une bouteille de vodka, dans l'espoir stupide et incertain que l'ange en serrait toute troublée et déboussolée, et que, donc, elle se réfugierait dans l'alcool pour se remettre de ses émotions, et que, pendant ce temps là, lui, il aurait la paix. Mais elle n'avait rien dit, n'avait eu qu'un petit cri de surpris, son visage palissant quelque peu avant qu'elle ne reprenne son discours en tenant fermement dans sa main la bouteille mais en ne la regardant pas un seul instant, comme en y faisant totale abstraction. Jackson n'avait pas retenté l'expérience, inutile et peine perdue pour rien du tout, le résultat escompté n'étant même pas là.

Il n'accorda aucune attention à la personne qui se permit de sonner, sachant très bien que la porte était ouverte, et bien trop occupée à regarder sa bouteille de vodka, la faisant tourner entre ses mains, pour jouer avec le liquide et constater que, oui, malgré tout, la surface reste toujours plane et arrondie, damn ! Il ne tarda pas à savoir qui était le petit opportun, en l'occurrence, Grace, sa petite amie avec laquelle il ne vivait pas encore, et ça se voyait, sinon, la maison aurait bien eu meilleur profil. Qu'est ce qu'elle lui voulait ? Bah, il ne cherchait même pas à savoir, parce que, de toute façon, c'était Ayaelle qui l'intéressait, pas lui. C'est cool de venir chez les gens pour causer à ceux qui s'y invitent, très cool. Jouant toujours avec sa bouteille, il releva à peine les yeux en les entendant commencer à se chiper le nez. Woo, il était donc le seul à vouloir y aller molo dans la vie ? Elles pouvaient pas aller crier ailleurs et se prendre le nez plus loin là ? Déjà que, l'une comme l'autre, elles se pointaient chez lui sans s'annoncer et sans qu'il les ai invitées ... Il savait même pas qui était Méphisto. Le mari caché de Grace ? Le supérieur hiérarchique d'Ayaelle ? Ah mais non, ça lui revenait, il avait lu ça dans un bouquin, après ses retrouvailles avec Alice/Ayaelle. C'était un grand méchant Méphisto, le pire, sans doute, après Lucifer. Du moins, il ne s'en souvenait plus très bien et n'était pas très volontaire pour se creuser la mémoire. Et puis, c'était leur affaire après tout, elles, elles semblaient savoir de qui elles parlaient, cool pour elle. Cependant, il fallait qu'elles se calment, l'une comme l'autre, Grace parce qu'elle était excitée, Ayaelle parce que, comme toujours, elle répondait sans répondre. C'était très chiant ça, leurs deux attitudes hein, il refusait de dire laquelle était pire, la flemme.

« Nan, elle, Gracy chérie, c'est Ayaelle l'emplumée ! L'emplumée c'est pas son nom de famille hein ... C'est marrant quand même, mon ex fiancée et ma nouvelle copine, ensemble pour la première fois, et qui gueulent comme pas permis ... Nan, en fait, c'est pas marrant ... Emplumée, arrêtes de te la jouer dictionnaire de tout le savoir et toi, Gracy, arrêtes de crier et de me regarder comme ça, c'est flippant ...
Bon, d'abord, je veux savoir qui est Méphisto hein ... Je suis plus ou moins motivé à vous écouter, mais ça pourrait passer, alors dépêchez vous ... »
Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Mar 7 Sep - 6:18

    Du calme, il fallait se calmer… Il ne fallait pas succomber à la tentation, aussi grande était-elle. Ok, cela serait difficile, au-dessus de ses forces… Cette envie qu’elle ressentait d’étreindre Jackson était plus fort que tout… C’était comme une pulsion, comme si rien d’autre n’était important que de prendre Jackson dans ses bras. Pourtant lorsqu’on le voyait affalé dans le fauteuil comme ça, une bouteille d’alcool en main, ce spectacle ne donnait pas vraiment envie de coucher avec lui… C’était tout sauf sexy mais malgré tout, Grace ne pouvait s’empêcher d’être excitée par cette scène : rien que de savoir qu’un autre être humain était dans la pièce lui mettait le feu aux fesses. Et ça n’était pas spécialement Jackson, depuis quelques jours, ça lui était aussi arrivé avec plusieurs personnes qu’elle avait croisé. Elle en était arrivée au point où elle ne sortait que lorsqu’elle devait absolument le faire…. La blonde s’était même sentie attirée par un vieux pervers très laid et c’était là qu’elle s’était rendu compte qu’en réalité, ça n’était pas normal, qu’un démon était derrière tout cela, simplement… Elle savait aussi que si un démon était derrière tout cela, cela n’était pas bon pour tous les humains qui avaient été touché par ce sortilège…. Il fallait donc être prudent et sans cesse, Grace se contenait pour ne pas exploser et ne pas succomber… Surtout, pour éviter tout problème, elle restait enfermée le plus possible, tant qu’elle n’avait besoin de rien. Elle avait donc dû faire des recherches chez elle, avec les bouquins qu’elle avait, avec internet… Elle avait également laissé un peu tomber Jackson et Jude, sachant qu’en le voyant, elle ne résisterait pas…. Elle savait qu’elle ne se sentirait pas la capacité de ne pas le toucher, de ne pas l’embrasser…. C’est un jour, alors qu’elle se rendait à la bibliothèque parce qu’elle ne trouvait pas un truc sur Mephisto qu’elle vit Jude, toute peinée, attendant que quelqu’un vienne la chercher… Là, elle comprit que Jackson avait aussi certainement été touché par le charme. Ce qui lui était arrivé, elle n’en savait rien, elle ne savait même pas ce qu’elle avait elle-même…. Mais, une chose était sûre : il fallait qu’elle y aille….

    Grace s’était mise en condition : elle savait que lorsqu’elle serait arrivée chez Jackson, ses pulsions seront encore plus fortes… Elle savait que là-bas, elle devrait encore être plus concentrée, encore plus forte que lorsqu’elle était seule ou dans un bar. Ce qui est certain, c’est que ce serait encore plus difficile de ne pas succomber à la tentation…. Assise pendant quelques minutes derrière son volant, elle n’avait pas vraiment envie d’y aller… A vrai dire, elle était pratiquement certaine qu’elle allait succomber, c’était un sortilège et c’était pratiquement impossible que de se débarrasser de cette pulsion… Devant Jackson, cela serait encore plus difficile. Pourtant, sa famille avait besoin d’elle : non seulement Jackson mais aussi Jude… Jude était celle qui en pâtissait…. Et pour cela, Gracy devait au moins essayer de voir ce qu’il se passait avec Jackson. Ce qui était sûr et certain c’était qu’il ne fallait pas laisser la situation comme cela. Il fallait donc qu’elle prenne sur elle et qu’elle se décide de se mettre en chemin. Au plus vite, elle aurait arrangé cela, au plus vite, elle pourrait retourner chez elle pour retrouver la trace de Mephisto. Grace avait enfin pris son courage et avait mis le contact pour se retrouver devant la porte de chez Jackson… D’ailleurs, elle se sentit partir dès qu’elle entra dans le couloir : toute la maison sentait le parfum de Jackson et son envie s’était amplifiée… Elle fit une pause avant de se retrouver dans le salon de la maison Miller….

    Mais quelle surprise de voir une jeune femme aux côtés de Jackson… La jalousie de la blonde s’était faite plus grande : elle l’avait déjà vu tourner autour de Jackson et à présent elle était chez Jackson…. Si elle n’avait pas voulu être désagréable, apparemment, sa voix fut plus sévère que ce qu’elle aurait pensé. Elle lui demanda ce qu’elle faisait là et si c’était Mephisto qui l’avait envoyée là…. C’était à ce moment-là que la blonde regarda Jackson : malgré son côté mal propre, loque et sa bouteille d’alcool, Jackson lui donnait des envies comme jamais. Plus rien autour d’elle ne comptait et elle entendit à peine ce que l’autre lui disait…. « Méphisto… » « Plus maligne » « tromper de camp ». Apparemment, elle n’était pas du côté des méchants, et à vrai dire, la blonde s’en était aperçue mais elle espérait – pour elle – qu’elle était une démone, au moins, elle comprendrait pourquoi elle était ici…. Mais peu lui importait, pour l’instant, seul Jackson comptait…. La chasseuse le regardait avec envie, elle le regardait en mordant légèrement ses lèvres et elle s’était même rapprochée de lui… Elle s’était mise à renifler ses cheveux, avant de rencontrer son cou… Tout cela sous les yeux de l’ange qu’elle avait déjà oublié… Un temps, elle avait même oublié ce qu’elle faisait… Malheureusement, le fait que Jackson lui demande qui était Mephisto fut un électrochoc…. Mer… credi !!! Il n’était pas au courant de ce qu’elle était et sur une connerie, elle allait devoir tout lui dire ? Non, il fallait qu’elle trouve un truc, il ne devait pas savoir qui elle était réellement, pas maintenant, pas comme ça… Grace refusait cela, il n’était pas dans son état normal… Quoique justement, il ne semblait pas vouloir s’énerver, ni même se lever de son fauteuil… C’était peut-être le bon moment en fin de compte…. Grace avait relevé la tête, un peu paniquée, elle regarda vers le bas pour voir le visage de l’homme qu’elle aimait puis vers l’ange qui était derrière eux…

    « Euh !!! Mephisto, c’est personne ! Ne te préoccupe pas de ça, ça va te fatiguer ! »

    Cette interlude sur Mephisto lui rappela ce qu’elle faisait ici par contre… Jude…

    « Par contre, ça fait combien de temps que tu es là ? Tu as pensé à Jude qui t’attend devant l’école tous les jours ? »

    Ca lui allait bien de dire ça alors que pendant cinq ans, elle lui avait laissé la responsabilité… Après tout, peut-être qu’elle comprenait pourquoi Mephisto avait fait de lui un fainéant… Après toutes ses responsabilités auxquelles il avait du faire face, ça ne devait pas être facile…. Mais bon, Jude était toute sa vie, elle savait que Jack se sacrifierait pour elle, quelque chose clochait véritablement ici….


Dernière édition par Grace Woosboro le Dim 12 Sep - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Pepper J. Sparrow


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : karen gillan
✾ MES CRÉDITS : velvet irony
✾ MON MOI² : Dean Winchester
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 15/09/2009
✾ MES MESSAGES : 179

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 24 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : étudiante en journalisme


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Sam 11 Sep - 10:35

La patience. Voilà un atout, une qualité que se devrait de posséder toutes les créatures de Dieu, tout les anges qu’il avait créé pour le servir lui et l’imparfaite création qu’était l’être humain, qui vagabondait, grouillant sur la planète comme de misérables insectes. Il ne fallait pas se leurrer, face aux anges, les humains n’étaient rien de plus que de simples insectes qu’ils pouvaient écraser en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Ayaelle n’était pas n’importe quel ange, elle était bien plus qu’un ange banal et simple, sans intérêt. Elle était un archange, ce n’était pas rien quand même ! Hautement placée au sein du paradis, voilà que notre pauvre Ayaelle était en train de lutter bec et ongles pour redonner à un humain parmi les autres six et quelques milliards qui peuplait cette terre, elle était là en train de s’épuiser - et pourtant les anges ne connaissent pas la fatigue - pour que cet humain, insecte par rapport à elle se relève et se batte contre ce qui était en train de lui arriver ! Pourquoi était-elle si fascinée par l’Humanité ? Pourquoi fallait elle qu’elle continue de croire en l’Homme quand elle le voyait en plein dans sa perdition ? Pourquoi fallait-il qu’elle s’obstine à chercher de l’espoir dans ce qui semblait vain ? Elle l’ignorait. Elle était ange, mais n’avait pas réponse à tout. Elle cherchait à comprendre alors qu’elle était à deux doigts de laisser tomber, de perdre cette patience dont elle était dotée, pourquoi est-ce qu’elle était là alors qu’il était clair que Jackson ne voulait pas la voir, surtout pas elle, cet ange qui avait gâché sa belle vie, sa belle romance. Mais n’est-ce pas au fond, un mal pour un bien ? S’il elle n’était pas descendue du paradis pour emprunter le corps de la belle Alice, comment les choses se seraient-elles goupillées au retour de Grace ? Est-ce que le jeune homme aurait si aimer Alice, cette femme qui ne lui apportait que de l’amour, rien de plus et qui ne pourrait jamais lui apporter plus, alors que Grace elle, en plus de l’aimer, elle lui avait donné un enfant et peut être qu’elle pourra lui en donner un autre, alors qu’Alice elle, ne semblait pas apte à ça ! Les choses se seraient sans doute terminées entre Alice et Jackson, même sans l’intervention d’Ayaelle et au fond, il y aurait peut être eu plus de casse si leur belle romance s’était terminée à cause de Grace et non pas à cause d’Ayaelle nan ? En vérité l’ange n’en savait absolument rien, il n’empêche qu’elle n’avait fait que remplir son devoir d’ange et qu’elle n’avait pas eu le choix, elle avait pris le corps d’Alice c’était ainsi et pas autrement, elle ne pouvait pas revenir en arrière et même si remonter le temps n’était pas un problème, c’était Alice qui devait être son vassale, elle, et personne d’autre, n’en déplaise à Jackson alors aujourd’hui, il devait réalisé la chance qu’il avait dans sa vie au lieu de lambiner dans son fauteuil comme si toute sa vie entière n’était qu’une vaste étendue d’échec, de souffrance, de malheur et pour rester polie, de merde. Qui n’aurait pas rit en voyant le Jackson Miller se lamenter sur sa misérable vie ? Lui qui contrairement à bien des hommes avait une fille qui l’aimait et qu’il aimait, une petite amie qui lui avait donné cette fille et qui en plus l’aimait énormément, une toit pour s’abriter et de l’argent pour vivre, en plus il avait une sœur, enfin c’est clair qu’il y avait un tas de gens beaucoup plus malheureux que Jackson Miller ! Tout un tas de gens qui avait des tas de raisons de plus que Jackson Miller de s’avachir au fond d’un fauteuil et de picoler jusqu’au coma éthylique - quoi que la flemme l’avait tellement coulé à son fauteuil qu’on avait bien du mal à imaginer qu’il puisse se lever ne serait-ce que pour entamer une nouvelle bouteille et même ! Le simple fait de lever le bras pour porter la bouteille à sa bouche était un véritable effort alors entre chaque gorgée son foie avait amplement le temps d’éliminer l’alcool ingurgité de son organisme ! - pour montrer au monde entier que sa vie n’était que misère et désespoir ! N’importe quoi. Si Ayaelle commençait de plus en plus à ce dire qu’elle s’était trompée sur le cas de Jackson Miller et qu’il n’était pas plus fort qu’un autre humain, pas plus vaillant qu’un autre et pas plus méritant que tous les autres insectes de cette planète, Alice elle continuait d’avoir la certitude que Jackson pouvait encore s’en sortir, se débarrasser de cette paresse encombrante qui le forçait à se faire passer pour le misérable qu’il n’était pas ! Et c’est bien parce qu’absolument tout en la petite Biel faisait comprendre à l’Ange qu’elle ne devait pas abandonner qu’elle était encore chez Jackson à essayer de le raisonner chose qui s’annoncer vraiment peu aisée mais pas complètement impossible malgré tout les efforts de l’ange qui n’avait jusqu’à présent servis absolument à rien, si ce n’est à apprendre à notre ange le sentiment d’être blasée ! Ceci dit comme toute détermination mérite récompense, voilà que Grace venait d’arriver dans la demeure de Jackson, elle aussi victime des pêchés que Méphisto avait rependu en ville, heureux hasard, qui rappela à notre ange qu’elle avait en réalité, mieux à faire que de s’occuper de la flémingite aigue de Jackson et que Grace était devenue contre son grés et sans le savoir une pièce importante du puzzle et de la résolution de l’apocalypse et mieux que de lui dire clairement ce qu’elle pouvait faire pour arrêter ce qui se passait dehors, et à l’intérieur aussi - y a voir Jackson et sa flemme et Grace elle-même et sa libido explosive pour s’en rendre compte - l’ange pouvait se contenter d’offrir à Grace le moyen d’être fort utile dans cette histoire ceci dit, la première réaction de la jolie blonde fut de l’agresser limite, pas facile d’accepter de venir en aide à une telle personne, enfin bon c’était peut être la seule à pouvoir arrêter tout ça, Ayaelle ne voyait pas sur quel autre chasseur elle pouvait compter …

L’ange soupira en entendant la réplique de Jackson, et le désespoir pu presque se lire dans son regard en voyant Grace se jeter à moitié sur Jackson, peut être devrait elle se contenter de leur offrir du viagra et de s’en aller fort rapidement parce que la situation actuelle devenait incontrôlable et Ayaelle n’avait pas franchement envie de rester là à regarder Grace chercher un moyen de s’envoyer en l’air avec Jackson pour combler son incontrôlable envie de sexe avec un homme qui avait sans doute la flemme de coucher avec elle, la situation était décidément des plus pitoyable et il fallait vraiment arranger les choses avant que ça ne devienne un grand n’importe quoi et qu’Ayaelle en perde définitivement le fil de ce qu’elle était venue faire ici. Elle leva les yeux aux ciel face à la réplique de Grace, Méphisto c’était loin d’être personne et elle n’avait pas l’intention de laisser Grace dire un affront pareil, voilà que Méphisto était passé du grade prince de l’enfer à celui de personne ! Ce Méphisto qui détruisait Ellington était qualifié de « personne » la bonne blague, si ça avait été réellement le cas, Ayaelle ne serait pas à tenter réveiller Jackson et à regarder Grace aguicher royalement le dit Jackson ! Un nouveau soupire traversa les lèvre de la jolie rousse suite à la réplique de Grace, croisant les bras sur sa poitrine elle se décida à prendre la parole.

« J’ai bien peur qu’il soit ici depuis que le dit Méphisto à ouvert la boite de pandore et il ne bougera certainement pas d’ici avant que la boite soit refermée et pour ça, il faudrait déjà que Méphisto soit renvoyée dans sa cage, car jusqu’à preuve du contraire Méphisto n’est pas ’personne’, mais un démon suffisamment puissant pour clouer un homme dans un fauteuil et le laisser s’autodétruire pendant que sa copine rêve de le violer ! Je ne suis pas là pour vous regarder être victime des méfaits de Méphisto alors si vous voulez bien m’écouter peut être qu’on pourrait régler le problème. »

Ayaelle avait vraiment découvert ce que signifiait être blasée, las et en avoir marre. Ce n’était pas très angélique, mais là, elle n’en pouvait vraiment plus de faire des efforts dans le vent, et elle savait que le problème pouvait être résolu maintenant qu’elle avait Grace sous la main, mais faudrait-il encore que la dite Grace pense à autre chose qu’à s’envoyer en l’air avec la grosse loque lui servant de petit ami et ça c’était pas gagné d’avance pour notre pauvre ange !

_________________
UNDERCO
Revenir en haut Aller en bas

Phoenix H. Lawrence


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Twix
✾ MA CÉLÉBRITÉ : DiannaSexyAgron
✾ MES CRÉDITS : Me, I & Myself
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 22/07/2009
✾ MES MESSAGES : 470

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 25 printemps
✾ STATUT SOCIAL : Mère célibataire
✾ SON EMPLOI : Stripteaseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Sam 18 Sep - 5:56

La vie s'est flippant. La vie, c'est flippant parce que ça vous fait des croches pattes dès que vous ne vous y attendez pas, un peu comme si elle n'avait rien de mieux à foutre que de sans cesse vous observer et vous épier afin de toujours savoir quand elle allait pouvoir vous faire un sale coup sans que vous ne soyez en mesure d'y riposter dans la seconde qui suivrait, sans même non plus que vous soyez en mesure de voir le coup venir et de pouvoir l'éviter, de justesse, mais l'éviter tout de même. Dans la majorité des cas, vous vous en remettiez, parce que ce n'était pas la première fois, parce que vous n'étiez ni fait de sucre ni fait de porcelaine et que, donc, vous possédiez un temps soit peu de résistance physique à ce genre de trucs, et qu'en plus, il était assez mal vu de s'écrouler dès le premier coup. A croire que la réputation prévalue toujours sur vos intentions, à croire aussi qu'on refusait sans cesse de s'écarter un peu trop du troupeau alors que, paradoxalement, on cherchait toujours plus ou moins à clamer sa différence, à clamer son refus d'appartenance à quelle caste que ce soit. On tenait sans cesse à se poster en nouvelle figure encore jamais vue et donc totalement inédite alors qu'en réalité, on passait simplement notre temps à tenter de calquer du mieux possible ce qui a déjà été fait et ce qui se fait, tout en faisant quand même en sorte que la copie ne soit pas décelée dès le premier coup d'oeil. Yep, en fait, on passait son temps à se proclamer ce que l'on n'était en fait pas du tout. Peut être que cela amusait les gens, ou peut être était ce tout simplement tellement bien encré dans l'esprit de tous que cela en était devenu un réflexe, un peu comme le principe de la respiration et du battement de cils. On le fait sans s'en rendre compte, sans sentir que notre cerveau en donne délibérément l'ordre à nos nerfs et à nos muscles. Ouais, c'est compliqué la vie, et ce qui l'est tout autant, c'est l'être humain. Mais parfois, il advenait qu'on en aille assez de jouer le jeu, de se prétendre prêt à rempiler, à remettre le couvert, encore et encore, afin de se perdre dans un flot de mensonges, de prétentions, de vices. Yep, cercle vicieux sans fin, parce qu'on alimentait toujours cette drôle de machine, sans jamais vraiment trop se lasser semblait-il, sauf quand, comme lui à l'heure actuelle, on en avait simplement marre et qu'on avait décidé d'un temps soit peu jeter l'éponge. C'était trop dur, trop épuisant et éreintant, et les retombées étaient loin d'être là. Alors, à quoi bon continuer lorsqu'on avait deviné que, d'ores et déjà, rien de bon ne nous attendait au bout du chemin, si tant est qu'on le verrait un jour, ce bout du chemin.

Mais la vie et l'être humain ne sont pas les seules deux machines à être étranges. Il y a les femmes aussi, ça oui ! Les femmes, ça vous surprend toujours et ça trouve toujours le moyen de vous rappeler qu'au fond, elles appartiennent bel et bien au sexe doté du plus gros coefficient cérébral ! Oui, c'est les enquêtes qui le disent, les filles réussissent bien mieux que les hommes tout ce qu'elles entreprennent ou presque. Mais comme, jusqu'à maintenant, ce sont encore majoritairement les hommes qui dirigent le monde, et qu'ils sont jaloux et honteux de reconnaître cet atout bien féminin, ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour les rabaisser, les femmes. Bien sûr, ça passe par un salaire moindre, ou toutes ces expressions raz les pâquerettes et sexistes comme tout. Sauf que pour le coup, Jack' était persuadé d'avoir raison en disant que les femmes étaient étranges. En tout cas, Grace, elle, elle l'était bel et bien pour le coup ! Elle s'était approchée de lui, un peu comme une lionne, ou une tigresse, enfin, bref, comme l'une de ces félines qui passaient à longueur de temps sur les chaînes animalières, lui qui passait beaucoup de temps devant le poste dernièrement. Ouais, il devait avouer que c'était sexy et charmeur, mais cela n'en demeurait pas moins flippant, surtout parce qu'elle se mit à humer ses cheveux, puis à faire glisser l'arête de son nez le long de son cou. En d'autres temps, en d'autres lieux, il aurait eu une réaction, mais là, rien. Quoi que, si, à l'intérieur de lui, ça réagissait dur, mais il éprouvait toutes les difficultés du monde à reprendre pied à la réalité et à tout laisser éclater au grand jour de ce qui pouvait se passer à l'intérieur de lui. Et puis, elle devint encore plus étrange, Grace, par la suite, alors qu'il venait juste de lui poser une simple question. Elle n'était pas le genre à paniquer de la sorte, et puis ... Le temps qu'il se décide quelque peu à se redresser dans son fauteuil, histoire d'être un peu plus crédible quand il la fixerait de ses yeux pour obtenir confirmation de sa réponse, et déjà Ayaelle avait décidé de lui donner elle même la réponse, tout ça en roulant des yeux. Bah, une chose à faire de moins pour lui après tout, pour une fois, il déniait un temps soit peu écouter ce que pourrait avoir à rectifier l'emplumée. Mais elle ne dit rien, du moins, pas tout de suite, se contentant pour le moment de rouler des yeux. Elle manifestait assez peu de réactions lorsqu'elle venait le harceler pour qu'il se bouge, mais malgré sa paresse monumentale, il avait bien constaté qu'elle semblait de plus en plus sujette à ce genre de réaction. Et en son for intérieur, il se disait qu'Alice n'y était pas pour rien. Alors, parfois, lorsqu'il se sentait dans une phase un tout petit peu moins flemmarde, il se prenait à quelque peu guetter tous ces petits gestes parasites qui viendraient lui rappeler la présence de son ex fiancée, toujours quelque part dans son corps, et les souvenirs qui leur étaient communs à tous deux.

Et pour la seconde fois en seulement quelques instants, l'ange se sentait d'humeur à lui éviter à lui de trop se fatiguer en faisant quoi que ce soit, parce qu'elle décida de répondre elle même à la question posée à l'instant par Grace. Bah, si elle continuait encore comme ça, peut être qu'il se déciderait à quelque peu revoir le jugement qu'il portait sur elle, peut être hein ! Ouah, ce Méphisto avait vraiment pas l'air cool ... Il avait surtout l'air d'être une grosse enflure ! Oui, être frappé par la paresse ne signifiait pas être soudainement devenu un légume dénué de toute pensée et de tout pouvoir de réflexion, non mais ho ! En plus, on sort pas de sa cage sans autorisation, c'est suffisamment écrit partout, surtout dans les zoos, bien que le jeune homme doutait fort que le Méphisto en question sorte d'un zoo. Peut être qu'il ne savait pas lire d'abord, allez savoir, Jackson n'y connaissait que très peu de choses sur ce genre de créatures, même si, en y réfléchissant bien, il en savait des tas de choses sur ce monde parallèle peuplé de toutes ces créatures, ne serait ce que parce que le monde celte regorge d'un bestiaire de légendes, de dieux et d'interventions surnaturelles assez impressionnant, tout comme le monde américain et slave en général. En Italie, un peu moins, mais tout de même. Sa première vraie réaction depuis longtemps allait sûrement en surprendre plus d'un !

« Hey, j'interdis à quiconque de me violer, c'est clair ?! »

Oui, pour surprendre, cela devait surprendre ! C'était surtout totalement déplacé quand on y pensait parce que, sérieusement, qui préférait s'insurger de l'évocation d'un potentiel viol de sa personne quand on venait de vous parler de l'une des créatures probablement les plus démoniaques et dangereuses qui puissent exister ? Et bien, des gens comme Jackson réagissaient ainsi, que ça vous plaise ou pas, et si c'est le cas, donc, si ça vous plait pas, et bien personne ne vous oblige à approuver des deux mains, vous prenez la porte, vous circulez parce qu'il n'y a rien à voir pour vous et c'est fini, c'est aussi simple que ça si on y réfléchit bien, en employant son cerveau. Tant qu'à faire, autant qu'il serve à quelque chose !

« Mais je fais que ça d'écouter, peut être mal, d'accord, mais quand même ... Mais si ça te fait plaisir Aya', vas y, mais seulement si toi, Grace, tu te calmes un peu ... »

Il avait donné un surnom à l'ange, première nouvelle ! Deuxième nouvelle, il avait décidé de se redresser, et avait frotté ses yeux avant de passer une main dans ses cheveux, coiffés en brousaille.
Revenir en haut Aller en bas
http://in-nomine-mens.bbactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Mar 12 Oct - 23:13

    Si Grace avait un temps soit peu perdu la raison, elle n'était pas la seule vu comment réagissait Jackson. Lui si préoccupé par son entourage, par les gens qui comptaient pour lui avait totalement perdu les pédales et ne se préoccupait plus que de s'allonger dans son fauteuil, à regarder la télé, comme si toutes les embûches qu'il avait traversé lui pesait trop à présent. Grace ne put se sentir désolée pour lui surtout parce qu'elle-même était prise par une irrésistible envie de le séduire et de le déshabiller sur le champ, qu'importe si une autre femme était dans la pièce... Mais, il était clair qu'en état normal, Grace s'en serait voulue d'être une partie de ce passé qui avait fini par le désespérer. Après tout, elle lui avait abandonné son enfant alors qu'il rentrait à peine de la guerre, marchant encore sur des béquilles.... Aucune pitié, elle n'avait eu aucune pitié de lui laisser l'enfant, sachant qu'elle faisait ce qu'il fallait pour le bébé. Pourtant, elle avait été triste de le voir dans cet état, de le voir s'être sacrifié pour son pays. Gracy espérait que cela l'avait libéré, que Jude l'avait aidé à surmonter cette épreuve qu'il traversait mais il était clair qu'elle avait surtout pensé au bonheur de la petite qu'elle avait mis au monde et qu'elle aimait, et cela malgré le fait qu'elle l'abandonne.... Mais, à l'instant même, Grace n'arrivait plus qu'à penser à faire des choses censurées au moins de dix-huit ans à la télé à Jackson, et rien d'autre. Elle avait même oublié ce qu'elle faisait là, pourquoi elle était là... Pourtant, lorsque Ayaelle parla de Mephisto, le pourquoi elle était ici la ramena sur terre. Il fallait qu'elle se préoccupe de l'état de Jackson parce qu'il devenait urgent qu'il se remette en scelle. Rien qu'en repensant à sa petite puce, elle savait qu'elle était là pour lutter contre Mephisto et contre ses pulsions parce qu'elle savait que les choses tourneraient mal si un démon était derrière tout cela.

    Pourtant, son alarme se mit en route lorsqu'elle entendit Jackson demander qui était Mephisto, il ne devait pas savoir qu'elle était une chasseuse et qu'elle connaissait un tant soi peu Mephisto - même si ça n'était pas vraiment le cas - sinon, sa couverture serait grillée auprès de Jackson. Et ça, elle ne le voulait pour rien au monde, elle avait besoin de retrouver une vie plus ou moins normale mais si Jackson savait pour sa vie d'avant, il ne voudrait sûrement plus qu'elle s'approche de leur fille... Et il aurait raison mais Grace essayait justement de retrouver une nouvelle vie, ce qui voulait dire que cela n'était possible que si elle savait qu'une autre vie l'attendait et c'est ce qui se passait en ce moment : elle avait réussi à renouer une histoire avec Jackson et bientôt, Jude arriverait à accepter Grace dans sa vie et peut-être que la famille serait enfin réunie. Alors oui, elle venait de dire à Jackson que Mephisto n'était rien parce qu'elle voulait que cette discussion reste entre les deux femmes et rien qu'entre elle deux, car il était clair que l'ex de son petit ami savait beaucoup de choses là-dessus... Et d'un côté, Grace était contente de savoir que peut-être, la femme pouvait être d'une aide précieuse pour stopper Mephisto... Est-ce qu'un jour Grace en aurait vraiment fini avec le monde de la chasse ? Apparemment, ça n'était pas pour tout de suite.... Grace entendit un soupir sortir de la bouche d'Ayaelle, Grace leva les yeux vers elle et vit qu'elle venait de croiser ses bras sur son ventre, comme mécontentement... Elle était bête ou elle le faisait exprès ? Apparemment, elle n'avait pas compris qu'elle disait cela rien que pour éviter d'avoir à parler de cela à Jackson mais qu'elle savait que Mephisto était d'une grande menace pour eux tous et qu'elle prenait au sérieux cette menace....

    « J’ai bien peur qu’il soit ici depuis que le dit Méphisto à ouvert la boite de pandore et il ne bougera certainement pas d’ici avant que la boite soit refermée et pour ça, il faudrait déjà que Méphisto soit renvoyée dans sa cage, car jusqu’à preuve du contraire Méphisto n’est pas ’personne’, mais un démon suffisamment puissant pour clouer un homme dans un fauteuil et le laisser s’autodétruire pendant que sa copine rêve de le violer ! Je ne suis pas là pour vous regarder être victime des méfaits de Méphisto alors si vous voulez bien m’écouter peut être qu’on pourrait régler le problème. »

    C'était donc ça.... Méphisto avait ouvert la boîte de Pandore et maintenant la ville était prise dans les péchés du monde... Ca craignait quand même beaucoup et Grace comprenait que la situation était grave. Il fallait qu'elles en parle en dehors des oreilles de Jackson, ça c'était clair. Mais, la blonde n'eut pas le temps de se retirer de son amant que celui-ci l'attrapa et la reposa sur ses pieds pour se libérer d'elle. Là, la blonde fut totalement surprise mais contente qu'il arrive peut-être à se libérer de son péché... Grace peu à peu réussissait aussi à surmonter ses pulsions sexuelles parce qu'elle comprenait que la situation était critique et qu'elle se devait d'aider la jeune femme près d'eux....

    "Jack ! Désolée, je ne me contrôle plus mais par contre, c'est bien que tu te bouges un peu, faut éviter d'être entraîné par ses pulsions apparemment, ça ne peut que nous faire du mal !"

    Puis, le jeune homme lâcha qu'il voulait bien écouter l'ange, c'était la première nouvelle, il ne fallait surtout pas qu'elle lâche le morceau, il fallait que Grace parle seule à seule à l'ange, il le fallait vraiment avant qu'elle n'ouvre la bouche. Parce que Jackson acceptait qu'elle lui parle...

    "Ok, ok ! Je me calme mais d'abord, faut que je parle à Ayaelle !"

    Grace se précipita alors avec l'ange et lui prit le bras doucement pour l'amener à l'écart de Jackson, il était pratiquement certain qu'il ne viendrait pas les voir. Après, il fallait faire vite vu qu'il avait un regain d'intérêt pour quelque chose, il ne fallait pas qu'il s'ennuie, histoire qu'il ne retourne pas dans sa fainéantise, que dis-je, dans sa paresse....

    "Je vais être brève mais très claire ! Il ne faut pas qu'il sache que je suis une chasseuse, je n'ai pas envie qu'il le sache donc, évitez de lui dire quoique ce soit sur le fait que je peux vous aider à remettre Méphisto dans sa cage ! Je peux vous aider si vous le souhaitez, si vous avez besoin de moi mais par pitié, évitez de le dire à Jackson ! S'il doit le savoir, ce sera de ma bouche !"



[HJ: désolééée de l'attente, mais me revoilà en pleine forme !!! Désolée de vraiment, de vous avoir fait attendre pour l'intrigue :)]
Revenir en haut Aller en bas

Pepper J. Sparrow


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : karen gillan
✾ MES CRÉDITS : velvet irony
✾ MON MOI² : Dean Winchester
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 15/09/2009
✾ MES MESSAGES : 179

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 24 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : étudiante en journalisme


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Mer 20 Oct - 3:55

Plus les minutes passaient et plus le temps semblait être compté et pourtant Ayaelle était là, coincée, avec un Jackson qui n’avait pas l’intention de bouger ses fesses de son fauteuil et une Grace n’ayant qu’une seule envie : celle de s’envoyer en l’air, et oui, la pauvre Ayaelle avait quand même à faire à une sacrée brochette de boulets là ! Mais que pouvait-elle faire exactement en cet instant, elle avait besoin d’un chasseur et elle avait Grace sous la main, de toute évidence, elle avait eu de la chance pour le coup, elle allait pour régler le problème Méphisto, sans partir à la recherche d’un chasseur en ville, qui de toute évidence ne serait pas franchement plus disposé que Grace à agir, alors ainsi soit-il, elle trouverait un moyen de faire agir Grace, elle n’était pas un ange pour rien après tout et puis, même si le péché prenait le dessus sur beaucoup de choses, Grace n’en restait pas moins une femme lucide, une chasseuse qui sait ce qu’elle a à faire pour protéger ceux auxquels elle tient, alors, Ayaelle ne doutait pas vraiment de sa bonne volonté dans l’histoire. Quant à Jackson, s’était quasiment peine perdu que d’essayer de le faire bouger apparemment, alors peut être que le seul moyen pour qu’il se bouge à nouveau serait de régler le problème Méphisto, de toute évidence, la pauvre Ayaelle ne voyait aucune autre alternative, peut être avait-elle remarqué à certains moments un semblant de réaction de la part du jeune homme, une petite flamme de vie, exposée au vent qui semble tellement fragile qu’elle pourrait s’éteindre à tout moment et qu’il lui est bien impossible de grandir et de devenir une grande flamme pleine de vie et bien vivace qui permettrait à Jackson de vraiment redevenir lui-même. Elle ne savait plus quoi faire, elle ne savait même pas en quoi Jackson puisait le peu de forces qu’il semblait retrouver, elle ne pouvait donc même pas s’appuyer la dessus, alors au fond, peut être qu’il serait plus sage pour elle de laisser tomber le cas Jackson pour se concentrer d’avantage sur Grace, car plus le temps passait plus elle était sûre d’une chose : dehors les choses devenaient de pire en pire et cette soudaine folie qui avait touché Ellington, allait bientôt se rependre dans le monde entier et ça, c’était inacceptable, cette folie allait très vite causer de trop gros dégâts sur le monde pour qu’on puisse la laisser se rependre sans rien faire, alors l’ange se devait d’agir, elle avait bien une solution pour arrêter ça, le problème étant, qu’avec elle, cette solution ne pouvait pas marcher, c’est pour ça qu’elle avait besoin d’un être humain, elle avait d’abord pensé à Jackson, se disant que c’était peut être le seul humain qui arriverait à lui faire confiance suite à leur rencontre dans l’épicerie l’autre jour, mais elle avait trouvé un Jackson complètement inutilisable, trop paresseux pour pouvoir arrêter Méphisto, pourtant la tâche était bien moins compliquée qu’on ne pouvait l’imaginer, mais bon, tant pis, elle n’obtiendrait pas d’aide de la part de Jackson, mais au moins elle avait essayé et pas qu’une seule fois, mais le fait est qu’elle n’avait plus le temps d’essayer désormais, elle devait réussir maintenant, elle devait trouver le moyen de renvoyer Méphisto dans son trou avant qu’il ne soit trop tard alors c’était sûr qu’elle commençait, telle une personne humaine, à s’impatienter considérablement. Ce n’était pas dans les habitudes de l’ange, bien au contraire, le temps n’avait aucun effet sur elle d’habitude, il passait lentement, à son rythme et elle, elle n’en était pas victime, vivant depuis si longtemps, heureusement qu’elle n’était pas du genre à s’impatienter, sinon, elle ne serait pas sortie de l’auberge la pauvre, cela dit, heureusement aussi qu’il n’y a pas des Méphisto prêt à réduire la ville à feu et à sang tous les jours, sinon là, elle aurait bien des raisons d’être impatiente. L’ange fut surprise de voir Jackson réagir, même s’il réagissait pour ce qu’Ayaelle qualifierait sans hésitation de connerie, la surprise pu aisément se lire sur le visage de l’ange, aussi bien qu’elle aurait pu se lire sur le doux visage d’Alice, haussement de sourcils qui n’appartenait qu’à l’humaine, plus le temps passait et plus Ayaelle reproduisait les même expression que la jeune Alice dont elle possédait le corps, ce n’était pas plus mal après tout, pour se mêler aux autres humains.

« En effet ce serait préférable que personne ne viole personne, le temps ne le permettrait pas, alors dans le pire des cas, vous verrez ça tout les deux plus tard. »

Ne mettons pas non plus de côté que l’ange n’avait absolument aucune envie d’être spectatrice d’une telle scène alors si c’était possible que cela ne se produise pas autant dire que ça arrangerait Ayaelle, et pas qu’un peu. Enfin bon c’était quand même presque rassurant de voir Jackson en phase de semi réveil, même s’il avait fallu que se soit l’évocation d’un potentiel viol qui le sorte de son état quasiment végétatif ! L’ange fut d’autant plus surprise quand Jackson la surnomma Aya’ au lieu d’emplumée, c’était déjà un peu plus plaisant et en plus, il se leva de son fauteuil avant d’agir comme un mec en train de se réveiller, victoire ! Jackson avait enfin bouger ! C’était un soulagement pour l’ange, finalement, tout ça n’avait pas complètement servi à rien. Jackson qui se lève, Grace qui essai de résister à ses pulsions sexuelles, c’est clair qu’on commençait à avancer là ! L’ange s’apprêtait à tout raconter, sur Mephisto et bla et bla mais elle fut coupée par Grace, qui décida de lui parler à part pour lui faire comprendre qu’elle devait éviter de parler de sa véritable nature devant Jackson, les humains, toujours à se compliquer la vie, enfin bon Ayaelle n’avait pas vraiment de temps à perdre pour polémiqué là-dessus, Grace pouvait bien faire ce qu’elle voulait, dire ce qu’elle souhait à Jackson, ça ne concernait pas vraiment Ayaelle, du moment qu’elle arrivait à pousser Grace à faire ce qu’elle voulait qu’elle fasse, le reste ce n’était pas vraiment ses oignons, l’ange eu un hochement de tête pour montrer qu’elle comprenait les dires de Grace et elle pris à son tour la parole parlant bas pour que seule Grace puisse l’entendre.

« Comme vous voulez. Je vais être brève et claire à mon tour. Vous pouvez vaincre Méphisto en moins de temps qu’il ne vous en faudrait pour taper dans vos mains »

Sur ses mots, dans un geste discret, l’ange plongea le main dans la poche de la veste que son hôte portait. Sa main en ressortit, poing serrer sur une chose qu’elle montra à Grace en ouvrant le poing, laissant apparaitre dans la paume de sa main, ce qui semblait être une simple patte de lapin.

« Prenez ça et croyez moi, vous pourrez le renvoyer dans son trou, le plan n’est pas compliqué, j’ouvre la cage et vous le poussez dedans, rien de plus simple, avec cette patte de lapin vous avez cent pour cent de chance de l’enfermer sans la moindre difficulté, cette patte de lapin vous offre une chance dont vous n’imaginez même pas le potentiel, seulement, si vous la perdez, cette chance se retournera contre vous et il faudra sans doute moins de vingt-quatre pour que vous trouviez la mort, alors un conseil ne jouer pas avec la chance et tâcher de détruire cette patte en la brûlant dans un cimetière, rejoignez moi le plus vite possible à l’université, c‘est là qu‘on pourra se débarrasser de lui. »

Sur ses mots, l’ange glissa la patte de lapin dans la main de la chasseuse, cette patte n’avait absolument aucun effet sur l’ange, alors elle pouvait s’en débarrasser sans rien craindre, et forcément, elle ne bénéficiait pas de la chance qu’elle pouvait apporter, c’est là toute la raison pour laquelle elle avait besoin d’un humain pour pousser Méphisto dans sa cage et qu’on en entende plus parler. Ayaelle retourna doucement vers Jackson.

« Jackson, tâchez de ne pas retourner vous vautrer dans votre fauteuil, essayez donc de prendre une bonne douche, peut être qu’après ça vous retrouverez votre force habituelle, tout ça devrait se terminer assez rapidement. J’ignore si nous nous reverrons un jours, mais continuez de vous battre pour trouver votre place dans ce monde Jackson et essayez de trouver un jour la force de me pardonner pour tout le mal que j’ai pu vous causer … Adieu. »

Sur ses mots et dans un bruissement d’ailes typique des anges, Ayaelle disparu, partie vers l’université d’Ellington, pour attendre Grace et pour préparer le terrain d’un duel qu’elle savait déjà court et qui allait très vite rétablir l’ordre dans la ville d’Ellington et dans les autres villes touchées par la malice de Méphisto.

Hj : Je considère le sujet comme clos, à moins que vous ayez l'intention de poster avant samedi xD

_________________
UNDERCO
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]   Aujourd'hui à 23:27

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't worry, she's ok ... Great, have sex with me now ! [HEADS GAME JUSQU'AU 23.10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Disney Channel] The Great Mouse Detective - The Series (201?)
» The Great War en 10 mm : Armée allemande 1918
» The Great Khali
» Great Migrations sur NGC HD
» GTO(Great Teacher Onizuka)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYMPATHY FOR THE DEVIL ◈ BEDTIMES STORIES :: SAY GOODBYE TO THE WORLD :: archives :: RPG :: SFTD 1 - Les archives :: Ellington ; Missouri :: Hébergements et habitations :: Le quartier résidentiel :: Maison des Miller-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit