[INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Facebook  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité





MessageSujet: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Sam 15 Aoû - 12:07

    Du plus lointain qu'elle se souvenait du Paradis, Anazelle aurait pu promettre y avoir toujours été respectée, et traitée par ses semblables ou même ses supérieurs avec dignité et honneur, tout comme elle l'avait mérité, de par son rang élevé et par sa grand clémence qui faisait sa réputation. Alors certes, aujourd'hui, il y avait peut-être cette foutue Apocalypse, ce foutu Lucifer parmi les humains, cette situation affreusement agaçante que les Anges ne comprenaient pas, mais quand même ! Comment avaient-ils pu descendre aussi bas pour LUI demander, à elle, de s'occuper d'une tâche aussi... secondaire et complètement inutile ! Non, on ne pouvait pas dire à ce moment précis que l'Archange souriait à pleines dents - enfin, à pleines dents de son vassal - à la mission qui lui avait été confiée ! Elle ! Anazelle ! Quand même biiiiiiien au-dessus de ce fameux Castiel, elle se retrouvait avec sa foutu mission à lui ! Et encore ! Si cette mission avait tout d'un petit mouton au regard sympathique et compatissant, peut-être que ce serait encore moins frustrant d'être évincée de la sorte ! Mais non, non ! Pas la peine de la mettre au parfum, bien entendu... c'était logique, viscéral, ça tombait sous le sens et ça faisait de siennes parmi les Anges depuis teeeeeellement de temps, qu'elle savait très bien qu'à partir du moment où sa fameuse "mission" commencerait, elle allait en baver ! Oui... elle aimait la merveilleuse Création de son Seigneur et Maître... mais - parce que quand il y a une phrase lèche pompe, il y a toujours un "mais" - mais, peut-être que le libre arbitre ne devait pas être accordé à tous les humains ! Encore moins à celui là, si vous voyez ce que je veux dire... CQFD.

    Appuyée contre le capot de la fameuse merveilleuse chevrolet impala modèle de 1967 au moteur d'origine et tout le clin-clin tout à fait barbant que les humains se plaisaient à répéter comme pour donner de la valeur à ces choses, Anazelle poussait un léger soupire - elle avait remarqué que les humains le faisaient souvent - pour montrer sa lassitude face à l'interminable attente à laquelle elle se livrait. Bizarre, pourquoi avait-elle décidé de venir l'attendre ici ? Peut-être qu'il ne finirait par venir qu'à la tombée du jour, par hasard ou peut-être trop en manque de sa si parfaite voiture. En tout cas là, en se basant sur le gadget à son poignet que les humains appelaient "montre" ça faisait près de deux heures qu'elle était là, à attendre, patiemment, toujours figée sur ce capot froid et noir, regardant les gens passer comme une sombre débile - chose à quoi elle ne pensait même pas ressembler, tout simplement parce qu'elle ne savait pas que des gens pouvaient penser ça d'elle - ou comme une pauvre âme en peine. En ce laps de temps, quelques personnes s'étaient arrêtées à sa hauteur... dont une bonne partie qui s'arrêtaient pour la voiture, commençant le fameux laïus de "wouah, une chevrolet impala modèle de 1967 au moteur d'origine..." et bla et bla et blaaaa. Oui, à force d'entendre ce refrain de la part du gérant du bar, puis de deux mecs à moto, puis d'un jogger, elle avait fini par retenir l'idée... ne retenant par contre pas tout le blabla que lui avait fourni le gérant du garage de la ville qui essayait de lui racheter la fameuse voiture pour "un bon prix ! Sans arnaque !". On pouvait presque dire, merci Anazelle d'avoir été là ! Sinon, qui sait combien de fois la voiture aurait pu être, mise à sac, volée, dépouillée de tous ses biens, fouillée, trifouillée et tout le barda de mots dans cette idée là ! Malgré leur côté fort intéressant, les humains avaient tout de même cet aspect routinier fort énervant... si bien qu'au bout de la énième personne qui s'était lancée dans un speech sur la fameuse voiture noire sur laquelle elle avait pris appui pour patienter, l'Ange avait fini par perdre patience et avait quelque peu traficoté la mémoire de ce type, lui effaçant tout ce qu'il pouvait savoir sur les "chevrolet impala modèle 1967" pour ENFIN avoir la paix. Après cette dernière rencontre, elle avait eu le temps de se poser dans le silence matinal d'Ellington. Si les gens ici ne vivaient plus la nuit à cause de la terreur générale, on ne peut pas dire qu'ils vivaient vraiment plus le matin... en tout cas, pas dans ce secteur là. Après quelques minutes passées avec un air serein sur le visage, Anazelle avait finalement poussé un nouveau soupire, fronçant les sourcils à l'idée de ce qui l'attendait ! Punaise !! C'était vraiment pas juste ! Foutue mission à la con ! (façon de simplifier ce qu'Anazelle pensait à ce moment précis... la vulgarité n'est pas son truc pour autant !)

    Sa mission ? C'était bien simple, elle se résumait en deux mots : GROS et CHIEUR ou encore DEAN et WINCHESTER, c'était au choix. Ne connaissant pas "gros" et "chieur", elle se contentait de penser que sa mission était tout simplement l'horrible, le "rebellement chiant" et le fameux Dean Winchester lui-même. Ouais, vu comme ça, il ne peut pas non plus avoir grand chose de merveilleux ! Eh bah, apparemment si ! C'était Castiel lui-même qui, en principe, devait se charger de ce fameux chasseur un peu trop sur la défensive... seulement là, l'ironie du sort ou la malchance au choix, avait décidé de placer Castiel à autre chose, une autre mission certainement moins chiante et à la place, de caser Anazelle pour jouer les nounous ! Comme quoi, c'était vraiment, vraiment pas de bol des fois ! En même temps, elle passait certainement auprès des siens comme une mauvaise langue à penser tout ça si fort... après tout, elle ne le connaissait pas, cet humain... ou qu'à travers les paroles pas super super encourageantes de ses collègues qui l'avaient déjà croisé lui. De ce qu'on lui avait dit, l'Ange s'attendait à avoir affaire au grand caïd de la cour de récré, celui qui, en plus de ne rien avoir trouvé de mieux que de briser le premier Sceau de l'Apocalypse, avait trouvé l'idée de ne pas vouloir suivre les ordres que les Anges lui donnaient... voire même, de faire carrément l'inverse. A y réfléchir... était-ce vraiment à tord ? Après tout, dans le laps de temps que l'Ange avait passé sur terre, les ordres avaient considérablement changé, passant de "il ne faut pas que l'Apocalypse arrive" à "laissez finalement Lucifer sortir"... et c'est vrai, elle l'avouait volontiers sans pour autant le dire tout haut, ce bouleversement de situation ne lui avait pas, mais alors pas du tout plu. Aujourd'hui les ordres de ses supérieurs ? Elle avait presque tendance à les sous-peser avant de les exécuter, réfléchissant à comment cela pouvait freiner Lucifer ou si, encore une fois, c'était une manière déguisée de laisser Lucifer faire. Apparemment, tenir Dean Winchester au courant des rares informations que les Anges avaient pu obtenir, ne semblait pas être un moyen de le ralentir dans sa marche contre l'Apocalypse. Alors... en réalité, ce qui dérangeait l'Ange à être ici, c'était tout bonnement... le fameux et bien connu sale caractère du fameux Dean. Têtu, contradictoire, colérique, souvent de mauvais poile, il avait une sacrée mauvaise réputation parmi les Anges... et ça commençait presque à déteindre sur le pauvre Castiel. Mais bref... là n'était pas la question. D'ailleurs, Castiel lui-même ne semblait même pas capable de canaliser le fameux Winchester dans sa "rébellion face aux ordres"... alors, si elle, elle pouvait y arriver ?! L'idée lui était totalement étrangère et rien que de penser ça, c'était presque ridicule.

    Continuant de laisser son regard rôder sur les alentours, l'Ange finit finalement par se redresser... peut-être que ça pouvait faire mal à son vassal, au bout d'un certain temps, ce simple fait de rester assise sur de la ferraille pendant des heures d'affilée. Elle, elle ne ressentait là ni fatigue, ni douleur... elle ressentait juste un soupçon de lassitude, comme si, le temps lui était compté... ce qui, au fond, n'était pas complètement faux. Elle avait beau avoir l'éternité pour vivre, Lucifer n'allait pas attendre que Dean Winchester daigne bien revenir chercher sa voiture pour agir. Marchant à pas légers et silencieux sur le parking du bar d'Ellington, Anazelle fit le tour de la fameuse voiture, gardant le silence mais continuant d'observer, à l'affut de tout ce qui pouvait arriver. Une voiture passa, à toute vitesse pour disparaître en quelques secondes dans les rues de la petite ville. Puis une autre, quelques secondes plus tard... puis, plus rien. Le silence domina une nouvelle fois, laissant l'Ange écouter les murmures dans son esprit, ceux que beaucoup de gens entendaient comme des sifflets stridents. Les Anges parlaient beaucoup, s'agitaient ces derniers temps, la situation était en pleine accélération, sans même qu'ils aient pu faire quoique ce soit... en même temps, ils n'avaient qu'à avoir essayé de stopper Lucifer et rien de tout ça ne serait en train d'arriver. S'arrêtant à hauteur de la portière du passager de la voiture, la jeune femme eut un froncement de sourcils, un genre de tic qu'Hermione avait sans doute du avoir lorsqu'elle avait encore eu le contrôle de son corps... Anazelle ne cherchait pas à effacer sa présence, la sentant au fond d'elle. Son vassal, cette âme généreuse qui lui avait donné la possibilité de se montrer aux humains... elle voulait en prendre soin, comme touchée par les malheurs qui l'avait amenée à demander un pardon ou une rédemption. Elle passa une main dans ses cheveux, ou plutôt dans ceux du corps dont elle avait pris possession, esquissant un sourire en coin, cette expression étrange qu'elle trouvait bien vide de sens lorsqu'elle était fausse. Ce sourire s'effaça, comme si une ombre au tableau venait tout bouleverser. Se retournant une nouvelle fois pour faire face à ce qui l'entourait, elle se surprit à se reposer sur le fameux capot, s'appuyant juste une nouvelle fois dans le silence, laissant un souffle discret franchir ses narines... elle n'avait qu'à attendre maintenant... le grand feu d'artifices finirait sûrement par arriver... les difficultés sont toujours là pour semer un parcours d'embûche... et Dean Winchester semblait en être une grosse : d'embûche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Dim 16 Aoû - 23:32

    Malgré la migraine qui me déchirais la tête j'avais fait l'effort de me lever, alors que j'étais très bien, ou presque très bien installé sur le sol miteux de cette chambre de motel toute aussi miteuse que le sol, c'est après avoir pris une douche froide que j'étais sorti de cette fameuse chambre pour récupérer ma voiture que j'avais sans doute du laisser au bar la veille ou plutôt très tôt ce matin, tout dépend de la façon dont on voit les choses. J'espérais qu'elle soit vraiment sur le parking du bar, parce que vu la cuite que je m'étais pris, je ne me souvenais absolument pas de la soirée mais c'était fort probable que le patron du bar ou même Jaelyn m'ait piqué mes clefs de voiture pour que je ne puisse pas prendre ma voiture pour rouler, je suppose que je devais être reconnaissais car vu l'alcool que j'avais eu dans le sang, j'aurais été incapable de conduire, j'aurais sans doute eu un accident et si ça se trouve je serais mort parce que j'aurais aisément pu confondre une sortie de route avec un mur vu l'état déplorable dans lequel j'étais ! J'avais sans doute du frôler le coma éthylique ! Enfin heureusement je m'étais réveille dans mon lit, au motel grâce à Sam qui m'avait balancé de l'eau à la figure, j'étais comme même resté un moment dans mon lit à me poser toutes sortes de question avant d'aller râler parce qu'il n'y avait plus de bière ! Le seul point positif qu'avait eu cette matinée c'était qu'elle m'avait permis de discuter avec mon frère et c'était une bonne on avait plus ou moins mit les choses au clair, la discussion était repartie entre nous, on avait même réussi à parler de l'enquête sans se taper dessus, on avait pas forcément avancé, en plus j'étais tellement dans un état pitoyable que le seul plan que j'avais trouvé était trop dangereux, pourtant je ne sais pas si c'était moins risqué que d'allez en prison pour chasser un esprit, ça c'était un de mes super plans et il avait fonctionné à merveille même si c'était dangereux, enfin là n'est pas la question. Tout ça pour dire que j'allais chercher ma précieuse voiture sur le parking du bar. Par contre j'étais obligé d'y alleer à pied, c'était assez embêtant, je n'avais pas vraiment l'habitude de me rendre d'un point A à un point B sans mon Impala, marcher dans les rues étroites et peu acceuillantes d'Ellington, ce genre de marche silencieuse avait l'habitude de me plonger dans des pensées peu réjouissante, surtout en ce moment avec ces histoires d'apocalypse, c'était devenue une habitude de penser à ça, de me tourmenter avec ses conneries. Je n'arrivais pas à oublier ma part de culpabilité, j'avais participé au réveil de Lucifer en faisant des choses que je n'avais pas imaginé de mon vivant, je suppose que l'enfer change les gens ! Je regrette ce que j'ai fais là bas, mais aussi ce que je n'ai pas fais ici c'est à dire empêcher mon frère de virer du côté obscure de la force si vous vous voyez ce que je veux dire. Je regrette aussi d'avoir fait trop confiance aux anges, malgré le peu de confiance que je leur accordais ils m'ont vraiment déçus à laisser l'apocalypse se réaliser. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi et je suppose qu'aucun d'entre eux ne me fournira une explication valable, je suppose que c'est un peu abusé de me sortir de l'enfer juste pour que je puisse détruire leur Lucifer qu'ils ont eux même laissé sortir, j'aimerais tant pouvoir leur dire d'allez se faire foutre et les laissais se demerder avec leurs conneries, seulement ils avaient cet excuse en bêton que j'étais responsable de tout ça parce que j'avais briser le premier sceaux et que mon frère c'était chargé du dernier, en plus je n'avais pas envie de laisser Lucifer faire le mal sur terre alors je n'abandonnerais pas, mais une chose est sûr je ne ferais plus confiance en ses satanés truc à plumes sans cervelles ! Ils étaient égoïstes et ne pensaient pas une seule seconde à nous pauvres humains et plus l'autre fils de pute de Zach' m'avait dit ce que je devais faire sans me donner d'explication, bah du coup j'avançais pas moi, ils étaient vraiment chiant avec leur fichue habitude de faire de tout un vrai mystére. C'était à se demander s'ils étaient plus respectable ou non que les démons. J'avais de gros doutes la dessus, je suppose qu'ils valit mieux parce qu'ils avaient mit du temps à manifester leur envie de destruction alors que les démons ils ne s'étaient jamais cachés, ils avaient toujours voulu réduire l'humanité au silence, mais les anges non, ils avaient juste décidé recement que le réveil de Lucifer serait la bonne occasion pour se debarasser des humains, comme l'avait dit si justement Zach', on ne fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs ! Je devais quand même avouer que l'expression étaient assez dérangeante enfin bon, il était stupide et je n'y pouvais rien.

    C'est après une dizaine de minutes à marcher et à penser à toutes ses conneries que j'arrivais enfin sur le parking du bar, ma magnifique Impala était là et plutôt bien accompagnée, il y avait une jolie fille appuyée sur le capot, je me demandait bien qui était cette fille, mais j'irais chercher la réponse à cette question seulement après avoir était chercher les clefs, je tenais vraiment à les récuperer, alors j'étais entré dans le bar, là le patron me souris avant de me saluer et de me demander si je venais récuperer mes clefs, je lui répondit par l'affirmatif, alors il me les rendit et je sentis comme un grand soulagement dans mon coeur, j'avais récuperé les clefs de ma merveilleuse voiture ! Le patron me demanda ensuite si je voulais boire quelque chose, j'eu un léger pincement de lèvre, puis je lui dit que ce n'étais pas la peine avant de sortir du bar, sans avoir rien bu depuis la première fois depuis pas mal de temps, ça faisais bizarre quand même. Enfin bon, c'était mieux pour moi et mieux pour les gens qui m'entouraient. Maintenant que j'avais mes clefs, je retournais vers cette jeune fille toujours appuyée contre ma voiture. Une fois prêt d'elle je lui souris après avoir donnée une légére tape sur la magnifique carroserie noire de mon Impala.

    « Elle est belle hein ? Chevrolet Impala de 1967, 4 cylindres, 275 chevaux, une vraie merveille ! Et devinez qui en est l'heureux propriétaire ! »

    Ajoutez à cela un sourire aguicheur dont seul Dean Winchester avait le secret ! C'était une très bonne méthode d'approche non ? Même si cette pauvre fille n'en avait sûrement rien à faire, elle n'avait pas du tout l'air d'être le genre de femme qui s'interesse aux voitures mais bon, c'était une illustre inconnue qui était là appuyée comme par hasard sur ma voiture alors j'avais entamé la discussion de la sorte, après si elle s'en foutait elle me le ferait savoir ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Lun 17 Aoû - 10:17

    Depuis qu'il était sorti d'Enfer, Dean Winchester s'était non seulement fait une réputation chez les chasseurs, mais aussi chez les démons… et sans oublier, chez les Anges. S'ils n'avaient compris que trop tard les vrais projets de Lilith pour l'âme du Winchester, les Anges avaient pourtant longtemps eu à lutter contre les démons en Enfer pour pouvoir aller y extirper l'âme du fameux chasseur. Malheureusement, il avait déjà été trop tard, l'humain n'ayant pas réussi à résister face à la terrible tentation de l'appel à la paix dans des jours et des jours de longue torture. Qui sait vraiment si le chasseur était à blâmer pour ses actes, ou pour ce qu'il n'avait finalement pas fait : résister. Ne dit-on pas que le libre arbitre amène un peu trop l'envie d'aller jusqu'aux vices pour dépasser les limites ? Non ? Bon, alors disons que c'est une phrase inventée par Anazelle. Si certains Anges se complaisaient à balancer toute la faute sur les fameux Winchester, elle, elle se contentait de rester silencieuse, taisant ses pensées, ses paroles même les plus intérieures pour que personne ne puisse percevoir le réel fond de sa pensée. Après tout, l'on pouvait dire que Dean Winchester n'avait fait que suivre aveuglément les Anges, jusqu'à ce qu'il se rende compte de son erreur, alors que son frère n'avait fait que s'opposer du tout au tout aux Anges. Et après tout, Sam Winchester n'avait-il pas accompli ce que les Anges attendaient de lui, dans leur extrême trahison ? Dans toute l'histoire, si on prenait le temps ou presque de s'y pencher sérieusement, on se rendait compte que les seuls qui n'avaient pas tenu leur position, c'étaient bel et bien les Anges… et ça, Anazelle ne s'en était rendue compte que trop tard. Mais à quoi pouvait-ce bien servir d'aujourd'hui chercher à contester des décisions du passé ? Alors mieux valait pour tous se contenter d'exécuter, encore une fois, cherchant pourtant à discerner ce qui était nuisible de ce qui ne l'était pas. Bien qu'elle est peu d'Anges qui lui soient supérieurs au Paradis, Anazelle agissait ainsi maintenant, ne faisant confiance à quiconque et n'exécutant les ordres que quand elle se serait assurée qu'aucun moyen n'était caché là-derrière pour permettre à Lucifer de gagner du terrain encore une fois sans agir. Peut-être était-ce préférable finalement qu'elle ait été choisi pour être le chaperon de Dean Winchester a la place d'un autre… car, sans même se préoccuper de ce qu'elle devait dire ou non, elle comptait bien remplir la mission qu'on lui avait toujours donnée depuis qu'elle avait vu le jour, "empêcher Lucifer de détruire la Création"… et faire toute chose qui allait à l'inverse de cette idée, était à ses yeux aller à l'encontre de ce qu'on avait toujours pu lui apprendre.

    Le soleil montait lentement dans le ciel, couvrant Ellington de ses rayons, alors que les humains commençaient tout juste à s'agiter pour se lever, prendre vie et se replonger dans leur quotidien. Ce quotidien les bouffait presque entièrement, les happant dans des actes quasi habituels qu'ils faisaient tout le temps comme pour se rassurer. L'Apocalypse pointait son nez et bien trop peu de gens ici semblaient être au courant de ce qui les guettait finalement. Les gens continuaient de faire leur jogging matinal, pour entretenir un cœur qui n'allait plus avoir à tenir bien longtemps, d'autres continuaient de faire leurs courses pour remplir les placards et nourrir leur famille sans même penser à ce que, d'ici peu de temps, ils viendraient sans doute à mourir de faim alors que tout dans leur bouche deviendrait cendre et sang. Personne n'était encore assez en vie parmi les humains pour pouvoir raconter ne serait-ce qu'un aperçu de ce que pouvait être l'Apocalypse… et Anazelle sentait le brasier de l'Enfer s'agiter sous ses pieds, tout gronder autour d'elle dans un battement sourd qui annonçait la venue d'un mal bien plus puissant que tout ce qu'on pouvait soupçonner. Lucifer était le mal suprême et ce n'était certainement pas pour rien qu'il avait une telle réputation. L'Ange se surprit à fermer les yeux l'espace de quelques secondes, alors que son attente se prolongeait sans même qu'elle y fasse attention maintenant. Elle sentait presque l'herbe tout près d'elle mourir ou l'arbre dépérir car n'ayant même plus assez de ressources pour se nourrir et se renouveler. Lentement, discrètement mais sûrement, Lucifer faisait mourir cette planète sans même que quiconque n'ait l'idée d'agir contre lui, personne ou presque ne cherchant à se préoccuper d'un arbre à la cime d'une forêt qui se meurt à petit feu. Elle avait croisé les bras sous sa poitrine, chose que son vassal devait apparemment faire souvent, geste dont elle ignorait les multiples significations, elle avait juste fait ça, sans même chercher à calculer son geste ou quoique ce soit, bien trop plongée dans ses songes pour pouvoir réfléchir à comment bouger ou ne pas bouger. Elle entendit de nouveaux murmures dans son esprit, les Anges parlaient à nouveau, murmuraient fébrilement des mots qui se répétaient en écho, signe bien malheureux qu'ils n'avançaient pas eux non plus et que la situation qu'ils avaient eux même amenée leur échappait totalement. A cette pensée, elle se surprit à avoir un sourire sarcastique, comme si, ne pensant pas à l'avenir de la Création, elle s'était contentée de penser que finalement, ils ne récoltaient que les plantes du chaos dont ils avaient planté les quelques graines qui aujourd'hui, germaient au-delà de leur volonté.

    Dans les murmures dans son esprit, elle parvint à distinguer quelques paroles nouvelles… sur Lucifer… et sur Castiel. Esquissant un léger froncement de sourcils comme pour se concentrer sur ces murmures et faire taire tous les autres autour, l'Ange eut une légère grimace de concentration, chose là encore qu'elle tenait de son vassal dont elle cherchait à recréer le plus possible les moindres signes d'existence. Peu d'Anges aujourd'hui encore avaient foi en Castiel, à cause de sa trahison au moment fatidique. Et malgré tout ce que l'Ange avait traversé comme punition pour retourner dans le droit chemin, personne ne croyait encore en lui… et certains se risquaient même à vouloir l'envoyer en pâture au roi des démons lui-même comme pour éliminer celui qui n'était que trop sorti des rangs. Peut-être fut-ce son vassal qui se manifesta, mais Anazelle ouvrit subitement les yeux dans un long frisson qui lui parcourut l'échine de bas en haut, quelque peu effrayée à la perspective que certains des Anges s'abaissent à vouloir de telles choses pour ceux qui avaient montré leur servitude pendant des centaines et des centaines d'années. C'était donc pour ça qu'elle se retrouvait là, parce que Castiel avait lui, été envoyé dans une mission kamikaze dont il ignorait peut-être lui-même la fin. A cette pensée, l'Ange laissa un long soupire franchir ses narines, alors que le soleil commençait à réchauffer la carrosserie de la voiture sous elle, sans même qu'elle sente quelque douleur que ce soit… elle ne ressentait rien, ni chaleur, ni froideur, ni peine, ni joie… ni même la crainte, elle n'en avait eu qu'un faible aperçu alors que son vassal s'était manifesté au fond d'elle comme horrifiée par ce que ses pensées pouvaient révéler. Les Anges n'avaient toujours eu qu'un faible aperçu de ce qui faisait la rareté de l'humain, des sentiments que tous pouvaient ressentir à tout moment, de ce qu'on ressentait en se brûlant ou en vivant l'expression charnelle du plus profond des désirs. Alors qu'elle se mettait à beaucoup trop réfléchir pour un Ange, Anazelle fut extirpée de ses pensées, alors qu'une présence tant attendue arrivait au près d'elle. Levant le regard du sol qu'elle fixait depuis le moment où elle s'était plongée dans son esprit, l'Ange le vit enfin… le tant attendu, le tant redouté, Dean Winchester.

    Il n'était pas si grand, mais avait bien entendu la carrure qui en imposait type du chasseur, elle ne le trouvait ni attirant, ni repoussant, ne ressentant pas la moindre parcelle de sentiment en l'entrevoyant, sachant juste ce qu'elle avait à faire à ce moment précis, et comptant bien ne pas chercher à se laisser marcher sur les pieds. Elle n'était pas comme les autres Anges et qu'il la croit ou non, elle ne s'en préoccupait même pas… à partir du moment où il l'écoutait quand elle parlait et croyait en tout ce qu'elle viendrait à dire… les choses finiraient par bien se passer. Il arriva à sa hauteur, avec l'allure qu'elle s'imaginait de lui, visiblement. Nonchalant, l'air quelque peu fatigué mais ce sourire terriblement séducteur aux yeux de n'importe quelle femme… apparemment, il ne perdait jamais le nord, pas même de bon matin. Alors qu'il se lançait dans un speech sur sa propre voiture en en faisant une trop longue éloge aux yeux de l'Ange, celle-ci se contenta de décroiser les bras, se redressant au fil de ses mots pour poser à son tour la main sur la carrosserie, restant silencieuse pendant ses deux petites phrases qui lui parurent interminablement longues. Alors qu'il terminait son blabla affreusement vantard, l'Ange eut un sourire en coin, presque ironique comme si même les expressions de son vassal parvenaient à traduire ce qu'elle pensait vraiment au fond d'elle… malgré le fait qu'elle n'ait pas le droit au libre arbitre depuis bien des millénaires… disons qu'être sur terre permettait parfois des folies. Haussant un sourcil à sa question, elle finit par répondre, d'une voix neutre et dénuée de quoique ce soit, ne cherchant là à montrer aucune ironie ou aucune lassitude :

    « Dean Winchester, je suppose… »

    Posant son regard sur la voiture sur laquelle elle avait toujours sa main, la jeune femme eut un nouveau sourire en coin. Finissant finalement par sortir de ses songes pour ne pas paraître être une attardée qui a des absences ou quelque chose dans le genre, Anazelle croisa une nouvelle fois le regard du chasseur, avant de reprendre ses mots, l'air de rien, toujours de cette voix passivement agaçante :

    « Oui… de ce que m'ont dit les dix personnes qui ont cherché à me la racheter, c'est une merveilleuse voiture. Mais, c'est triste, ce n'est pas ce qui vaut ma visite. Je n'y connais vraiment pas grand-chose en chevrolet impala de 1967. »

    Ayant laissé son regard divagué sur la voiture pendant tous ses propos, l'Ange posa finalement son regard sur celui de Dean, le soutenant avec intensité comme pour ne pas avoir à dire ce qu'elle sous entendait par ce simple regard. Elle n'allait pas non plus se mettre à tourner autour du pot pendant dix plombes et ils n'avaient vraiment pas toute la journée pour parler voiture et pique-niquer… alors elle espérait au moins qu'il était assez vif d'esprit pour comprendre ce qu'elle était au fond… et puis, qu'il lui épargne aussi le coup du chasseur anti Ange qui veut s'enfuir, elle n'avait vraiment pas de temps à perdre, encore moins en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Mer 19 Aoû - 4:39

    Que devais-je penser d'une mystérieuse femme appuyée sur ma voiture et qui en plus connaissais mon nom, elle était charmante mais sa voix sonnait bizarrement plat comme si elle n'était en proie à aucune émotion, aucun sentiment, c'était rare qu'une femme réagisse comme ça en me voyant. Mais le plus surprenant était qu'elle me connaisse, moi je ne l'avais jamais vue de ma vie cette fille, j'avais beau creuser dans ma mémoire, essayer de voir d'où on pouvait bien se connaître, mais aussi loin que j'arrivais à me souvenir, je n'avais vraiment jamais vu cette fille, je ne connaissais pas son nom, ni même ce qu'elle faisait de sa vie, alors pourquoi elle elle me connaissait suffisamment pour connaître de mon nom jusqu'à ma voiture ? Je suppose que ce n'est pas le hasard qui l'a menée jusqu'au bon capot, je la fixais d'un regard des plus suspicieux, intrigué par ces mystères, et souhaitant évidemment les éclaircir. À bien y réfléchir, qui est-ce qui pouvait bien savoir qui j'étais , sans que moi je ne la connaisse ? Une chasseuse ? Non elle aurait entendu parler de Dean Winchester, mais pas de sa voiture et encore moins de ce à quoi il ressemblait, tout les chasseurs ayant entendu parler des Winchester ne savaient pas à quoi nous ressemblions, sinon ce serait trop simple pour eux ! Ensuite, il y avait les démons qui pouvaient me repérer à des kilomètres à la ronde, c'était possible qu'elle en soit une, venue me tomber sur le coin du nez, parce que les démons aimaient faire ça, parce qu'ils cherchaient toujours la merde, parce que nous étions en plein commencement de l'apocalypse. La dernière possibilité était qu'elle soit un ange, ça n'aurait rien de surprenant et ça expliquerait sa neutralité. En ce moment, les anges devaient aussi être à mes trousses, cherchant à me pousser vers mon destin. Mon destin qui était de réparer non seulement mes propres erreur c'est à dire tout ce que j'avais fait en enfer que se soit les tortures ou leur conséquences, je devais régler tout ça, pour faire disparaître une petite partie de ma culpabilité, parce qu'au fond je savais que je ne pourrais pas me débarrasser de tout, ce n'était pas des petites erreurs du genre de celles qu'on commet le matin et dont on ne parle plus dés que tombe le soleil, c'était bien plus gros, c'était le genre d'erreur qui pouvait détruire bien des vies, la mienne la première. Ceci dit, l'apocalypse, je n'en étais pas le seul responsable. Il y avait Sammy bien sûr, accompagné de Ruby la pute manipulatrice, mais même lui il était plus pardonnable qu'Eux. Et pas seulement parce que c'était mon frère et que je pouvais presque comprendre qu'il ai fait confiance à Ruby, quand moi je n'étais pas là pour le protéger, pas seulement parce qu'il s'était laissé berner par une salope qui faisait ce qu'elle pouvait pour l'attendrir et le soutenir à un moment de sa vie où il en avait besoin, je pouvais lui pardonner parce qu'il n'était pas le plus grand coupable dans cette histoire. Ceux qui avaient vraiment déclenché l'apocalypse, c'était les anges, ces être soit disant créés par Dieu qui avaient le devoir de protéger sa création et patati et patata, des conneries, ils n'avaient rien protégés, ils avaient laissé lilith briser les soixante six sceaux permettant de libérer Lucifer de L'enfer, il m'arrivait même de me demandé s'ils ne m'avaient pas laissé briser le premier sceaux, si ça se trouve ils ne m'auraient jamais sortit de l'enfer si je n'avais pas craquer, si ça se trouve ils n'avaient jamais eu l'intention de contrecarrer les plan de Lilith même avant que je ne fasse tomber le premier domino. Zachariah lui même dit qu'ils auraient largement pu l'empêcher de réveiller Lucifer, mais ils n'avaient rien fait, ils s'étaient contenté de déplacer soigneusement les pions que Sam et moi étions, sur leur échiquier ou sur celui de Lilith. Les anges avaient voulu cette apocalypse, n'était-ce pas inimaginable comme situation ? Qui oserait encore prier le ciel en étant au courant de cette dure réalité ? Qui ferait encore confiance aux envoyés de Dieu après avoir était manipuler pour le seul but que l'apocalypse ait lieu, alors que les anges vois faisaient croire que vous luttiez pour la stopper, le mensonge n'était-il pas un péché ? Pourquoi les anges avaient il mentis ? Eux qui sont censés être la vérité, la bonté et tout le tralala qui faisait d'eux des êtres parfaits ? Je n'avais jamais cru en Dieu ou à un quelconque paradis et je suppose que j'avais bien eu raison, ça m'a empêcher d'être déçu en découvrant la véritable nature des cieux et ces êtres capables d'assassiner une de leurs camarades parce qu'elle avait désobéit, ne dit on pas que Dieu est quelqu'un capable d'apporter facilement le pardon ? Déjà considéré qu'un ange à désobéit parce qu'il a décidé de penser par lui même c'était absurde, Anna et Castiel avait été punis uniquement parce qu'ils étaient plus intelligent que les autres. Vous me direz, Lucifer à aussi désobéit, mais lui c'était le paroxysme de la désobéissance ! Anna et Castiel était quand même des êtres bons, enfin, là n'est pas vraiment la question, je devais en savoir plus sur cette mystérieuse femme, à commencé par sa nature.

    « Yep, c'est moi. Et vous vous êtes qui ? J'ai du mal à croire que vous soyez humaine, il n'y a bien que les anges ou les démons pour me reconnaître si facilement ... »

    Ange ou démon, est-ce que ça avait vraiment de l'importance ? Les uns comme les autres étaient des crétins finis, des ordures. A vrai dire, les anges étaient peut être même pire que les démons, ils se voulaient droit et bon , mais ils ne l'étaient pas du tout, mais il ne fallait pas les contredire parce qu'ils se sentent toujours supérieurs à vous, sans doute supérieurement cons ! Enfin ce n'est qu'un point de vu tout à fait contestable, mais n'empêche que niveau bonté il fallait repasser, au moins les démons se disent mauvais et ils le sont, vous ne verrez pas un démon se mettre subitement à faire le bien, certains vous feront croire qu'ils sont bons, mais ils ne sont que des connards manipulateurs, je ne vise personne en particulier. Je n'irais pas jusqu'à dire que les démons valent mieux que les anges, mais eux au moins ils savent ce qu'ils veulent contrairement aux anges qui vacillent entre le mal et le bien et écoutant bêtement des ordres, même stupides, sans réellement savoir d'où ils viennent. Ils étaient pathétiques ces créatures à plumes, les démons eux était des connards, chacun son défaut ...

    L'étrange et mystérieuse femme n'étais pas là pour la voiture, elle disait ne pas s'y connaître en Chevrolet Impala de 1967, alors elle avait vraiment trouvé ma voiture par hasard, car si c'était juste quelqu'un qui lui avait dit qu'elle me trouverait en trouvant une chevrolet impala de 1967, ne s'y connaissant pas elle n'aurait sans doute pas trouver cette fameuse voiture et comment ça on avait voulu la lui racheter ? Plutôt mourir que de vendre cette voiture ! Elle avait carrément une valeur sentimentale des plus importante, elle avait appartenu à mon père qui l'avait acheté pour ma mère ! Enfin vous voyez le genre ? C'était un peu comme un trophée de famille, c'est pourquoi si je venais à mourir encore une fois, je voudrais que ce soit, encore une fois, Sam qui en hérite, je dirais bien un truc du genre, « après s'il mourrait aussi... » mais je ne laisserais pas Sam mourir. Il en était hors de question. Je donnerais vraiment tout ce que j'avais pour qu'il survive, ce n'était pas comme si je n'avais pas déjà donné ma vie pour lui, mais encore une fois, là n'est pas question.

    « D'accord, bah heureusement que vous le l'avez pas vendue. Alors quel est la raison de votre visite ? »

    Je souris à nouveau, un sourire plein de soupçons cette fois ci, je me demandais vraiment ce qu'elle me voulait cette drôle de femme, j'espérais au moins qu'elle ne voulait pas me faire chier, parce que je n'étais pas du tout au top de ma forme ce matin, je n'étais vraiment pas d'humeur à me faire emmerder que ce soit par un ange ou par un démon, de toute façon si c'était un démon, elle ne tarderait pas à se prendre un coup de couteau tueur de démon dans le ventre, si c'était un ange, je ne sais pas ce que je ferais ... Mais je n'allais pas pouvoir m'en débarrasser facilement parce que la seule chose qui peut tuer un ange, c'est un autre ange, c'est un grand avantage qu'on les anges par rapport au démons tient, ils sont beaucoup moins vulnérables c'est peut être mieux pour l'humanité, ou pas, si j'avais pu me débarrasser de Zach', j'aurais pu rejoindre Sam et l'empêcher de faire n'importe quoi ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Jeu 20 Aoû - 6:42

    De ce qu'Anazelle savait, John Winchester avait été le premier à atterrir en Enfer… elle savait aussi très bien qu'Alastair, le fameux démon qui avait "aidé" Dean Winchester en lui faisant briser le premier Sceau, avait avant tout proposé ce fameux "pacte" au papa Winchester. Il avait refusé, pendant toute la durée de son petit séjour chez les démons, un signe de grand courage et d'une bonne résistance face à une douleur à la fois physique et morale. Elle ne cherchait pas à blâmer l'aîné des Winchester restant, en ayant cette pensée… mais là, elle se surprit à penser que ce n'était presque pas étonnant que les démons aient avant tout pensé au père Winchester. Pourquoi la famille Winchester avait-elle était choisie, maudite parmi tant d'autres dans tout ce monde ? Pourquoi est-ce que Sam Winchester avait été choisi pour avoir du sang de démon dans ses veines, pourquoi lui et pas le voisin d'à côté ? Cette question, ni les Anges, ni qui que ce soit qui foule cette terre ne pouvait répondre. Lucifer lui-même, Azazel lui-même, tous les deux dans leurs délires sadiques et incompréhensibles, ne savaient pas non plus pourquoi ils en étaient venus à les choisir eux, précisément, et pas quelqu'un d'autre. L'Ange ne cherchait pas spécialement à avoir cette réponse maintenant, tout de suite, sachant pertinemment qu'alors que l'Apocalypse pointait son nez, cette interrogation ne ferait que retourner le couteau dans la plaie… douloureusement et inutilement. Sans doute que les deux chasseurs devaient aussi souvent se poser cette question et peu importait à qui ils pouvaient en venir à la poser, personne ne serait en mesure de leur répondre… ils avaient tout simplement eu la malchance d'atterrir sur le trajet hasardeux d'un démon. C'était triste, à y penser comme ça… si plein de choses, peut-être que leur mère serait encore en vie, que l'aîné serait… flic ou quelque chose dans le genre et que le cadet serait marié à sa jolie blonde et avocat comme il avait voulu l'être avant qu'Azazel ne réapparaisse dans son existence. Cette pensée provoquait parfois un élan de compassion de la part de l'Ange, pour ces fameux chasseurs qui, même s'ils avaient tout merdé, n'avaient jamais rien demandé à qui que ce soit. La compassion n'était sans doute pas puni par le Paradis, c'était un sentiment pur et très attentionné, qu'elle ne venait à ressentir que dans de rares occasions. Certains rejetaient la faute sur les fameux Winchester, qui n'avançaient pas dans leur quête à Lucifer, alors que cela faisait plusieurs semaines qu'il était dehors, comme tout démon. Anazelle, elle, avait bien d'autres des siens à blâmer, alors là encore, elle se contentait de garder le silence, comme pour se complaire à ne pas se faire remarquer et à ne surtout pas faire remarquer ce qui lui traversait l'esprit lorsque les siens se faisaient passer pour ceux qui n'avaient rien à voir avec la sortie de Lucifer parmi la Création. Etait-ce protéger et respecter la Création que de la mettre ainsi en danger ? Bien sûr que non, et elle, elle l'avait compris, comme si, le contact avec les humains de cette terre l'avait peu à peu changée, comme il avait changé Castiel… c'était un genre de réaction incontrôlée pour arriver à survivre dans ce monde rendu idyllique par le libre arbitre. L'Humain n'avait rien de parfait et aucune Création dans cette univers n'était une perfection en soit, encore moins les Anges, qui parfois en venaient à s'approcher des démons tant leurs envies et les ordres prenaient souvent le pas sur les fondements même de leur existence. Oui, ces derniers temps encore plus, les pensées d'Anazelle étaient troublées, alors même que le temps du doute n'était plus permis. Bien entendu, elle savait qu'elle n'avait pas le droit, selon les ordres qui lui étaient donnés, de douter ou de ne pas croire en ce qu'on lui dictait de faire. Mais c'en était presque qu'ainsi à présent, cette confiance s'étant envolée alors que leur Père à tous avait disparu, elle ne pouvait même plus contrôler ses pensées, laissant tout ce qu'elle savait tournoyer dans son esprit à mille à l'heure pour retourner chaque ordre dans tous les sens et y voir un sens caché.

    Les plus respectés des Anges venaient même à dire que l'Homme était pourri jusqu'à ses plus profonds fondements, faisant le mal et exclusivement le Mal, péchant comme des impies, perdant toute foi en les croyances qui jalonnaient ce monde. Anazelle encore une fois, se permettait de sortir du rang, ayant trouvé que beaucoup trop de valeurs en la Création pour en venir à la penser viciée. Alors que Dean Winchester avait finalement répondu à ses remarques, Anazelle avait soutenu son regard, y lisant par là tous les vices qui construisaient son esprit, ces doutes qui n'allaient certainement pas disparaître face à elle et cet esprit de contradiction surtout, qui faisait bien entendu sa si unique réputation chez les Anges. Beaucoup disaient que Dean faisait partie aussi des humains viciés et qu'il avait été choisi par les démons tout simplement parce qu'il était tellement empli de ce qui faisait un démon, qu'il pouvait presque s'approcher d'eux, leur ressembler un tant soit peu. Esquissant un sourire en coin sans le moindre sentiment derrière ce simple geste de réflexe facial, Anazelle détourna le regard de celui du chasseur, le posant sur les alentours et enlevant finalement sa main de la voiture noire. Elle fit quelques pas, les bras croisés sous sa poitrine comme si elle avait froid, ce qui n'était certainement pas le cas. Passant à côté du jeune homme – oui, parce que, par rapport à elle, il était bel et bien jeune ! – elle s'arrêta à quelques mètres derrière lui avant de finalement prendre la parole, après l'avoir laissé continué dans sa lancée sur cette fameuse voiture qu'elle n'avait "pas vendue". En quoi cela aurait-il pu l'avancer ? Elle n'avait nullement besoin de cette chose bien futile et matérielle qu'était l'argent et qui gouvernait tout ce monde, elle n'avait pas non plus eu envie de s'attirer les foudres du chasseur qui, à voir l'état de cette antiquité, attachait une importance quasi sentimentale à cet objet. Après avoir fait dos pendant quelques secondes à Dean, Anazelle se tourna finalement vers lui, le fixant de loin toujours de cet air posé que gardaient les Anges, incapables de ressentir quoique ce soit d'intense, même dans les moments les plus difficiles… ils n'étaient que des soldats bien dressés après tout :

    « Je pense quand même que vous vous êtes fait, avec votre frère, une petite célébrité parmi les vôtres… mais effectivement, si j'avais été un tant soit peu humaine je n'aurais pas pris la peine de perdre mon temps à vous attendre. Et si j'avais été une démone… je n'aurais pas non plus pris le temps de parler, encore moins avec quelqu'un comme vous. J'ai sans doute supprimé assez d'options pour que vous trouviez ce que je suis et ce qui m'amène à présent. »

    Elle n'eut plus aucun sourire, reprenant son sérieux, oubliant même bien vite la fameuse discussion futile qu'ils avaient engagée pour "faire connaissance". Le sourire du chasseur avait changé, il était beaucoup plus méfiant que celui qu'il avait sorti avant, celui qu'il sortait apparemment pour faire "connaissance avec une jeune femme". Oui, dommage pour lui, Anazelle conservait curieusement un côté très pieux… et même, elle ne contrôlait pas un corps pour faire tout et n'importe quoi… si elle était ici, c'est qu'elle avait une mission et pas pour autre chose qui de toute manière, ne lui apporterait rien du tout, ni plaisir, ni délectation, ni quoique ce soit d'autre… à tord peut-être… mais cette pensée ne la frustrait même pas. Arquant cependant un sourcil, elle ne laissa pas le temps au Winchester de répondre quoique ce soit, reprenant son discours de ce même ton serein, pas même hautain, ni quoique ce soit… elle ne faisait que parler :

    « Castiel est occupé à d'autres… problèmes. Et j'ai été envoyée pour le remplacer… »

    Anazelle continuait de fixer le chasseur droit dans les yeux, n'ayant même pas manifesté quoique ce soit pour montrer une forme de lassitude à l'idée de devoir s'occuper du fameux chasseur rebelle ou quelque chose dans le genre. Là encore, la première idée qui lui restait à l'esprit, c'était qu'elle se devait tout simplement d'exécuter les ordres. Gardant les bras croisés dans une forme de silence qui se prolongeait, elle fit à nouveau dos au Winchester, se remettant à fixer les alentours pour y observer quelque chose de suspect, ou quelque chose dans le genre.
    « Lucifer se manifeste en ville… Ce ne sont plus seulement des démons à son service qui se contentent de rôder ici… Lui seul est capable de tuer des nôtres… »

    Le silence se posa à nouveau, alors qu'elle restait dos au chasseur, comme pour donner l'impression qu'elle se plongeait dans ses pensées. Les Anges recommençaient à mourir dernièrement… et cette fois-ci, c'était bel et bien Lucifer qui s'amusait à leur ôter la vie… plus aucun ange aujourd'hui ne se permettait de sortir des rangs pour trahir les siens… c'était forcément lui qui revenait en force, accompagné de sa fameuse épée. Bien que déchu, il avait toujours sa grâce, ce quelque chose qui avait fait de lui un Ange, et qui aujourd'hui lui permettait de tuer les siens avec une facilité presque dérangeante. Rares étaient les Anges qui osaient encore s'aventurer seuls dans les rues ou pour accomplir leurs missions… il rôdait et la ville avait soudainement été dominée d'un voile invisible mais porteur d'ombre… qui n'indiquait rien de bon et qui rendait tout autour froid et triste. Se tournant une nouvelle fois vers le chasseur alors qu'elle semblait même deviner qu'il allait se mettre à répondre un truc sur le fait qu'il doive le tuer et qu'elle était sans doute venue pour ça, Anazelle ne le laissa pas parler, lui évitant de perdre une nouvelle fois sa salive et n'ayant aucune envie de se faire parler de la façon dont l'expression sur le visage du chasseur le lui laissait deviner.

    « L'Apocalypse va débuter à Ellington… mais ce n'est pas là qu'elle trouvera sa fin. Vous n'êtes pas encore assez fort pour le tuer ou même lui faire face. Cependant, nous ne voulons pas que vous quittiez la ville avant que nous sachions pourquoi tout débute ici… vous devrez pour le moment vous contenter de comprendre ses intentions… et de survivre. »

    Soutenant encore cette fois le regard du Winchester, Anazelle fit à nouveau quelques pas vers lui, comme si, elle cherchait à se rapprocher dès qu'elle avait fini son laïus, comme si, elle lui laissait à présent le loisir de la fusiller du regard ou de lui répondre d'un ton sec… après tout, ça ne changerait rien aux faits. Arrivant à hauteur du Winchester, elle s'arrêta à quelques centimètres de lui, esquissant cette fois-ci un très léger froncement de sourcils et reprenant une dernière fois la parole :

    « Votre mission n'est pas de chercher Lucifer… Nous avons encore besoin de temps pour trouver ce qu'il peut bien faire à Ellington et pourquoi il vous a amenés ici… Vous ne pouvez pas quitter la ville, alors contentez-vous de ne pas mourir… ne faites confiance à personne… si Lucifer est en ville, c'est vous et votre frère qui êtes ses premières cibles. »

    Elle avait parlé plus bas cette fois, comme entrant dans la confession ou cherchant à ne pas être entendue dans ce qu'elle avait pu dire. Elle ne savait même pas ce qu'elle disait, et le chasseur allait certainement lui renvoyer ses "conseils" en pleine face pour lui faire comprendre qu'il n'avait alors même pas confiance en elle et en ce qu'elle pouvait dire. Elle attendait cette réaction venant de lui, sachant depuis le début de ses paroles qu'elles ne suffiraient pas à éviter l'agressivité du Winchester.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Ven 21 Aoû - 2:10

    La mystérieuse femme commençait un peu à m'énerver à être trop mystérieuse, il allait bien falloir qu'elle me réponde au lieu de faire les cents pas, c'était fort intéressant de la fixer pendant qu'elle se mouvait, mais je n'avais pas ma journée, j'avais dit à Sam que je n'en avais pas pour longtemps et si la demoiselle ne ce décidait pas à arrêter sa petite balade, je n'étais pas rentrer, remarquez, j'avais mes clefs en mains, je pouvais très bien partir sans poser d'autres question, mais ce n'était pas mon genre, j'avais trop envie de savoir qui était cette femme, c'était tout à fait légitime non ? Elle avait attendu là pendant je ne sais pas combien de temps et elle me connaissais sans que je ne la connaisse, alors bien sûr que je ne pouvais pas partir sans qu'elle m'ai répondu, elle finit tout de même par me répondre et ce n'était pas trop tôt. Et bien sûr elle partie dans une longue réponse sans intérêt tout ça pour me dire qu'elle était un ange, je reconnais bien son côté ange là, faire un monologue pour ne dire que « je suis un ange », ils ont vraiment de la salive à gaspiller où juste une envie incontrôlable de déclencher l'impatience chez leur interlocuteur. Enfin bon, un ange … Super, j'aurais presque préféré me retrouver face à un démon, au moins j'aurais pu m'en débarrasser et me tailler d'ici, mais là ça allait être plus compliqué, même si je partait, elle pourrait me suivre n'importe où, les anges avaient cette drôle de capacité à coller les gens de façon inlassable, j'en avais fait l'expérience avec Castiel, il avait toujours su où me retrouver. Il avait toujours était sur mon chemin pour me faire croire en ses bonnes paroles et a son envie d'empêcher le réveil de Lucifer. Ha la bonne blague ! J'avais été manipuler, mais je n'avais pas été le seul, même Castiel avait suivi aveuglément des ordres qu'il avait du mal à comprendre il ne savait pas exactement ce qu'il faisait et moi je l'avais suivi bêtement, j'avais été jusqu'à torturer un démon à cause des fameux ordres de Castiel, c'était de la folie tout ça, heureusement Castiel avait fini par comprendre que c'était n'importe quoi ces ordres à la con, et il m'avait aidé à sortir de cette pièce bizarre pour retrouver Sam, on était arrivé trop tard, mais bon, il ne faut pas trop leur en demander, ils ne peuvent pas faire preuve d'intelligence tout en étant rapide. Enfin bon, qu'est-ce qu'elle me voulait encore celle là ? C'est la première question qui m'avait traversé l'esprit à l'instant où j'avais compris qu'elle était un ange. Encore une emmerdeuse qui allait me casser les couilles, je le sentais gros comme une maison, c'était aussi un truc d'ange ça, faire chier les gens, leur refiler le sale boulot et les regarder ramer, ou sinon ils arrivaient avec leur gros sabots en annonçant qu'ils allaient rayer la ville de la carte pour pouvoir réduire le problème à néant ! C'est sûr que vu leurs solutions géniales, on à vraiment mieux intérêt à tout faire soit même ! Au moins le travail est bien fait et la ville tient encore debout, vous imaginez le truc si à chaque fois qu'un démon menacé une ville il fallait la réduire en cendres ? Bah il resterait pas beaucoup de villes dans le monde, à part à « bisounours-land » toute les villes avaient été traversée au moins une fois par un démon ! Remarquez une ville de bisounours c'est presque plus flippant que Lucifer ! Imaginez ces gros ours tout colorés qui vos colle aux baskets pour vous faire des bisous et des câlins, qui sont toujours heureux et qui vivent dans des petites maisons en bois magnifiquement décorées, dans leur ville parfaite où tout le monde est en communion avec la nature, où tout le monde est copain et que le crime n'existe pas ! Rien que d'imaginer un endroit pareil j'en ai des frissons ! Finalement, Ellington n'est peut être pas la ville la plus horrible du globe ! Je secouais la tête revenant sur terre et oubliant ces pensées tout à fait absurdes pour me concentrer sur les paroles de mon interlocutrice, qui me disait qu'elle remplacé Castiel, j'ouvris la bouche pour en savoir plus, mais je n'eus pas le temps de parler que la revoilà partie dans un monologue, je la regardait de façon méfiante et quelque peu blasé, j'avais envie de savoir pourquoi Castiel avait été attribué à un autre poste, je l'aimais bien moi Castiel ! J'avais appris à l'appréciait depuis qu'il n'était plus ce grand benêt écoutant bêtement des ordres stupides, j'avais fini par lui faire confiance car j'avais vu qu'il n'était pas aussi stupide que ses camarades, il avait su trahir les siens pour m'aider et pour ça je lui accordais ma confiance et mon respect et c'était lui qui m'avait sortit des flamme de l'enfer, pas cette pipelette mobile, dont j'ignorais tout, jusqu'au prénom. Plus elle me fixait plus je soutenais son regard, comme si je n'avais pas envie de m'avouer vaincu face à elle, comme si ça avait était une façon de lui faire comprendre que je ne m'abaisserais pas face à elle parce que c'était un ange et blablabla, c'est ça ouais, et mes couilles c'est des anges aussi ! (Pfffff, va te coucher Rpgiste !) Si elle ne montrait aucune lassitude, moi j'en montrais pour nous deux réunis, j'en avais marre des anges, vraiment marre. Surtout d'elle qui ne pouvait pas rester en place sans bouger plus de dix minutes ! Où peut être qu'elle bougeait que quand elle jacassait, mais le résultat était le même, elle était chiante. Et la voilà qui se retourne encore ! C'est pas vrai ça, elle voulait que je la ligote ! Je ne pu m'empêcher d'avoir un rire ironique quand elle m'avoua que Lucifer était en ville. C'était une façon de dire bien des choses, mais ça en disait toujours trop peu par rapport à ce que j'avais à dire sur le sujet.

    « Ouais il est en ville, mais c'est pas ce que vous vouliez ? Vous devriez être ravis, vous avez parfaitement réussi votre but ! Et aujourd'hui si vous voulez vous en débarrasser, pourquoi ne pas utiliser un de vos 'spécialistes' pour rayer Ellington de la carte ? Allez demander au président de vous prêter l'arme nucléaire, ça pourrait vous aider ...Il tue des anges … J'en suis vraiment navré ! »

    Nan, mais sérieusement c'est pas croyable ça : Oh mon Dieu Lucifer ce balade dans les rues de la ville comme c'est étonnant ! C'est sûr qu'ils ne s'y attendaient absolument pas ces abrutis d'anges c'est pas comme s'ils n'avaient rien fait pour stopper Lilith ! C'est vrai qu'ils se sont vraiment fatigué pour l'arrêter ! Que se soit du réveil des témoins jusqu'au dernier sceaux qu'avait briser Sam, c'est vrai que les anges avaient vraiment beaucoup travaillé pour stopper Lilith ! Félicitation ! Ça c'est ce que j'appelle du travail bien fait ! N'importe quoi ! En plus il pouvait tuer les anges ! Et bien ! C'est vraiment triste ça ! J'en suis navré ! Mais il fallait y penser avant les cocos ! Ils auraient du s'en douter que Lucifer allait buter des anges non ? Ils savaient bien qu'il pouvait les tuer quand même ! Ils sont pas complètement cons au point d'imaginer que Lucifer allait les épargner ! J'arrivais pas a imaginer qu'elle vienne se plaindre de la mort de ses camarades alors qu'ils n'avaient rien fait pour arrêter le réveil et qu'elle ne me sorte pas que Lucifer était là à cause de mon frère et de moi sinon, je vais la frapper ! Nous au moins on était conscients d'avoir fait des conneries, ça n'avait pas l'air d'être leur cas ! Nous on ne savait pas que nos actes seraient lourds de conséquences, j'avais agis de façon égoïste et stupide, mais moi je m'en rendais compte ! Sam avait agit en croyant stopper Lilith et c'est bien ce que les anges l'avait poussé à croire ! Eux ils savaient très bien ce qui allait se passer s'ils continuaient à se tourner les pouces au paradis pendant que Lilith brisait les sceaux ! Je crois que s'ils avaient aidé Lilith en brisant les sceaux avec elle, ils auraient étaient plus utiles dans cette histoire ! C'était vraiment n'importe quoi et ça m'énervait, mon expression faciale était passé de la lassitude à un énervement profond, sans doute mêlé à du mépris, mais c'était tout à fait justifié.

    Et puis, qu'elle ne s'inquiète pas pour moi, si elle était juste venu me dire de survivre, elle pouvait retourner au paradis, je n'avais pas besoin qu'on vienne me dire que je devais rester en vie, je le savais très bien, non pas parce que je rêvais d'aller combattre Lucifer, mais simplement parce que je tenais un tant soit peu à la vie, alors ces super conseils d'anges on ne peut plus utiles elle pouvait bien se les garder ! Apparemment ils n'allaient rien m'apporter de nouveau, en plus elle m'énervait avec ces « nous ne voulons pas que vous quittiez la ville », elle se prenait pour quoi cette nana ? Pas pour de la merde apparemment ! Et moi je veux pas qu'on me casse les couilles, mais apparemment je n'ai pas le choix ! En plus je devais « me contenter de comprendre ses intentions » ! Ah bah on avance dites donc ! Je comptais bien sur l'aide des anges pour les comprendre ses putains d'intentions, mais apparemment, c'est encore trop demander ! Cette saloperie d'ange était venu me dire des choses qui ne m'aiderait absolument pas, elle s'était sans doute déplacée pour rien. Elle me fixait avec cet air sans émotion, ça me rendait fou ! Mon regard à moi n'avait pas changé, toujours aussi énervé, méfiant et méprisant. En plus maintenant j'avais une mission, super ! Ils se prennent pour quoi ? Je ne suis pas l'un de leur soldat ! Je ne travaille pas pour eux ! Ils avaient besoin de temps les pauvres choux ! C'est vrai qu'on avait beaucoup de temps, c'est pas comme si l'apocalypse avait commencé, aucun soucis ! On ferait mieux de se débarrasser de Lucifer le plus vite possible, parce que, qu'importe ses plans, moi je n'avais vraiment pas envie de les connaître, je voudrais pouvoir en finir rapidement avec ce fils de pute, mais je n'étais pas prêt, ou pas assez fort d'après l'ange. Là, je ne pouvais pas la contredire au contraire, seulement, j'avais l'impression que je ne serais jamais prêt, j'avais carrément les boules face à cette mission kamikaze ! Mais je ne fuirais pas face à l'adversité et j'étais prêt à mourir au combat pour arrêter Lucifer et je ne sais pas si survivre m'aidera beaucoup à devenir plus fort. Quand elle eu enfin fini, je laissais échapper un soupire d'agacement, je la fixais toujours de la même façon, tout en reculant jusqu'à la porte côté conducteur de ma voiture que j'ouvris avant de répondre à cette charmante emmerdeuse.

    « C'est chouette vraiment, vous n'avez que ça à me dire ? Parce que pour l'instant ça ne m'aide pas beaucoup ! »

    Je continuais de la fixer, debout derrière la portière ouverte de la voiture, une main sur le toit de la voiture, l'autre sur le dessus de la portière ouverte, je n'avais pas de temps à perdre pour écouter des connerie pareille, j'en avais rien à foutre si je manquais de respect à un ange, ce n'était pas la première fois de toute façon. En plus j'avais dit à Sam que je venais juste chercher la voiture et que je repartirais directement après, si je perd trop de temps à écouter des trucs inutiles Sam allait encore croire que je prenais du bon temps au bar, alors si je pouvais lui ramener autre chose que « nous devons survivre Sam ! » ça m'arrangerais bien !

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Sam 22 Aoû - 8:09

    Oui, bien entendu, on l'avait prévenue, cette "pauvre" Anazelle que la tâche qu'on lui avait tout juste confiée n'allait pas être bien évidente. Elle avait beau avoir essayé s'être préparé à toute éventualité, Dean Winchester continuait pourtant de la surprendre par ses propos… dans le mauvais sens, bien entendu. Lucifer avait été libéré théoriquement par les deux frères, bien entendu… mais au fond, l'Ange savait très bien que les siens n'avaient jamais ô grand jamais rien fait pour les stopper, ou pour leur éviter de commettre l'irréparable. Elle, elle n'était certainement pas là pour blâmer les deux frères, de un, ça ne servirait strictement à rien de perdre son temps en trucs pareils… et de deux, elle n'avait aucune envie de rejeter la faute sur ces deux frères, les responsables étaient bel et bien ces Anges, les siens, ceux de son espèce qui avaient poignardé la Création de leur Père dans le dos. Elle n'était pas ouvertement devenue un Ange rebelle, comme Castiel ou encore Anna qui aujourd'hui, se retrouvaient avec les mains liées, bien plus qu'ils n'auraient pu le soupçonner et, les Anges… bien décidés à se débarrasser – d'un air qui avait l'air tout à fait involontaire – d'eux. Bizarrement, elle savait très bien que garder sa place parmi les siens, garder son rang élevé et la confiance de la plupart l'aiderait certainement un jour bien tôt à faire basculer l'Apocalypse du bon côté… il fallait juste qu'elle fasse preuve d'astuces en tout genre. Là encore, ce n'étaient que dans ses petites pensées tout juste sur la voie de la rébellion que ces idées s'élevaient, elle n'en parlait à personne, n'en soufflait même l'idée à qui que ce soit… sachant très bien qu'une trahison était vite arrivée. Elle n'allait bien entendu pas commettre la folie d'en parler au Winchester, et de toute manière, qu'il la méprise ou non, cet état de fait lui était plus qu'égal. La chose la plus importante pour elle pour le moment, c'était qu'il ait entendu ce qu'elle avait dit et qu'il l'avait un tant soit peu retenu… il fallait dire, il n'avait pas l'air d'une flèche non plus, quand on le regardait comme ça (haha, désolée deanou j'étais obligée de le dire XD tu veux taper Ana, alors elle te prend pour un crétin =D). Aux premières paroles du chasseur, Anazelle se contenta de se tourner vers lui, haussant les sourcils et croisant les bras sous sa poitrine dans un air agacé qui avait tout similaire à celui d'un humain. C'était comme ça, des fois, elle avait plus l'air humaine qu'Ange, c'était ce côté vassal qu'elle ne cachait jamais, elle ne voulait pas s'approprier ce corps qui n'était pas le sien, et qui ne le serait jamais. Faisant quelques pas lents vers Dean d'un air tout à fait serein encore une fois, elle prit la parole, détachant chacun de ses mots comme pour qu'il imprègne bien dans son petit cerveau tout ce qu'elle avait à dire :

    « C'est vrai… ce serait tellement facile de raser toute la ville, n'est ce pas ? Quoi ? C'est ce qui est arrivé une fois… laissez-moi deviner, avec Uriel. Si vous aviez un tant soit peu de jugeote, vous auriez probablement compris que nous n'avions en aucun cas besoin de votre avis pour faire ce que nous avions à faire. Il ne vous est jamais venu à l'esprit que nous avions besoin de tester jusqu'où vous étiez capable d'aller pour sauver ce qu'il y aurait encore à sauver ? Désolée, vraiment, de ne pas correspondre à l'idée que vous vous faisiez des Anges… nous n'avons jamais été des chérubins aux boucles d'or. »

    Elle décroisa finalement les bras, décrochant le regard de celui du chasseur et faisant quelques pas en arrière pour lui faire dos encore une fois. Fixant les alentours, elle reprit la parole, l'air de rien, comme si elle parlait de la pluie et du beau temps, et sans même faire attention à la moindre parole qu'aurait pu sortir le chasseur en réponse à ce qu'elle avait dit.

    « Lucifer tue des Anges… c'est touchant que vous en soyez navré, mais là n'est pas la question. S'il parvient à nettoyer Ellington de tous les Anges qui s'y trouvent, nous ne pourrons plus agir. Vous vous tournez les pouces à chercher dans le mauvais sens… mais ce que vous ne savez pas, c'est que Lucifer vous cherche, vous et votre frère plus que les Anges presque… si nous ne parvenons plus à arrêter les démons qu'il envoie derrière vous, l'Apocalypse sera bientôt tout sauf équitable. »

    Elle haussa un sourcil en tournant le regard vers Dean pour rendre le tout plus explicite. Non, Lucifer n'avait pas l'intention d'attendre patiemment que les Winchester le trouvent, bien entendu… il était certainement déjà prêt, attendant impatiemment le moment où il rencontrerait les deux chasseurs qui avaient participé à sa sortie du trou. Elle tut cette pensée, la refoulant aussi profondément que les murmures dans sa tête. Détournant encore le regard pour se mettre dos au chasseur, elle l'entendit reprendre la parole, pour encore une fois répondre d'un air tout à fait désinvolte aux paroles de l'Ange. Le chasseur avait bien entendu dû perdre pas mal de confiance, voire même toute sa confiance, en ce que pouvaient dire les Anges… et Anazelle ne cherchait pas à avoir sa confiance, à quoi ça pouvait bien lui servir ? Elle ne cherchait pas à faire ami amie avec lui, ce qu'elle voulait, c'était remplir sa mission, s'occuper des deux frères le temps que Castiel revienne pour prendre la relève. Elle le sentit passer derrière elle, alors qu'il retournait vers sa fameuse voiture qui commençait à prendre vraiment beaucoup trop de place dans la conversation aux yeux de l'Ange. Il n'avait qu'à partir, si ça pouvait l'amuser, elle finirait par le retrouver, bien plus vite qu'il ne pouvait le soupçonner… tout simplement parce qu'elle savait bien depuis combien de temps où les deux chasseurs pouvaient se trouver. Alors qu'elle sentait l'impatience et la colère prendre part dans l'esprit du jeune homme, elle ferma les yeux esquissant un nouveau froncement fin de ses sourcils. Gardant le silence pendant de longues minutes, elle se concentra l'espace d'un instant à peine sur les murmures des siens qu'elle pouvait entendre au fond de sa tête. Revenant à la réalité assez vite, elle crut l'espace d'un instant que le Winchester était finalement parti, perdant patience comme tous les humains qui avaient toujours le temps qui leur manquait, subitement, alors qu'ils se retrouvaient confrontés face à ceux qu'ils ne voulaient pas voir. Castiel avait toute foi en Dean, il l'avait dit maintes fois à Anazelle, alors qu'ils s'étaient souvent vus sur terre lorsque Lilith commençait à briser des Sceaux. L'Ange avait toujours respecté cette idée, restant muette, comme d'habitude aux paroles de confession de Castiel.

    Au contact des deux chasseurs, l'Ange avait changé, passant d'un convaincu à un être plus empli de doutes qu'elle n'avait pu l'être… Elle avait toujours fait fi de ce qu'elle lisait dans le regard de son sous fifre, détournant le regard et se contentant de lui transmettre les ordres qu'elle recevait, n'ayant aucune envie d'avoir à l'influencer, à le blâmer ou à faire encore pire. Finalement, Zachariah était devenu "le supérieur proche" de Castiel, rencontrant les frères et les plongeant certainement encore plus dans leur méfiance à l'égard des Anges. Les ordres avaient vite changé, et là encore, l'Archange s'était contentée d'agir cachée, en silence pour ne pas se faire remarqué dans ce qu'elle avait entreprit. Levant le regard vers le chasseur, Anazelle soutint ses yeux encore pendant de longues secondes, lui faisant comprendre d'un simple coup d'œil qu'il valait mieux pour sa curiosité qu'il reste, sait-on jamais, elle avait toujours des choses intéressantes à dire. Faisant quelques pas pour passer devant le capot de la voiture et poser une de ses mains blanchâtres sur la carrosserie noire et chaude de l'engin, l'Ange finit par parler une nouvelle fois, n'esquissant aucune expression quelconque, restant avec ce visage neutre qu'elle semblait toujours avoir quand elle prenait la parole :

    « Avec les attaques de Lucifer, les Anges parlent encore moins que ce qu'ils parlaient avant… Ce que je sais, si vous voulez vraiment rentrer dans votre chambre d'hôtel avec des informations, c'est que Castiel a volontairement été placé trop en avant des actions qui se trament à Ellington. Il a été puni, au Paradis pour ce qu'il avait fait en vous aidant et en trahissant les siens… et aujourd'hui, tout ce que je parviens à ressentir en vous c'est encore ce simple ressentiment à l'égard de n'importe quel Ange. »

    Elle ferma les yeux, les levant au ciel quelques instants alors qu'elle fermait presque son esprit à toute intrusion possible. Les Anges avaient toute confiance en elle et en ce qu'elle pouvait faire, en ce moment, elle ne se sentait pas épiée, ni même observée par les siens qui surveillaient parfois ce qu'elle venait à faire. Haussant finalement les épaules comme dans un geste incontrôlé traduisant l'effacement de ses inquiétudes profondes, elle finit par reprendre le cours de ses mots :

    « Vous voulez que je vous parle, que je vous révèle ce que je sais, sans concession, alors que je ne suis même pas sure que tout ce que je pourrais dire sera interprété comme je le veux par votre esprit contradictoire ? Sachez simplement que Castiel n'a jamais été un cas isolé… encore moins aujourd'hui. Il y a un Ange… descendu sur terre presque à la même époque que Castiel… une source d'informations bien plus précieuse même que ce qu'avait été Anna… Vous feriez mieux de la trouver, avant n'importe quel Ange ou avant n'importe quel démon… croyez-moi, pour une fois ça ne pourrait pas vous faire de mal, non ? – Je ne sais rien sur ce qu'elle peut avoir à vous dire… ce que je sais, c'est que les autres ne voulaient pas que vous la retrouviez. »

    Elle soutenait le regard du Winchester maintenant, ne cillant même pas, ne laissant aucun éclair d'émotion traverser son regard ou les expressions de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Mar 25 Aoû - 0:52

    Voilà que le visage de l'ange, ou du moins de la personne qu'elle possédait avait l'air énervé, avais-je blessé cette créature dans mes paroles ? Peut-être, mais je ne les regrettais pas, j'avais trop de reproche à faire aux anges pour regretter ce que je pouvais dire, nous n'allions pas non plus faire leurs éloges après ce qu'ils ont fait, enfin techniquement parlant, ce qu'ils n'ont pas fait. J'allais pas leur pardonner de m'avoir fait croire qu'on pouvait arrêter Lilith, alors qu'en vérité s'ils avaient pu, ils auraient eux même conduit Sam jusqu'à ce couvent, ils lui auraient eux même fait avaler du sang de démon pour qu'il soit capable de vaincre Lilith. Ils n'ont sans doute jamais voulu l'arrêter, au contraire c'était juste histoire de me mettre dans leur poche, de me faire comprendre que je devais les écouter parce qu'ils savaient beaucoup de chose, mais la santé de Sam ils n'en avait rien à faire, de toute façon, ils n'en avaient rien à faire des humains et pourtant ils étaient censés les aider. Une bande d'hypocrite ses anges, ils ne méritaient absolument pas le respect que leur apportaient tout les gens qui passaient leur temps à prier, et dans cette ville il y en avait pas mal ! Ils étaient débiles d'ailleurs, ils pensaient bêtement que leurs prières étaient entendue et que Dieu allait les aides, mais non Dieu ne bouge pas son cul, Dieu apparemment il a pris ses clic et ses clac pour partir on ne sait trop où, si ça se trouve il était partit faire bronzette aux Bahamas pendant que ses abrutis d'anges faisaient n'importe quoi, mais Dieu il s'en fou, il sirote des cocktail sur la plage entouré de jolies fille en bikini ! Il est au vrai paradis ! Pendant qu'à côté l'apocalypse est en train d'éclater et c'est qui qui s'en prend plein la gueule ? Et bien c'est nous, les chasseurs, parce qu'on doit se démerder pour empêcher le pire, parce que les humains « normaux » qui croient pas en tout ça, ils en ont rien à foutre ils savent pas ce qui se prépare, alors il vive leur vie, comme il le faisait hier; mais comme il ne le feront peut être pas demain, ils se lèvent tout les matins vont bosser ils rentre le soir pour allez se coucher et revive le même genre de journée le lendemain, quel vie lassante ils avaient les incultes ! Et nous pendant qu'ils ne se soucient que de la couleur de leur cravates, nous on combat des démons pour leur permettre de vivre une nouvelle journée de merde. Pffff moi aussi j'ai envie de partir aux Bahamas faire bronzette et mater les jolies filles en bikinis, ça m'évitera de me prendre la tête avec toutes ces conneries d'apocalypse et d'anges stupides, j'en avais vraiment raz le bol de celle là, je préférais vraiment Castiel, il était moins gestuelle, et au moins j'avais réussis à lui faire comprendre qu'il fallait qu'il se bouge un peu pour éviter ses conneries, je ne sais pas ce qu'il a subit à cause de moi, mais en tout cas, il a bien fait de m'écouter et je suis sûr qu'il en est lui même conscient.

    En plus j'en avais rien à foutre que cet histoire de rasage de ville voit un moyen de me tester, ça voulait dire que les anges étaient capable de raser les villes comme ça, sans ce soucier des humains ! Hop Hop Hop, y a un soucis là bas, bah c'est simple, on raye la ville de la carte c'était carrément abusé comme moyen d'empêcher les soucis ! Enfin dans un sens, je savais aujourd'hui ils ne l'auraient pas fait, parce qu'ils avaient reçus l'ordre de m'écouter et qu'ils savaient pertinemment que je n'allais pas leur donner le feu vert pour faire un truc pareille, si je les avaient laissé faire, ils auraient quand même laisser le sceau se briser, puisqu'il fallait passer par là pour réveiller Lucifer ! Du coup on était venu à bout du démon sans avoir à faire exploser la ville, bien sûr j'aurais préféré qu'on tue ce connard avec le couteau de Miss Pute Univers et non pas avec les pouvoirs de Sam, mais on a pas toujours ce qu'on désire, je m'apprêtais à répondre à l'autre tarée, mais elle se tourna encore une fois, en gros j'aurais pu lui dire que les pâquerettes étaient vraiment jolie en cette saison, elle n'aurait pas plus écouter, alors je me contenter de laisser échapper un soupire las et énervé, avant de lever les ciel exaspéré par cette fille. Et là voilà repartie ! Si elle avait vraiment envie de se faire un monologue et qu'elle n'avait pas besoin de moi pour lui donner la réplique, il fallait qu'elle le dise toute suite, moi je partirais voir ailleurs si y a pas un autre ange ! Enfin remarquez non, j'irais juste revoir mon frère parce que les anges ça va bien cinq minutes et je préfère largement écouter mon frère plutôt que cette cinglée. Sam au moins il était sympa quand il me frappait pas et quand il n'essayait pas de m'étrangler … Enfin bon, soit dit en passant, je suis censé lui avoir pardonné, disons seulement que le pardon est en cours d'acquisition . Alors ne revenons pas sur ce sujet des plus fâchant et concentrons nous sur les paroles de cette saloperie d'ange, il n y a qu'une phrase qui s'ancra dans mon esprit avec une grande puissance, « Vous vous tournez les pouces à chercher dans le mauvais sens… mais ce que vous ne savez pas, c'est que Lucifer vous cherche, vous et votre frère ». Là je crois que je me mis à la fusiller du regard d'une façon qui ferait peur à un être humain ! Elle se fiche de moi ? On se tourne les pouces ? Bah Sam va être content quand je vais lui dire ça tiens ! Avec toute les recherches qu'il s'est casser les couilles à faire, et moi tout les débiles que j'ai interrogé pendant des heures ! Nous s'était rien, ce n'était pas la bonne piste ! On a vraiment fait que de la merde ! Bah montre le nous le bon sens gourdasse ! Et c'est vrai que Sam et moi on pensez vraiment pas que Lucifer pouvait nous rechercher, non, on s'était dit peut être qu'il est trop occuper à faire pousser un champs de maïs ! (Ne cherchait pas pourquoi l'auteur à choisi cette activité là … Ne lui demandez pas, elle ne le sait pas, c'est les pesticides dans le champs d'en face qui fait cet effet !). Elle se retourna vers moi avant de se remettre dos à moi, elle allait finir par avoir des courbatures si elle continuait comme ça.

    « De toute façon, on devrait presque s'en sortir plus facilement sans les anges ! Qui me dit que vous et vos potes n'êtes pas en train de vous servir de moi pour ne pas avoir à vous salir les mains ? Qu'est-ce qui me dit que je dois avoir confiance en vous ? »

    J'avais vraiment du mal à faire confiance aux anges, et c'était légitime après ce qu'ils avaient fait par le passé, n'importe quel personne au courant de leurs conneries ne leur ferait plus confiance, surtout quand c'est un ange inconnu qui vient jusqu'à vous, sans même se présenter, je n'allais pas faire confiance à une inconnue, surtout si elle était un ange ! Ange ou démon, de toute façon le résultat semble être le même, des êtres débiles pas digne de confiance. Il n'y avait qu'à Castiel que je pensais pouvoir faire confiance, après tout c'était le seul ange avec Anna à m'avoir montrer un semblant d'intelligence ! C'est lui qui m'avait sortit de cette pièce bizarre et c'est lui qui m'avait mené jusqu'à Sam, alors j'aurais aimé que ce soit lui qui soit en face de moi à me dire ce que je devais faire. Mais d'après les paroles de cette fille, Castiel avait une autre mission à remplir, une mission qui le mettait beaucoup trop en avant dans l'apocalypse, elle disait qu'il avait été puni par le paradis, cette idée me fis froncer les sourcils à cause du mécontentement, est-ce qu'ils avaient osés jeter Castiel dans la gueule du loup juste parce qu'il m'avait aidé ? Les anges en étaient bien capable tellement ils étaient cons et sans pitié avec les leurs, cette idée m'énervais encore plus que je ne l'étais déjà, de un, parce que je n'avais pas envie que Castiel meurt à cause de moi, j'avais déjà assez de culpabilité à ma charge, pas la peine de m'en ajouter encore, et par principe, je l'aimais bien cet ange, alors j'aurais aimé qu'il reste en vie, vraiment. De deux, c'était inacceptable de laisser l'un des siens risquer sa vie tout ça parce qu'il a fait une erreur ! Où est le pardon de Dieu dans tout ça ? Ne dit on pas que Dieu pardonne tout du moment qu'on lui demande pardon ? Encore des conneries ! Heureusement que je n'avais jamais cru en l'existence de Dieu sinon à l'heure actuelle je serais vraiment déçus.

    « C'est quoi la nouvelle mission de Castiel ? »

    Je lançais à mon interlocutrice un regard noir et déterminé, elle avait plutôt intérêt à me répondre si elle ne voulait pas que je monte dans ma voiture et que je lui roule dessus ! J'avais besoin de savoir quel était la mission de Castiel pour pouvoir l'aider, lui éviter des problèmes, je lui devais bien ça. Je n'avais pas envie de le laisser risquer ses plumes pour les beaux yeux de ses camarades débiles ! J'en avais vraiment marre de toutes leurs conneries à ceux là ! Ils poussaient le bouchon vraiment trop loin et je devais faire quelque chose pour les arrêter ! Je ne sais pas si l'apocalypse est pire que les conneries des anges ! Ils se plaignent de la mort de leurs camarades et ils les envoient en première ligne pour une mission suicide ? Quel bande de cons. Et revoilà le demoiselle partie dans un monologue, si elle ne voulait pas que j'interprète mal ses paroles elle avait qu'a parler comme tout le monde au lieu de causer n'importe comment et de ne pas dire les choses de façons claires et précises. La folle était en train de me dire qu'il fallait que je trouve un ange, qui savait beaucoup de choses, pour l'instant ça n'allait pas vraiment m'aider, j'avais besoin d'en savoir plus sur cet ange en question si je voulais le trouver, parce apparemment en ce moment les anges sont assez nombreux à Ellington. L'ange en face de moi soutenait mon regard froid qui n'était pas prêt de s'adoucir.

    « Je veux bien vous croire, mais avec le nombre d'anges qui se balade en ville comment trouver le bon ? Je veux bien partir à la recherche de votre super source d'information, mais j'ai besoin d'en savoir un peu plus sur lui ou sur elle ... »

    Sans cesser de la fixer, je fermais la portière de mon Impala, comme pour lui faire comprendre que j'étais prêt à l'écouter, en espérant qu'elle puisse me donner plus d'informations, parce que pour le moment elle n'avait fait qu'attiser ma curiosité et elle avait intérêt de ne pas me laisser me demerder tout seul pour retrouver cet ange en question ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Dim 30 Aoû - 0:52

    A y réfléchir, peut-être que les Anges n'avaient pas envoyé Castiel à la mort, peut-être qu'ils avaient finalement envoyé Anazelle à la mort, histoire qu'elle se suicide juste après ou même pendant sa fameuse entrevue avec monsieur Winchester "je contredis tout ce qu'on peut me dire". Il était bien pénible à se méfier de tout et son ton plus qu'irrespectueux n'était pas pour plaire à tout le monde, encore moins à l'Ange face à lui qui aimait qu'on marque le respect qui lui était du. Il fallait l'avouer, elle se sentait traînée dans la boue par ce petit crétin aux bijoux de famille facilement arrachés, si vous voyez ce que je veux dire… mais – et heureusement pour lui – elle n'allait pas lui faire le plaisir de se mettre en rogne, ce serait bien trop amusant pour ce guignolo face à elle, sauf, bien entendu, le moment où elle réduirait son entrejambe à plus rien. Elle avait une folle envie de le faire, mais la colère était un péché, et elle ne devait pas se permettre d'avoir de telles pensées alors qu'elle était censée rester neutre et parler à ce fameux Dean de ce que les Anges voulaient qu'ils fassent, ou ce qu'ils pouvaient bien savoir… allez chercher l'utilité là dedans si je vous dis qu'ils ne savent vraiment rien en réalité. Il n'y avait que Sariel, l'Ange désespérément introuvable qui savait des choses et qui risquait sa vie à chaque fois qu'elle tournait l'angle d'une rue… mais bon, si les Anges venaient à mettre la main dessus, ils lui extirperaient ces fameuses informations avant de la renvoyer au Paradis où elle serait punie pour sa trahison. Oui, à ce moment précis, alors que monsieur le chasseur s'amusait bien à s'exciter sur elle, Anazelle s'occupait à penser toute autre chose, rien qu'histoire de s'occuper l'esprit pour ne pas chercher à imaginer le grand silence qui pèserait entre eux deux à partir du moment où elle aurait décidé de se laisser dominer par cette irrésistible envie de castrer son interlocuteur. Après tout, ça lui ferait un bon paquet de testostérone en moins, et ce n'était pas un tord avec un type pareil qui sentait l'hormone à plein nez… ou presque. Gardant les bras croisés tout en soutenant le regard du chasseur qui lui faisait bien comprendre qu'il n'avait aucune confiance en elle et qu'il ne savait même pas pourquoi il lui ferait confiance, Anazelle se contenta d'esquisser un sourire en coin, largement amusé sans même prendre la peine de répondre au chasseur et à sa rhétorique complètement inutile.

    Mais visiblement, lorsqu'elle en vint à parler du fameux Castiel, elle semblait avoir touché un point sensible de la résistance du petit Dean Winchester… à croire qu'il attachait de l'importance à Castiel, ou quelque chose qui pouvait s'approcher à de l'importance. Il faut dire, Castiel s'était mis pas mal des siens à dos pour aider les deux frères. Si seulement le pauvre humain face à elle savait ce que Castiel avait fait en exécutant les ordres, qui sait s'il viendrait à lui faire encore confiance… mais bon, Anazelle n'était certainement pas venue pour faire descendre en flèche l'estime que le type face à elle avait pour son collègue ange… Elle aussi, elle l'aimait bien, ce petit Ange, bien qu'il ait un côté un peu rebelle qui ne devrait pas lui plaire, à elle, sa largement supérieure. Mais bon… En parlant de l'Ange, elle avait piqué au vif la curiosité du chasseur, qui continuait de la masquer derrière un voile de colère et de désinvolture. Alors qu'il lui posait une nouvelle question, la jeune femme arqua un sourcil, prenant son temps pour prendre la parole, n'ayant aucune envie de répondre à la question à vrai dire, mais continuant de fixer le chasseur droit dans les yeux, comme pour le défier du regard sur l'issu de cette fameuse discussion. Il lui lançait un regard plein de désinvolture propre à certains humains qui faisaient comprendre leur détermination par là, mais Anazelle n'y fit pas attention, se contentant de soutenir son regard avant de finalement prendre la parole, de cette même voix posée qu'on pouvait lui connaître, avec cet air toujours naturel et très détendu sur le visage, comme si elle était en vacances, et qu'elle parlait de la pluie et du beau temps sur un ton pompeux avec quelques bourgeois qui fixaient un grand intérêt à ce qu'elle pouvait bien raconter. Faisant quelques pas vers le chasseur, elle finit par prendre la parole, sans dévier le regard, poursuivant leur joute visuelle :

    « La mission qui lui a été donnée ne vous concerne en rien… la seule chose que vous devriez vous contenter de retenir dans votre simple cervelle, c'est que c'est à cause de vous que Castiel a perdu toute sa crédibilité parmi les siens… et qu'il se retrouve en danger aujourd'hui. A moins que vous souhaitiez encore aggraver sa situation, laissez-le faire… ou laissez ceux qui peuvent vraiment agir, le faire. »

    Elle eut un haussement de sourcils explicite, avant de lâcher le regard du chasseur pour se détourner de lui, de quelques pas, continuant d'observer les alentours avec un regard très patient, mais restant à l'affût de tout ce qui pouvait arriver. Lucifer était en ville, ç'avait été inéluctable et les Anges n'en étaient pas surpris. Cependant, il avait retrouvé sa fameuse épée qu'Uriel avait utilisée contre les siens… épée qui avait été en possession des Anges jusqu'à il n'y a pas très longtemps, ce qui ne pouvait supposer qu'une seule chose… que certaines très hautes strates là haut semblaient avoir été enclines à lui rendre son fameux jouet qui aujourd'hui exterminait les Anges que le patron des démons venait à croiser. Il fallait qu'elle reste prudente, à tout ce qui pouvait arriver, bien qu'il y ait peu de chances que Lucifer attaque maintenant et ici, il valait mieux pour elle rester sur ses gardes et ne pas se faire surprendre par quoique ce soit. En même temps, elle aurait bien aimé pouvoir échanger sa place avec celle de Castiel, rien qu'histoire de ne pas se sentir aussi évincée qu'elle semblait l'être et rien qu'histoire de ne pas se trouver ici à ce moment précis, avec ce crétin qui servait de chasseur pour sauver le monde et qui n'écoutait définitivement rien à ce qu'on pouvait lui dire… mais au fond, l'Ange espérait bien qu'ils en avaient fini, avec le sujet Castiel, tout simplement parce que, venir à parler des missions de Castiel venait forcément à désobéir aux ordres qui lui avaient été donnés… ce qu'elle ne voulait pas. Il fallait qu'elle continue de faire profile bas, exécutant tous les ordres qui lui étaient donnés pour ne pas se faire repérer et garder la confiance des autres pour agir comme il le fallait… et enfin efficacement.

    L'Ange finit par se remettre face au Winchester, alors qu'elle parlait de la fameuse Sariel, qu'il était préférable qu'ils trouvent… avant les démons et avant les Anges. Alors qu'il semblait enfin intéressé par ce qu'elle semblait raconter, il lui fit comprendre qu'il était bien décidé à avoir une conversation un tant soit peu constructive avec elle, ce qui n'était vraiment pas trop tôt, elle avait cru que sa patience allait être poussée à bout d'ici peu de temps. En réalité, elle ne savait pas grand-chose sur sa collègue, enfin, pas grand-chose sur comment la trouver, il fallait surtout faire preuve de beaucoup de chance pour venir à croiser l'angelot qui en savait des tonnes sur les projets de Lucifer et c'était sans doute par bien des ruses qu'elle parvenait à semer ses collègues anges aussi hauts placés soient-ils… Il faut dire, elle parvenait même à semer Lucifer, ce qui n'était pas une mince affaire en soit. Arquant un sourcil tout en fixant une nouvelle fois le chasseur sans faire un seul pas vers lui, elle soutint son regard, prenant la parole encore une fois d'un ton posé. Après tout, si les Winchester la trouvaient, ils en venaient forcément à faciliter d'une manière ou d'une autre la mission de Castiel, qui serait donc, moins en danger ou quelque chose dans le genre, c'était toujours à tenter… bien que ce n'était pas vraiment ce qu'elle était censée raconter à Dean Winchester dans les ordres qui lui avaient été donnés… mais bon, tant pis… elle s'arrangerait très bien pour que personne ne soit au courant de ce qu'elle allait lui dire. Cette fois-ci, elle réduisit l'espace entre l'humain et elle, comme pour lui faire comprendre l'aspect confidentiel que pouvaient avoir ses paroles.

    « Son nom est Sariel… et à moins que vous ayez le sens de la recherche plus développé que celui de Lucifer, vous ne pourrez pas la trouver facilement… vous aurez besoin d'un bon coup de chance pour la rencontrer. Mais sachez juste que de ce qu'elle sait… dépend tout ce qui va pouvoir arriver ensuite. C'est un Anna puissance mille, non seulement recherchée par les démons mais aussi par les Anges… tous veulent d'une certaine manière, ce qu'elle sait et la tuer ensuite. »

    Elle fit une pause, comme pour laisser peser ses paroles dans le silence qui pesait sur l'endroit où ils se trouvaient. Ils étaient à découvert et n'importe qui pouvait les voir, mais les gens passaient parfois à côté d'eux alors qu'ils restaient silencieux, sans trop faire attention à eux. Les démons aussi pouvaient en venir à débarquer, mais ce n'était pas ce qui préoccupait le plus l'Ange qui finit par reprendre la parole, toujours de cette voix calme, mais plus basse depuis sa dernière réplique comme pour, là encore ne pas être entendue par n'importe quelle oreille qui pouvait traîner :

    « Elle a déserté nos rangs depuis bien longtemps… avant même la sortie de Lucifer… et elle a jusque là toujours réussi à échapper à ceux qui la cherchaient… Mais aujourd'hui, vous devez sûrement avoir compris qui cherche à lui mettre la main dessus… Ce qu'elle sait est capital et si vous n'avez aucune confiance en les Anges, vous devez sûrement vous dire que nous sommes prêts à tout pour avoir ce qu'elle sait… et vous devez aussi certainement douter du fait qu'on puisse vous le dire. »

    Pour ponctuer sa phrase, elle arqua un sourcil explicite. Elle-même ne savait pas ce que les Anges pouvaient choisir de faire une fois les informations de Sariel en leur possession. Allaient-ils les divulguer aux Winchester pour qu'ils stoppent Lucifer ? Ou allaient-ils feindre de faire quelque chose comme avec Lilith ? La décision de tout ça n'appartenait pas à Anazelle et elle ne serait certainement pas au courant de ce qui allait se tramer une fois Sariel trouvée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Dim 30 Aoû - 22:23

    La demoiselle angélique soutenait mon regard et je n'avais pas l'intention de baisser les yeux le premier ça aurait été comme m'agenouiller, m'avouez vaincue face à cet ange qui comme beaucoup des siens ne méritaient que je leur montre une telle preuve de respect, de toute évidence, je ne les respectaient pas et elle devait bien l'avoir remarqué, après tout ils m'avaient manipulé, ils s'étaient servis de mon frère et de moi même pour laisser l'apocalypse s'abattre sur la terre. Alors je n'avais aucune raison de lui montrer mon respect et je n'allais pas faire mon hypocrite, faire comme si j'adorais les anges, comme s'ils ne me dégoutaient pas et comme si je les respectais, lorsque que j'étais face à elle si c'était pour la traiter de salope dans son dos. Je suppose que l'hypocrisie doit être mal vu par notre seigneur non ? Et pourtant j'en connais un qui l'est un peu trop hypocrite, mais je ne citerais pas son nom car il paraît qu'il ne faut pas le dire sans raison. C'est d'ailleurs pour ça que l'expression « nom de Dieu » est considérée comme vulgaire … Enfin je suppose que c'est pour ça parce qu'en réalité je ne vois pas ce qu'il y a de vulgaire la dedans, mais je suppose que ce n'est pas vraiment la question. Enfin bon j'écoutais donc mademoiselle stupide ange tout en continuant de la fixer droit dans les yeux, il paraît qu'il ne faut pas regarder les chats droit dans les yeux car ils se sentent agressés, c'était juste une remarque inutile de l'auteur du Rp, qui essai d'étaler une soit disant culture, enfin bref, l'ange disait que la mission qui avait été confié à Castiel ne me regardait pas, mais si j'interprétais la suite de ses paroles convenablement, elle disait que c'était de ma faute si la mission de Castiel était dangereuse, lors je suppose que ça me concerne un peu quand même ! Il fallait que je laisse agir ceux qui peuvent le faire, qui donc les anges ? Dites moi que c'est une blague ! Car les évènements récents ma laissent penser plusieurs choses sur les actions des anges, premièrement tuer d'autres anges ne les dérangent absolument pas, deuxièmement, dans le genre action, ils passent derniers ! Ils n'avaient rien branler pour empêcher l'apocalypse alors qu'on m'excuse mais « ceux qui peuvent agir » j'ose espérer qu'elle ne désigne pas les anges par cette phrase ! Sinon j'aimerais bien les voir agir tiens pour changer un peu ! Regardez les, même pas capable de torturer un démon ils font appelle à un humain ! Bande d'incapable ! Rho et puis elle elle m'énerve carrément à être trop détendue alors que moi j'ai envie de lui foutre un coup de boule ! Elle était incroyablement énervante et moi j'étais incroyablement impulsif alors j'avais vraiment du mal à rester patient en cet instant précis.

    « Si c'est de ma faute qu'on l'envoie à l'abattoir, j'estime que ça me concerne un peu, voir même beaucoup. J'ai pas vraiment envie de le laisser se faire buter pour les siens ! Parce qu'ils n'en valent pas la peine ! Regardez vous, vous prêchez le bien et vous tués les votre sans hésitation, vous ne supportez pas les démons mais vous ne valez pas mieux qu'eux ! Quoi qu'eux ils ne s'entretuent pas en règle générale ! »

    J'allais vraiment finir par craquer et vouloir la frapper à mes risques et périls parce qu'ils sont plutôt résistants ces enculés d'anges, mais quitte à me casser la main ! Là j'étais vraiment très énervé, tellement que je serrais mes clefs de voiture dans ma main et ce tellement fort que j'allais finir par me transpercer la main avec ! Je fus soulagé de voir qu'elle détourna le regard en première encore pour regarder ailleurs comme si elle regardait le paysage, et ça aussi ça m'énervais, c'est chouette de communiquer avec une pétasse qui regarde partout ailleurs ! C'était vraiment gonflant si ça continuait comme ça le coup allait vraiment partir tout seul ! Je devais me contrôler si je ne voulais pas être obligé d'appeler Sam pour lui dire que j'étais à l'hôpital ! Et il s'inquiéterait sans doute pour ma grand chose, je le connaissais bien ce petit et je savais qu'il pouvait facilement s'inquiéter pour moi autant que je pouvais m'inquiéter pour lui. C'est comme ça que ça fonctionne la famille ou même l'amour, on s'inquiète toujours pour les gens qu'on aime, encore un des défauts de l'amour, mais je suppose que je ne vais pas encore citer les autres, la tarée qui écrit n'a pas encore envie d'en remplir une page. En plus je sais pas ce qu'il y a de passionnant dans le paysage mais en tout cas elle est à fond dedans ! Le temps passait pendant qu'elle regardait je ne sais quoi, les mouches voler, peut être les oiseaux j'en savais rien mais franchement il n y avait rien de formidable à regarder ! Même son hôte que j'avais trouvé charmante au premier coup d'œil, n'était plus agréable à regarder, maintenant je n'avais qu'une envie c'était de lui coller mon poing dans sa bouille délicate d'ange de merde ! Oh Madame daigna enfin se retourner vers moi ! Je suppose que j'aurais du considérer cela comme un véritable honneur vu qu'elle n'avait pas l'air d'aimer faire face aux gens cette espèce d'ange cinglée ! Elle s'avança même vers moi comme si elle allait me dire un secret. Un truc hypra confidentiel que toute façon personne n'entendrait si elle avait gardé ses distances vu qu'il n'y avait personne aux alentour, le coin était désert, comme souvent, les gens ne trainaient pas sur le parking du bar, cet espèce de croisement morbide surtout pour ceux qui en connaisse beaucoup sur la démonologie mais aussi sur le résultat qu'apporte le fait de faire appelle à un démon du croisement ! En même temps rares étaient ceux qui étaient sortis de l'Enfer pour en témoigner ! J'étais un peu, beaucoup même un cas à part sur le coup, enfin tout ça pour dire que les gens arrivaient et allaient directement dans le bar, ou alors ils partaient, montant directement dans leur voiture sans poser de question, ça faisait donc de se parking un lieu complètement désert, nous étions les deux seuls personnes en train de discuter et en plus, plus le temps passait, moins les gens arrivaient, d'ailleurs le temps commençait vraiment à s'écouler alors que j'avais dit à Sam que je n'en avait pas pour longtemps, j'espérais qu'il ne soit pas en train de s'énerver tout seul contre moi parce qu'il pensait que j'étais en train de me bourrer la gueule ! Parce que ce n'était pas le cas ! Je pouvais affirmer fièrement que j'étais sur le parking du bar complètement sobre, enfin bon revenons sur les paroles de mon interlocutrice au nom m'étant encore inconnu. Alors il fallait que je trouve une certaine Sariel parce qu'elle en savait beaucoup et si j'arrivais trop tard, elle ce ferait tuer soit par les démons soit par les anges parce qu'elle était comme Anna mais « puissance 1000 » d'ailleurs Anna, j'aimerais bien savoir si elle est encore en vie … Enfin ce n'est sans doute pas ne moment de poser la question à ma nouvelle meilleure amie d'ange ! C'était ironique bien entendu. Elle laissa s'installer le silence entre nous, silence pendant lequel je me mis à réfléchir, ben oui ça m'arrive aussi ! Comment est-ce qu'on allait faire pour trouver un ange que même Lucifer n'arrive pas à trouver et qu'est-ce qu'elle faisait sur terre si c'était pour se cacher avec ses informations ? Il y a des fois où je ne comprenait pas les anges, mais alors vraiment pas, si elle avait des informations qui pouvaient m'aider à battre Lucifer, elle devrait avoir l'amabilité de me les transmettre parce que j'en ai un peu marre qu'on me dise de détruire Lucifer sans me dire comment ! Ça va bien cinq minutes les « débarrasse nous en, mais démerde toi pour le faire ! » c'était toujours la même chose et bien sûr j'en avait raz le bol, alors pour une fois, j'aimerais bien qu'on me vienne en aide sans que j'ai besoin de retourner toute une ville pour trouver les informations, après tout, vu le rôle qu'on m'a confier, j'estime que je méritais qu'on m'aide un peu de temps à autres ! L'ange baissa encore le volume sonore avant de reprendre la parole. Et ce qu'elle ajouta ne manquait pas de logique, si les anges apprenait ce que cette fille savait, ils ne me mettraient pas dans la confidence, ils étaient comme ça, plus les informations pouvaient m'aider, plus ils les gardaient pour eux, toujours à faire des mystères, masquer la vérité, s'éclipser dès qu'on leur pose une question importante, c'était sans cesse la même chose. Alors je devais la trouver moi même cette fille. Mais j'avais comme l'impression qu'elle ne devait pas me dire ça, sa façon de baisser la voix et de m'affirmer les anges ne me diraient pas ce qu'elle sait s'ils mettaient la main sur elle, c'était quand même un peu bizarre, j'avais laissé tomber ma colère; vu qu'elle était enfin entrée dans le vif du sujet, maintenant j'étais partagé entre l'étonnement et l'incompréhension, et j'utilisais moi aussi une voix basse, même si je ne savais pas pourquoi, c'est un truc humain, quand on vous parle en chuchotant, même s'il n'y a pas de raison, vous allez vous aussi chuchoter, l'auteur du Rp à l'air de bien connaître ce truc bizarre !

    « Alors, je dois retrouver Sariel, un ange qui est partie il y a bien longtemps, parce qu'elle sait des trucs que vous ignorez et tout le monde veut sa peau ... Donc en prime je vais devoir lui sauver les miches ... Mais personne ni les anges ni les démons n'arrive à mettre la main sur cette nana, alors comment je vais faire moi ? Et ... est-ce que vous étiez vraiment censée me dire ça ? »

    La première de mes questions ne lui était pas vraiment adressée, disons que c'était une question que je me posais à moi même, parce que je ne savais vraiment pas comment j'allais faire pour la trouver cette mystérieuse femme introuvable ! Ça allait sans doute pas être facile, mais je devais la trouver et ce très rapidement car le temps m'étais compté ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Dim 13 Sep - 5:04

    Bizarrement, en formulant sa réponse sur ce qui s'agissait de la mission de Castiel, Anazelle s'était attendue à une pareille réaction de la part du chasseur. Sans trop savoir expliquer ce qu'elle avait capté dans les réactions, les petits signes de sentiments de Castiel, elle avait perçu ce qui pourrait être imperceptible pour certains… et Castiel mettait bien trop son statut, son existence même en danger pour ces fameux chasseurs, en particulier Dean. Elle ne savait pas vraiment ce qui avait fait changé l'Ange de la sorte, ou l'influence que celui-ci avait pu avoir sur la vie du chasseur, ou sur son avenir, tout simplement, mais c'était comme si l'un et l'autre, à leur façon, avaient été bénéfiques pour l'autre. Bref, quelle phrase compliquée pour décrire quelque chose de bien simple, disons que c'est la complexité d'Anazelle qui est de tout rendre bizarrement formulé. Bref, c'est surtout à cause de l'incapacité de l'écriteuse à faire simple, sans doute. Soutenant le regard du chasseur alors qu'il lui faisait purement comprendre qu'il n'avait aucune confiance en ce que pouvaient être les "actions" des Anges et le fait qu'ils lèvent le moindre petit doigts pour faire quoique ce soit pour sauver Castiel. Le tout, bien entendu, accompagné de quelques comparaisons Ange/Démon qui auraient pu faire naître un fin sourire au creux des lèvres de l'Ange, si seulement elle aurait été capable à ce moment précis de sourire, ce qui n'était pas le cas… disons, qu'elle continuait encore de se retenir de lui péter le nez et lui arracher les dents une à une… oui, pour la patience, Anazelle était sans doute ce qui se rapprochait de plus du démon. Reculant de quelques pas sans lâcher pour autant le chasseur du regard alors qu'il continuait sa litanie pour comparer les tords des Anges à ceux des démons pour finalement arriver à la conclusion que les Anges étaient vraiment de sales manipulateurs viles et prêts à tout pour avoir ce qu'ils veulent, Anazelle laissa cette fois-ci un sourire narquois naître pour éclairer son visage, comme si elle ne s'était encore une fois pas attendue à ce genre de propos venant du grand contradictoire Dean Winchester.

    « Oui, bouhouh, les Anges sont vraiment très vilains. Parfait, sachez que je pourrais presque partager cette idée, mais je ne la formulerais pas de cette façon. Tout ça pour dire que oui, nous avons été des vilains qui vous avons manipulés votre frère et vous… bon, c'est passé et sachez que m'en parler à moi ou tout simplement vous défouler sur le premier Ange autre que Castiel qui aura le malheur suprême de croiser votre route ne résoudra pas vos problèmes… ni les nôtres et ça ne sauvera encore moins la vie de Castiel… donc, je crois que dans toute cette affaire, la survie de Castiel est sans doute ce qui pourrait nous lier… personnellement. »

    Elle s'était à nouveau rapprochée du chasseur au fil de ses paroles, soutenant encore son regard, mais cette fois-ci avec beaucoup plus d'intensité que son regard ait pu habituellement en avoir, les Anges arrivaient parfois aussi à faire transparaître bien des choses dans leurs yeux, c'était rare, mais quand ça arrivait, ça marchait plutôt bien. Elle avait une nouvelle fois croisé les bras, laissant à peu près un mètre de distance entre l'humain et elle, alors que le ton de sa voix baissait au fil de ses mots, encore une fois, comme pour entretenir une confidence, comme si elle avait peur d'être entendue par des oreilles qui en viendraient à trop se balader là où il ne faudrait pas. Décrochant finalement son regard de celui du Winchester, elle se mit une nouvelle fois à observer les alentours, comme une parano qui surveille que personne ne la suit ou que personne n'est planqué quelque part à écouter la conversation. Elle allait presque devenir chèvre à se sentir épiée par ses semblables et elle ne devait certainement pas trahir le moindre signe de ce qu'elle était en train de faire malgré les apparences. Ce qu'elle avait pu comprendre ou tout simplement lire dans les seules paroles de Dean, c'était qu'il n'avait aucune envie de perdre Castiel… par propre intérêt ou parce qu'il commençait à "bien l'aimer", elle n'en avait aucune idée et disons que ça ne la préoccupait pas vraiment. Il ne devait juste pas intervenir dans la mission de Castiel, sinon, elle serait vendue et elle serait alors déchue pour trahison, ce qui ne devait certainement pas arriver… alors il devrait pour une fois se contenter de l'écouter, et de rester sur le banc de touche, ce qui ne semblait pas être une mince affaire. Soutenant une nouvelle fois le regard du chasseur, elle termina son monologue sur Castiel comme pour mettre une dernière fois – elle l'espérait du moins – les choses à plat :

    « Vous ne devez pas intervenir… ça ne ferait que nuire une fois de plus à Castiel, et à d'autres. Donc, à moins que vous vouliez une nouvelle fois provoquer ce qui ne doit pas l'être au sein des Anges, laissez ceux qui peuvent agir… et qui veulent agir, le faire… même si vous n'avez visiblement pas pour habitude de faire confiance à qui que ce soit. »

    Là encore, ça se lisait presque sur son visage, ou tout simplement sur ce que les Anges avaient pu rapporter du fameux Dean Winchester. Elle lâcha son regard, encore une fois pour observer les alentours dans leur moindre détail, tout en surveillant la moindre réaction de la part du chasseur du coin de l'œil, comme pour encore une fois y percevoir quelque chose. Eh puis, le sujet Sariel arriva sur le tapis, poussant une nouvelle fois l'Ange à s'approcher du chasseur, comme encore une fois dans la confession, encore plus que pour tout ce qui pouvait concerner Castiel. Bien sûr, elle n'avait pas le droit de parler de Sariel qui pour le moment était censée n'être que l'affaire des Anges mais allez savoir pourquoi, elle était persuadée que tout ce que les Anges allaient apprendre d'elle n'allait pas forcément finir aux oreilles des principaux intéressés et en particulier, Dean. Enfin, c'était juste une intuition et rien qu'histoire de contrer ces fameux plans de "sélection d'informations à donner", elle avait bel et bien décidé de ne pas laisser tout le champ libre aux Anges pour trouver la fameuse Sariel. Elle en savait aussi peu que les autres, vraiment pas grand-chose, de minces filets d'informations qui filtraient les rangs, qui étaient censées aider les autres Anges et particulièrement Castiel à lui mettre la main dessus… ce qui ne marchait pas vraiment, elle était aussi introuvable que l'homme invisible et dire qu'il faudrait beaucoup de chance pour la trouver n'était sans doute pas un euphémisme. Alors que le chasseur résumait en gros toute la situation, Anazelle garda le silence, alors qu'il chuchotait, comme elle, encore une fois, pour entretenir la confidence, quoique ça pourrait paraître encore plus suspect, ce genre de trucs, chuchoter. Mais bon. Esquissant un haussement de sourcils alors que le chasseur finissait sa phrase par des questions, l'Ange laissa traîner le silence, laissant les questions de Dean Winchester sans réponse, si tant est que ce soit des questions qui lui soient toutes adressées. Finalement, elle reprit la parole, toujours d'une voix basse, quoique plus audible qu'un simple chuchotement :

    « N'essayez pas de joindre Castiel… ça ne ferait qu'alimenter les soupçons, officiellement, vous devez vous contenter de survivre dans ce que va devenir la ville… officieusement, personne ne sait ce que vous allez faire. Mais il faut laver Castiel de tout soupçon pour éviter que quoique ce soit qui puisse mettre sa vie en danger se répète… pour un certain temps du moins. Sariel a la fâcheuse habitude de se chercher des gens à aider… ce qui l'a toujours mise en danger… et qui n'a jamais plu aux Anges. Elle ne se cache pas, certainement pas, c'est ce qui la rend si dure à trouver… »

    Le silence se posa une nouvelle fois, tandis qu'Anazelle cessait d'observer le chasseur pour zieuter les alentours, encore une fois, comme si elle sentait que quelque chose clochait, ce qui ne semblait pas être le cas… elle pourrait presque passer pour une trafiquante de drogue si elle n'avait pas cet air serein plaqué sur le visage, les habitudes des Anges ne s'effaçaient jamais et heureusement, sinon, on pourrait lire bien trop d'anxiété sur le visage du vassal d'Anazelle… comme sur celui de Castiel beaucoup trop marqué par le doute. L'Ange n'avait pas pris la peine de répondre à la dernière question du chasseur, faisant tout simplement mine de l'avoir ignorée, ce qui était presque le cas, la réponse semblait elle aussi tomber sous le sens et le dire ne ferait que confirmer trop de choses dans certains esprits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Dim 20 Sep - 3:33

    Plus elle me parlait, plus elle m'énervais, elle était vraiment du genre agaçante, j'avais comme l'impression qu'elle me prenait pour un con et je n'aimais pas ça. Plus ça allait, plus j'avais du mal à voir du bon dans les anges, elle avouait elle même qu'ils avaient étaient vilains, moi j'aurais plutôt dit qu'ils s'étaient comportés comme des enculés de fils de putes, ils avaient décidé de risquer la vie de l'humanité tout entière juste pour avoir le mérite de combattre l'enfer ou le mérite de tout me refiler sur le dos, sans vraiment me dire ce que je devais faire, les anges ... On ne les changeaient pas, de Zac' en passant par Uriel pour finir sur celle là ... Il n'y avait que Castiel et Anna qui avaient réussis à choisir leur voie et ce n'était pas plus mal pour eux, même si maintenant les leurs voulaient leur peau, apparement ce n'était pas facile tout les jours d'être un ange libre. Quoi qu'il en soit, la façon dont elle me parlait me donnait envie de lui envoyer mon poing dans la figure en même temps depuis le début de la discussion ce n'était pas le première fois que cette envie me démangée. D'après elle la survie de Castiel était ce qui devait nous lier, c'était quoi encore cette connerie ? J'avais bien du mal à penser qu'elle veuille sauver les fesses de Castiel, pour le moment j'avais du mal à la voire différente, je la voyait comme une égoïste débile, incapable de penser par elle même tout comme le reste des anges. Au fond, ils faisaient presque peine à voir, prisoniers dans une façon de penser qui ne leur était pas propre, ils ressemblaient à des moutons, ils se suivaient les uns les autres sans réfléchir en obeissant à cette personnalité sacrée que seul quelques uns des leurs avaient un jour rencontré, c'était vraiment pitoyable, mais je n'y pouvais pas grand chose et je n'avais même pas envie de verser la moindre larme pour eux et leur stupidité constante, heureusement que certains doutaient, réfléchissaient et s'ecataient de la droiture angelique, tombaient dans le péché de l'humanité, dans la trahison d'un peuple qui voudra les exterminer uniquement parce qu'ils ont choisi la liberté et quitter le troupeau de bétail.

    « M'énerver contre vous m'aidera au moins à évaquer ma colère, vous le méritez en plus, vous comme tout les votres ... Je ne pense pas que vous soyez différente des autres ... C'est pourquoi j'ai du mal à imaginer que la survie de Castiel puisse avoir un quelconque interêt à vos yeux ... »

    Elle se rapprocha et se remit à soutenir mon regard avec plus d'intensité et moins de neutralité qu'auparavant, comme si elle avait franchit un seuil, comme si elle tombait peu à peu dans un jeu sentimental, elle n'évait pourtant pas l'air d'être de celle qui qui se mettent à douter, puis à ressentir les émotions humaines, elle avait plutôt l'air d'être le genre d'ange à suivre bêtement les ordres, c'est du moins ce qu'elle me laissait ressentir, c'est sûrement l'image qu'elle voulait renvoyer, l'ange parfaitement docile qui dit oui à toutes les idées de ses superieurs sans se demander pourquoi on lui demande un truc pareil, elle avait l'air de celle qui dit oui aux idées les plus connes, mais rien ne me disait clairement qu'elle disait oui tout en pensant non, de toute évidence si c'était le cas, je ne pouvais pas la blâmer pour ça, de là où elle vient emmettre une contradiction à la voix de 'Dieu' c'est comme prendre un ticket pour la punition suprême, peut être que j'avais tord de la jugeait si mal, mais je ne pouvais pas la juger autrement, pas après tout ce qu'elle avait dit jusqu'à présent, pas après ce que j'avais vu du visages des anges, ses êtres si parfaits et si bons, qui en vérité ne sont pas mieux que les démons. L'angelotte, regarda une nouvelle fois autour d'elle comme si elle observait les moindre recoins du parking désert afin de justement vérifier qu'il soit bien désert, comme si elle voulait être sûre de ne pas être éspionée, en même temps à Ellington il y avait tellement peu de monde qu'à mons avis personne n'était caché derrière une voiture à écouter notre discussion, enfin bon on ne sait jamais, après tout, nous vivons dans un monde de fous ... Elle se reconcentra sur moi, soutenant encore mon regard et moi je soutenais le sien, elle baissa la voix pour me redire encore une fois que je ne devais pas intervenir, laisser agir ceux qui le pouvaient, mais on en revenait au même moi si ce n'était pas moi qui me bougeait le train ce ne serait certainement pas les anges, eux ils étaient comme qui dirait incapable d'agir dans l'interêt d'un des leurs, surtout que à dernier les a soit disant trahis ...

    « Alors dites moi qui peux l'aider si ce n'est pas moi ? Pensez vous vraiment que les anges puissent l'aider alors qu'ils le considèrent comme un traitre parce que contrairement aux autres il à su faire preuve de bon sens ... Après tout ce que j'ai vus des votres, je ne peux pas vous faire confiance ... »

    Encore une fois l'ange avait soutenu mon regard l'espace de quelques instants avant de se remettre à regarder à droite et à gauche fixant les horizons comme pour analyser tout autre trace de vie et pourtant pour ma part, je ne voyais rien d'autre que quelques feuilles volant au vent, le silence regnait tant qu'elle ne reprenait pas la parole, elle me laissait seul avec mes questions à propos de la fameuse Sariel, des questions qui ne trouveraient peut être pas de réponses après tout les anges n'était pas du style à répondre quand on leur posait des questions, Castiel me l'avais lui même prouvait à plusieurs reprises, c'était quasiment systématique, à chaque fois que je lui avais posé une question il était resté sans rien dire avant de s'eclipser, c'était leur truc ça, ça les amusait faut croire, enfin bon l'ange qui se tenait en face de moi, ne s'éclipsa pas, elle repris enfin la parole après un silence pesant. Elle qui voulait arrêter de parler de Castiel et de sa mystèrieuse mission remis pourtant le sujet sur le tapis, ce qu'elle me disait me donnait encore envie d'en savoir plus mais peut être que pour le bien de Castiel il fallait juste que je ferme ma gueule et que je survive, ça c'est de la mission en principe ça devrait pas être dur, au pire je me fais construire une panic-room comme celle de Bobby ! Mais mon ce genre de mission qui m'étais officilement donnée ne m'intéressait absolument pas, j'allais pas rester cacher à attendre que les anges trouvent enfin ce que je devais faire pour détruire Lucifer autant que j'essai de l'apprendre moi même j'ai l'impression que ce sera plus simple quoi que, pour l'apprendre moi même je devais trouver la fameuse Sariel, cette mystèrieuse femme (?), qui était d'après mon interlocutrice trop dure à trouver parce qu'elle ne se cachait pas, ça ressemblait à une antithèse, ce n'était pas vraiment logique, juste angélique ...

    « Survivre, ça ne devrait pas être bien compliqué, c'est ce que je fais tout les jours depuis que je suis né. Pour ce qui est de trouver votre copine, je vais tâcher d'y arriver ... Pourquoi est-ce qu'elle cherche des gens à aider ? »

    L'idée me semblait un peu bizarre, alors que mon interlocutrice laissa son regard se poser sur le 'rien' environnent, moi je restait avec mes question, celle ci comme celle à laquelle elle n'avait pas répondu, son visage reflétant presque trop bien la réponse. J'avais vraiment l'impression qu'elle m'avais confier ce qu'elle n'avait pas le droit de me dire, et elle regardait les alentours surtout pour vérifier qu'aucun ange n'était dans le coin, ce qui m'amené à me demander une nouvelle fois si je ne m'étais pas trompé sur son compte ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   Mar 20 Oct - 5:47

    Le temps commençait à se faire long. Le soleil déjà haut dans le ciel n'en témoignait que trop bien et Anazelle savait qu'elle finirait par attarder trop l'attention des siens, à rester silencieuse à toute pensée extérieure et fermée aux habituels "dialogues intérieurs" des Anges. Logiquement donc, il ne servait à pas grand chose de commencer à envenimer encore plus les choses... très bien, Dean Winchester n'était qu'un chasseur borné qui, une fois qu'il ne vous faisait plus confiance, fonctionnait tête baissée dans une immense généralisation du système complet... Alors il ne faisait pas confiance à Ana, tant pis pour lui, ça ne l'avait pas empêchée de parler, et puis, de divulguer tout ce qu'elle avait eu à divulguer... son job était fait, que le petit chasseur l'ait voulu ou non. Maintenant, à lui de faire ce qu'il pensait judicieux de faire. Au fond, l'Ange ne doutait pas une seconde que si Castiel avait été à sa place pour parler, les choses seraient allées beaucoup plus vite et beaucoup plus facilement, elle n'aurait pas eu besoin de tourner autour du pot pendant dix plombes et il n'y aurait certainement pas eu ce petit instant de provocation pure et simple venant du chasseur. Tant pis pour lui encore une fois, Castiel n'était pas disponible et quand bien même, il aurait été renvoyé droit chez les Archanges à l'instant même où le nom de Sariel aurait traversé son esprit... Elle au moins, très peu arrivaient à passer outre ses dons et donc elle parvenait très bien à fermer ses pensées aux autres, qu'ils le veuillent ou non, d'ailleurs... c'était ça les avantages d'agir discrètement, certes, de trahir, mais elle était juste persuadée de suivre la bonne voie, contrairement à la plupart de ses frères et sœurs qui eux, continuaient de se borner à suivre ils ne savaient même pas quelle volonté.

    Aux nouvelles paroles du chasseur sur le fait que ça le défoulait bien de s'énerver sur elle, Anazelle s'était contentée d'échanger un regard on ne peut plus explicite - pour un Ange en tout cas - gardant ses mots pour elle, calculant de plus en plus attentivement les minutes qui défilaient à trop vive allure. Réduisant la distance entre elle et le chasseur, Ana tentait vainement - ou presque parce qu'elle savait qu'elle finirait par y arriver - d'empêcher le chasseur d'intervenir en quoique ce soit dans ce qui attendait Castiel. S'il en allait d'abord de la survie du principal intéressé, il en allait aussi de la vie de Dean même, sans vouloir être intérieurement méchante, l'Ange pensait vraiment que le fameux Winchester n'était pas encore très prêt à connaître son premier grand face à face avec Lucifer... c'était beaucoup trop tôt, en espérant en fait qu'il arrive à gagner un peu en maturité avant quelques millénaires, ce qui en soit, ne semblait vraiment pas être une tâche facile. Bref - si seulement John avait pu briser ce Sceau, les choses seraient peut-être plus faciles avec le père qu'avec le fils. C'est sans doute dans une volonté - trop aimable certainement - de ne pas blesser le chasseur et de ne surtout pas se le mettre totalement à dos qu'Anazelle avait gardé cette phrase pour elle, la remballant assez vite dans ses pensées tout en croisant les bras sous sa poitrine en soutenant encore une fois le regard du chasseur. Castiel - s'il avait été là - lui aurait même demandé de ne pas intervenir, ça tombait dans la logique même des choses... Dean face à Lucifer aujourd'hui ? Ça ne durerait pas longtemps, ce serait juste stupide et tout sauf calculé... sans compter le fait que le Winchester n'en ressortirait probablement même pas vivant, réduisant ainsi de nombreux espoirs - oui, pas que ceux des Anges, il faut pas croire - à néant.

    Qui pouvait agir pour sauver Castiel ? Plus d'Anges que Dean pouvait l'imaginer sans doute. Peu de gens le savaient - en fait personne - mais le Paradis partait un peu à volo en ce moment... Plus de Dieu pour gérer le tout, des Archanges soit tyranniques et endoctrinés soit complètement opposés... rares étaient ceux qui, comme Anazelle, avaient choisi la discrétion... et les confrontations allaient souvent dans tous les sens... Sans parler de ceux qui avaient été déchus, de plus en plus nombreux, trop nombreux pour des soldats soit disant disciplinés... Bref, un vrai bordel le paradis en ce moment. Mais bon, Ana n'était pas chez le psy et les Anges qui se rebellent, ce n'était certainement pas pour la déranger, ça l'arrangeait plus qu'autre chose à dire vrai, encore fallait il qu'ils se rebellent dans le bon sens, pas pour aller lécher les bottes de Lucifer ou d'on ne sait quel autre super démon qui n'allait pas tarder à sortir de son trou. Laissant son regard divaguer sur les alentours, Anazelle ne prit pas la peine donc de répondre à la question du chasseur, comme dit, elle n'avait pas envie de se plaindre. Et si le chasseur venait à savoir que le paradis partait en cacahuète, elle était presque certaine qu'il ne pourrait réprimer un sourire moqueur qui lui vaudrait deux ou trois dents en moins, ce qui ne devait pas arriver... non pas pour le beau sourire de Dean Winchester, mais surtout pour leur soit disant soupçon de relation de confiance qui pour le moment... n'était pas si optimale que ça hein... SO... elle détourna assez vite le regard du chasseur, préférant ne pas penser à cette éventualité, elle serait encore capable de lui péter les dents pour rien, juste parce qu'elle aurait un peu trop imaginé son sourire narquois... Certes, les Anges et lui n'étaient pas prêts de s'organiser un brunch réunion, mais il fut un temps tout de même où le Paradis n'était pas composé de la bande de traînes savates qu'il reste aujourd'hui... disons que les meilleurs éléments avaient disparu, ou presque tous...

    Alors que le jeune - oui, par rapport à elle il était vraiment très jeune - homme prit la parole, Anazelle arqua l'un de ses sourcils fins, tournant le regard dans sa direction. Elle hallucinait ou il avait enfin compris ce qu'elle voulait de lui ? Ouf... visiblement ses regards expressionnistes au plus haut point n'avaient pas été vains et finalement, Dean Winchester se pliait - ou presque soyons gentil pour son intégrité - à ce qu'elle voulait, faisant même visiblement usage des informations qu'elle lui avait fournies, quel miracle, elle n'y croyait presque plus... Mais bien entendu, l'habituelle ritournelle des humains, des questions encore et toujours des questions... c'était le libre arbitre ça et Anazelle avait passé des milliers d'années à vivre sans, alors elle avait bien le droit de ne pas s'y être faite, quand même ! Laissant un nouveau silence planer, elle se contenta de poser son regard sur le sol, laissant le chasseur dans le flou, un flou qui semblait même irradier de lui pour envahir les alentours... Pourquoi Sariel aidait les gens ? Pour emmerder le Paradis ? Ou simplement parce qu'elle pensait juste que ces informations seraient en de meilleures mains chez les humains que chez les Anges même, peu importe quel humain cela puisse être ? Oui, sans doute que c'était ça, et ce n'était pas faux en soit... voilà pourquoi Dean devait retrouver Sariel, parce que s'il ne la retrouvait pas, jamais il n'aurait les informations qu'elle pourrait lui divulguer... parce que les Anges finiraient tôt ou tard par lui mettre la patte dessus, que ce soit Lucifer ou les autres... aucun des deux n'était vraiment très bien luné quand il s'agissait de punir une qui cachait trop de choses...

    « C'est une question que vous pourrez lui poser... si vous la trouvez... »

    Pour une fois, elle avait décidé de laisser trainer un peu de vague derrière elle, elle n'allait quand même pas mâcher le travail de Dean. Et puis, si elle savait comment trouver Sariel, elle n'aurait pas besoin de demander à un chasseur de la trouver pour avoir les informations qu'elle possédait... elle aurait directement tout balancer... ça aurait été beaucoup plus simple en fait... mais encore moins sûr que le chasseur la croie... enfin bref. Reposant son regard sur les alentours, elle se décida ENFIN que son temps était venu... de partir, surtout parce qu'elle sentait l'attention des Anges se rapprocher d'elle. N'accordant pas un seul regard à Dean ou sans dire le moindre mot, elle disparut, dans l'habituel bruissement d'ailes à peine audible que laissaient les Anges dans leur sillage... plus si pur que ça.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: [INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean   

Revenir en haut Aller en bas
 

[INTRIGUE N-1] Et... l'Apocalypse, c'est pas notre faute ! - Dean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Canon apocalypse alternatif
» Comment baser une intrigue...
» Tactique canon apocalypse
» Adrien Goetz : "Intrigue à l'anglaise" et autres livres
» Apocalypse Now : The Definitive Edition Octobre 2010
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYMPATHY FOR THE DEVIL ◈ BEDTIMES STORIES :: SAY GOODBYE TO THE WORLD :: archives :: RPG :: SFTD 1 - Les archives :: Ellington ; Missouri :: Ellington Crossroads-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit