|| Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Facebook  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité





MessageSujet: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Dim 19 Déc - 12:57

« 34 dollars et 21 cents siou’plait ! » lança le chauffeur de taxi à l’attention de son client pour qu’il règle sa course.

Remy sortit quelques billets verts de son portefeuille et donna au chauffeur la somme de trente-cinq dollars et lui indiqua qu’il pouvait garder la monnaie. A une heure du matin il n’avait pas envie de recompter les cents que le taxi lui rendrait et puis il n’était pas à quelques cents près non plus. L’avocat récupéra sa valise dans le coffre et la fit rouler derrière lui jusqu’à parvenir à la porte d’entrée de son immeuble. D’un mouvement las il composa le code sur le boitier à l’entrée et poussa la porte. Arrivé face à l’ascenseur il pesta un temps contre le concierge. Avant son départ, il était déjà en panne. A son retour, il semblait que la situation n’ait guère évolué. Remy lâcha un grand soupir et chercha dans ses réserves la motivation pour grimper les cinq étages qui le séparaient de son appartement à pied.

A mi-parcours, le jeune homme trouva sa charge pesante et pesta à nouveau contre l’incompétence de son concierge. Des tas de gens faisaient des procès pour moins que cela ! Troisième étage. Plus que deux à parcourir se disait-il pour se motiver. Les dernières marches furent bientôt en ligne de mire et l’avocat ne fut pas triste de les apercevoir enfin. Il passa la porte qui le mena dans le couloir de son palier. Il passa une bonne demi-dizaine de minutes à retrouver ses clés qui n’étaient pas comme d’habitude dans la poche de son manteau mais dans sa valise dans une poche intérieure. La minuterie se coupa bien évidemment quand il dut chercher la bonne clef sur son trousseau. Nouveau soupir. Par flemmardise d’aller appuyer sur l’interrupteur, Remy tenta sa chance avec plusieurs clés avant de parvenir à trouver la bonne et l’enfoncer dans la serrure. Le jeune homme s’engouffra à l’intérieur et referma la porte sur son passage en faisant le moins de bruit possible pour ne pas réveiller sa compagne qui devait sans doute dormir depuis belle lurette à cette heure.

L’avocat laissa sa valise dans l’entrée et posa ses clés sur le dessus d’une commode. Ses pas l’emmenèrent ensuite au salon où il se laissa tomber sur le canapé. Il savoura le moment présnet, heureux d’être enfin retour chez lui. La France c’est bien sauf quand on y reste coincé plus de deux semaines l’une pour raison professionnelle l’autre pour des raisons climatiques. Cette maudite vague de froid lui avait fait rater une bonne douzaine d’audiences cette semaine et dormir dans un aéroport parce que les hôtels avoisinant étaient complets ne lui avaient guère donné envie de revenir tout de suite dans l’Hexagone. Remy n’osait même pas imaginer ce qui l’attendait au bureau. En arrivant il avait même carrément dédaigné le tas de courrier qui l’attendait. Il avait bien attendu jusqu’aujourd’hui il pourrait encore patienter quelques heures de plus. Affalé sur le canapé l’avocat se fit surprendre par le sommeil et n’eut guère le loisir de gagner la chambre à coucher.
Revenir en haut Aller en bas

Louisa Delacroix


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Megalyn
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Zooey Deschanel
✾ MES CRÉDITS : Megalyn & Shiya
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 13/07/2009
✾ MES MESSAGES : 999

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 25 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Infirmière


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Lun 20 Déc - 13:15

    Lou s’installa sur la confortable banquette qui bordait la fenêtre et jeta un œil dans la rue en contrebas. Tout était calme. Il n’était pourtant que vingt et une heure trente. Le jour était tout juste couché. Elle n’aurait jamais imaginé une seule seconde qu’une ville, quelle qu’elle soit, pouvait être si paisible, la nuit tombée. La jeune femme soupira, ramenant ses genoux contre sa poitrine. Elle tourna la tête, posant un regard circulaire sur l’appartement, pour finalement s’arrêter sur une photo. La lueur de la lune éclairait les visages de Remy et Noah. Elle avait pris cette photo environ trois mois plus tôt, au tout début de l’été. Noah riait, et Remy s’amusait tout autant. Ils ne s’étaient même pas rendu compte que Lou les photographiait.

    Elle se sentait seule. Plus encore depuis que Sam avait débarqué à l’improviste. Elle le haïssait pour ça. Pour n’être que passé. Pour l’avoir laissée dans le flou aussi longtemps. Pour l’avoir poussée à trahir Remy, alors qu’il avait toujours été là pour elle, sans jamais poser la moindre question. Lou se leva. Elle n’arriverait sans doute pas à dormir mais elle serait mieux à ressasser dans son lit qu’à la fenêtre. Elle avait eu Remy au téléphone la veille. Il lui avait dit qu’il sera rentré au plus tard le lendemain soir. On était le lendemain soir, nuit même, et il n’était toujours pas là. Et injoignable, qui plus est. Lorsqu’elle se glissa dans les draps glacés, elle se promit de lui passer un savon lorsqu’il rentrerait.

    Un bruit, très léger, la réveilla. Lou s’assit sur le lit, tel un diablotin qui sort de sa boite. Elle vit une légère lumière filtrer sous la porte de sa chambre. Quelqu’un était dans l’appartement. Sans doute simplement Remy, mais elle n’avait jamais perdu ses instincts de chasseur. Se levant sans bruit, elle sortit de la chambre et traversa lentement l’appartement.
    Lou eut envie de rire lorsqu’elle constata qu’elle avait été effectivement trop méfiante. Remy avait posé ses valises et s’était effondré sur le canapé. Il n’en avait pas bougé. Il dormait déjà, profondément et paisiblement. Elle ne voulait pas le réveiller, mais elle avait terriblement besoin de se blottir dans ses bras.

    « Remy… Chéri… »

    Il ouvrit les yeux et sembla hagard. Louisa s’en voulut. Elle aurait parfaitement pu attendre le matin pour se faire bichonner. Elle tenta de déculpabiliser en se disant qu’au moins, il ne se réveillerait pas en ayant mal au dos.
    Il s’était redressé et avait l’air vaguement réveillé. La jeune femme s’assit à côté de lui, passant une main sur sa joue mal rasée avant de la laisser errer dans les cheveux en bataille de son compagnon.

    « Tu m’as manqué. »
    lui dit elle en l’embrassant.

    Louisa posa les mains sur ses épaules et le massa doucement. Dire qu’elle avait songé à lui reprocher son retard. Mais cela était passé quand elle s’était endormie. Elle passa les bras autour de Remy, appuyant sa poitrine contre le dos du jeune homme. Elle enfouit son visage contre son cou un bref instant, respirant son odeur, avant de poser son menton sur son épaule.

    « Tu te souviens de ce dont tu m’avais parlé il y a quelques temps ? » N’attendant même pas qu’il réponde, elle enchaîna. « J’ai réfléchi. Je veux que tu adoptes Noah. De toute façon, tu es déjà son père. J’ai simplement envie que ça soit officiel. Enfin, si tu le veux toujours… »

_________________
    VICTOR HUGO DEMAIN DES L'AUBE Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur


Dernière édition par Louisa Delacroix le Sam 25 Déc - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité





MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Mer 22 Déc - 11:22

    Euuuuh Stooooooooooooop. Mais WTF quoi ! Qu’est-ce que Louisa venait faire à lui parler d’adopter son fils alors qu’il avait –pardonnez-moi l’expression- la tête dans le cul ? Tout juste réveillé et épuisé voilà qu’elle choisissait son moment pour parler d’un sujet aussi sérieux. Mais pourquoi lui ? Pourquoi maintenant ? Décidément il avait l’horrible sensation que tous les éléments se liguaient contre lui. D’abord la météo, puis les compagnies aériennes et maintenant Lou.

    Néanmoins, l’attention le touchait mais il y avait quand même d’autres moments pour en parler comme le lendemain matin par exemple. Restait maintenant à savoir comment gérer cette crise au beau milieu de la nuit. Le sujet tenait à cœur à Remy mais malgré ses neuronnes ensommeillés il se demandait où se trouvait l’urgence. L’avocat qui s’était toujours montré conciliant avec Lou se sentait aujourd’hui l’âme à poser des questions. Il avait accepté de vivre avec ses secrets car il avait peur de la perdre s’il en demandait trop mais jusqu’à quand cela pouvait-il encore durer ? Cette fois il y avait l’avenir d’un bambin et le sien en jeu. Rien que pour lui, il se devait d’avoir des réponses, au moins quelques unes.

    Remy se passa une main sur le visage puis se frotta les yeux pour tenter de chasser les picotements qu’il ressentait sous les paupières. Il attrapa doucement les mains de la belle brune et l’arrêta dans son mouvement.

    « Pourquoi maintenant Lou ? » demanda-t-il sans plus de préparation.

    Plus il y songeait, plus il avait comme un pressentiment. Il était parti quelques semaines et pendant ce laps de temps beaucoup de choses avaient pu se dérouler et c’est ce qui quelque part effrayait Remy. Il ne voulait pas à nouveau perdre la femme qu’il aimait à cause de ses secrets. Si elle disparaissait à nouveau, l’avocat n’était pas sûr d’avoir à nouveau la force et le courage de partir à se recherche et de tout plaquer pour elle.



Revenir en haut Aller en bas

Louisa Delacroix


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Megalyn
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Zooey Deschanel
✾ MES CRÉDITS : Megalyn & Shiya
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 13/07/2009
✾ MES MESSAGES : 999

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 25 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Infirmière


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Sam 25 Déc - 12:54

    Lou sentit qu’il y aurait un os dès le moment où Remy lui prit les mains. Il n’avait pas l’air très réveillé, et était sans doute épuisé. Mais il possédait un esprit fin, brillant, rapide, et voire même retors. Il était avocat, après tout. Il connaissait le mensonge mieux que quiconque. Néanmoins, elle lui avait souvent menti. Par omission, certes, mais ça n’en était pas moins un manque d’honnêteté. Soupirant et levant les yeux au ciel, elle attendit la longue tirade.
    Qui ne vint pas. Sa seule et unique question la laissa sans voix. Elle s’était attendue à un oui, net et franc. Puis elle avait douté, au vu de sa réaction. Mais ce simple ‘pourquoi’ la laissait relativement désœuvrée.
    Elle-même se posait la question. Pourquoi maintenant ? Sam n’était pas la seule raison de son envie subite d’adoption. Elle doutait fortement que le jeune homme réclame quoi que ce soit en ce qui concernait leur fils. Elle ne se leurrait pas vraiment sur ça. Lorsqu’elle était enceinte, il ne lui avait jamais caché ses craintes, et ce qu’il considérait comme une malédiction qui pesait sur sa famille. Bien entendu, elle était loin de connaître toute l’histoire, mais quand bien même. Avoir revu le père de son fils lui avait ouvert les yeux. Peut être un jour devrait elle reprendre les armes pour protéger son fils.

    « Et pourquoi pas ? » répondit elle. Mais elle vit, au regard de Remy, que cette réponse ne lui suffisait pas, qu’il ne s’en contenterait pas. Soupirant à nouveau, elle libéra ses mains et s’installa plus confortablement. « J’ai eu le temps de réfléchir quand tu n’étais pas là. Plus que je ne l’aurais voulu. Pense à ce qui arriverait à Noah si je disparaissais. J’ai grandi dans un orphelinat, je ne veux pas qu’il arrive la même chose à mon fils si je venais à mourir. Son père est… » Elle déglutit. Elle préférait ne rien dire plutôt que mentir. « Tu es avocat, tu sais parfaitement que tu n’as aucun droit sur lui. » Elle se passa une main sur la nuque. « Tu trouves surement que j’ai des pensées morbides mais… »

    Mais quoi ? Elle n’arrivait pas à lui dire qu’elle serait peut être obligée de l’abandonner à nouveau. En lui laissant son fils. Elle avait confiance en Remy, il n’abandonnerait pas Noah, et il serait un bon père. Mais elle ne pouvait se résoudre à lui avouer que son ancienne vie, celle par laquelle ils s’étaient rencontrés, plusieurs années auparavant, risquait de lui sauter au visage. Alors qu’elle pensait avoir enterré profondément son passé.
    Remy avait l’air inquiet. Lou lui sourit et prit son visage entre ses mains, pour le rassurer. Elle ne savait pas si cela serait suffisant. Elle l’espérait. Après tout, il semblait trop fatigué pour lui chercher des noises, à une heure aussi inhumaine. Elle se pencha vers lui et l’embrassa doucement.

    « Arrête de te faire du souci. C’est juste… Une précaution. Que veux tu qu’il m’arrive, hum ? Tu me cloitres ici, à me comporter comme la ménagère parfaite… »

    Ou comment en revenir à un sujet plus… Eux. Elle vint se blottir contre lui. Elle n’avait jamais réalisé à quel point il était son repère, sa lumière dans les ténèbres. Jamais sa vie n’avait aussi stable qu’avec lui. Elle aurait voulu avoir cette stabilité avec Sam, mais il ne leur avait jamais laissé la moindre occasion d’essayer, bien trop persuadé de n’être qu’un point mort pour elle.

    « Viens te coucher… » marmonna t’elle à l’oreille de son compagnon, le soulagement et la fatigue l’envahissant, maintenant que Remy était revenu.

_________________
    VICTOR HUGO DEMAIN DES L'AUBE Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité





MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Mer 5 Jan - 23:17

    Les réponses de Louisa étaient loin de satisfaire Remy. Il sentait dans sa voix qu’elle ne lui disait pas tout. A nouveau. En tant qu’avocat émérite il savait quand quelqu’un lui mentait ou quand cette personne omettait volontairement de lui révéler certaines choses. Maxwell n’aimait que ça lui arrive dans le domaine professionnel mais lorsque cela émanait de Lou, l’avocat s’en sentait blessé. N’était-il donc pas quelqu’un en qui elle pouvait suffisamment avoir confiance pour n’avoir de cesse de lui cacher des choses ? Malgré les douces attentions que la jeune femme s’évertua à pratiquer sur le visage de Remy, celui-ci décida
    était las et si ce soir il n’avait pas l’intention de batailler davantage contre elle, il n’avait pas pour autant envie de faire comme si de rien n’était.

    « Tu n’as qu’à y aller toi, je vais plutôt regarder un peu la télé » sans même prendre la peine de tourner la tête pour croiser son regard.

    Il fut un temps où il aurait été plus fin mais à l’heure qu’il était on pouvait le lui pardonner. Sans ajouter un mot, Maxwell se leva et alla dans la cuisine dans le but de se servir un verre d’il ne savait encore quoi. Il se dit que dans le frigo il y aurait sûrement quelque chose qui l’inspirerait davantage. En ouvrant le réfrigérateur, son regard se posa le bac à légumes où il aperçut à travers le plastique transparent une grappe de tomates bien rouges et sur une étagère en verre au-dessus un paquet entamé de fêta. Il n'en lui en fallut pas plus pour lui ouvrir l'appétit. Même au beau milieu de la nuit des tomates à la fêta allaient très bien passé. Ne voulant cependant pas se lancer dans une préparation trop fastidieuse, il se contenta de les prendre les nettoyer, et les emmener dans le salon dans un papier essuie-tout avec un couteau dans le salon.

    Alternant la découpe d'un quartier de tomate et celle d'un carré de fêta, Remy poursuivit ses réflexions à propos de la "dispute" qu'il avait eu avec Louisa. L'avocat se demanda un temps si le problème ne venait pas de lui peut-être était-il trop exigeant ? Après tout chacun devait bien avoir son jardin secret. Lui était le premier à en avoir un. Mais tout de même il y avait une limite à ce jardin. On ne glisse pas comme ça un sujet si important. Il y a un temps pour chaque chose et Maxwell se demanda même si cette proposition n'avait pas été volontairement posée à un moment où il était vulnérable mentalement à cause de la fatigue. C'était vrai, quand on y pensait c'était louche. Le cheminement de Remy se poursuivit jusqu'à ce qu'il ait suffisamment de jugeote pour s'arrêter dans son délire et penser qu'il commençait carrément à devenir paranoïaque. Lou n'était comme ça... Et pourtant, le doute venait de naître et Maxwell savait ce que cela allait entraîner chez lui et cela ne lui plaisait guère...
Revenir en haut Aller en bas

Louisa Delacroix


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Megalyn
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Zooey Deschanel
✾ MES CRÉDITS : Megalyn & Shiya
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 13/07/2009
✾ MES MESSAGES : 999

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 25 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Infirmière


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Ven 21 Jan - 8:12

    Lou écarquilla les yeux. Jamais il n’avait été aussi sec avec elle. Elle n’essaya même pas de le retenir quand il se leva. Elle ne le regarda même pas aller dans la cuisine. Elle l’entendit traficoter dans la cuisine. Remy devait sans doute avoir faim. Un bref instant, Lou souhaita qu’il s’étouffe avec une miette de pain. Mais elle s’en voulut aussitôt d’avoir eu une telle pensée. Remy revint et se rassit sur le canapé, allumant la télévision. Une rediffusion des informations de 23 heures venait de s’achever, et un épisode de Lie to me débuta. Lou fit la grimace. Elle aurait dû aller se recoucher, comme Remy le lui avait suggéré. En fermant sèchement la porte et en la verrouillant. Sans même lui laisser une couverture ou un oreiller. Et cette fois ci, elle ne regretta pas d’avoir eu une telle pensée. Parce que si cette série donnait des idées à son compagnon, il ne la lâcherait pas. Il la harcèlerait jusqu’à ce qu’elle crache le morceau. Depuis qu’elle était revenue vers lui, avec son bébé de quelques mois, ils n’avaient jamais eu ce genre de disputes. Et s’ils en avaient une ce soir là, elle ne pourrait pas faire ce qu’elle faisait quelques années plus tôt. Elle fuyait l’appartement du jeune homme, et ne lui donnait plus de nouvelle pendant une bonne semaine. Histoire de bien exprimer son mécontentement. Il comprenait, jusqu’à la fois suivante, où sa jalousie reprenait le dessus.
    Mais à sa décharge, depuis qu’elle avait débarqué dans sa vie, une nouvelle fois, ça n’était jamais arrivé. De l’eau avait coulé sous les ponts, ils avaient changé et mûri tous les deux. Il avait mis de l’eau dans son vin, et n’avait jamais posé la moindre question. Il était devenu le père de Noah sans qu’elle n’ait besoin de le lui demander. Et le petit garçon le lui rendait bien. Il l’adorait. Aussi ne comprenait elle pas sa réaction. En quoi l’adoption de Noah lui posait elle un quelconque problème ?
    Cela dit, elle devait bien s’avouer que la façon dont elle avait présenté la chose… Etait exactement la manière contraire de la façon ‘normale’ de procéder. Spécialement avec un homme aussi soupçonneux que Remy. Sa seule chance résidait dans le fait que Remy était intimement persuadé que le père de Noah était mort. Il fallait bien avouer qu’elle n’avait jamais fait quoi que ce soit pour le détromper. Et qu’elle ne commencerait surement pas ce soir là.
    Louisa foudroya Remy du regard. Son dos, tout du moins, puisqu’il ne se décidait pas à daigner la regarder. Elle soupira, luttant contre l’envie de lui en tourner une en travers de la tête. Elle se leva, et ignora le jeune homme avec un mépris palpable.

    « Excuse moi d’avoir pensé que tu te souciais un minimum de Noah. » Lou se mordit la lèvre. « Excuse moi d’avoir pensé une seule seconde que s’il m’arrivait quelque chose, Noah ne serait pas seul au monde. »

    Le fait étant que Noah ne serait pas seul. Si elle mourrait subitement, Dean le saurait. Forcément. Même sans l’intervention de Remy. Mais elle ne voulait pas. Elle refusait que, dans le cas peu probable où elle disparaissait alors que son fils n’était encore qu’un enfant, Noah soit élevé par son oncle. Elle ne voulait pas qu’il puisse être en contact, de près ou de loin, avec une quelconque créature surnaturelle. C’était hors de question. Elle n’avait pas tout abandonné, y compris Sam, pour que Noah devienne comme ses parents avant sa naissance.

    « Tu sais quoi, laisse tomber, c’est pas important… » rajouta t’elle avec lassitude.

    Lou n’avait vraiment pas la tête à se disputer avec Remy. Pas ce soir là. Elle aurait voulu qu’il la serre dans ses bras, qu’il lui dise qu’elle lui avait manqué et qu’il l’aimait, mais il était visiblement trop grognon pour ça. Elle se dirigea vers la chambre et se laissa tomber sur le lit. Elle pouvait voir la légère lumière bleutée de la télévision se refléter dans le couloir

_________________
    VICTOR HUGO DEMAIN DES L'AUBE Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur
Revenir en haut Aller en bas

Invité


Invité





MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Ven 22 Avr - 7:23

    Remy aurait avoir la répartie nécessaire pour faire comprendre à sa compagne qu’il n’approuvait pas son comportement mais il préféra se taire. La scène qui venait d’avoir lieu confirmait certaines des conclusions auxquelles il était venu pendant son séjour en France. L’éloignement lui avait parmi de réfléchir mais l’heure n’était pas venue pour en parler. De toute manière le discours s’était clos avec le départ de Lou. L’avocat se préoccupa de ses tomates et de la fêta qui les accompagnait et il les grignota pendant que l’épisode de Lie To Me défilait. C’était une rediffusion et il connaissait déjà le coupable. Néanmoins il ne zappa pas pour autant. La télévision n’était là que pour le tenir éveillé. La fatigue du voyage commençait à prendre le pas sur sa faim bientôt comblée.

    Lorsque le générique de fin résonna dans le salon, Maître Maxwell dormait déjà à poing fermés. Les publicités au volume plus fort qu’il n’aurait dû être perturbèrent un peu Remy qui passa de la position avachie à une position plus allongée mais qui assurerait sans nul doute de belles courbatures le lendemain. Quand Remy rouvrit les yeux, il était bientôt six heures du matin. Il n’avait pas beaucoup dormi mais le décalage horaire se faisait sentir, il avait encore besoin de quelques jours pour se radapter aux heures du continent américain. Lou dormait encore et Noah également. Ne voulant pas la réveiller, Remy alla dans le dressing prendre un t-shirt blanc et rayé de deux bandes noires sur les côtés et un sort noir rayé de deux bandes blanches. Il lui fallut moins de cinq minutes pour se préparer et franchir le seuil de la porte. Il avait envie de se dépenser ce matin à l’heure où la ville encore endormie allait commencer à voir ses premières voitures la traverser et la réveiller peu à peu.

    Lecteur MP3 dans la poche et écouteur dans les oreilles, Remy débuta son footing par de petites foulées qui s’allongèrent en même temps qu’il prenait de l’assurance. Bien évidemment, ce n’était pas la tête vide qu’il courrait. Ses pensées avaient d’abord tenté d’établir un planning de la journée avec l’inévitable passage au bureau pour faire un rapport à ses associés de ses affaires en France. Fort heureusement pour lui, il revenait avec de bonnes nouvelles, ce voyage n’avait pas été vain. Et puis ses pensées dévièrent inévitablement sur Lou.

    Qu’allait-il faire à présent ? Faire comme si de rien n’était ? Comme d’habitude, dire amen ? Remy ne se sentait pas le courage de faire une telle chose. Cela le rendait plus malheureux qu’autre chose de se renier par amour. Mais c’était bien cette dernière raison qui faisait qu’il lui cédait autant. Seulement il en était lassé à présent. Il n’aurait pas cru cela possible quelques mois plus tôt mais c’était le cas. Il avait besoin de vivre une relation sur laquelle il pouvait se reposer sans craindre de voir celle qu’il aimait repartir du jour au lendemain. Le jeune homme voulait pouvoir assumer de dire je t’aime sans se demander sous quel mensonge, sous quel mystère se cachait Lou pour lui dire la même chose. Remy commençait même à douter des sentiments de la jeune femme pour lui. Il avait même pensé qu’elle se servait de lui mais ses sentiments l’avaient bien rapidement ramené à la « raison ».

    Bientôt sept heures. L’avocat entama son chemin retour vers son appartement. Il s’arrêta dans une boulangerie française qui ouvrait. Nostalgique de son séjour dans l’Hexagone, il avait savouré les petits déjeuners à base de sucre et de viennoiseries. L’avocat en pris suffisamment pour nourrir un régiment et retourna chez lui. Il posa la poche en papier sur le comptoir de la cuisine et fila prendre une douche. Serviette autour de la taille, Remy alla dans le dressing choisir ses vêtements pour la journée au bureau.

    « Je te prie de m’excuser, je ne voulais pas te réveiller »
    répondit le jeune homme en sentant la présence de Lou derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas

Louisa Delacroix


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Megalyn
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Zooey Deschanel
✾ MES CRÉDITS : Megalyn & Shiya
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 13/07/2009
✾ MES MESSAGES : 999

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 25 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Infirmière


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Ven 6 Mai - 13:29

    Lou resta un long moment ainsi, à observer les vagues bleutées qui se reflétaient dans le couloir. Elle espérait que Remy finirait par la rejoindre. Mais elle comprit bien vite que si elle n’allait pas l’obliger à venir, il n’en ferait rien. Etouffant un soupir, elle se redressa et quitta la chambre pour le salon. Mais quand elle vit son compagnon profondément endormi sur le canapé, elle n’eut pas le cœur de le réveiller. Elle se mordit la lèvre, s’en voulant de l’avoir ainsi martyrisé. Il ne méritait pas tout ce qu’elle lui infligeait. Remy souffrait des silences de la jeune femme. Lou en avait parfaitement conscience. Mais elle le faisait uniquement pour le protéger. Il ne le réalisait pas, ne le réaliserait sans doute jamais. Au fond, c’était préférable. Qu’il ne sache pas qu’il était plus en danger qu’il ne l’imaginait.
    S’approchant, Louisa lui caressa la joue. Mais Remy dormait si bien qu’il ne réagit même pas. Elle remarqua les cernes qui encadraient ses yeux. Il n’avait sans doute pas du se reposer, se pressant pour rentrer auprès de sa famille. La jeune femme sourit tendrement. Attrapant un plaid, elle le couvrit avec douceur, avant de déposer un baiser sur sa tempe. Le regardant une dernière fois, Lou retourna vers sa chambre. Faisant un bref arrêt vers celle de son fils. Noah dormait aussi profondément que celui qu’il considérait comme son père.

    Jamais le lit ne lui avait paru aussi vide qu’à ce moment là. Remy était rentré, enfin, mais elle n’avait rien trouvé de mieux que provoquer une dispute. La jeune femme essuya une larme de rage qui coulait sur sa joue. Il méritait tellement mieux. Si elle n’avait pas été sure de lui briser le cœur encore une fois, elle serait partie. Mais elle ne se leurrait pas. Elle n’avait pu ignorer la lueur dans son regard azur quand elle avait frappé à sa porte, un an plus tôt. Il était heureux de la voir. De la revoir. Il avait été encore plus heureux qu’elle ne reparte plus. Et depuis, il acceptait tous ses secrets sans rien dire, de peur qu’elle s’en aille encore.
    Jamais elle ne lui avait parlé de Sam, de ces années écoulées depuis qu’elle l’avait quitté pour continuer et achever sa vendetta, qui désormais lui semblait bien inutile. Ses parents l’avaient adoptée et aimée, certes. Mais elle-même était mère à présent. Elle ne voulait pas que son fils connaisse ce qu’elle avait connu, qu’il traverse ce qu’elle avait traversé. Il n’avait déjà plus de père, à peine quelques jours après sa naissance. Ce fut sur ses pensées noires qu’elle finit par s’endormir.

    Lorsqu’elle ouvrit les yeux, le réveil indiquait qu’il était six heures, passées de quelques minutes. Elle se demanda ce qui l’avait réveillée, mais elle eut la réponse quand elle entendit la porte d’entrée de l’appartement se refermer avec douceur. Louisa soupira et enfonça la tête dans son oreiller. Elle ne quitterait le lit que pour s’occuper de Noah, et le garderait avec elle au chaud…
    Son second réveil fut à peine une heure plus tard. Il était rentré. Elle soupira de soulagement. Au moins, il ne l’avait pas quittée. Elle réalisa qu’il était dans le dressing. Quittant le lit, elle le rejoignit, passant les bras autour de sa taille et appuyant la joue contre son dos encore humide.

    « Non, ne t’excuse pas…. » murmura t’elle.

    Il se tourna vers elle et elle lui sourit, l’embrassant longuement et l’enlaçant à nouveau.

    « Je suis désolée pour hier soir. Tu m’as manqué et je ne sais même pas pourquoi j’ai… » Elle préféra ne rien dire de plus. Ne pas rouvrir de plaie. « Promets moi de ne plus m’abandonner aussi longtemps… » marmonna t’elle en collant à lui.

    C’est alors qu’elle vit qu’il fouillait dans la partie ‘travail’ de son dressing. Il s’était absenté deux semaines et il ne prenait même pas une journée avec eux. Se détachant de lui, Lou prit une grande inspiration pour ne pas s’énerver une nouvelle fois. Même si elle savait pertinemment qu’elle allait le maudire toute la sainte journée.

    « Oh, tu vas travailler aujourd’hui… Je pensais que tu prendrais un peu de temps pour moi. Et Noah. Tu lui as manqué. »


    Il lui avait encore plus manqué à elle, mais elle ne comptait pas le répéter. Elle n’était pas très sûre de pouvoir le faire sans dépasser le seuil autorisé de décibels. Secouant la tête, elle tourna les talons et retourna dans le lit. Elle aurait mieux fait de ne pas en bouger. De continuer à faire sa tête de con. De continuer à le laisser culpabiliser. Alors que sa seule envie était qu’il la prenne dans ses bras et ne la lâche pas pendant au moins trois jours. Elle sentit une larme couler. Elle l'essuya rageusement. Même si ça ne servirait à rien. Elle savait qu'elle pleurerait toute la journée.


_________________
    VICTOR HUGO DEMAIN DES L'AUBE Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: || Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-    Aujourd'hui à 18:41

Revenir en haut Aller en bas
 

|| Back to Minneapolis... At last... -Remy & Louisa-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back
» Strike Back
» Retour aux Philippines - Back To Bataan - 1945
» [Iron Chef] Luciole - No Turning Back !!! [REBORN]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYMPATHY FOR THE DEVIL ◈ BEDTIMES STORIES :: SAY GOODBYE TO THE WORLD :: archives :: RPG :: Throught the United States :: US NORTH :: Minnesota :: Minneapolis-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Supernatural