[intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Facebook  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Lun 26 Oct - 23:37

    Les anges, apparemment on ne les referait pas, ils étaient tous plus ou moins les mêmes, dis messagers de dieu, ils viennent vers vous, l'air de rien, sans la moindre émotion, juste une tête de gros débile et il vous disent des trucs bizarre dans le genre chercher une nana qui est introuvable et vous trouvez des réponses à vos questions, en résumé c'était à peu prés pour me dire que cet ange dont je ne connaissais toujours pas le nom, était venue me causer pendant presque une heure elle m'avait aussi fait comprendre qu'il fallait que je laisse Castiel dans sa merde que de toute façon ce n'était pas moi qui allait pouvoir l'aider, en attendant, si j'étais pas capable de l'aider lui, j'avais bien du mal à imaginer que ces gros dégénérés d'anges comptent sur moi pour arrêter l'apocalypse, c'était un peu grotesque mais bon, avec eux ce n'était même pas la peine de chercher à comprendre, ils étaient vraiment bizarre et in-changeable, il n'y avait que Castiel et Anna qui m'avaient semblé être des anges à peu prés censés, pas endoctrinés par des idées absurdes. Remarquez, celle qui m'avais accosté ce matin avait l'air elle même assez étrange, mais pas de la même manière que tout les autres anges, ce qu'elle m'a dit à propos de la dénommée Sariel, ça ressemblait plus à un secret qu'à un message qu'elle avait pour mission de me transmettre mais évidemment, quand je lui avait posé la question elle n'avait absolument pas répondu, ce qui au fond ne m'étonnais pas le moins du monde, encore une fois les anges sont comme ça, ils répondent là où ça les arranges, ils préfèrent mener la conversation plutôt que de répondre aux questions qu'on leur pose et une fois qu'ils ont plus ou moins dit ce qu'ils avaient à dire, ils s'éclipsaient, c'est ce que venait de faire celle là, elle avait disparu après s'être contenté de me dire que pour avoir une réponse à ma question, il fallait que je la pose à la fameuse Sariel, en même temps si elle était introuvable je risquais d'avoir quand même quelques grandes difficultés à lui poser cette fichue question et je pense que si jamais je la trouvais la première question que je lui poserais serait certainement pas pourquoi elle aide les gens mais plutôt qu'est-ce qu'elle sait sur cette fichue apocalypse vu qu'elle semblait en savoir énormément, à bien y réfléchir elle devait même être sacrément puissante pour échapper à Lucifer lui même et aux autres anges qui chercherait à la faire taire, surtout que d'après la folle, elle ne se cachait même pas ce qui la rendait difficile à trouver ... Carrément bizarre comment peut on passer inaperçu en se baladant librement dans la toute petite ville d'Ellington qui en plus est pleine d'anges et de démons. Autant le dire clairement, cette histoire me dépassait complétement, alors au lieu de chercher le pourquoi du comment, je ferais mieux de chercher cette Sariel, mais bon, je suppose que je n'y arriverait pas seul surtout si elle était si introuvable que l'avait dit l'autre nana, il fallait que je prévienne Sam et qu'au passage lui fasse comprendre que je ne m'étais pas bourré la gueule au bar, parce que j'étais sûr que vu le temps que l'autre folle avait pris à me dire trois fois rien, Sam avait du pensé que je n'avais pas résister à la tentation de l'alcool qui était dans le bar, tout prés de moi, ceci dit j'étais complétement sobre, remarquez si je lui dit cash « faut qu'on trouve Sariel » là il risque de croire que je suis ivre, c'est quand même une information à la con qu'elle m'a refilé l'autre folle ...

    Enfin bon, je commençais à avoir l'air con posé à côté de ma voiture, tout seul au beau milieu d'un parking, remarquez, il était tellement désert qu'il n'y avait que les piaf pour remarquer que j'avais l'air con, c'était pas forcément plus mal, enfin bon, je redescendis sur terre quand j'entendis mon ventre gargouiller, normal, je n'avais pas pris mon petit déjeuné, sacrilège, une journée sans petit déj', c'est pas une journée bien ! J'avais donc envoyé un (super) message à Sam pour qu'il me rejoigne au Big afin que je puisse lui faire un topo de ce que la tarée d'ange m'avais dit, en plus ça ressemblait plus ou moins à une information importante alors Sam verrait que je me tourne pas complétement les pouces, enfin ce n'était pas moi qui avait cherché l'information mais plutôt l'information qui était venue à moi ce qui était vraiment bien vu que de toute évidence chercher des info auprès des habitants d'Ellington, dans les bouquins, dans les journaux ou même dans les archives de la ville ça ne sert strictement à rien, y a que dale, donc au final pour une info pareil j'aurais limite du la prendre dans mes bras et la remercier de ce qu'elle avait fait pour moi ! C'est ironique bien sûr, c'est pas demain la vieille que je ferais mais elle m'avait plus aidé en une heure avec ses informations bizarre et pleines de mystères, que les habitants de la ville en plusieurs jours ! Bon elle m'avais aussi sérieusement pété les couilles en disant qu'on se tournait les pouces alors que les anges sont selon moi assez mal placé pour dire ça, mais bon, encore une fois, les anges sont comme ça et c'est pas demain la veille qu'on pourra changer ça !

    Bref, je récupérais ma voiture (enfin !) pour me rendre dans le fast food en question pour pouvoir manger et raconter tout ça à Sam. Je démarrais le petite impala et fus rassuré d'entendre le doux ronronnement de son moteur ! Après tout le soucis que je m'étais fait pour elle ça me faisais vraiment du bien d'entendre ce bruit si agréable, enfin passons, on va pas disserter sur le bruit qui fait du moteur ! (Désolée fallait que je la sorte celle là ... C'est ma monitrice de conduite qui me l'a sortie xD) quoi qu'il en soit, je me rendis donc dans le petit restaurant, si on peut appelé ça un restaurant, de la ville d'Ellington, une fois la voiture garée sur le parking, j'entrais dans le bâtiment, m'installais sur à une table et attendit que la serveuse vienne me voir pour passer ma commande, au passage la serveuse était très sexy, mais elle ne valait en rien la belle Jaelyn, en même temps aucune femme ne valait Jaelyn à mes yeux , il s'était écoulé presque deux jours depuis cette soirée passée avec elle au bar (j'essaie de réunir mes autres Rps dans ce Rp et j'ai eu du mal à éviter l'anachronisme, j'ai du réfléchir à fond et y a toujours un petit bug dans le temps, mais tant pis xD), la veille quand j'avais été me bourrer la gueule elle n'était pas de service, c'est d'ailleurs pour cette raison que j'avais remis les pieds au bar et sans doute aussi plus ou moins à cause d'elle, enfin à cause de moi et de ce que je lui avais dit que je m'étais encore une fois bourré la gueule et bizarrement ce soir je n'aurais absolument pas le courage de retourner au bar et affronter Jaelyn, c'était bizarre et vraiment nul de ma part, je n'étais sans doute pas fais pour ces sentiments à la con, l'amour et tout le bordel ... C'est trop compliqué pour moi, j'arrive pas à gérer cette connerie alors plutôt que de l'affronter, je la fuie, whou ! Belle preuve de courage ça dites moi ! Je me dis, dans un long soupire, que j'étais vraiment un type pitoyable et ce malgré ce que pouvait dire Jaelyn, elle avait passé une bonne partie de cette fameuse soirée à essayer de me prouver le contraire mais elle va vite se rendre compte qu'elle avait tord et que je suis en effet ce pauvre type que je lui ai décris, pas que j'ai forcément envie qu'elle me considère comme un nul, juste que je ne savais pas comment faire pour me comporter autrement, encore une fois, je laissais échapper un soupire, fixant le vide devant moi, perdu dans mes pensées tout en attendant Sam ...


Spoiler:
 

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Jeu 29 Oct - 13:54

    Le temps semblait défiler à toute allure, depuis qu'ils étaient arrivés à Ellington, si bien que maintenant, les "semaines" qu'ils commençaient à aligner, étaient devenues des mois, des longs mois, pendant lesquels ils n'avaient pas bougé de la ville, comme pour s'y baser, mais plus par fatalité et obligation que par envie. Qui voudrait venir s'enterrer dans un trou du Missouri ? En tout cas, Sam choisirait une autre ville, moins pratiquante et moins flippante pour avouer la vérité. Oui, il fut un temps aujourd'hui bien lointain où le Winchester perdait pas mal de sa journée à prier, ouais, maintenant qu'il voyait la situation telle qu'elle était vraiment, il se disait de plus en plus que c'était stupide, inutile et ô combien débile. Il avait prié les Anges, les Anges s'étaient servis de lui et de son frère pour libérer Lucifer, ils lui ont vachement bien rendu la pareille si l'on peut dire ! Bref, heureusement de nos jours, le chasseur ne perdait plus son temps dans ce genre de pâles commodités dont l'objectif était finalement perdu d'avance, et plus encore, Sam avait depuis qu'il connaissait les Anges tels qu'ils étaient, une sainte horreur des lieux de culte... alors on ne peut vraiment pas dire qu'une ville comme Ellington ait été construite pour lui correspondre, avec son petit prêtre blanc comme neige, son église toute propre dont les fonds bénévoles dépassent le PNB d'on ne saurait quel pays ou encore sa population, tout simplement à genre 99,99999% blanche, pieuse comme des vierges et... définitivement abandonnés par Dieu ou une quelconque forme de puissance supérieure et ce, sans même le savoir. Quel optimiste ce Sammy ! Pourtant la vie pourrait lui sourire en ce moment... presque pas de chasse, une relative bonne entente avec son frère, et aheum, bien d'autres choses plus ou moins avouées et officialisées qui lui trainaient dans l'esprit depuis... pas mal de temps.

    Comme la plupart du temps maintenant, Dean était allé voir Jaelyn hier soir, au bar, encore une fois et n'y était encore une fois, pas allé de main morte avec l'alcool, ce qui lui avait valu, un super trajet à pieds pour rentrer. C'est donc sans surprise que le cadet Winchester avait vu son aîné partir, ce matin à la recherche de sa précieuse voiture. Étrange, pour faire des recherches sur une chasse, Dean allait moins vite que ça, à croire que sa fameuse voiture restait LA femme de la vie de Dean et ce, même malgré Jaelyn... ou peut-être était-ce mettre la charrue avant les bœufs que de penser ça. Bref. Comme une fois n'est pas coutume, en partant, Dean avait aussi eu l'excellente idée d'oublier ses clés, non non, pas celle de sa chevrolet, bien entendu, celle du motel, emprisonnant donc Sam dans cette foutue et horrible chambre jusqu'à ce que monsieur daigne bien revenir... si tant est qu'il ne décide pas de passer la journée au bar. Profitant de son petit - voire long en fait - moment en solitaire, Sam en avait profité pour cogiter, ce qui était devenu son lot quotidien. Il n'y a pas si longtemps que ça, quelques jours déjà, il en avait appris une bonne, une excellente même dont il ne se serait... jamais douté et dont Dean ne voyait certainement pas encore l'idée même... normal, quand on sait que Sam n'a même pas touché un mot à son frère sur Louisa ou les quelconques activités qu'il pouvait avoir certains soirs quand il disparaissait pour réapparaître que le lendemain. Certes, même s'il avait la fâcheuse tendance d'oublier ses clés, l'aîné Winchester n'était pas né de la dernière pluie et même si la chose n'était pas flagrante, Dean n'était pas dupe et naïf... si bien qu'il avait bien pigé ce que Sam faisait quand il ne rentrait pas de la nuit... quoique, sans se douter qu'à chaque fois qu'il disparaissait, c'était pour aller voir à chaque fois... la même personne et non pas ramasser une demoiselle dans les bars pour une aventure sans lendemain... il n'avait pas les gènes Winchester pour ce qui était de ça - parce qu'apparemment, John avait les mêmes, Adam avait été là pour en témoigner.

    Après quelques minutes de marche pour rejoindre le Big depuis le motel, Sam était arrivé pas si loin du restaurant, esquissant malgré lui un léger froncement de sourcils, accompagné d'une grimace à l'idée de se rendre là bas. Certes, Jackson, le cousin incroyablement possesseur et jaloux avait élu propriété dans un autre resto, restait néanmoins une quelconque atmosphère... "Jacksonienne" qui n'allait pas pour plaire à Sam... définitivement, plus le temps passait, plus les choses semblaient s'enliser et moins ils auraient une quelconque possibilité de s'expliquer. Il n'avait jamais pensé à l'éventualité, mais peut-être que Jackson savait déjà pour le fait que Lou... - bref. Disons que ce n'était pas le moment de penser à ça... manquerait plus qu'il arrive devant Dean avec une mine qui affichait clairement qu'il se torturait l'esprit par quelques bons milliers de questions encore restées sans réponse... Profitant de devoir chercher son frangin du regard, le Winchester prit le temps de poser encore une fois la moindre de ses pensées... Au fond, il était persuadé que la situation pour parler de Louisa et de sa nouvelle n'était vraiment pas la meilleure choisie. Mais en temps apocalyptiques, y aurait-il vraiment une bonne période pour avoir une telle nouvelle à balancer ? Bon... il improviserait... selon la situation, après tout, il avait dit dans son texto qu'il voulait lui parler. Peut-être que ça valait vraiment le coup d'avoir une discussion pendant le petit déjeuner de Dean et puis selon... Sam improviserait plus ou moins... sans vraiment savoir s'il pourrait y avoir un quelconque moment adéquat pour improviser. Eh merde... comment il avait fait pour se faire autant dépassé par les événements ? Pourquoi est-ce qu'elle lui avait dit comme ça ? Plus il y réfléchissait, plus il trouvait l'idée de parler à Dean complètement absurde... mais de là à attendre que... ça arrive à terme... ce n'était pas vraiment la meilleure des situations possibles.

    Trouvant du regard Dean assis à une table avec la serveuse prenant visiblement sa longue commande pour son petit-déjeuner, Sam eut un long soupire, pinçant les lèvres et haussant les sourcils. Non, il ne devait pas avoir l'air préoccupé, son frère verrait tout de suite que quelque chose n'irait pas... et il essayerait de lui tirer les vers du nez, avec sans doute pas mal de succès. Et pas sûr vraiment que la situation plaise réellement à l'aîné des Winchester. Ça y'est, il se mettait à appréhender maintenant, bravo... Rejoignant son frère à la table, il s'assit en silence, éliminant vite cet air préoccupé de son visage, soutenant le regard de Dean quelques instants, avant de sortir une main de ses poches, pour poser les clés de son frère entre eux deux, dans un haussement de sourcils, qui sous entendait très bien la lassitude qu'il pouvait avoir à passer pour le garde clés de Dean :

    « Tu sais, les clés... ça prend pas beaucoup de place dans une poche... »

    Au fond, il savait bien que ses paroles ne servaient à rien. Demain, Dean laisserait ses clés rien que pour l'emmerder, et puis après demain, il les laisserait parce qu'il aurait finalement oublié de les emmener, et le quotidien continuerait comme s'il n'avait rien dit... Il la voyait déjà venir, la petite réponse sarcastique de son frangin, il s'y était fait maintenant et disons que c'était comme ça que les choses fonctionnaient chez les Winchester. Haussant les épaules, Sam croisa une nouvelle fois le regard de son frère, tiens... parler de ce que Dean avait à lui raconter pourrait sans doute bien l'aider à oublier de tout ce qui se pointait devant lui maintenant... comme pas mal d'ultimatum en plus de le grand come back en force de Lucifer... ce qui semblait être bien parti, après les disparitions voilà maintenant un meurtre, tout ce qui était réjouissant, n'est-ce pas ?

    « Alors... tu avais parlé de quelque chose d'important ? »

    Et "cette chose importante" semblait le forcer à retrouver Dean pour son petit déjeuner, ce qui n'était pas forcément une joie en soit, il faut bien l'avouer... encore, si son frère avait appris à manger proprement une fois dans sa vie, ça aurait pu aider, mais non... et plus Sam montrait à quel point la façon que Dean avait de manger le dégoûtait, plus Dean s'amusait à être crade... alors autant une fois de plus se forcer à ne rien laisser paraître... et puis, pas la peine d'y aller par quatre chemins pour introduire le texto de Dean.


Spoiler:
 

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 31 Oct - 2:33

    Trop de pensées s'entremêlaient dans ma tête, ces derniers temps semblaient s'être vraiment compliqués, notre séjour à Ellington n'avait absolument rien à voir avec une chasse normale, habituellement nous nous serions posés quelques jours, sans jamais vraiment se quitter de vu, l'un de nous se serait envoyé en l'air avec la demoiselle à protéger et de là, on serait tout les deux repartis ensembles vers de nouvelles aventures, c'était comme ça depuis que j'avais récupéré Sam à la fac, depuis qu'il avait perdu Jessica et qu'il avait décidé de m'accompagner à la recherche de papa, cette routine s'était installée au fil des années, c'était toujours la même chose, une ville, une chasse quelques jours, grand maximum quelques semaines, mais depuis Ellington, non depuis Lilith sans doute, les choses avaient changés progressivement, les épreuves nous avaient séparés, puis rapprochés et aujourd'hui, nous étions là dans cette petite ville paumée en plein milieu du Missouri et ce depuis plusieurs mois, plus des semaines, plus des jours mais bel et bien des mois, suffisamment de temps sans rien trouver pour que nos disputes s'effacent, suffisamment de temps à nous rapprocher d'une fin pour en oublier nos différents. Suffisamment de temps pour la construction de relations nouvelles, je ne savais pas bien ce que faisais Sam de ses soirées, toutes ses nuits où il disparaissait, les moments où on ne faisait que se croiser, quand je rentrais et qu'il sortais ou vice versa, j'en savais rien et du moment qu'il ne faisait pas n'importe quoi, il pouvait bien faire ce qu'il voulait, je devais veiller sur lui mais pas de la même façon que lorsqu'il avait à peine dix ans ! Bon, j'aurais peut être du le suivre pour m'assurer qu'il ne faisait pas n'importe quoi du genre exorciser des démons avec ses pouvoirs à la con, mais j'avais moi même eu d'autres occupations ...

    N'allez pas tout de suite vous imaginer que pas « autres occupation » je sous entends parties de jambes en l'air avec n'importe quelle fille rencontré au bar, au départ oui, au tout début de notre « vie » à Ellington c'était un peu ça, mais les choses avaient considérablement changés depuis quelques temps (j'ai l'impression que j'arrête pas de dire ça xD), il y avait eu Jaelyn, il y avait eu cette soirée bien étrange durant laquelle j'avais dit des trucs sacrements bizarre que je n'avais jamais dis auparavant et que je pensais pourtant, je lui avais dis que je l'aimais, c'est pas rien quand même ! Et après cette soirée j'avais rien trouve de mieux que d'arrêter d'aller au bar, arrêter de la voir alors que j'avais dis que je viendrais tout les soirs, rien que pour la voir, quitte à prendre un diabolo fraise pour pas finir bourré ! J'avais aussi dit que je l'appellerais, mais je n'en ai rien fait, j'ai passé cette semaine là, enfermé au Motel ou à la bibliothèque à faire des recherche et à me comporter comme un chasseur sérieux, au final, j'avais rien trouvé de bien intéressant et le soir où j'ai décidé que je devais arrêter de faire le con et appeler Jaelyn du moins aller la voir il s'est avéré qu'elle s'était faite enlevée par un démon et pas n'importe quel démon, elle s'était faite enlever par Lust, le bras droit de Lucifer la remplaçante de Lilith, on était tout les deux sortis vivant de cette soirée, et l'auteur ne vous dira pas comment vu que le Rp n'est pas fini enfin bon, tous ça pour dire que les choses étaient vraiment plus compliquées que d'habitude et sans doute plus compliquée que ce que pouvait penser Sam, le connaissant comme je le connais et lui même me connaissant comme il me connait, je mettrait ma main à couper qu'il n'avait absolument pas imaginer tout ça, mais comme d'habitude un Dean qui disparaît chaque soir pour aller boire un peu trop et qui fini chaque soir dans le lit d'une femme différente, mais non, ce n'était pas le cas, il n'y avait plus que Jaelyn et même si à moi même ça me faisais bizarre de penser un truc pareil, et bien c'était la vérité.

    J'étais complétement ailleurs quand Sam arriva, j'avais même pas remarqué que la serveuse m'avais apporter un bon burger au bacon, alors vous pouvez facilement imaginer que je n'avais pas non plus remarqué Sam, pas avant qu'il ne dépose des clefs sur la table ce qui me provoqua en moi un petit sursaut de retour à la réalité, j'avais du mal ce matin, enfin tout le temps en faite en se moment j'avais tendance à me perdre facilement dans mes pensées, même pas salaces ! Comme quoi au risque de me re-répété, les choses avaient vraiment beaucoup changées depuis que nous étions arrivés à Ellington, Sam ajouta que les clés ne prenaient pas beaucoup de place dans les poches, certes mais y penser ça, ça prenait beaucoup de place dans la tête ! J'avais beaucoup d'autres trucs qui circulaient là dedans pour penser à des clés, les clés de quoi d'abord ? J'avais celle de l'impala, sinon je n'aurais pas pu conduire jusqu'ici, enfin d'un point de vu théorique seulement ... Je pris les clés d'un geste las pour les regarder de plus près et reconnaître les clefs de la chambre de motel, je les rangeais dans ma poche après un soupir disant « ha bah ça va, tant que c'est que ça ! ».

    « Bah, ça prend tellement peu de place que j'y pense jamais ... »

    Remarquez que cette réponse était assez stupide étant donné que je pensais aux clés de l'impala alors qu'elles n'étaient pas plus grandes, mais en même temps sans elles je peux (Théoriquement) pas démarrer donc forcément j'y pense, mais les clés pourries d'un motel nase d'une ville minable ... Non je n'y pensais pas systématiquement. Même je n'y pensais jamais, en faite le plus simple serait que je les attache sur le même porte clé que les clés de l'impala, mais bon, c'est pas facile d'y penser à ça aussi. Bref revenons à nos moutons, et à la deuxième réplique de Sam, qui demandait ce que j'avais d'important à lui dire, rho ça pouvait attendre quelques minutes, le temps de manger un peu non, regardez ce pauvre Sam à force de rien manger, il a bientôt plus que la peau sur les os ! Ou pas mais bon ... Le petit déjeuné c'est le repas le plus important de la journée ! C'est ce que disais maman quand j'étais petit, l'écriteuse n'en sait rien, mais bon, c'est ce que dise toutes les mères xD, c'est pour ça que je mange beaucoup le matin , et pas que le matin remarquez, c'est parce que c'est important !

    « Ouais ouais, attend, tu manges rien ? »

    Sur ces mots j'attrapais mon burger pour croquer à pleine dents dedans, parce que tant que vous avez des dents, croquer des burgers ! Ou des pommes selon la pub ! Fin bref, il était vraiment bon ce burger suffisamment pour oublier momentanément tout mes problèmes et même l'autre ange tarée qui m'a brise les burnes pendant un temps fou, enfin fallait pas trop l'oublier quand même, elle avait été à peu près utile ...

Spoiler:
 

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Mar 3 Nov - 3:25

    Certains buvaient juste un café au petit déjeuner, certains mangeaient des croissants et autres tartines en tout genre, certains ne mangeaient rien... et Dean - parce qu'il n'y avait certainement personne d'autre qui faisait pareil - lui, mangeait un burger à son petit déjeuner. Un burger au tofu végétarien... ça aurait pu encore passer, quoique ça aurait été pas mal effrayant dans le genre "Halloween" de voir Dean manger du végétarien. Nan, Dean c'était dès le matin un "triple burger avec supra portion de bacon", ou un truc dans le genre... Si la serveuse le lui aurait proposé, il aurait probablement pris un truc dans le genre, "côte de bœuf de cinq kilos spécial format mariage pour cinquante personnes"... c'était tout à fait lui, Dean et ses petits déjeuners format Gargantua. Heureusement qu'il n'était pas adepte du cannibalisme... Oui, définitivement, Sam avait des pensées bizarres des fois sur son frère, surtout quand ces pensées alliaient "Dean" et "nourriture". Même après bien cinq ans passés à chasser toutes les créatures les plus hideuses en compagnie de son frère, même après cinq ans à le voir presque tous les matins manger des trucs dans le genre pour démarrer la journée, Sam ne s'était vraiment pas fait à ça... Cette manière qu'il avait de manger, la bouche mi-ouverte en mâchant un peu comme une vache qui mâche son pâturage... Awesome, il avait vraiment des pensées bizarres des fois, mais au fond, les petits déjeuners passés en compagnie de Dean étaient sans doute les pires souvenirs que Sam gardait de la chasse avec son frère... c'est dire. Non, ce n'était pas les Wendigo, ou encore le nombre incalculable de fois où lui ou Dean avaient frôlé la mort, même la bouillasse que laissait un shapeshiffter derrière lui n'avait rien d'égalable à ça... Enfin, quand même, il avait légèrement tendance à exagérer les choses le Sammy, surtout quand il se retrouvait "obligé" de tenir compagnie à son frangin pour le petit déjeuner soit disant parce que celui ci avait des "informations".

    Bon, c'était toujours ça de pris, vu comme ils galéraient en ce moment, quelques informations, ça ne faisait vraiment pas de mal. Malgré tout ce qu'ils avaient pu trouver, ils piétinaient, en même temps, il fallait avouer qu'ils ne trouvaient rien d'intéressant puisque c'était un peu comme si Ellington cherchait à tout prix à cacher tout ce qui faisait son passé, ou son histoire. Bon, les archives commençaient aux alentours du XVIIIe siècle, mais franchement, il n'y avait pas grand chose et plus les mois (oui les mois !) passaient, plus les deux chasseurs qu'étaient Sam et Dean commençaient à désespérer. Enfin... d'un côté c'était le début de la longue chasse à l'Apocalypse, une chasse qui allait les mener à leur mort, qui sait sur combien de temps elle allait s'étaler, des mois grand minimum, des années sans doute, il faut dire, au rythme où il allait, Lucifer prenait son temps pour l'amener, son grand chaos. Au fond, c'était quand même un peu rassurant, quand les Anges avaient parlé "d'Apocalypse", Sam s'était attendu à une grêle de grenouilles et à du sang à la place des cours d'eau, de tonnerre qui couperait toute l'électricité du monde, d'un brouillard de nuages électriques tellement les démons seraient nombreux à se manifester. Il avait même imaginé un truc du genre "invasion d'Anges", au fond, c'était peut-être surtout pour ça qu'il avait voulu l'éviter, cette Apocalypse. Trois Anges (Castiel, Uriel et Zach), en réalité, c'était déjà trois de trop, alors si en plus il se mettait à en tomber de tous les côtés.. quoique, quand même, ils semblaient affluer à Ellington, ou du moins, plus qu'à l'ordinaire. Génial vraiment... super. Oui, Sam aimait vraiment les Anges, leur côté manipulateur, fourbe et faux, leur petit air gentil qui en fait n'en est rien... si ça se trouve, Castiel avait juste agi pour attirer la confiance de Dean et puis jouer un genre de taupe, après tout, ce ne serait vraiment pas étonnant venant d'un Ange... il n'arrivait même pas à croire lui même qu'il pensait ça, lui qui quelques années plutôt avait été content de penser que les Anges étaient de bons samaritains qui veillaient sur les humains... putain, il avait été un peu con et naïf à cette époque là...

    En se posant face à Dean, Sam avait eu un soupire de lassitude alors que la conversation avait à peine commencé. Les infos de Dean, il s'en méfiait c'était souvent des trucs intéressants, mais parfois... ça valait presque son truc du "les Gordon avaient un chien" XD, surtout que comme il bossait pas des masses, l'aîné Winchester avait parfois un train de retard pour ce qui pouvait être "infos et trucs en tout genre", à moins que l'info elle même lui vienne du saint esprit de de quelque intermédiaire possible auquel Sam n'avait pas eu droit. Oui, il fallait quand même l'avouer, Castiel, dans le genre type pas loquasse pour des masses, avait parfois des infos qui pouvaient être importantes, voire même, intéressantes. Enfin... en ce moment, les Anges semblaient quand même aussi perdus que les chasseurs ou que tout autre être qui avait un rapport avec le surnaturel. A croire qu'eux aussi ils s'étaient attendus à une grêle de grenouilles et à du sang dans les cours d'eau et tout le foin qui suit. Bah nan, encore une fois, peut-être que Lucifer avait été plus malin que ce qu'ils auraient cru... les choses étaient tout autre... le calme avant la tempête comme on dirait des les western... Et ça ne signalait jamais rien de bon. Enfin bref, comme Sam l'avait prévu avant même de rendre ses clés à son frère, Dean le gratifia d'un truc qui sonnait un peu comme "j'en ai rien à péter des clés du motel", c'est vrai... s'il se retrouvait à la rue, il pouvait toujours aller chez Jaelyn, pauvre Jaelyn qui aurait alors l'occasion de passer un petit déjeuner en compagnie de Dean... ce qui sonnerait peut-être même la fin de leur relation qui sait... l'ironie voulant que Dean meurt une fois étouffé par sa saucisse, et puis une autre fois tué par de la bouffe avariée... enfin, ça ne faisait pas partie des meilleurs souvenirs de Sam... et au fond, il essayait d'oublier cette partie de son existence, les nombreuses fois où il avait vu son frère mourir sans pouvoir faire quoique ce soit. Saleté d'illusionniste, s'il en venait à le recroiser une fois, il le louperait pas cette fois... Non, il n'avait jamais cherché à savoir quelle "leçon" ce sale con avait cherché à lui faire passer... peut-être à tord qui sait.

    Enfin bref. Sam préféra ne pas enchaîner sur l'histoire des clés, sachant d'avance que ça ne mènerait à rien et que plus il envenimerait les choses, plus Dean s'amuserait à "oublier" ses clés. Donc bon... le cadet Winchester se contenta d'un haussement d'épaules, et puis d'un soupire qui pouvait presque en dire long... Mais bon, Dean était trop occupé avec son fameux burger triple portion de bacon pour s'en accommoder. Apparemment, l'aîné Winchester ne semblait pas décidé à balancer sa grosse info avant d'avoir fini de manger, mais s'il savait tout ce qui l'attendait après... Oui, peut-être que Sam ferait mieux d'attendre qu'il ait fini de manger avant de lui dire "eh, tu vas être tonton Dean"... l'ironie serait encore une fois qu'il meurt étouffé, cette fois par un burger et qui plus est, sans quelque intervention surnaturelle qui soit. Et puis... plus il le gardait pour lui, mieux Sam se portait au fond, il imaginait déjà assez bien le regard de Dean sur lui, un genre de mix de surprise mais aussi de "t'es dingue ou quoi ?!" et puis de "quoi ?! T'as paumé un spermatozoïde, toi ?!" enfin bref... tout un truc qui le mettrait bien mal à l'aise... génial. Mais bon, il n'allait pas attendre que son frère tombe sur une Louisa à la grossesse déjà bien avancée pour le lui dire, les conséquences seraient encore plus... catastrophiques, du moins, c'est ce qu'il se disait pour se convaincre de parler maintenant, aujourd'hui et ne plus reporter la chose encore et encore, sous prétexte qu'ils étaient trop occupés (à faire des recherches dans le vent) pour parler un petit peu.

    « Nan... nan j'ai pas faim... »

    C'était pas vraiment étonnant, vu le nœud de stress qui lui serrait l'estomac, il allait finir par avoir un ulcère à force de garder ça pour lui... Définitivement, il fallait qu'ils en parlent, mais il fallait d'abord que Dean parle... ou peut-être fallait-il d'abord que ce soit Sam qui parle... Enfin, s'il continuait à ne rien dire et à juste regarder Dean manger son burger, il allait finir par péter un plomb et puis Dieu seul (enfin, c'est l'expression quoi, Sam ne croit plus en Dieu depuis qu'il a croisé ses Anges, c'est paradoxal hein ?!) pourrait savoir comment tout ça se terminerait.

    « Faut aussi que je te parle... »

    Yeah, ça c'était de la finesse Sam... enfin en même temps, il n'avait pas envie de tourner autour du pot pendant dix plombes. Il ne savait pas quel "ordre de parole" était le meilleur, s'il devait parler en premier, ou si Dean devait balancer ses infos en premier... Mais de toute manière, ils devraient passer tous les deux sur le grill (sans mauvais jeu de mot en rapport avec le burger) et maintenant, Sam était lancé, quoique... enfin, il avait balancé son "faut que je te parle" donc il ne pouvait plus faire marche arrière, c'était déjà ça... bien que, pour le moment, il n'arrivait pas à dire grand chose d'autre...

    « Et ce serait peut-être mieux que ce soit toi qui commence... »

    Ouais, peut-être, parce qu'au fond, il sentait que Dean serait soit en rogne contre lui, soit à quelques années lumière quand la nouvelle finirait par tomber, un peu comme Sam l'avait été, l'espace de quelques heures, si bien qu'il avait consenti sans broncher à laisser Louisa garder l'enfant... de toute manière, même aujourd'hui encore, après des jours et des jours, il ne savait pas si elle avait pris la bonne décision ou non. Il fallait qu'il arrête de penser à ça, sans s'en rendre compte, il s'était mis à esquisser des haussements de sourcils nerveux, et ses gestes étaient encore plus nerveux, alors qu'il appuyait ses coudes sur la table, définitivement trop mal à l'aise... enfin, ce, jusqu'à ce qu'il trouve le courage pour dire plus que "il faut qu'on parle"...

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Mer 4 Nov - 3:35

    Le petit déjeuné, y avait que ça de vrai ! C'est vrai que les gens normaux mangent des croissants, des tartines, des céréales … Enfin, des trucs dans ce genre là, moi en revanche, je suis plutôt pour les burger dés le matin, ça peut paraître bizarre écœurant pour certains mais bon, ça donne plus de force et le matin, le midi ou le soir, c'est toujours aussi bon ! Alors si j'ai envie de bouffer un burger ou même un steak avec des frittes au petit déjeuné, bah je le fais, un point c'est tout. Quand à la façon que j'avais de manger, ça venait de mon éducation, bah ouais, quand mon père partait à la chasse, il n'était pas là pour nous préparer des bon petits plats, en même temps je ne suis pas sûr qu'il savait cuisiner, de toute ma vie, je ne l'ai jamais vu cuisiner, déjà les biberons pour Sam, ça devait être du high level pour lui, bref, tout ça pour dire qu'il ramenait toujours de la bouffe dans le genre burger et qu'il n'était jamais là pour les réflexions du genre « ferme la bouche quand tu manges » ou « met pas les coudes sur la table ! » vous savez toutes les réflexions à la con que les parents passent leur temps à dire à leurs enfants et qui font partie d'une méthode éducative que mon père ne s'embêtait pas à appliquer. Après, pourquoi Sam n'est pas comme ça ? Sans doute parce qu'il a toujours fait ce que moi je ne faisais pas et il n'a pas eu tord, parce que si c'était pour devenir comme moi c'était pas la peine ! C'est sûr qu'il était devenu un mec mieux que moi, je ne parle pas qu'en terme de 'façon de manger', je parle en général. Il était clairement devenu quelqu'un de mieux que moi. Même si son parcours était tout autant parsemé d'erreurs que le mien, il n'en restait pas moins le 'meilleur des Winchester', j'avais de quoi être fier de mon petit frère, enfin pas trop quand même, je n'oubliais pas qu'il avait préféré suivre un démon plutôt que moi et qu'il m'avait filé une bonne raclée, enfin il faut savoir faire table rase du passé si on veut avancer et en ces temps particulièrement mouvementé il fallait avancer sinon on était pas sortis de l'auberge ! Faut dire qu'il fallait déjà la trouver la sortie de l'auberge ! Et ce n'était pas facile du tout, ça faisait bien plusieurs mois qu'on était à Ellington et les choses n'avaient quasiment pas bougées d'un pouce, en même temps c'était l'apocalypse et je devais sans doute me préparer à ce que les choses se déroulent lentement, au moins du côté des 'gentils'. Parce que Lucifer de son côté devait sans aucun doute savoir exactement ce qu'il allait faire et quand, c'était quasiment sûr. Il avait de l'avance sur nous ce qui était considérablement agaçant.

    Nous, nous étions là à rien foutre ou du moins « à nous tourner les pouces en cherchant su mouvant côté » comme l'avait si bien souligné l'ange qui s'était adressée à moi. Au fond, je voulais bien la croire, j'avais passé une semaine à vraiment faire des recherches, la semaine que j'avais passé à fuir Jaelyn et je n'en était pas si fier que ça, surtout que j'avais clairement perdu mon temps vu que je n'avais rien trouvé d'intéressant, c'était déjà impossible de trouver pourquoi c'était Ellington qui avait été choisie, alors ce n'est pas pour en plus prévoir ce qui allait s'y passer. Alors oui on cherchait sans doute au mauvais endroit. En même temps c'est comme ça qu'on aurait fait pour n'importe quelle autre chasse, alors même si en effet, ce n'était certainement pas n'importe quelle autre chasse, c'était quand même notre seul point de départ, c'est clair qu'on allait pas se réveiller un matin avec un flash dans le genre « ho tiens ce serait bien si on pouvait trouver Sariel ! » alors je pense que ce n'était quand même pas nécessaire de nous reprocher d'avoir fait comme d'habitude. Enfin ça c'était typique des anges, ils avaient tendance à oublier qu'on était juste des humains et que nous on était pas capable de savoir des choses pareilles ! L'essentiel étant que maintenant on le savait, même si on était pas beaucoup plus avancés car il fallait encore la trouver la Sariel ! Ce qui s'annonçait difficile vu que nos amis les anges et leur science infuse ne savaient eux même pas où la trouver.

    Enfin bon, pour le moment j'étais en train de manger mon burger quand Sam répondit par un simple soupire pour cette histoire de clefs, ça va on allait pas en faire tout un fromage, j'ai oubliait mes clefs ? Et puis ?j c'est pas ça qui va me tuer, au pire si un soir je suis coincé dehors, j'irais voir si Jaelyn veut bien de moi, ou alors je frapperais à la porte jusqu'à ce que Sam ce réveille pour m'ouvrir la porte, en plus c'était pas comme si je les oubliais tout le temps, disons qu'une fois sur cinq, je les avais ! C'est pas beaucoup mais c'est déjà ça. De toute façon vu le temps qu'on va passer à Ellington on aurait mieux fait de se chercher un job et de se louer un appart' ! On perdrait pas plus notre temps qu'à l'heure actuelle ! Remarquez, que ce soit les clefs d'un appart' ou celles d'une chambre de motel, je les oublierais tout pareil juste parce que mon cerveau partait du principe que si j'avais un trousseau de clef je les avais tous alors comme j'avais toujours les clefs de mon Impala … Bah voilà …

    J'étais en train de mâcher une nouvelle et presque la dernière bouchée de mon burger quand Sam m'annonça qu'il n'avait pas fin et qu'il avait lui aussi besoin de me parler, je relevais vers lui un regard interrogateur, que pouvait il avoir à me dire pour tirer une tête pareille, surtout qu'il enfonça le clou en disant que ce serait mieux que se soit moi qui commence avant de tirer une tronche encore plus bizarre c'était carrément suspect mais maintenant il n'allait plus pouvoir se défiler, il serait bien du genre à laisser tomber son truc après mon histoire d'ange, mais non, il en était hors de question, il voulait me parler il me parlerait ! Surtout qu'en réfléchissant bien, on devait avoir un tas de truc à se dire, on avait pas vraiment discuté de tout ce qu'on avait fait depuis notre arrivée à Ellington, en réalité on avait pas discuté une seule seconde de ce qu'on faisait quand on était pas ensemble, Sam ne savait pas la relation que j'avais avec Jaelyn, il devait pensé qu'elle était comme les autres juste une fille de passage, il devait quand même savoir que je m'étais fritté avec un démon suffisamment puissant pour que le couteau de Ruby soit inutile (parce que si Dean revient amoché ça devrait quand même inquiéter un peu Sam et je sais absolument pas dans quel état va finir Dean, d'ailleurs faut que j'en cause avec Lust xD), mais bon à part ça je ne lui avais vraiment quasiment pas parler donc je n'aurais sans doute pas du être surpris qu'il ait aussi des trucs à me dire. Quoi qu'il en soit, je m'étais contenté d'acquiescer afin de pouvoir finir ce qu'il me rester à manger avant de prendre la parole.

    « D'accord, je commence … Tout à l'heure que je suis allé chercher la voiture au bar, je ne suis pas aller boire, je suis juste tombé sur un ange et j'aime tellement les anges que j'aurais préféré aller me bourrer la gueule … Mais bon, après m'avoir casser les couilles pendant une demi heure à me dire en gros qu'on avait fait que de la merde et qu'il ne fallait absolument pas que je cherche à aider Castiel elle a quand même fini par me dire un truc bizarre. D'après elle, il y a un ange en ville qui sait pas mal de truc et du coup faut qu'on la trouve parce que si les anges ou les démons le font avant nous ils la tueront … Et tout ce que je sais, c'est qu'elle s'appelle Sariel ... »

    En fin de compte, à dire les choses comme ça on était pas beaucoup plus avancé. Si ce n'est que nous avions au moins une idée de ce qu'on devait chercher, même si ce qui m'inquiétais le plus c'était cette histoire avec Castiel. D'après ce qu'elle m'avait dit, il avait reçu une mission plutôt risquée parce qu'en m'aidant au moment des évènements au couvant d'Ilchester il avait désobéis aux ordres stupides du paradis, en gros c'était de ma faute s'il risquait de mourir et je devais pas essayer de l'aider, je devais juste me contenter de survivre, de chercher Sariel et de laisser « ceux qui peuvent agir » étant donné qu'à mon avis par cette phrase elle voulait dire « les anges », bah le Castiel il est bien dans la merde ! Parce que des bonhomme capable d'éliminer les leurs parce qu'ils agissent d'eux même, vont certainement pas se bouger le train pour l'aider ! Ça m'énervait vraiment mais malheureusement je ne pouvais absolument rien y faire. Parce que je n'en savais pas suffisamment que ce ce n'était pas cette fameuse 'remplaçante de Castiel' qui allait m'en dire plus. La preuve étant que j'avais beau avoir insister, elle n'avait rien dit, alors à moins en effet de trouver Sariel et d'arriver à la faire parler autant sur le sujet de l'apocalypse que sur la mission de Castiel, j'allais en effet devoir laisser les autres bouffons d'anges agir … C'était vraiment désespérant. Je laissais un soupire d'échapper de mes lèvres, tout en m'appuyant sur le dossier de ma chaise d'un air blasé, j'espérais que ce que Sam avait à me dire était un peu désespérant ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 7 Nov - 2:50

    Ouais, bien sûr, le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée, ça on peut bien entendu le savoir, mais quand on petit déjeune à la façon "Dean", le petit déjeuner devenait alors curieusement peut-être, le repas le plus dangereux de la journée. Enfin ça, c'était juste le point de vue de Sam eh oui, des fois on avait du mal à se faire à l'idée que le cadet Winchester avait justement été éduqué aux bons trois quarts par son aîné. Au fond, ceci pouvait peut-être expliqué cela... pendant des années et des années, Sam avait mangé des barres de chocolat, des céréales roses et bleus, des burger pour le petit déjeuner, des petits déjeuners assez hors du commun - les fois où il petit déjeunait parce que dépassé un certain âge, ils chassaient pas mal le matin - pour un gamin. Et dire que les spots luttant contre l'obésité qui passaient dans les écoles disaient que le petit déjeuner devait être un repas équilibré... enfin, aucune de ses prises de sang n'avaient révélé un surplus de cholestérol dans le sang, alors il pouvait s'estimer heureux pour le moment... quoique, Dean devrait sûrement aller en faire une d'ici peu, à moins qu'il tienne à mourir les artères bouchées avant que Lucifer ait eu l'occasion de faire quoique ce soit contre lui. Que des bonnes idées Sam dites donc ! Enfin, il fallait quand même avouer qu'aujourd'hui, ces pensées lui envahissaient l'esprit plus qu'à l'accoutumée... il ne savait pas trop pourquoi, mais depuis qu'il s'était réveillé à une heure très peu humaine tant il faisait encore nuit, il n'avait pas arrêté de penser à ça, à l'Apocalypse, à Lucifer, aux démons et puis finalement à leur mort de plus en plus imminente à Dean et lui. Oui bon, il y avait bien entendu le blabla faussement optimiste de l'aîné Winchester qui se fatiguait à dire tous les jours - ou presque - "t'en fais pas, je suis prêt à tout pour te sauver Sam, tu mourras pas là dedans"... mais avec le temps, le cadet Winchester s'était lui, fait à l'idée que toutes ces paroles n'étaient que des façades temporaires pour cacher la triste vérité qui les attendrait au bout de leur chemin de vie, chemin dont il ne restait plus que quelques kilomètres, peut-être cinq au grand maximum.

    Alors vraiment, qu'est ce qu'ils avaient à perdre ? A y réfléchir, Dean n'avait qu'à manger ce qu'il voulait, il ne vivrait jamais assez vieux pour avoir des aigreurs d'estomac ou des remontés gastriques à cause d'un burger (ça y'est ! c'est casé XD). Oui, ce matin, Sam était vraiment optimiste dans son genre, mais peut-être était-ce la seule chose qu'il avait trouvé pour défaire ce nœud de stress dans son estomac, penser juste qu'il allait crever avant même d'être père ! Toujours est-il qu'à chaque fois qu'il y réfléchissait de plus près, il se tapait une horrible migraine tant les idées s'entrechoquaient dans chaque coin de son cerveau tordu : préférait-il mourir ou se lancer dans une expérience de dingue dans laquelle il n'avait jamais cru pouvoir être plongé dans sa triste existence ? La paternité, ça l'effrayait plus que la mort ?! Oui, les chasseurs avec les années, deviennent de moins en moins nets, à force de frôler la mort, celle-ci ne leur fait plus trop peur dirons-nous. Enfin, dans ce cas là, Sam avait même plus à dire puisqu'il n'avait pas seulement frôlé la mort ! Il avait été mort ! Bon, moins longtemps que Dean c'est vrai (dit comme ça on dirait deux malades qui font des expériences extra corporelles ou un truc dans le genre) mais déjà quelques jours et peu de personnes qui foulaient cette terre pouvaient se vanter d'être revenues de la mort ! Il y avait Sam... et Dean en fait. Personne d'autre n'avait vu son frangin vendre son âme pour le sauver et personne d'autre n'avait été ressuscité - ou plutôt, ramené des Enfers - par les Anges. Quelle vie de dingue quand même, des fois, on se demande même comment ils ont fait pour pas virer barges, ces deux pauvres bougres ! Eh bien confidence, eux aussi se posent la question, enfin, Sam en tout cas.

    Heureusement pour Sam, Dean semblait lui, aujourd'hui bien décidé à ne pas lui chercher des crosses, ou pas volontairement. Certains jours, le Dean qu'il connaissait aurait été capable d'insister encore de longues minutes pour que son cadet mange quelque chose de bon matin. Peut-être était-ce le "il faut que je te parle" qui l'avait interpelé au point qu'il ne veuille pas perdre du temps en blabla inutiles et ainsi passer directement aux choses sérieuses, si bien, que Sam ne faisait même plus attention qu'il faisait face à son frangin qui n'avait visiblement jamais appris à manger autrement qu'à la manière du chameau ou de tout autre ruminant du même genre. Encore heureusement, Dean n'insista pas non plus pour soutirer quelques informations sur ce que "Sam avait à dire" et avait donc commencé son petit discours. Au début de ses paroles, le cadet Winchester se permit d'avoir un haussement de sourcils assez ironique, il savait très bien que son frère était allé chercher sa voiture, si c'était pour ça qu'il l'avait fait venir, ce n'était vraiment pas la peine de le déranger. Enfin, la suite ne suscita pas une meilleure réaction chez lui... les Anges et leur grand retour, super... comme s'il n'en avait pas déjà trop croisé sur son petit bonhomme de chemin depuis qu'ils avaient débarqué à Ellington. L'autre folle qui lui avait cassé le bras - ou presque - et encore d'autres dont il avait préféré occulter la présence... ça allait bien comme ça ! Mais non, voilà que ces saloperies se remettaient à se mêler de leurs affaires... peut-être avaient-ils finalement compris que ne rien faire tant que Lulu n'est pas sorti, c'est une chose, mais que maintenant qu'il était dehors et bien décidé à se venger, faudrait peut-être se bouger les miches ! Laissant un froncement de sourcils creuser quelques traits sur son front, Sam serra la mâchoire, surtout pour ne pas couper son frère dans ce qu'il avait à raconter parce que les Anges... ils pouvaient aussi bien dire la pure vérité que les plus gros mensonges jamais bavés, Sam n'avait plus aucune confiance en eux, et en leur soit disant foi débiles qu'eux même n'avaient même pas.

    Oh et voilà que l'un d'entre eux amène LA révélation du millénaire à Dean : "trouve bidule, elle te dira tout ce qu'il faut savoir"... of course ! Autant aller demander directement aux démons, eux qui sont tellement fiers de pouvoir marquer leur domination, ils disent un tant soit peu la vérité ! Alors que bon, même cette soit disant Sariel, personne n'était sûr de la véracité de ce qu'elle balançait !

    « Ouais... génial, et ils vont faire comme avec Anna ? On va la retrouver, ils vont débarquer dans l'idée de la tuer, c'est ça ? »

    Il ponctua sa phrase par un haussement de sourcils, croisant le regard de son frère, gardant pourtant encore le silence, il avait juste envie de péter un câble. Les Anges, leurs infos ils pouvaient toujours se les carrer où ils ne pensent jamais dans leur pudeur de prêtre et encore plus profond que possible. Au fond, qui savait vraiment ce qu'ils voulaient en faire de leur fameuse Sariel ? Peut-être qu'ils allaient la découper en tranches et la donner à manger à Lucifer, qui sait, après tout, ils n'éprouveraient aucun remord et ils devraient quand même être pas mal copain Lulu et les Anges, puisque sans les Anges et leur "non manipulation" (c'est ironique, notez) il ne serait pas sur Terre en ce moment même. Enfin bref, quel merdier, le grand come back des bestioles à plumes qui allait les foutre eux, bien dans la merde, pris comme des crétins entre ces connards envoyés du paradis, et Lucifer en personne maintenant. Bah oui, ces pauvres Anges avaient besoin de guignols comme eux pour se mettre constamment en danger et pour mourir pour une cause débile ! La religion, ouais bah même en temps de prie Apocalypse, son gamin, il le fera jamais baptiser, c'était que du vent la religion, rien de plus.

    « J'veux dire... tu crois vraiment qu'ils font ça pour nous aider ? Okay, je veux bien... risquer ma vie pour sauver des gens, mais... pas pour eux... »

    Encore moins maintenant, mais il ne poursuivit pas sa phrase, se contentant d'avoir un léger haussement d'épaules, puis de détourner le regard, l'air de rien, dans un léger soupire. Après tout, qu'est ce qu'il leur devait lui à ces saletés ? Des remords, des culpabilités et des nuits inachevées, peut-être aussi un aller simple pour l'Enfer dès qu'il mourra pour les avoir aidé, encore une fois... alors au fond, pourquoi voudrait-il faire quoique ce soit de plus pour eux ? Il sentit sa mâchoire se serrer une nouvelle fois, plus nerveusement que volontairement maintenant, il tentait presque vainement de garder son calme, ou de se contenir jusqu'à ce qu'ils puissent en parler autre part que dans ce resto trop rempli. Tout ce que les Anges avaient pu faire pour les aider n'avait juste que là servi à rien, ou n'avait qu'été des cadeaux empoisonnés, qui avaient fini par se retourner contre eux. Alors non, si la seule chose qu'ils voulaient c'était retrouver cette Sariel, qu'ils se bougent le cul un peu, au lieu de toujours les envoyer eux, ou d'envoyer Dean, tout simplement... au fond, mieux valait sans doute rester torturé en Enfer plutôt que de devenir le jouet des Anges.

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Mer 11 Nov - 4:08

    Il n'y a rien de plus agréable qu'un bon petit déjeuné bien costaud le matin pour bien commencer la journée ! Ça faisait bien des années que je prenais ce genre de ptits déjeunés tout les matins, depuis que je suis enfant et que je choisis moi même ce que je mange, le matin, comme le midi et le soir, d'ailleurs c'est moi aussi qui choisissait pour Sam, le pauvre enfant, à bien réfléchir il avait toujours passé plus de temps avec moi qu'avec notre père. Ce qui ne lui avait jamais vraiment réussi, la preuve étant que dés qu'il eu l'âge de faire sa propre vie, il avait quitté la famille pour aller faire des études. Maintenant que j'y réfléchis, la réaction de mon père ce jour là était bien sûr exagérée, la vie de Sam aurait été tellement mieux s'il avait pu continuer ses études, devenir avocat et épouser Jessica bien loin de ses histoires d'apocalypse. Si je n'avais pas été le chercher ce fameux jour tout ça ne se serait peut être pas passé, peut être qu'il aurait pu sauver Jessica. J'aurais tellement voulu que les choses soient différentes pour lui, même si chasser avec lui, c'était mieux que chasser seul, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que si je lui avait fichu la paix, les choses auraient été mieux pour lui. Certes pour moi ça aurait été beaucoup plus difficile et je serais peut être, même sans doutes mort avant même d'avoir retrouvé mon père, mais au moins lui il aurait vécus plus longtemps heureux avec Jessica, Azazel aurait peut être mis la main sur lui quand même mais les choses auraient quand même étaient mieux, et en tant que grand frère, tout ce que je pouvais lui souhaiter c'est qu'il soit heureux, encore et aussi longtemps que la vie pourra le lui permettre et surtout qu'il soit vivant. Je m'étais déjà sacrifier une fois pour qu'il vive et s'il le fallait je le ferais encore sans hésiter au risque de gagner un nouveau séjour en enfer ou juste la mort et je préférais juste la mort au passage. Enfin bon, tout ça pour dire que quoi qu'il arrive je ferais de mon mieux pour sauver mon frère de cette apocalypse de merde, vu que de toute façon, c'était moi qui devait tout arrêter, pas lui.

    J'avais était désigner pour 'sauver le monde' par nos amis les anges, ceux là qui m'avais sortit de l'enfer en me disant qu'il fallait que j'empêche Lilith de briser les soixante six sceaux pour libérer Lucifer de l'enfer, sinon ce serait l'apocalypse et ho mon dieu ce serait vraiment grave, au pire pour éviter ça on peut même détruire une ville complète avec ses habitants et tout le bordel ! Ses anges qui au final avait tout fait pour que Lilith puisse briser ses putains de sceaux à la con. Ils s'étaient servis de moi et de mon frère pour réaliser leurs plans d'apocalypse et après cela ils se permettaient de me dire que c'était mon rôle à moi d'arrêter tout ça, parce que c'était moi qui avait tout commencer, mais ils m'avaient dit aussi qu'ils auraient très bien pu empêcher Lilith de briser les sceaux s'ils l'avaient voulu, que pour eux ça aurait été simple comme un jeu d'enfant, mais ils ne l'avaient pas fait, donc c'était quand même un peu se foutre de la gueule du monde, s'ils ne s'étaient pas tourné les pouces pendant que Lilith brisait les sceaux, personne n'aurait besoin de mettre fin à tout ça, ni moi ni personne. Personne n'aurait besoin de donner sa vie pour sauver le reste du monde, alors me dire, « Dean va sauver le monde parce que tu as tout commencer » c'était vraiment se payer ma tête ! Mais qu'est-ce que je pouvais faire ? Je n'avais malheureusement pas vraiment le choix, si à l'heure actuelle j'étais le seul à pouvoir arrêter ça, il allait bien falloir que je le fasse, il allait bien falloir que je répare mon erreur et celle des anges ! Même si ça ne me plaisait pas du tout cette affaire, même si au fond je n'avais même pas envie d'aider cette bande d'enculé, je devais le faire, parce que ce n'était pas seulement eux que j'aidais, c'était aussi toute l'humanité, cette Création de Dieu à laquelle celui qui a décidé de laisser Lilith briser les sceaux n'a pas penser une seule seconde, je dit celui parce que d'après l'autre connard de Zachariah, ce n'est pas Dieu qui était derrière tout ça. Du coup des questions se posent : Où est Dieu ? Que fait-il ? Merde alors si c'est plus lui qui dirige le paradis, qu'est-ce qu'il glande Dieu ? Après tout il est pas partis prendre des vacances ! Toutes ses questions engendre une autre question bien plus grande qui est « est-ce que Dieu existe ? » un grand mystère que l'existence des anges ne nous permet même pas de résoudre, enfin moi pour ma part, je n'y ai jamais vraiment cru alors c'est pas aujourd'hui avec tout ce bordel émanant presque plus du paradis que de l'enfer, que j'allais me mettre à croire en l'existence d'un Dieu, surtout quand on sait que celui ci est incapable de prendre des décisions ou ne veut pas les prendre où je ne sait trop quoi d'autre. Tout ça pour dire que les anges et leurs conneries j'en avais un peu, même beaucoup raz le bol, mais si c'était la seule piste que nous avions, la suivre était peut être la meilleure chose à faire ...

    Est-ce qu'ils allaient faire comme pour Anna, la tuer une fois qu'un l'aurait retrouvée, j'en savais rien d'après l'autre folle du bar, c'était fort probable vu que les autres anges voulaient trouver cette Sariel et comme elle a plus d'informations que n'importe qui d'autre, ça ne m'étonnerais même pas que s'il lui mette la main dessus, qu'il la torture pour obtenir ce qu'elle sait et qu'une fois qu'elle ait tout craché il la tue, c'était tout à fait le style des anges, ils en avait rien à foutre de l'humanité et ils en avaient rien à foutre de leurs semblables, juste une bande d'égoïstes dont on se passerait volontiers tant ils étaient inutiles. Comme seule réponse à Sam, je haussais les épaules ressemblant une façon de dire que ça coule de source, que les anges ne sont bon qu'à s'entretuer ! Ils étaient vraiment chiants c'est gros connards et dès qu'ils se pointaient avec leurs idées à la con, je me mettais à douter parce que je ne savais plus si je devais leurs faire confiance ou juste leur dire d'aller se faire foutre que j'en avais marre de les écouter parce qu'à chaque fois que je le faisais, ils m'envoyaient droit dans le mur ces connards. Sam n'avait pas l'air de vouloir leur faire confiance une fois de plus et il avait sans aucun doute raison, mais c'était vraiment la seule information que l'on avait et en plus elle semblait être confidentiel, l'ange qui m'avait dit ça avait l'air de m'avoir révélé un secret plus qu'une mission officielle, donc si elle avait risquait sa vie pour me le dire peut être qu'au fond c'était qu'il fallait vraiment explorer la piste. Par contre si on trouvait cet ange là, qu'est-ce qui pouvait nous amener à croire qu'elle était différente des autres et qu'elles nous dirrait ce qu'elle sait ? Ça on en avait aucune garantit, la seule chose que l'autre nana m'avait dit, c'était qu'elle voulait aider les humains, mais pareil, j'avais du mal à imaginer qu'elle aide les humains gratuitement, nous parlons d'ange mais pas de ceux qu'on peut imaginer. Si les humains ne font jamais rien sans attendre quelque chose en retour, les anges eux sont pire encore !

    « J'ai pas non plus envie de me touer le cul pour ces connards. Mais celle qui m'a dit tout ça, tu remarquera qu'elle s'est même pas donné la peine de me dire comment elle s'appelait, mais j'ai comme l'impression qu'elle n'était pas censée me dire ça, que ça ressemblait plus à une confidence qu'à une véritable mission qu'on nous aurait confié et ça reste la meilleur piste qu'on a. A part si tu as mieux à me proposer ... »

    C'était agaçant d'ailleurs de se dire que la seule piste qu'on a vienne d'un ange qui m'a dit que je devais trouver un autre ange, c'est clair que ça motive pas des masses, enfin bon, Sam avait quelque chose à me dire lui aussi et c'est ce qui intriguait le plus, après les anges et leurs conneries, on en avait pas grand chose à foutre et on pouvait toujours en reparler plus tard, mais quand Sam avait quelque chose à dire, je sais pas pourquoi mais ça m'intriguait vraiment ...

    « Et toi, c'est quoi que tu voulais me dire ? »

    J'espérais que ce qu'il avait à me dire était plus passionnant que je que moi je lui avais dit parce que sinon j'allais avoir besoin d'une bonne bière pour que ça aille mieux parce que sinon j'aillais jamais tenir le coup, j'en ai marre moi des histoire de merde toutes pourries, une bonne nouvelle de temps en temps çe ne peut pas faire de mal !

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 14 Nov - 9:14

    Les Anges et leurs jolies façons de manipuler ceux dont ils avaient besoin, qui pouvait croire que les envoyés de Dieu étaient capables des coups les plus bas pour arriver à leurs fins ? Certainement pas les habitants d'Ellington, ceux cloîtrés, serrés, alignés les uns à côté des autres tous les dimanche matin, alors que le soleil était à peine levé et que le froid était encore de mise, même en plein mois de mai. Eh oui, ce n'était certainement pas devant ces petits prieurs d'Ellington qu'on pourrait se vanter d'avoir croiser un Ange... et encore moins un Ange qui avait pour seul et unique objectif de manipuler, mentir et ce, pour libérer Lucifer et amener l'Apocalypse sur Terre. Alors quel traitement celui qui dirait que Dieu a fait ses valises depuis longtemps subirait-il ?! Un lynchage à l'arbre au centre de la place du village ?! Sans aucun doute possible et pourtant, les faits étaient bel et bien là... Lucifer était libre, et ce, grâce à la non intervention des Anges quand il s'était agi de se bouger les miches pour stopper Lilith, l'Apocalypse planait sur le monde, et si les Anges et les démons se livraient encore un combat invisible aux yeux des humains, celui-ci ne tarderait certainement pas à faire des victimes par centaines, voire même par milliers. Sans compter Dieu... Dieu et la délicate façon dont Zachariah avait fait part de sa "disparition" à Dean : "Dieu a quitté le navire", quelle phrase encourageante et il fallait l'avouer, ça donnait tout de suite du courage de savoir que d'un côté, on avait le grand méchant, sans savoir le soit disant "grand gentil" en face... Au fond, Sam savait très bien qu'une quelconque lutte contre Lucifer et même ses démons était une lutte perdue d'avance, une lutte de laquelle on en ressortait forcément les pieds devant, si tant est que quelques corps soient retrouvés en plein milieu du chaos. Oui, le chaos, ce chaos qui se faisait attendre, fébrilement, les Winchester attendaient le jour où les démons s'en donneraient enfin à cœur joie pour détruire la plupart des éléments et personnes autour d'eux... et pourtant, pour le moment, ils semblaient faire preuve d'un peu de finesse, de discrétion même, ce qui à y réfléchir, était à la fois logique et surprenant.

    Bah oui, quand on vous annonce "Apocalypse" à vous, vous voyez quoi ?! Des monstres un peu partout, un ciel rouge ou une nuit constante, un soleil grisâtre, des feux qui dévorent à peu près tout autour, toute vie anéantie, ou détruite soit par des éléments complètement affolés, soit par ces-dits démons. Pour le moment, les événements étaient tout autre, et la chose ressemblait à une chasse comme les autres : des gens qui disparaissent dans un coin de route, près de la forêt et ce, sans jamais être retrouvés. Qui sait, ça aurait pu être un wendigo ou quelque autre créature possible se planquant entre les arbres tellement serrés qu'il était impossible de voir quoique ce soit à plus de deux mètres. Mais pour Dean et Sam, les événements d'Ellington n'avaient jamais eu comme source un quelconque wendigo, et bien que l'idée puisse sembler déconcertante, c'était bel et bien dans cette minuscule ville des États-Unis que l'Ange déchu avait décidé de faire démarrer son Apocalypse. Pourquoi ? Toute la question était là, question à laquelle les deux frères cherchaient à répondre, tout comme les rares qui étaient au courant des événements d'Ilchester et qui avaient décidé de ne pas fuir l'évidence même. Et apparemment, messieurs les Anges innocents descendus du Paradis pour tout faire pour libérer l'Apocalypse n'avaient aucune idée de ce qui pouvait bien amener Lucifer dans un bled comme Ellington : ça c'était la blague du siècle ! Les soit-disant être omniscients qui se vantent si souvent de tout savoir sur tout, d'avoir une possibilité d'avance sur n'importe quel démon, les voilà à ce qu'ils disent, tout autant coincés qu'eux, plongés dans un flou qui ne faisait que se renforcer les jours trop sereins passant. Alors que Dean répondait à ses paroles, Sam eut un nouveau soupire... ça aurait pu être la vierge qui lui aurait parler de cette Sariel, à partir du moment où c'était un Ange, il était loin de croire ce qui était raconté. Alors comme ça ce serait une mission "officieuse", parce que maintenant, quelque chose était officieux pour les Anges ?! Eux qui avaient à ce qu'ils disaient la main mise sur tout ce qui pouvait se faire en ces temps, apparemment ils étaient doublés à leur propre jeu... à moins que tout ce que la "révélation" de Dean n'ait fait que raconter des conneries plus grosses qu'elle, rien que pour retrouver cette fameuse Sariel et faire il ne savait pas vraiment quoi avec. Enfin bref, super comme rencontre, à croire que c'était leur période de chance en ce moment... mais oh, les Anges se seraient-ils enfin rendus compte que les choses avançaient, mine de rien, et qu'il fallait un peu agir ? Bon, ça semblait surtout être pour leur intérêt personnel qu'ils agissaient, mais bon.

    A ce qu'il disait, Dean semblait bel et bien décidé à quand même chercher cette fameuse Sariel et à la trouver avant les Anges, et les démons, rien que pour savoir ce qu'elle savait. Si les démons étaient sur le coup, et les Anges bien décidés à se débarrasser de cette fameuse collègue qui était des leurs mais qui en savait plus qu'eux, Dean courait pas mal de risques à se lancer là-dedans, tout comme Sam, s'il finissait par accepter de l'aider. Mais au fond, peut-être que l'aîné Winchester savait pertinemment que son cadet ne le laisserait pas tout seul dans un truc pareil... même si trouver cette Sariel reviendrait peut-être à aider les Anges en quoique ce soit. Plus révolu par les paroles de son frère, Sam finit par hausser les épaules, dans un nouveau soupire, lui faisant bien facilement comprendre que puisqu'il fallait qu'il en soit ainsi... ils allaient chercher cette "Sariel" et probablement la vendre aux Anges pour qu'ils la tuent en toute tranquillité parce qu'elle avait certainement plus ou moins trahi son camp. Putain... ça se payait cher de libérer l'Apocalypse ! En plus de se traîner des remords, il vivait avec le constant devoir de lécher les bottes de ces Anges et de faire la plupart des choses qu'ils demandaient, par dépit, rien que pour aider son frère... ce qui revenait à aider les Anges, si vous voyez le schéma. Le silence se reposa quelques secondes, Sam sentant sa mâchoire se crisper alors qu'il se rendait bien trop vite compte que ces fameuses "infos" amenées par cet Ange inconnu, était les seules potables qu'ils pouvaient avoir pour ne pas tourner en rond ! C'est alors que Dean posa la question fatidique à laquelle le cadet Winchester n'avait même plus pensé et ce, depuis quelques minutes déjà... il faut dire, trop obnubilé pour s'emporter contre les Anges et leurs petits coups de pute, il avait réussi à oublier quelques instants le nœud au creux de son estomac, celui là même qui revint à peine les mots de Dean prononcés.

    Haussant les sourcils comme coupé dans un quelconque élan, Sam se redressa légèrement, s'asseyant les épaules un peu plus droites que quelques instants plus tôt, comme pour avoir assez de place pour que ce nœud dans son estomac ne devienne pas trop douloureux. Posant ses mains sur la table, il croisa ses doigts, dans un silence de mort, encore pour le moment, alors que les gens autour semblaient parler de tout et de rien... et certainement pas d'Anges, de Lucifer et de plans quelconques pour contrer l'Apocalypse, il n'y avait que les Winchester pour parler de trucs pareils en plein milieu d'un restaurant. Ahem... comment annoncer ça à Dean ? Maintenant que la question était posée, il ne pouvait plus vraiment faire demi-tour, ce serait comme donner à son frère un prétexte d'insister, de poser des questions pour tirer la vérité... nan, c'était toujours préférable de l'annoncer par soit-même plutôt qu'après de longues minutes passées à lutter contre l'insistance de son aîné. Sam déglutit, avec la furieuse envie d'allonger le temps en passant une commande, n'importe laquelle, rien que pour occuper les minutes qui passaient... et pourtant, il n'y avait que quelques secondes qui étaient passées depuis la question de Dean. Oui, le temps s'amusait à passer bien lentement quand on préférait qu'il passe vite, et inversement. Curieusement, même de bon matin, il aurait bien aimé prendre une gorgée de whisky, ou de bière ou de quoique ce soit d'autre d'alcoolisé avant de parler... mais nan, il ne pouvait pas garder ça pour lui, de toute manière, même avec toute la volonté du monde, il ne pourrait jamais cacher l'existence d'un quelconque enfant de lui à son frère... bref, vous saisissez l'idée. Levant le regard quelques secondes, il croisa celui de Dean, détournant les yeux dans une inspiration... à regarder, on pourrait croire qu'il allait lui annoncer qu'il allait mourir dans trois semaines, ou un truc dans le genre.

    « Je sais pas trop si... enfin... c'est assez long et compliqué à raconter... tout ça... et... »

    Il se stoppa, prenant une nouvelle inspiration, comme pour gonfler ses poumons et avoir la force de poursuivre par autre chose qu'une suite de mots complètement illogique à laquelle Dean ne semblait définitivement rien comprendre. S'il avait su que ce serait aussi compliqué de balancer un truc pareil à son frère, il l'aurait fait par sms, quoique... ça aurait sonné un peu fauche-ton, non ? Mais là...

    « J'ai un peu l'impression que ça fait des années qu'on est ici... et... je contrôle pas tout ce qui arrive... et je fais, quelques erreurs... »

    Arf, mieux vaudrait qu'il continue avec les hésitations, le terme "erreur" était plus qu'inadapté. Ou peut-être pas... au fond de lui, Sam savait encore pertinemment que se lier à Louisa était une erreur, d'une certaine manière. Chaque moment passé avec elle aidait à panser certaines plaies restées béantes malgré les années, et pourtant, il savait que chaque jour passant le rapprochait d'une fin plus qu'imminente, et qu'il finirait par involontairement abandonner Lou à peine quelques projets pour eux ébauchés, un peu comme quand Jess était morte, alors que Sam s'était déjà vu passer sa vie avec elle. Il baissa à nouveau le regard vers ses mains, préférant continuer à parler plutôt que d'avoir à laisser toute possibilité à son frère d'en placer une :

    « Peut-être que c'est un peu trop tard pour nous... et que je devrais pas... commencer à espérer autre chose qu'être incinéré plutôt qu'enterré mais... de toute manière t'as du le remarquer... j'ai... rencontré quelqu'un... »

    Ouais, la phrase type sortie d'une réplique de série télé, genre : le gars qui annonce à ses parents qu'il a rencontré "quelqu'un" mais que ce quelqu'un en fait est un homme, ou quelque chose dans ces eaux là. En même temps, il pouvait dire quoi d'autre ?! "J'ai rencontré une fille ?" bon, ça Dean l'avait quand même deviné, nan ?! "Je crois que je suis amoureux", pfff, la phrase type du gars complètement baba d'amour, celui qui plane à douze mille et qui se pose aucune question. Avec Louisa, c'était différent, un peu comme si la phrase "je suis amoureux" n'avait aucun sens tant les mots n'avaient aucun intérêt... parce que c'était autre chose, différent de l'amour, plus fort peut-être, qui pourrait le dire si ce n'est eux-même, eux deux qui n'étaient encore que deux aveugles l'un en face de l'autre... et c'est là que le terme "l'amour rend aveugle" prenait probablement tout son sens, non ? Ou peut-être était-ce parce qu'à l'instant même où Sam reconnaîtrait un truc dans le genre, ce serait comme reconnaître que Louisa faisait partie de ses points faibles, et que ce même instant serait celui qui pousserait Lou vers le danger, vers les démons sans cesse sur elle, à l'utiliser contre Sam, comme ils l'ont ô combien souvent fait pour Dean. Le silence semblait s'étendre un peu, un peu trop même pour Sam, qui osa finalement lever le regard vers son frère, juste le temps de vérifier qu'il ne s'était pas endormi pendant toutes les minutes où il s'était contenté d'y aller par dix mille chemins pour sans doute annoncer l'évidence même, un truc dont Dean se doutait déjà, nan ? Il détourna très vite le regard, sans même attendre une quelconque réaction visuelle de la part de son frère, si seulement il n'avait eu que ça à annoncer... ce serait sûrement allé plus vite, mais là, il préférait encore faire tarder un peu la suite, peut-être que son frère était resté trop longtemps silencieux et qu'il avait besoin de se délier la langue quelques instants... avant la suite.


Spoiler:
 

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Mer 25 Nov - 3:38

    Dieu, les anges, Lucifer et l'apocalypse et même les démons en général, c'était des choses que j'aurais voulu oublier ses derniers temps, parce que j'avais l'impression que ça n'avançait pas, qu'on était bloqués, comme si le temps avait cessé de s'écouler dans la petite ville d'Ellington, en tout cas, du côtés des humains, parce que j'étais sûr que pour les démons, les choses avançaient, sans doute lentement, sinon, on aurait vite vu les couleurs de l'apocalypse, mais là, il n'y avait rien, si ce n'est quelques disparitions quasiment insignifiantes et un cadavre. Nous étions coincés dans une ville merdique, avec très peu d'informations et parfois, comme par miracle, un ange qui bouge enfin ses grosses fesses pour nous aider, quoi que niveau aide j'ai déjà connu mieux ! Vous savez, ça fait penser aux parents quand on est petits, vous allez voir votre père pour lui demander l'autorisation de faire quelque chose, il répond d'aller demander à votre mère ! C'est énervant d'autant plus qu'en allant voir votre mère, vous avez une chance sur deux qu'elle vous dise d'aller demander à votre père, tout ça pour dire qu'un ange m'a dit d'en trouver un autre et j'espère que si je trouve cet ange, elle ne me dira pas d'aller en chercher un autre, sinon je finirais pas les laisser se démerder ses connards. D'ailleurs c'est sans doute ce que je devrais faire, les laisser dans leurs coin avec leurs démons et leur apocalypse, et profiter du temps qui m'étais accordé pour « survivre » comme l'avais si bien dit l'autre tarée, si je n'avais que ça à faire, je pouvais bien vivre un petit peu de façon normal sans me prendre la tête à essayer de chercher un ange. J'aurais pu choisir de tous les emmerder et de vivre tout simplement, surtout que maintenant j'avais Jaelyn et que j'avais bien sûr envie de passer du temps avec elle, plutôt qu'à cherché une nana bizarre que personne ne trouve. Dans toute ma vie, j'avais sans doute passer beaucoup plus de temps à me casser les couilles en cherchant des gens qu'à aimer une femme, tellement que le mot aimer me fait encore bizarre, j'arrive même pas à m'y habituer et pourtant, malgré les trente ans qu'il m'avait fallu pour le réaliser, l'amour était bien la plus belle chose qu'il existe en ce monde de merde, en même temps c'est sûr qu'avec une vie comme la mienne et pas conséquent comme celle de Sam, l'amour c'était magnifique ! Quand on passe notre temps sur les route pour buter la gueule de créatures immondes, arriver enfin à tomber amoureux ça fait du bien ! Après tout une vie sans amour, ce n'est pas une vie et la mort et sans aucun doute plus tôt qu'on l'aurait voulu ! Même plus que proche, elle était derrière la porte qui nous faisait face, une porte qui étais déjà en train de s'ouvrir, lentement, mais sûrement et sans doute à la même vitesse que l'avancement du plan de Lucifer ...

    Tout ça pour dire que même si j'avais Jaelyn, j'étais bien décidé à aider les anges. Pourquoi ? C'était une question qu'on pouvait facilement se poser vu que les anges s'étaient carrément payé ma tête, il m'avais montrer que la sincérité étaient loin d'être une vertu de Dieu ! Ils s'étaient servis de moi comme de Sam et ils avaient quand même, avouons le, bien joué leur rôle et ils étaient de très grands menteurs, à ce niveau là, moi je dis bravo ! Depuis les événements Ilchester, plus jamais je ne dirais à quelqu'un « mon ange » c'est trop méchant pour la personne à qui s'est adressé, en même temps, même avant, je ne le disais pas, enfin bref. Il est clair qu'après ça, j'aurais mieux fait de les laisser se démerder et c'est sans doute ce qu'aurait voulu Sam aussi, il n'avais vraiment pas l'air motivé et je le comprenais, aider les anges, c'est fastidieux et ça nous amène plus souvent à nous prendre un mur en pleine gueule, plutôt qu'à avancer. Ceci dit, c'était dur à dire, même très dur, mais c'était la seule et unique piste que nous avions, parce que si on enlève ça, on retourne au chien des Gordon, a la fille des Banhart qui était revenue pour retrouver ses parents et au départ des deux familles juste avant leur disparition et par conséquent on retombe sur ce qu'on a déduit de tout ça, quelque chose ne veut pas que des gens quitte la ville, mais maintenant on sait qu'un type est mort, un seul corps sur toutes les personnes disparues c'était bizarre, d'autant plus que le corps à été retrouvé un moment après la disparition des familles, à se demander s'ils ne sont pas retenus prisonniers quelques part afin que les démons puisse sacrifier l'un d'entre eux à chaque nouvelle Lune, ou pour le solstice d'hiver, enfin, une connerie de ce genre, après tout ce serait pas différent des sacrifices que les chrétiens faisaient il y a de ça un bon nombre d'années, sauf que là ce serait pour Lucifer, genre des rites sataniques tout à fait glauque et n'ayant pas plus d'importance que les rites chrétiens, ou musulman ou tout ce que vous voulez d'autres. Donc, en effet, s'il y a possibilité de trouver un ange qui pourrait expliquer tout ça, ce ne serait vraiment pas du luxe, alors voilà pourquoi je suis prêt à « aider » les anges, voilà pourquoi, j'ai bien l'intention de trouver Sariel et ce malgré les soupires et les haussement d'épaules de Sam qui montraient bel et bien que l'idée de lui plaisait pas plus que ça, en même temps il n'ajouta rien, j'en conclu alors, qu'il n'avait rien de mieux à proposer, en même temps, vu qu'on trouvait pas grand chose, la moindre petite information du genre c'était déjà le mieux qu'on avait et ce même si c'était un truc un peu foireux, même carrément douteux vu ce qu'était l'informateur.

    On aurait presque dit, que Sam était surpris de ma question, comme s'il ne s'attendait pas à ce que je lui demande ce qu'il avait à me dire alors que c'était lui qui m'avait dit qu'il avait quelque chose à me dire. Des fois, mon frère était vraiment bizarre, mais avec le temps, je m'étais fait à cette bizarrerie et aujourd'hui, ça ne me surprenait presque plus. Mais là, c'était même plus être bizarre, c'était le paroxysme de la Bizarrerie de Sam Winchester en temps réel ! Je crois bien que c'était la première fois que je le voyais aussi bizarre on aurait dit qu'il était stressé à bloc, comme s'il allait passé son bac ou un truc encore pire du genre rencontré sa belle mère ! Nan sérieux, là, il commençait vraiment à me faire flipper, c'était inquiétant de voir Sam comme ça, j'étais vraiment en train de me demander ce qu'il avait à me dire mais je commençais à craindre le pire qu'est-ce qu'il avait fait ? Qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Nom de Dieu, faite le parler parce que son stress est contagieux et je me met a stresser aussi du coup ! En même temps difficile de faire autrement, sans mauvais jeu de mot, là il avait la tête d'un mec qui va annoncer la fin du monde ! Je le regardais sans rien dire, en attendant qu'il parle, les yeux fixés sur lui alors que lui cherchait à fuir mon regard, ça c'est du Sam dans toute sa splendeur ! Il se décida à ouvrir la bouche pour dire que c'était compliqué à raconter et ... Et rien, juste « et », sa phrase m'étonna que qui se lisait sans aucun doute dans la façon dont je le fixais, c'est pas vrai, mais qu'est-ce qu'il a à me dire ? Il pris une longue inspiration, vraiment comme un stressé de la vie, et il repris enfin. C'était déjà plus clair que ça première phrase mais c'était bizarre. Je me contentais d'acquiescer comme pour lui dire de continuer, parce qu'à ce rythme là, demain on y est encore et je suppose qu'il est stressé mais il imagine pas l'angoisse qu'il est en train de faire naitre en moi là, j'ai presque l'impression que ma vie est en jeu là, ou plutôt la sienne, parce que si c'était juste la mienne, ce serait sans doute moins stressant, et j'avais presque l'impression de sentir naitre la fameuse boule de stress dans le ventre ! C'est boule, ou ce nœud qui grandit, ici, entre stress et impatience, il fallait vraiment qu'il enchaine, parce que sinon, j'allais avoir besoin d'une bonne bière pour pouvoir continuer cette discussion !

    Houla, ça va vraiment plus dans la tête de Sam, voilà qu'il me parle d'incinération, il serait plus juste qu'il soit incinéré qu'enterrer, certes, en même temps, il est un peu tôt pour penser à ça, je veux bien que l'apocalypse soit très proche, mais quand même et puis même, qu'est-ce que c'est le délire là ? Pourquoi il me parle de ça de si bon matin ? Il veut me pourrir ma journée ou quoi. Les pensées traversaient mon esprit beaucoup trop vite pour ne pas que j'aille l'impression que ma tête soit sur le point d'exploser. Il termina sa phrase en m'annonçant qu'il avait rencontré quelqu'un... Certes, mais encore ? J'avais l'impression d'être en face d'un adolescent qui dit à ses parents qu'il a une copine ou alors, à un gars qui annonça toujours à ses parents qu'il est homosexuel ! Pourquoi est-ce qu'il me disait qu'il avait rencontré quelqu'un, c'est pourris comme phrase, s'il voulait juste me dire qu'il avait une copine, il avait qu'à me dire « je sors avec une fille, va falloir que je te la présente ! » c'est moins flippant quand même ! Je laissais échapper un soupire marquant très bien que j'avais du mal à le suivre.

    « Ok, c'est une femme au moins ? Désolé, je plaisantais, c'est juste que ... Tu es vraiment flippant. Tu as rencontré quelqu'un ... Je suis heureux pour toi, vraiment. »

    Ma voix ne montrait sans doute pas la joie, mais au contraire, la confusion, je ne voyais pas pourquoi il me disait ça comme ça, c'était vraiment trop bizarre. Tellement que j'avais vraiment besoin d'une bière là. C'est pourquoi je fis signe à la serveuse de venir et je lui demandait deux bières, une pour Sam et une pour moi, je précise au cas où certains pensent qu'elles étaient toutes les deux pour moi, j'suis pas un alcoolo quand même, bref, la serveuse apporta bien vite ma romande, fort heureusement, j'avais vraiment besoin d'un remontant là !

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 28 Nov - 1:24

    Sam... tourner autour du pot ? JAMAIS ! Enfin, presque jamais... Il fallait dire qu'aujourd'hui, il assumait très bien le fait de tourner autour du pot... et ce, tout simplement parce qu'il ne savait pas si l'idée d'annoncer sa future paternité à son frère était une bonne chose. Et puis, peut-être qu'il avait un peu trop vite occulté cette histoire de Sariel de la conversation, si bien qu'il se souvint seulement maintenant de ce que Louisa lui avait dit la dernière fois qu'ils s'étaient vus... à savoir, l'existence d'un Sceau, ou quelque chose du genre à Ellington. Cette pensée lui avait juste effleuré l'esprit, lui, il s'était empressé de l'effacer de son cerveau, ne sachant pas si c'était le genre de choses à raconter à son frère. Enfin si, définitivement c'était à le lui dire, mais ni là, ni maintenant. Au fond, qui sait, peut-être que les Anges les épiait continuellement, et que, dans le cas où il en viendrait à parler de Lou et du fait qu'elle ait parlé d'un quelconque Sceau elle puisse alors être mise en danger, ce qu'il ne voulait surtout pas. Et ce, même s'il devait à nouveau mentir à son frère, ou lui cacher des choses. Dean verrait peut-être ça comme une forme de trahison, et pourtant, ce n'était pas envers son propre sang qu'il n'avait aucune confiance, mais bel et bien envers tous ceux qui lui rôdaient autour, les Anges, ceux qui s'étaient servis d'eux pour libérer Lucifer et ceux qu'il savait capable de tout, même de menacer un être humain - ou pire même - pour obtenir les informations qu'il avait pu glaner. C'est sans doute pour ça que le cadet Winchester détourna assez vite le regard lorsque son aîné changea brusquement de sujet, apparemment avide de savoir ce qu'il avait à lui dire. Et au fond, Sam s'y engouffrait avec plaisir, le moment de parler du fameux Sceau finirait par venir, il fallait juste qu'il réussisse à mettre Lou loin de toute cette histoire avant ça. Il avait un soupire, à la fois partagé entre un malaise du simple fait de cacher des informations à son frère mais aussi face à la situation dans laquelle il s'engouffrait pour ça... de toute manière, il fallait bien que Dean l'apprenne, et de son propre frère de préférence, sinon, la situation entre eux deux allait à nouveau se retrouver dégradée, ce qu'il ne voulait pas.

    Laissant pendant plusieurs minutes son regard divaguer un peu partout autour d'eux, tout en prolongeant le silence, Sam était trop occupé à réfléchir sur comment annoncer la chose à son frère pour penser au silence qui régnait entre eux deux. Comme si c'était la première fois qu'ils avaient des trucs dans ce genre à s'annoncer... enfin, nan, c'était vraiment la première fois que l'un d'eux annonçait à l'autre qu'il allait devenir père, et que dans toute cette histoire, cette perspective allait finalement changer plus de détails que prévu. Il ne savait pas encore ce qui allait advenir de son avenir, s'il allait être prêt à passer une vie tranquille avec Louisa, ou s'il allait finalement, toujours trouver quelque chose à refaire, une nouvelle vengeance pour le faire avancer. Il ne savait même pas comment Dean allait prendre la nouvelle, celui-ci encore persuadé que quand il parlait de "j'ai rencontré quelqu'un", Sam parlait encore d'une aventure juste au passage d'une ville qu'il se déciderait finalement à abandonner une fois que toute cette histoire sera terminée, ou une fois que la chasse les mènera autre part. Seulement, insidieusement certes, les faits s'étaient installés d'eux même... si bien que le chasseur qu'il était ne savait même plus s'il avait envie de poursuivre une telle vie ou tout simplement s'il était prêt à abandonner sa famille, son propre frère, pour se construire une vie... normale, ou qui pouvait un tant soit peu s'en rapprocher. Qui sait, s'ils survivaient à Lucifer, peut-être qu'avec lui disparaîtraient tous ses démons, et toutes les créatures maléfiques qui foulaient cette terre... ou peut-être que non, il y en aurait toujours autant, toujours partout, comme avant que le grand patron de l'Enfer ne soit libéré... et alors, dans ce cas là, serait-il prêt à fermer les yeux sur les horreurs qui se profilent dans la nuit pour se construire une vie loin de tout ça ?

    Avec la nouvelle de Louisa, la vie était soudainement devenue plus légère, comme si, par l'intermédiaire de ladite nouvelle, c'était un futur possible qui se profilait et ce, malgré l'Apocalypse qui ne faisait qu'annoncer la fin du monde, la fin de toute Humanité. Mais il y avait forcément le revers de la médaille, la nouvelle de Lou avait aussi amené plus de questions qu'elle ne l'aurait sans doute voulu dans l'esprit de Sam. Il se sentait encore plus perdu, encore plus tiraillé qu'avant même d'arriver en ville. Maintenant, il y avait sa famille, Louisa, et ce côté démoniaque en lui, qui était pourtant, toujours là, de plus en plus faiblard heureusement au fil des jours qui passaient, alors que le Winchester avait étrangement réussi à lutter contre cette envie prenante, ces douleurs toujours présentes pourtant dans chaque part de son corps. Il ne savait pas encore quand cette obsession finirait par se taire, parce qu'il la sentait encore et toujours là, prête à ressurgir au premier moment venu, à la première difficulté qui se présenterait à lui. Parvenant finalement à croiser le regard de son frère - plus inquiet que ce que Sam avait attendu, il fallait quand même l'avouer - il finit par lâcher le morceau... ou du moins, un petite et infime partie du iceberg qu'était sa relation avec Louisa... et dont une fameuse partie lui restait - même à lui - inconnue. Il y eut un nouveau moment de flottement alors que Dean semblait encaisser la nouvelle, sans trop que son cadet sache s'il s'attendait à pire ou non, s'il s'attendait à ce que son frère lui balance un truc pareil comme "nouvelle à lui dire absolument". Heureusement, il ne lui avait pas annoncé quoique ce soit ayant un rapport avec le surnaturel, et Sam connaissait un bon nombre de nouvelles qu'il aurait bien moins encaissées que celle-là, à moins qu'il feigne bien de prendre ladite nouvelle le mieux possible.

    "Heureux pour toi", oui, ça c'était pour la partie "j'ai rencontré quelqu'un" qu'il était heureux et bizarrement, n'ayant jamais été confronté à la chose, Sam ne savait pas comment son aîné prendrait la suite de l'histoire. Au pire, qu'est ce qu'il pourrait faire ? le fusiller du regard, balancer la bière qu'il était d'ailleurs en train de commander et puis partir à toute vitesse vers des contrées inconnues - parce qu'heureusement, il ne connaissait pas encore l'identité de ladite rencontre - pour revenir à la nuit tombée et ainsi faire la morale pendant de longue minute à son cadet. C'était à peu près ce qui était arrivé la fois où Dean avait appris pour les pouvoirs de Sam... quoique le "passage" moral ait été plus musclé que ce qu'on peut voir d'habitude. Au fond, le cadet Winchester espérait que son aîné prendrait mieux la nouvelle du "je vais être père" que celle du "j'utilise mes pouvoirs en douce". Chose d'ailleurs que Louisa ne savait pas encore sur lui, et là encore, il ne savait pas quand il aurait le courage de lui en parler... ou tout simplement quand il aurait le courage de la voir partir en courant, de la sentir disparaître de sa vie et le haïr pour le restant de ses jours. Car oui, il savait déjà comment elle prendrait la nouvelle, de la même manière que Dean sans doute... l'amour fraternel en moins, si bien qu'elle détesterait tout ce qu'ils auraient pu entreprendre ensemble, tout ce qui s'approchait un tant soit peu de lui. Il ne voulait pas la voir partir, c'était sans doute égoïste de lui cacher ça alors qu'elle portait leur enfant, qui aurait donc, dans la moindre logique, forcément le même sang que lui. Mais il n'était pas encore prêt à la voir l'abandonner, un peu comme Dean l'avait lui-même fait. Certes, la nouvelle était dure à encaisser, et pourtant...

    Bien que l'enthousiasme ne soit pas forcément là, Dean était "heureux" pour Sam, tant mieux, tant mieux... parce qu'il fallait vraiment qu'il soit content pour pouvoir bien avaler la suite. Sam prit une nouvelle inspiration, croisant plus fortement ses mains l'une dans l'autre alors que son aîné était désormais plus attiré par sa bière, ou par la serveuse qui sait, pour observer les gestes fébriles qu'il avait. Car oui, Sam n'allait pas se limiter à ça pour aujourd'hui, parce que bon, il n'y avait pas de quoi flipper en se mettant à parler femmes avec son frère. Sauf que là, ce n'était plus de femmes ou de relations quelconques dont le cadet Winchester voulait parler, mais de bien plus, bien entendu rien qu'à travers la "chose" de Louisa, et puis peut-être plus, mais ça, Sam n'était pas prêt à s'en rendre compte encore. Une nouvelle inspiration... allait, il fallait se lancer dans la suite de l'histoire là, sinon, il n'allait jamais trouver le courage de le faire s'il se remettait à hésiter ! Alors que la serveuse disparaissait après leur avoir amené leurs bières que Sam ne touchera sans doute pas tant le stress lui enserrait encore les entrailles, il se décida à poursuivre, ou peut-être que sa langue s'était décidée pour lui, si bien qu'il se rendit compte un peu tard qu'il... n'avait pas mis les formes à ses paroles :

    « Dean, elle est enceinte... »

    Ça c'était bien balancé ! Bam, dans tes dents Dean ! Il y avait des moments comme ça où décidément, le tact ne faisait pas partie des instincts de Sam. Que pouvait-il rajouter à ça maintenant que c'était balancé ? Un "de moi" puisqu'apparemment il fallait tout préciser avec Dean ? Ahemm, non, ça ne ferait que retourner le couteau dans la plaie, n'est-ce pas ? Bizarrement, Sam n'avait même plus la capacité physique de détourner le regard de son frère, comme s'il était paralysé, trop crispé pour bouger et pour laisser son regard se balader autre part dans la pièce... ce qui n'était pas plus mal en fait, non ?

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 5 Déc - 6:26

    Heureusement que la serveuse s'était empressée d'apporter les bières car dans une situation pareil, j'en avais toujours bien besoin, même si avouons le, j'étais capable de dire, que j'en avais toujours besoin même quand tout va bien, même quand Sam n'est pas en train de me révéler une information dont il fallait vraiment qu'il me parle qui était, pour le moment, juste le fait qu'il avait rencontré quelqu'un. Oui, c'était une bonne chose, il était avec une femme et il devait sans doute être heureux avec elle, il devait l'aimer à la façon Sam Winchester alors leur histoire était sans doute plus simple que celle que je vivais avec Jaelyn, il devait sans aucun doute s'en sortir très bien, mais il devait y avoir autre chose derrière cette histoire sinon il n'aurait sans doute pas fait passer ça pour une information capitale, son comportement aurait sans doute était moins étrange, alors, il devait y avoir quelque chose derrière cette histoire, quelque chose que je n'avais pas envie d'imaginer, parce que mon esprit tordu s'amuserait sans doute à imaginer les pires trucs, la seule chose que je laissais venir à mon esprit avant de décider de me concentrer sur ma bière, était qu'il décide de tout laisser tomber, l'apocalypse, les démons, la chasse … Moi, pour cette fille, il aurait sans doute eu raison, combien de fois depuis que j'étais avec Jaelyn j'avais eu cette envie folle de tout envoyer valser ? Trop de fois je pense, mais à chaque fois, j'ai finis par me dire qu'il y avait Sam et que quoi qu'il arrive je ne pouvais pas le laisser tomber. Mais ça c'était moi et mon incapacité à me détaché de la chasse et ma grande capacité à fuir tout ce qui semble être beau pour foncé en plein dans l'horreur. Sam était différent et je suppose que se serait normal qu'il décide de tout laisser tomber par amour, et vouloir le retenir serait bien égoïste, d'autant plus qu'il avait vingt-six ans et que s'il avait envie de partir, je ne pouvais absolument pas le retenir et au fond, se serait tellement mieux pour lui, qu'il vive avec une femme qu'il aime, qu'il se construise une vie loin de toutes ces histoires de démons dans lesquelles nous avions grandis, qu'il vive enfin comme il avait toujours voulu le faire. Il était déjà partit une fois pour vivre normalement et les démons en avaient décidé autrement, pourtant, il avait le droit de recommencer, de tenter une nouvelle fois sa chance et cette fois, je ferais mieux de le laisser faire. Il m'est souvent arrivé de penser que c'était de ma faute si Jessica était morte ce soir là, peut être que si je n'étais pas venu le chercher, si je ne l'avais pas convaincu de venir m'aider, il aurait pus la protéger, alors s'il décidait de partir, de vivre avec cette femme, cette fois, je serais obligé de le laisser faire et tant pis pour moi.

    Vous me direz, si Sam n'est plus là pour me ramener à la réalité à chaque fois que je veux laisser tomber, peut être que ce sera l'occasion pour moi, de vivre aussi normalement, mais un ange finirait bien par me rappeler à la raison, parce que moi j'étais leur nouveau jouet, j'étais celui qu'ils avaient choisis et maintenant plus que mes erreurs où celles de Sam, c'était les leurs que je devais réparer et ceux, qu'importe la difficulté de la tâche qui m'étais donnée, qu'importe si je devais perdre la vie durant ce combat, aujourd'hui, ils s'en foutait ces connards d'anges, et je devrais sans doute faire la même chose, que valait ma vie face à celles de milliards d'humains ? Sans doute pas grand chose, et que valait ma vie, si mon sacrifice permettait à Sam et a sa nouvelle compagne de vivre dans un monde meilleur ? Ou du moins, un monde n'étant plus menacé par l'apocalypse, parce que j'avais bien du mal à croire que mettre un terme à l'apocalypse permette de nettoyer le monde de tous les esprits malveillants ou autres démons n'ayant qu'a quitter l'enfer pour venir sur terre, pour venir nous pourrir la vie. Même après l'apocalypse, ce monde aurait encore besoin de chasseurs pour détruire toutes ses créatures de l'ombres auxquelles très peu de gens croient parce que ce n'est pas scientifiquement prouvé, et pourtant elles sont bel et bien là, parmi nous, elles sont à l'origine de la mort de nombreuses personnes et ce, malgré le fait que très peu de personnes soient capable d'admettre leur existence, alors, les scientifiques pouvaient bien revenir à leurs recherches diverses et variées sur les phospholipides comme sur les réactions nucléaires, puisqu'ils avaient raison, puisque l'humanité les écoute, parce qu'il est évident que savoir que la mitose se divise en quatre phases nommées : prophase, métaphase, anaphase et télophase (j'suis calée en division cellulaire, c'est le premier truc qui m'est venu à l'esprit quand je cherchais un truc scientifique, et ça tombe plutôt bien xD) est beaucoup plus important que de croire en des choses qui existent et qui sont dangereuses mais en lesquelles personne n'ose croire. Tout ça pour dire que même sans Apocalypse il y aurait toujours des démons et qu'à bien y réfléchir, la chasse était une lutte sans fin, même quand on tue des démons on sait qu'on en trouvera d'autres dans une ville voisine, c'était ainsi, quoi qu'on fasse on ne changerait pas grand chose par notre court parcours sur terre à la recherche des créatures les plus maléfiques possible, à la fin du chemin, il y en aurait sans aucun doute toujours autant.

    Le silence devenait pesant alors que Sam cherchait sans doute quel était la meilleur façon de dire les choses, quel était le meilleur moyen de d'annoncer ce que je voyais être comme le pire, pendant qu'il réfléchissait à tout ça, les secondes passaient et à part boire ma bière je n'avais pas grand chose d'autre à faire, parce que si je me mettais à penser ou a essayer de deviner ce qui pouvait autant le tracasser dans cette histoire, j'allais encore me faire de fausses idées, donc, il était plus juste d'attendre qu'il se décide enfin à parler et se moment vint enfin, ou peut être trop tôt, peut être que j'aurais préférais qu'il ne dise rien, parce que la nouvelle était juste incroyable, j'aurais bien voulu dire qu'elle était horrible, mais non, c'était le genre de nouvelle qui aurait du le rendre heureux; qui aurait du me rendre heureux. Mais ce n'était pas notre monde et pour nous les choses étaient différentes. Que voulez vous répondre à ça ? J'avais dans un premier temps eu envie de lui demander de qui cette femme était enceinte, mais la réponse semblait trop prévisible vu l'air tracassé de Sam, vu sa façon d'avoir si longuement tourné autour du pot, vu son « envie » de me révéler une nouvelle importante, même si je n'avais pas inventé l'eau chaude, je n'étais pas encore assez con pour ne pas comprendre que le père de cet enfant qui était en train de grandir dans le ventre de cet femme, c'était bel et bien mon frère. La première de mes réactions fus ce qu'on pourrait qualifier d'arrêt sur image ou de bug, car j'avais vraiment arrêté de bouger, ma bouteille de bière portée à mes lèvres au moment où il avait balancé son étrange nouvelle, n'avait pas bougée d'un pouce, c'était sans doute le temps que mon cerveau comprenne ce que Sam venait d'annoncer et analyse les conséquences de cette phrase, ceci fait, je reposais la bière sur la table avant de me redresser sur ma chaise, en fixant Sam d'un air presque ahuri, encore une fois, j'aurais bien aimé lui demander par quel jeu de circonstance une telle chose avait pu se produire, mais à peine la question se fus posée dans ma tête et j'en avais la réponse, plus qu'évidente, après tout, j'étais bien placé pour savoir comment on faisait les bébés, ceci dit, moi j'avais beau connaître la technique par cœur, je n'avais jamais fais de bébé par « erreur » parce que vu son air tracassé, c'est quel que c'était pas une volonté, il était encore tombé sur une nana qui n'était pas fichue de prendre la pilule et il avait oublier que durex existe pour deux raisons bien précises ! La première étant le SIDA la deuxième étant les bébés ! Cette nouvelle était décidément très dure à acceptée je ne m'y étais bien sûr pas du tout préparé et c'était un véritable choc, au moins une bonne raison de faire une crise cardiaque !

    « Enceinte ... »

    Ce fus le seul mot que mon cerveau fut capable d'envoyer à mes cordes vocales et à mes lèvres, déjà qu'il a du mal quand il est dans un état normal, mais alors en état de choc, le pauvre il crac et il me fait dire n'importe quoi. Sa petite amie était enceinte, il allait devenir papa et moi tout ce que je trouvais à dire c'était « enceinte », c'était vraiment nase, en même temps, j'avais vraiment du mal à trouver quoi dire ou quoi faire, est-ce que je devais sauter de joie et le prendre dans mes bras, le félicité, lui dire que c'est génial et tout le tralala, ou au contraire est-ce que je devais le sermonner et lui faire comprendre que les intervention du planning familial au collège c'était plus important que ça en avait l'air et que c'est pas parce que moi j'y allais pas que lui il devait considérer que c'était pas important ce qu'ils racontaient, bien sûr qu'ils avaient raison quand ils disaient qu'il faut faire attention dans on couche avec quelqu'un, les marmots c'est si vite arrivé ! Est-ce qu'il aurait fallu lui dire aussi qu'en temps d'apocalypse il fallait garder ses spermatozoïdes là où ils sont plutôt que d'aller les fourrer dans l'ovule d'une femme ? Non ce n'était sans doute pas la réponse à donner, peut être qu'il n'y avait pas vraiment de réponse adéquate, parce que ce genre de truc me dépassait complètement, parce que depuis qu'on chassait ensemble, je n'avais jamais imaginer qu'il puisse un jour m'annoncer un truc pareil, parce que ça non plus ce n'était pas notre vie, ce n'était pas la mienne en tout car aujourd'hui, il fallait que je me rende à l'évidence, c'était la sienne. Alors en effet, il était sans doute grand temps qu'on se sépare, qu'il vive et que moi j'aille me battre pour lui et pour son enfant. Cette fois, ce fut moi qui baissa les yeux vers la table sans doute trop déboussolé par la nouvelle et par tout ce qu'elle signifiait à mes yeux pour encore oser soutenir le regard de mon frère.

    « Félicitation ... »

    Encore une fois, il n'y avait pas beaucoup de conviction dans cette phrase, mais elle ne sonnait pas non plus l'ironie qui aurait voulue dire que je n'était vraiment pas fière de lui, parce que je n'étais pas, pas fière de lui, je n'étais pas déçu, mais je n'étais pas non plus heureux, parce que j'étais égoïste et que je n'avais pas envie de partager mon frère, pas envie de le perdre, pas envie de le voir partir pour une femme et un enfant, parce que je savais que j'allais me retrouver seul, parce que je voulais qu'il laisse tombé la chasse pour s'occuper de sa « nouvelle famille » et que moi j'allais continuer parce que Jaelyn, ça avait beau ressembler à l'amour de ma vie, je savais que ça se terminerait plus vite que je le souhaitais parce que je n'avais même pas été fichu d'être fidèle. Avouons le, Sam et moi, nous étions complètement différents, d'un côté il y avait lui, il avait rencontré quelqu'un, et maintenant, il allait devenir père, et de l'autre côté il y avait moi, j'avais aussi rencontré quelqu'un sauf que moi, dés le soir suivant, j'avais été voir ailleurs, on était très différents peut être qu'au fond on se complétait et c'est sans doute ça qui fait de nous des frères, en plus bien sûr du fait que le même sang, ou presque, coule dans nos veines, presque le même sang …

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 12 Déc - 9:58

    Alors qu'il s'était psychologiquement préparé à devoir annoncer la nouvelle à son frère, Sam n'avait jamais cru qu'il allait lui sauter au cou, le couvrir de câlins et lui faire comprendre que c'était la meilleure nouvelle de l'année, voire même du millénaire. Non, non, et d'ailleurs, si Dean avait fait une chose pareille, le cadet Winchester aurait tout de suite capté la supercherie. Pourquoi ? Parce que Sam lui-même n'était pas persuadé du bienfait que pouvait avoir cette nouvelle… sans vouloir dire que l'histoire se retrouvait bouleversée à un moment bien critique, un moment où le chasseur qu'il était n'était un, pas prêt à lâcher la chasse, deux, pas prêt à lâcher son propre frère et trois, surtout pas prêt à s'engager dans quoique ce soit… Et puis de toute manière, ça n'avait jamais été du genre de Dean de sauter partout et d'avoir des élans d'affection à une telle nouvelle. Dans un sens, Sam savait ce qui pourrait traverser l'esprit de son aîné à une pareille nouvelle et c'était peut-être aussi ce qui le faisait appréhender le moment des révélations. Dean et ses habitudes de tout de suite monter sur ses grands chevaux – du moins, à l'intérieur – et de très mal feindre l'indifférence… si bien que s'il faisait genre "j'm'en fiche" certains signes traduisaient tout le conflit qui faisait rage à l'intérieur de son cerveau : ses jointures viraient vermeille, presque comme ses oreilles parfois, quand il se contenait vraiment… et là, Sam appréhendait de lire cette même indifférence sur le visage de son frère, ce n'était pas ce qu'il voulait y voir… et c'est pourtant ce qu'il y verrait, parce que c'était Dean et que même après des années, il n'avait pas changé, et ce n'est pas maintenant qu'il changerait. Sans même s'en rendre compte, juste pour répondre à la réplique de son frère, le cadet Winchester avait peut-être trop brusquement balancé la nouvelle, sans même faire attention à ce que son frère soit en de bonnes dispositions pour recevoir ladite nouvelle… ce qui ne semblait pas être le cas. Ayant relativement vite baissé le regard après ses mots, Sam du les relever, alors que le silence se prolongeait un peu trop à son goût… était-ce la surprise ou une soudaine colère qui arrivait en vague qui avait figé Dean comme ça ? Peut-être les deux, ce qui, dans chacun des cas, n'était pas le meilleur des augures. C'est à cet instant précis que le chasseur aurait aimé pouvoir une nouvelle fois détourner le regard, bien que la vie d'un Dean figé la bière aux lèvres et un air totalement ahuri en prime sur les traits était une vision bien amusante. Les secondes passèrent, relativement longues, voire interminables, alors que l'aîné Winchester ne bougeait pas d'un pouce, n'esquissait pas le moindre mouvement, si bien que Sam aurait presque pu douter que quelqu'un ait subitement figé les gens autour de lui.

    Mais non, les autres gens du restaurant, eux, bougeaient, parlaient, comme si de rien n'était, dans le décor, le seul être vivant immobile, c'était Dean… et Sam qui ne pouvait faire que soutenir le manque d'expression sur le visage de son frangin. Et voilà les jointures qui virent au rouge, et oh, miracle, une réaction, Dean est encore doué de la parole, certaines personnes auraient pu croire que Sam avait mis son frère sur pause l'espace de quelques secondes… mais non, même pas, même si des fois, l'idée serait relativement tentante. "Enceinte" fut le seul mot que l'interlocuteur ô combien loquasse qu'était Dean avait pu dire. Oui, enceinte ! Mieux valait qu'il ne demande pas à son cadet de répéter, il avait plutôt dit ça dans la précipitation, pour faire passer le message assez vite, mais il se voyait mal le redire et ce, bien distinctement et lentement pour que le cerveau lent de son frère ait le temps de tout enregistrer. Si ça avait été une autre nouvelle quelconque, il n'aurait eu aucun mal à le faire, mais là, déjà qu'il se faisait mal, mais vraiment MAL à l'idée de devenir père, alors s'il devait encore en remettre une couche en répétant "oui, enceinte" bien fort… il était mal barré. Etait-ce le calme avant la tempête ? Ou la "non réaction" totale comme pour le sang de démon – enfin, le sang de démon, c'était plutôt une réaction furtive faite dans son dos - ? Cette pensée effleurait le cerveau du cadet Winchester depuis des jours déjà, depuis qu'il savait qu'elle était enceinte… s'il le bébé avait son sang, il n'aurait rien d'humain, ou du moins, il serait un peu du genre "humain inhumain" qu'était Sam… il devait logiquement en parler à Louisa, du sang de démon et pourtant, il en était encore bien lâchement incapable… l'idée même qu'elle ait peur de lui, de leur enfant ou même qu'elle s'en aille le torturait, si bien qu'il ne s'était pas encore décidé à faire quoique ce soit pour lui avouer cette part de vérité. Alors que le silence s'installait à nouveau, Sam tenta d'occulter cette pensée, réprimant un soupire et jetant un rapide coup d'œil à son frère… les jointures de ses doigts toujours de la même couleur, ça ne virait pas plus foncé, c'était déjà ça… Instinctivement, ou peut-être parce qu'après des années à rester le même, le Winchester connaissait son frère par cœur, il savait très bien ce qui provoquait ce silence… et pourtant, il était incapable de faire taire les doutes de son frère.

    Louisa lui avait demandé d'abandonner la chasse une fois que "tout ça" serait fini… et il n'avait pas encore pris la moindre de décision, comme s'il s'accrochait bêtement à croire que les démons seraient définitivement tous éradiquer de la surface du monde une fois Lucifer retourné en Enfer. Et pourtant, son instinct de chasseur lui disait tout le contraire, mais c'était le Sam Winchester qui avait aspiré à une vie normale qui prenait, là, le dessus et qui pensait des trucs complètement fous. Partagé entre son propre frère et Louisa… entre la famille et… et quoi en fait ? Une aventure de quelques nuits alors que leur séjour à Ellington se prolonge ? Non, c'était justement ça le problème, c'était pas qu'une simple aventure, sinon, il n'aurait passé qu'une nuit avec elle pour ne jamais plus revenir… comme il l'avait fait avec d'autres, les choses étaient différentes avec elle, il avait envie de vivre chaque palpitation de vie avec elle, dieu que c'était niais comme pensée, et pourtant, c'était celle qu'il avait à cet instant précis, et qui lui arracha un léger sourire à peine esquissé alors que le silence se prolongeait, encore et encore, inlassablement pour ce qui paraissait être des minutes, mais qui n'étaient en fait que quelques secondes à peine défilées au cadran de l'horloge un peu plus loin, sur le mur sombre. "Félicitations", c'était tout ce que Dean avait trouvé à dire, c'était à la fois des mots qui pouvaient apporter un relatif calme à l'esprit de Sam, mais aussi ladite déception qu'il appréhendait. Voilà que Dean se mettait à feindre, comme toujours lorsqu'il était touché autrement que physiquement, à chaque fois qu'il se retrouvait dans un malaise qu'il ne pouvait pas contrôler et qui pouvait à tout moment se retourner contre lui. La mâchoire crispée à peine le simple mot de son frère prononcé, Sam baissa le regard, croisant au passage sa bière à laquelle il n'avait pas encore touché, et à laquelle il ne toucherait probablement pas pendant le temps qu'il leur restait dans ce bar. Il ne savait pas quoi dire, bien que l'idée était là, il était juste… incapable de mettre des mots dessus, ou peut-être tout simplement d'aligner logiquement les mots pour leur donner un sens quelconque.

    « Dean… c'est pas pour entendre de fausses félicitations que j't'ai dit ça… »

    Il eut un soupir, il ne savait pas vraiment si son frère ou qui que ce soit serait capable de le comprendre, de comprendre qu'il se retrouvait à la fois tiraillé entre deux camps, deux côtés de sa vie, un présent et un avenir hypothétiquement plus heureux que la vie qu'il avait en ce moment et aussi pris dans un étau qui lui oppressait la respiration à chaque fois qu'il réfléchissait plus loin que la perspective "bébé, paternité, biberons et couches". Il y avait ce qu'il avait fait, qui entachait son passé, et qui allait entacher son présent et sans doute son avenir encore, il y avait la chasse, les démons, les gens qu'ils avaient sauvé et le fait qu'ils pourraient encore à eux deux en sauver des centaines dans leur vie, il y avait Louisa, rien que Louisa en elle-même, tout comme il y avait Dean lui-même, il y avait la vie simple, sauve et heureuse dont il avait longtemps rêvée, il y avait pourtant le sang de démons, ces pouvoirs en lui, ce côté démoniaque qui ne se taisait que trop rarement, et les démons, qui étaient toujours revenus sur ses traces pour le happer vers le monde du surnaturel.

    « Je… sais c'que tu penses, c'est pas la période, c'est pas notre vie et c'est encore moins pour moi. On a jamais été confrontés à un truc pareil mais maintenant c'est là et j'ai pas besoin de ta bénédiction ou de celle de qui que ce soit. J'compte bien rattraper les conneries que j'ai pu faire et… y'fallait bien que j't'en parle, parce c'était pas prévu, et que j'sais pas quoi faire… »

    Il y avait de nombreuses choses dans toute cette histoire pour lesquelles Sam ne savait pas quoi faire… un bébé, une cible de plus pour les démons et ça avait déjà été un fait avéré et prouvé, le soir même où il avait appris la nouvelle, ne voilà-t-il pas qu'il croise une de ces pourritures démoniaques au courant des derniers potins qui circulent. C'était étrange, c'était la première fois que le Winchester se sentait perdu, comme en plein vide, comme en plein froid… il aurait tellement aimé avoir toutes les réponses aux questions qui zonaient dans son cerveau. Dans un sens, il savait que Dean ne les aurait pas, pas plus que lui en tout cas, et pourtant, il avait plus que jamais besoin de son frère pour intégrer la nouvelle et surtout, savoir en profiter tant qu'il le peut, et être prêt à y renoncer quand viendrait le temps des révélations… il y en aurait forcément un, comme si, à peine sa "future" vie tranquille germée, le surnaturel intervenait déjà pour tout détruire… peut-être détruire une ébauche était moins douloureux que détruire des longues années de vie de famille comme ils l'avaient fait pour Mary. Sam comme Dean avait déjà compris que quoiqu'ils puissent tenter, les Winchester étaient en quelque sorte des gens maudits, damnés à voir toute leur vie détruite, par la douleur, la mort ou même les démons et que quoiqu'ils fassent, qu'ils luttent ou non, ils mourraient maudits.

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Dim 13 Déc - 9:31

    Qu'est-ce que j'aurais pu dire de plus ? Je ne savais même pas, je n'avais aucune idée de ce qu'il fallait dire dans un moment pareil, mais « félicitation », c'était sans doute inadapté, surtout qu'il n'y avait ni l'intonation ni l'expression faciale qui allait avec, un ton neutre, un visage dépité, c'était une nouvelle assez difficile à avaler, peut être moins que celle que Sam avait du entendre il y a je ne sais combien de temps pour venir m'annoncer ça maintenant. Mais il n'empêche que c'était difficile, c'est clair que ce n'était pas le moment de semer des bébés, avec l'apocalypse qui approchait, on avait d'autres choses à faire que de s'occuper d'une femme enceinte et la chasse n'était pas un métier qui pourrait permettre à Sam de prendre un congé paternité, mais après tout, peut être qu'il ferait mieux de laisser tomber, de rester avec elle, de profiter de cette nouvelle vie qu'il avait entamée ici, à Ellington, cette vie qu'il avait toujours voulu, cette vie qui lui avait échappé à cause de la chasse, si la fin était proche, se serait plus juste de tenter de recommencer un rêve qui a été briser plutôt que de continuer à combattre l'impossible et puis à part moi, qui pourrait le retenir lui ? Les anges ne comptaient pas sûr lui, les démons ne se montraient pas encore alors on ne savait rien de leurs plans mais même, Lust l'avait sous entendu elle même l'autre nuit dans la cabane, elle avait peur de Sam, alors si le nouveau bras droit de Lucifer avait peur de Sam je suppose que les démons préféraient le voir tranquillement au coin du feu avec une femme et un fils que dans les rangs de ceux qui lutterons contre l'apocalypse, alors non, si ce n'était pas moi qui le retenait, personne pourrait le faire, personne ne voudrait le faire. La question étant est-ce que moi je veux le retenir ? L'empêcher de vivre une vie meilleure avec une femme qu'il aimerait, un enfant qu'il chérirait, une belle maison, un métier stable et pourquoi pas un chien ... tout ça pour qu'il reste avec moi, tout ça pour ne pas continuer la route seul ? Et si jamais je le voulais, est-ce que j'avais le droit ? Sans doute pas, après tout je n'étais que son frère, je n'avais pas le droit de lui dire quoi faire et au fond je ne voulais pas qu'il reste avec moi, je savais qu'il serait mieux avec elle, je n'avais pas besoin de l'entrainé dans l'apocalypse, c'était à moi de combattre Lucifer, pas à lui. En même temps, est-ce que j'étais capable de combattre seul ? Est-ce que j'étais capable de chasser sans Sam à mes côtés ? Après tout sans lui je serais mort depuis de nombreuses années, il m'avait sauvé la vie plus d'une fois, j'avais besoin de lui pas seulement parce qu'il m'avait sauvé la vie un bon nombre de fois, j'avais surtout besoin de lui parce qu'il était mon frère, un frère que j'aimais suffisamment pour vendre mon âme pour lui, un frère pour qui j'étais prêt à tout sacrifier. Alors oui, c'était difficile de trouver quoi dire, difficile de choisir les bon mots, la bonne solution. J'aurais eu de la chance si mon frère était adepte de la gérontophilie au moins il ne coucherait qu'avec des vieilles ménopausée et il ne risquerait pas de les mettre enceinte ! En plus il aurait eu sa chance avec Gert, la vieille dame lors de cette histoire de bateau fantôme ! Enfin bon, c'est quand même un peu gore et je serais vraiment inquiet pour lui s'il était sexuellement attiré par les vieux ! Alors ce n'était peut être pas plus mal comme ça, et encore, il aurait pu tomber sur une nana qui prenait la pilule ou qui avait chez elle une réserve de préservatifs, mais apparemment cette femme n'avait ni l'un ni l'autre sinon, elle ne serait pas tombée enceinte, enfin bon, maintenant c'était sans doute trop tard pour faire marche arrière, s'il y avait possibilité pour qu'elle avorte, Sam ne m'aurait sans doute pas annoncer ça comme ça et puis même ça aurait été bête qu'elle avorte.

    « Pardon .. »

    Encore une réponse brève, une excuse pour avoir félicité Sam sans vraiment le penser, faut dire aussi que je ne comprend pas pourquoi on dit félicitation aux mecs qui vont devenir père, même quand il ne s'agit pas de Sam, après tout, il n'y a pas de mérite a s'envoyer en l'air avec une femme pour qu'un spermatozoïde se glisse dans son ovule et après ça, pendant la grossesse; le père ne fait pas grand chose et au moment de l'accouchement n'en parlons pas, il glande que dalle pendant que le femme galère et souffre pendant des heures entières pour faire naitre le bébé, ça au moins ça mérite des félicitations, c'est rare qu'un homme dise un truc pareil, mais je suis sûr qu'on le pense tous un peu quand on est doté d'un minimum d'intelligence ! Donc les félicitations au père ce n'était peut être pas la meilleure chose à faire, surtout quand le père était Sam Winchester et que le félicitations n'étaient pas vraiment sincères, je n'étais pas fier de mon frère parce qu'il avait mis une femme enceinte, je n'était pas non plus déçu, je ne me voyais pas l'engueuler pour ça, après tout, il n'était plus un enfant et je n'étais pas son père alors il faisait bien ce qu'il voulait de sa vie, même coucher avec n'importe qui et mettre enceinte qui il voulait, ce n'était pas censé être mon problème, il n'empêche que ça me perturbait, parce que je n'avais jamais imaginer qu'un jour je serais tonton ! Je n'avais absolument pas envisager ça, alors vous devez bien pensé que Sam ne devait pas non plus s'imaginer qu'un jour il aurait un neveu ou une nièce ! C'était bien loin de notre vie ça, ça n'avait rien à voir avec l'univers que nous avions toujours connu, ça semblait à des années lumières de tout ce qu'on avait pu imaginer de notre vie, faut dire que pour moi, même le fait de tomber amoureux ça semblait invraisemblable, voir même incompatible avec le reste de ma vie et pourtant il y avait Jaelyn, j'étais tombé amoureux d'elle alors que j'avais cru ça impossible, comme quoi, la vie n'est jamais ce qu'on l'on croit être, elle nous surprend avec des évènements auxquels on aurait même pas pensé, que ce soit l'amour ou la paternité, la vie à Ellington était vraiment surprenante ! Tellement que je me demande si justement, les choses se seraient passées comme ça si Lucifer avait choisi une autre ville pour sa putain d'apocalypse ...

    Savoir ce que je pense ? Tiens, ça aurait été bien ma veine que mon frère sache ce que je pense alors que moi même je l'ignorait, ce n'était pas plus difficile pour moi que pour lui, c'était sûr, mais il n'empêche que pour moi non plus, ce n'était pas simple cette histoire, je ne pouvais pas lui dire quoi faire parce que je n'en avais aucune idée et pourtant c'était sans doute mon rôle en tant que grand frère, que de l'aider, de le soutenir dans les moments difficiles et de lui donner des conseils, sauf que là, j'avais vraiment rien, parce que je n'avais vraiment aucune expérience dans le domaine, bien que dès l'âge de quatre ans, c'est moi qui m'étais occupé de lui parce que notre père était plus obsédé par une vengeance inutile que pas l'éducation de ses fils, alors il n'était pas non plus question que Sam prenne exemple sur notre père, sinon, il fonçait droit dans le mur, il avait des qualités notre père, il était fort et c'était un chasseur extraordinaire, mais une chose était sûr, on ne pouvait pas affirmer que c'était un bon père, parce que ce serait hypocrite. Alors, il fallait dire les choses telles qu'elles étaient, Sam avait bien des raisons d'être perdu dans ce qui s'avéré être son futur, plus proche encore que la véritable apocalypse et de son dénouement, parce qu'il n'avait aucun point de repère, pas de père exemplaire, pas de grand frère pouvant lui servir d'exemple, il était tout seul dans cette histoire, j'avais bien su mal à imaginer que moi je pourrais l'aider, c'était pourtant ce qu'il devait attendre, sans grand espoir je suppose, sinon, il ne m'aurait pas dit qu'il m'en avait parlé parce qu'il ne savait pas quoi faire, mais compter sur mon aide était bien la dernière chose qu'il devait faire, je n'étais pas plus capable de l'aider que de passer un coup de téléphone à la femme dont j'étais tombé amoureux ou même de lui être fidèle, alors l'aide made in Dean Winchester, ça ne valait sans doute pas grand chose ...

    « Je suis sans doute la dernière personne sur qui tu dois compter pour t'aider, tu sais bien que j'suis un gros nul moi ... Je voudrais te dire que c'est la chance de ta vie, que tu dois sauter dessus et laisser tomber le reste ... La chasse, l'apocalypse et tout le reste, que je pourrais me débrouiller tout seul, mais tu ferais ta tête de mule comme d'habitude et tu me tiendrais des discours du genre 'naan je t'abandonnerais pas c'est aussi mon combat et blablabla' comme tu le fais toujours alors, il faut encore que je réfléchisse pour trouver un truc que tu ne pourras pas contester ... »

    Je terminais mes paroles sur un sourire, une façon de rassurer Sam qui n'allait sans doute pas marcher, quand je dis que c'est une tête de mule, on est encore bien loin de la réalité, je savais très bien que si je lui disais de laisser tomber la chasse il trouverait quelque chose à redire, après tout, je lui avais bien dit de me laisser mourir et il n'a jamais rien voulu entendre et pourtant, quoi qu'il ait pus faire, j'avais quand même finis en enfer, comme quoi, des fois il ferait mieux de m'écouter, ça lui éviterait de se fatiguer pour rien ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Mer 23 Déc - 14:56

    Peut-être aurait-il du y aller avec un tant soit peu de tact… vous savez, mettre les formes pour annoncer un truc comme "eh je vais être père"… mais qu'est-ce qu'il aurait pu dire avant ? Faire un long speech sur la chasse, les trucs qu'ils avaient vécu ensemble, pour finir par contraster avec le fait que "il faut aussi qu'à un moment donné…"… à un moment donné quoi ?!! Il fallait bien qu'à un moment donné il le laisse tomber ?! Qu'il aille vivre sa vie ?! Qu'il se plante littéralement, qu'il merde, qu'il fasse la plus grosse erreur de sa vie ?! Le fait était – et c'était probablement pour ça que Sam n'avait pas fait de long speech – qu'il ne savait même pas si ce qu'il venait d'annoncer à son frère relevait plus de l'occasion à saisir, à ne pas laisser s'échapper ou si ça relevait plus de la pire connerie qu'il ait pu faire dans ce monde ! Parce qu'il ne fallait pas se voiler la face, c'était bel et bien une connerie, pour ne pas dire une énorme connerie dans le genre… quasi apocalyptique ! Qu'on se rassure, ce n'était pas l'idée de devenir père qui paraissait apocalyptique pour Sam – enfin, quoique… - mais c'était bel et bien tout ce que cette situation allait entraîner pour lui, pour Louisa, pour Dean, pour les démons et pour n'importe quelle personne dont il avait connaissance dans ce monde qui avait tout du jour de la fin du monde ! Il n'en avait encore parlé à personne, encore moins à Lou, encore moins à Dean… en fait, il n'en avait parlé vraiment à personne, n'y avait jamais fait allusion et pourtant, il s'étonnait quand même que cet état de fait reste secret. De quoi il n'avait pas parlé vous vous demandez ? Rahlala, d'un paquet de trucs, mais bon… ce n'était pas vraiment le plus important, ce dont son esprit lui ressassait sans cesse l'existence et le fait qu'il n'en avait pas parlé, c'était bel et bien… le fait qu'il avait un – et encore, un c'était vite dit – démon aux miches qui ne voulait rien d'autre que sa tête sur un piquet ! Voire même plus, ça, il n'en avait encore aucune idée. Dans un sens, il savait qu'il ne devait pas en parler à Dean qui devait déjà le trouver pas mal con de paumer ses spermatozoïdes après à peine trois mois passés à Ellington. Alors bon, si Dean apprenait que Sam avait conclu un pacte avec un démon, ledit pacte dont il n'avait aucune idée du prix qu'il devrait donner en retour, il allait sans aucun doute encore plus descendre dans l'estime de son frère ! Et quand même… dans un sens, bien peu lui importait, il l'avait fait, parce qu'il avait du le faire, pour sauver Louisa, pour empêcher cette saloperie de démon de faire ce qui traversait son esprit sadique de pourriture de l'enfer… bref, il l'avait fait parce qu'il n'avait pas pu faire autrement et point barre ! Cependant… non, il n'était pas prêt à le dire à Dean, c'était bien trop… délicat comme sujet pour en parler… et dans un sens, c'était forcément préférable que l'aîné Winchester n'en sache rien… après tout, Sam avait bien vite appris à faire sans son frère lorsque celui-ci avait disparu en Enfer.

    Certes, ce genre de cachotteries n'allait pas aider pour améliorer la déjà bancale relation fraternelle qu'ils avaient et pourtant, cette idée ne décidait pas Sam à mettre les mots sur les actes qu'il avait commis, ce soir là, dans cette foutue crypte pour protéger ses secrets et Louisa. Pour protéger plus ses propres secrets ou plus pour protéger Louisa ? Le doute, vicieux et jamais tut se plaisait à sans cesse se répercuter dans ses pensées, si bien que Sam avait souvent de la peine à le faire taire, comme d'habitude me direz-vous… Après tout, s'il devait se réduire à devoir se vendre à tous les démons qui viendraient à menacer la vie de Louisa ou du bébé, eh bah il le ferait, même si cela impliquait de mentir à Dean ! Après tout, dans un sens, c'était sa vie, ou du moins, une part de son existence dans laquelle son frère n'était pas forcément impliqué comme il l'avait toujours été ! Comme il ne pouvait pas envoyer Lou dans les régions les plus septentrionales de ce globe, eh bien, il faisait avec les moyens du bord, à savoir, les pactes, les démons et les manipulations ! Et dans un sens, c'était encore mieux que Dean ne sache rien… il préférait que Sam utilise ses pouvoirs pour exterminer tous ces démons ? Enfin bref… plus le temps passait à Ellington, plus les problèmes s'amassaient sur les épaules du chasseur, si bien qu'il allait vite être débordé… et pourtant, la seule chose qu'il s'évertuait à faire face à son frère, c'était ne rien laisser paraître, se contenter de dire "je vais être papa" et éviter la partie "et j'ai conclu un pacte avec un démon qui voulait tuer ma copine" et aussi la partie "et l'autre soir un autre démon m'a fait clairement comprendre que les démons avaient bien l'intention de foutre leur merde dans la vie que ce gamin pourrait avoir" en gros, on pouvait bien dire que Sam en occultait, des parties du récit dans son blabla… et de loin les plus intéressantes et celles qui pourraient le plus intéresser Dean, après tout, ils étaient frères ! Mais non… non, le cadet Winchester s'évertuait tant bien que mal à garder des secrets pour son frère… le tout était d'essayer de ne pas se faire dépasser par lesdits secrets qu'il gardait pour son frangin. Dans le contexte de ses paroles, Sam ne put s'empêcher de relever le regard à la réponse de son frère… "PARDON" ?!! Sérieux ?! Depuis quand Dean s'excusait ?! Franchement, cette ville avait carrément une drôle d'influence sur lui… ou peut-être que c'était le fait qu'ils soient tous les deux à ce qui semblait être l'article de la mort… qui sait, après tout, après ce qu'ils avaient fait, ils cherchaient tous les deux à récupérer leurs erreurs l'un envers l'autre… pas vraiment du meilleur moyen possible, sans même essayer d'entrer dans le vif même des problèmes, mais juste par des intentions comme celle la, par de fausses confidences comme celle que le cadet Winchester venait de faire à son aîné… Alors que cette pensée traversait son esprit, Sam ne put que croiser le regard de son frère l'espace de quelques secondes à peine, rebaissant les yeux vers sa bouteille de bière, à laquelle il n'avait toujours pas l'intention de toucher :

    « C'est pas grave… t'en fais pas… J'aurais pas du te le dire comme ça. C'est moi qui devrais m'excuser… »

    Pourquoi est-ce qu'il débitait un truc pareil ?! Des remords qui finissaient par trop déborder sur ses propos ? Sans conteste, ce n'était pas pour le fait d'avoir balancé un "elle est enceinte" relativement cru qu'il s'excusait, mais bel et bien pour tout le reste, tout ce qu'il gardait bien enfermé dans son esprit, dans ce côté secret qu'il avait développé il y a de cela pas si longtemps envers son frère. Avant que Dean n'aille en Enfer, ils étaient pire qu'un couple, incapable de se cacher quoique ce soit l'un à l'autre… et pourtant, tout avait changé, alors qu'en principe, leur lien n'aurait pu que se resserrer alors que l'aîné Winchester avait vendu son âme pour sauver son cadet… mais le fait était que Sam n'avait jamais vu ce choix de Dean comme un sacrifice honorable. Peut-être était-ce définitivement ça qui avait creusé pour la première fois le grand fossé qui séparait Dean et Sam maintenant, sans doute que c'était ça… et chacun à leur manière, ils n'avaient fait que donner des coups de pelle en plus pour agrandir ce fossé… si bien qu'aujourd'hui, ils ne semblaient plus avoir assez de terre pour reboucher le profond néant qui sévissait entre eux deux. Sam doutait, il doutait de pouvoir à nouveau dire quoique ce soit à son frère sans le voir poser sur lui ce regard plein de méfiance, de véhémence pour ce qu'il était, ce qu'il était devenu alors qu'il avait été pour la première fois, livré à lui-même dans ce monde noir qu'était le monde de la chasse. Il avait sans doute trop donné pour essayer de sauver Dean, si bien qu'il n'avait jamais été préparé à le perdre d'une manière aussi brutale, tout juste capable de regarder des crocs et des griffes invisibles lui déchiqueter le corps tout entier. Il déglutit, réprimant un long soupire alors que des souvenirs encore trop frais malgré le retour de son aîné plus que lointain, remontaient devant ses yeux… il gardait chaque image de ce jour là, de cette nuit où il n'avait même pas été capable de faire quoique ce soit pour son frère qui s'était vendu pour lui, ces images sans cesse ramenées devant ses yeux à chaque fois qu'il tentait de se reposer un tant soit peu, avec un bon paquet d'autres images qui ne faisaient que plus le torturer. Peut-être était-il trop fatigué à présent, après tous ces mois, pour empêcher ces images de venir dans ses pensées en plein jour. Il n'arrivait même pas à assembler ses idées, à distinguer ses bons choix des mauvais, à voir si ce qu'il faisait était justifié, juste, ou au contraire, était tout l'opposé. Alors que l'être dont il annonçait l'existence aujourd'hui à son frère était menacé par déjà une trop grande flopé de démon, il était incapable de trouver la bonne décision à prendre, incapable de trouver quoique ce soit pour protéger ce qu'il voudrait pouvoir chérir plus que sa vie même.

    De toute manière, si Dean était là aujourd'hui, c'était pour stopper l'Apocalypse, œuvrer pour les Anges comme il le faisait encore une fois comprendre en en venant à parler d'un certain Ange à trouver ils ne savaient même pas où… alors à quoi bon chercher à parler d'autre chose que de cette foutue Apocalypse… le reste ne concernait que Sam lui-même… il n'avait qu'à, se contenter de faire comme avant, comme quand Dean n'était pas là pour l'aider. Les démons en avaient aussi après lui, et ça ne ferait sans doute que le mettre plus en danger de l'embarquer dans des histoires pareilles sur des affaires de démon qui menace son futur enfant, sur un pacte qu'il a pu faire sans réfléchir un tant soit peu à tout ce que cet engagement pourrait impliquer. Alors que son frère tentait de vagues paroles pour montrer sa position face à cette toute nouvelle histoire, Sam se contenta de l'écouter, croisant par quelques intermittences son regard, sans pour autant chercher à le soutenir, comme si le doute et les mensonges prenaient part sur le courage qu'il pouvait avoir de faire face au simple fait que le cycle recommençait… qu'il mentait à nouveau. Le silence se reposa entre eux, alors que Sam sentait sa mâchoire se crisper alors qu'il ressassait les paroles de son frère… non, il n'allait pas se servir de cet enfant pour prétexter devoir fuir, pour s'éloigner de ce qu'il s'était promettre de tenter pour réparer ses erreurs…

    « C'est pas à propos de devoir ou non abandonner la chasse… tu peux pas me faire croire que tu penses que j'pourrais avoir une vie "normale"… tout c'qui nous est arrivé jusque là ne fait que… clairement montrer qu'on peut pas se détacher de cette vie qu'on a… et qu'on est bon pour crever en connaissant que cette vie. »

    Il se tut, marquant une pause comme pour se donner le temps de réfléchir, ou peut-être le temps de se donner une nouvelle fois la force de parler, de poursuivre ses propos. Les dire à haute voix comme ça c'était sans conteste plus difficile que de s'en rendre simplement intérieurement compte… Il ne voulait pas avoir à dire de telles choses à Louisa, et pourtant, le fait était bel et bien là… il ne pouvait tout simplement pas quitter la chasse sans risquer de faire du mal à ceux qu'il aimait un tant soit peu, comme c'était arrivé à Jess.

    « Le fait c'est que… je sais pas quoi faire pour choisir de les protéger plutôt que de me persuader que c'est une... possibilité pour moi de m'éloigner de la chasse et de toutes ces merdes… »

    Il ferait certainement mieux de quitter Louisa, de disparaître de sa vie sans jamais réapparaître ou chercher à revenir dans sa vie et pourtant, il en était toujours incapable… ce n'était pas faute d'avoir essayé pourtant, et non, il était déjà revenu à elle, aussi faiblement qu'il avait cédé à ce qui l'attirait irrémédiablement à elle, un désir, une passion qui le maintenait attaché à elle et à tous les espoirs qu'elle faisait chaque jour naître dans son existence.

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Dim 27 Déc - 8:50

    Mon frère allait être papa et alors que dans les autres familles, on aurait déjà ouvert le champagne pour fêter ça dignement, parce que dans les autres familles ça aurait été le genre d'évènement qui aurait autant fait plaisir au futur père qu'à son frère aîné parce qu'ils s'entendrait super bien, parce qu'ils joueraient au golf une fois par semaine ensemble ou d'autres conneries dans le genre. Mais chez nous non, les choses ne se passaient pas comme ça, chez les Winchester, nous n'étions pas comme toutes les familles, bien au contraire, nous étions bien différents de ses gens qui trouve ça formidable une paternité, ils trouvent ça formidable parce qu'ils ont un emploi stable, une maison où ils vivent et surtout, ils pensent être en sécurité dans un monde rationnel. Ce n'était pas notre cas, aucun de nous n'avait d'emploi stable, nous n'avions pas de maison et nous ne vivions absolument pas dans un monde rationnel plein de sécurité au lieu de cela nous étions deux frères qui étaient sans arrêt sur les routes des États-Unis à la recherche de créatures surnaturelles, pire encore ses dernier temps, on luttait contre l'apocalypse. Devenir père pour nous, c'était censé être quasiment impossible, ceci dit, nous étions des hommes comme les autres, dotés de tout ce qui est nécessaire à la reproduction sexuelle et qui dit sexe dit qu'on a pas forcément le temps de penser à ce que coucher avec une femme peut impliquer, vous savez, dans le feu de l'action on pense pas aux préservatifs et puis évidemment, on tombe pas forcément sur des femmes qui prennent la pilule ça avait sans aucun doute était ce qui était arrivé à Sam, on pourrait presque qualifier ça d'une erreur de parcours, il suffit d'une fois au mauvais moment et voilà ce qui arrive ! Ça arrive, et pas seulement aux autres, malheureusement, mais qu'est-ce que vous voulez, ce n'était pas le genre d'erreurs pour lesquelles on allait se disputer, après tout c'est pas comme s'il avait tué quelqu'un, c'est pas comme s'il avait mis sa vie ou la vie de quelqu'un en danger, il n'avait pas non plus cambriolé une banque ou une bijouterie. Il avait juste mit une femme - qui avait en plus l'air d'être sa petite amie d'où le « je vois quelqu'un » du début de ses révélations - enceinte, donc logiquement ça ne posait pas tant de problèmes que ça, et si on y réfléchissait bien, rien ne l'obligeait à continuer la vie de merde qu'il vivait avec moi pour rester avec cette femme en question, au contraire, c'était sans doute un devoir pour lui aujourd'hui de rester auprès d'elle et de la protéger, elle et son enfant, c'est ce que la logique voudrait, mais après allait savoir si c'est ce que Sam, qui est en principe quelqu'un de logique, voudrait. Dit comme il me l'avait dit, ça n'avait pas l'air d'être pour lui la meilleure nouvelle de l'année, bien au contraire, même pas une petite lueur de plaisir dans cette révélation, il n'avait vraiment pas l'air de voir le peu de choses positives qu'il y avait la dedans, c'est bien de pouvoir se dire qu'on laissera quelque chose sur terre, on aurait presque envie de dire qu'en même temps à vingt-six ans, ce n'était pas encore le moment de pensé à ça et pourtant il ne savait pas plus que moi de quoi serait fait demain, seulement moi je savais que quand on voit la mort approcher à grands pas on se dit « merde, j'vais crever et tout ce que je vais laisser sur terre c'est une voiture qui est même pas à moi à l'origine ! », alors peut être qu'avoir un enfant c'était pas la chose la plus horrible qui puisse lui arriver, en même temps je dis pas qu'il va mourir bientôt, non, il en est hors de question, je dis juste qu'il ne faut pas voir le mal partout …

    « T'excuser ? Pourquoi ? C'est déjà bien que tu me l'ai dit … En plus, y a pas soixante-dix façons de dire un truc pareil ... »

    Elle est enceinte … C'était suffisamment clair pour que n'importe qui comprenne, même moi qui pourtant était le genre de type qui n'avait pas inventer l'eau chaude, enfin ça va, je suis pas non plus comme mes pieds alors j'aurais sans doute compris même s'il l'avait dit différemment, enfin bon, il n'avait pas vraiment de raison de s'excuser. Il était quand même vraiment bizarre mon frère, encore plus qu'avant notre arrivée à Ellington, encore plus qu'avant mon séjour en enfer, ça avait changé pas mal de choses ce fameux séjour, ça avait changé notre relation, ça l'avait tellement abîmée qu'on avait du mal à croire qu'on pourrait un jour réparer ça, et pourtant nous étions frères, nous étions unis parce qu'on avait été seul tellement longtemps, on aurait du l'être tellement plus à mon retour, mais c'était loin d'être le cas et il fallait dire les choses telles qu'elles sont, aujourd'hui nous suivions des routes différentes, on se retrouvait quelques fois, pendant quelques heures et on se racontait ce qui c'était passé pendant la semaine ou les semaines qui s'étaient écoulée sans qu'on se voient, et encore, on ne se disait certainement pas tout, quoi que moi je n'ai pas vraiment l'impression de lui cacher grand chose, je ne lui avait pas vraiment parler de Jaelyn, si ce n'est il y a un moment de ça, à l'époque où je buvais trop, à l'époque où Jaelyn n'était qu'une potentielle histoire d'un soir, je ne lui avais pas non plus vraiment parlé de ma rencontre avec Lust tout ça parce qu'au fond, ça n'avait pas vraiment d'importance, ça n'allait pas nous aider dans cette histoire d'apocalypse si Sam savait que j'étais vraiment amoureux de Jaelyn, que je l'avais quand même trompée, mais que je l'avais quand même sauvée des griffes de Lust qui s'était servie d'elle comme appât, après tout lui raconter tout ça se serait encore passer pour un con, alors il n'avait sans doute pas besoin de savoir, ce n'était pas comme cette histoire de bébé, ça c'était important et j'espérais que c'était la seule chose importante qui lui soit arrivée depuis qu'on était ici, parce qu'en tout cas, c'était la seule qu'il me disait. Derrière cette phrase, il y avait sans aucun doute un grand manque de confiance, ou du moins un doute, mais c'était sans doute justifié, il m'avait caché tellement de chose depuis que j'étais sortit de l'enfer que maintenant je ne pouvais pas être sûr à deux cent pour cent qu'il me disait absolument tout, mais après tout c'était peut être réciproque, qu'est-ce que j'en savais moi … ? De toute façon, ce n'était sans doute pas le moment de se demander si Sam me disait tout de ce qu'il vivait dans son coin à Ellington. Il fallait surtout se concentré sur cette histoire de bébé, même si je ne savais pas réellement quoi lui dire qui puisse l'aider, après tout je n'avais aucune expérience dans le domaine ! Non, je ne voyais pas quoi lui dire, alors plutôt que de me creuser les méninges, j'avais repris ma bière pour en prendre une nouvelle gorgée, la bière, il n'y a rien de mieux pour rassembler correctement ses idées ! Quand on en boit une ou deux, parce que si on en boit beaucoup trop, niveau réflexion, ça aide pas des masses !

    Une vie normale … Non, c'était sûr qu'il n'aurait jamais une vie normale, parce qu'il avait passé bien trop de temps à chasser et parce que pour une raison qu'on ignore, on était les cibles préférées des démons, toute notre vie elle était faite par les démons, c'était eux qui nous avaient menés jusqu'ici et j'avais bien du mal à croire qu'on pourrait un jour s'en débarrasser, ils ne nous foutraient certainement jamais la paix. Mais j'étais bien placé pour savoir qu'ils s'en prendraient aussi à ceux à qui on tient de la même façon que Lust s'était attaquée à Jaelyn, c'était quasiment certain qu'un démon un jour ou l'autre s'en prendrait à la mystérieuse copine de Sam et a leur enfant, et il se devait de les protéger, ça c'était un fait et il n'avait pas le droit de fuir. Mais les protéger ça ne voulait certainement pas dire qu'il vivrait loin de la chasse, au contraire, il devrait être prêt a tout moment à buter le premier démon qui viendrait pour les tuer, mais ça n'empêchait pas qu'à certain moment il pourrait a voir l'impression que la vie de chasseur était bien loin de lui.

    « Si tu veux les protéger, le meilleur moyen est sans doute de rester avec eux … par expérience personnelle, je sais que s'éloigner de ceux à qui on tient c'est le meilleur moyen de donner aux démons l'opportunité de s'en prendre à eux ... »

    C'est ce qui s'était passé avec Jaelyn, j'avais essayer de mettre des distances entre nous, j'avais pensé que ça la protégerais des démons, mais en fait, j'ai réalisé, trop tard, que ça avait juste permis à Lust de s'en prendre à elle, parce que je n'étais pas à ses côtés pour la protégée, si j'avais été avec elle se fameux soir, elle ne se serait certainement pas retrouvée avec cette salope de démone dans cette cabane, alors partir, tenter de mettre des barrières de sécurité, c'était bien la dernière chose à faire, et au final, Sam devrait en être conscient, le démon aux yeux jaunes avait attendu qu'il parte pour tuer Jessica, si je ne l'avais pas emmené avec moi ce jour là, Sam aurait pu la protéger ….

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Lun 18 Jan - 5:39

    Il n’y avait pas à prétendre l’indifférence ou quoique ce soit, la nouvelle qui était tombée sur la table entre les deux frères faisait mouche… et amenait pas mal de problèmes. Dans un certain sens, Sam se sentait soulagé de s’être délivré d’un pareil poids sur sa conscience… et tout à fait honnêtement, s’il pouvait cacher une histoire de pacte aux règlements inconnus à son frère, il ne pourrait pas lui cacher très longtemps le fait que maintenant… il était engagé dans bien plus qu’une « simple » histoire d’Apocalypse dans cette ville ! On pourrait presque penser que c’était quand même bien lâche de la part du Winchester de faire semblant de se poser des tonnes de questions… après tout, il allait certainement clamser avant que l’être à qui il avait donné consistance (encore une fois, c’est beau les bébés vus comme ça xD, vous imaginez une petite bouillie, un peu comme de la poterie pas vraiment bien formée et vraiment pas belle… BREF) et qui allait prendre vie, ne voit justement le jour. Donc bon… pourquoi est-ce qu’il se prenait la tête, FRANCHEMENT ?! Il allait se contenter de sauver le monde, comme il n’en avait pas vraiment l’habitude, il allait tout faire pour racheter ses stupides, oui… VRAIMENT STUPIDES erreurs, et il allait finir par mourir étouffé par Lucifer, ou peut-être par sa culpabilité parce que les erreurs qu’il aurait faites, auraient fini par détruire la vie de son frère, l’être qu’il s’était toujours promis de sauver et protéger… bien que jusque là, les preuves n’étaient pas toujours bien là… Eh ouais… Sam promet à son frère qu’il n’ira pas en Enfer et qu’il le sauvera ? Bingo, 365 jours plus tard, ne voilà-t-il pas qu’à minuit tapantes, Dean atterrit en Enfer, littéralement déchiqueté par les chiens de l’Enfer sous le regard bien amusé de madame Lilith… en tentant de sauver son frère, ne voilà-t-il pas qu’au final, le cadet Winchester le livre… droit dans la gueule du loup ! La suite ? Sam promet de venger son frère… il tue Lilith et hop, rebelote, mais cette fois-ci puissance mille ! IMBATTABLE LE SAM ! Cette fois, ce n’était même pas son frère qu’il tuait, mais le monde entier… une chance quand même que Lucifer n’ait pas décidé d’utiliser le corps de Sam pour répandre son Apocalypse, on aurait carrément atteint le paroxysme de l’antithétique parfait ! Enfin, en même temps, il n’avait pas encore croisé le chemin dudit Ange déchu qui sait… peut-être que quand ils allaient se voir, il allait lui faire THE révélation du siècle : « mon fils, sale con, t’as été vraiment crétin mais ça s’arrête pas là… Y’m’faut un hôte, meurs pour moi et je te promets de protéger tous ceux que tu aimes… sauf Dean. » Eh oui, là l’écriteuse fabule sec, c’est terrible… il faudrait vraiment qu’elle arrive à s’acheter une inspiration des fois… D’ailleurs, Lucifer n’appellerait jamais Sam « mon fils » c’était Dieu qui tenait un langage pareil, genre « super papa protecteur qui est là pour sauver l’humanité »… ceux qui savent ce qui est en train d’arriver seraient alors sérieusement à cette phrase, en train de penser que Dieu se fout vraiment de la gueule du monde… tout comme ses bidules à ailes qu’il envoie sur Terre en signe de « bonté » et qui sont en réalité… des salauds de la pire espèce, ENCORE. Franchement, si même le paradis est vicié comme ça, mais où va le monde demandons-nous ?!! Sam et Dean s’étaient rendus compte relativement tard, certes, que le monde allait droit à sa chute, et que les Anges étaient vraiment des saloperies qui pensaient à tout, certes… tout sauf l’humanité, il faut quand même le noter ! Alors voilà, maintenant ils se retrouvaient tous les deux à se sentir coupable pour des trucs qui étaient planifiés avant même leur naissance ! Sérieusement, ils devaient se sentir coupable pour un truc qu’on les avait limite… forcés à faire ?!! A la manière des soldats nazis, ils avaient carrément été dirigés, guidés vers ce but ultime, par des forces qui leur échappaient totalement ! Plus il y réfléchissait – et c’était peut-être bien égoïste – moins Sam se sentait coupable pour ce qu’il avait fait… alors oui, certes, il avait pété la gueule de son frère, bu du sang de démon, assommé Bobby, repété la gueule de son frère… bon, il ne disait pas, il s’en voulait pour ça… mais MERDE, l’Apocalypse n’était pas de sa faute, tout comme ce n’était pas celle de Dean… ils avaient juste été manipulés, torturés toute leur vie pour arriver à ce but ultime… et maintenant, soit disant pour rattraper leurs erreurs parce que c’était de leur faute, ils devaient mourir pour cette saloperie d’Apocalypse, renoncer à tout ce qu’ils pouvaient avoir, c’est comme quoi comme vie ça putain ?!!

    Par petites touches de secondes, ces pensées traversaient l’esprit torturé du Winchester… un peu à la manière d’une porte de sortie qu’il s’offrait pour ne pas cauchemarder toutes les nuits et se torturer l’esprit à chaque fois qu’il croisait un être humain et qu’il se disait que celui-ci, accompagné de sa fille, de sa femme, de ses parents… allait mourir, assassiné d’une façon on ne peut plus sauvage par un bon connard de démon qui avait besoin de prendre son pied parce qu’il sortait tout juste de l’Enfer après des siècles, peut-être même des millénaires d’enferment et de torture ! Aux paroles de son frère, Sam releva le regard vers lui, croisant le sien quelques instants, avant de serrer la mâchoire, et de détourner une nouvelle fois le regard, résistant à l’insaisissable envie de lui dire qu’il n’y avait pas que pour cette façon bien particulière avec laquelle il lui avait annoncé « hey frérot, devine quoi, tu vas être tonton ! » mais pour d’autres choses encore, qu’il avait encore besoin de lui cacher, ou qu’il devait lui cacher… rien que pour avoir la force d’affronter la proximité qu’il pouvait y avoir entre eux deux à certains moments… Il avait déjà perdu la confiance de son frère, et il tentait difficilement de la retrouver, petit à petit, sans même parfois comprendre pourquoi Dean faisait preuve d’autant d’indulgence à son égard… et il n’avait pas envie de perdre une nouvelle fois ce qu’il avait difficilement regagné après tous ces mois. Plus pour trouver quelque chose à dire pour justifier son soudain air de martyr, Sam haussa les épaules, se décidant à prendre la parole, croisant une nouvelle fois le regard de son frère avec un air qui se voulait un tant soit peu rassurant face à la situation… et plus face aux paroles de son frère, en vérité.

    « Dean… franchement, j’aurais… jamais pu te cacher un truc pareil… j’sais que j’ai fait pas mal d’erreurs y’a quelques temps mais… ça… même si c’est bizarre, j’aurais jamais pu ne pas t’en parler… »

    Il finit par détourner une nouvelle fois le regard, le reposant sur sa triste et encore pleine bouteille de bière, sans rien dire, gardant le silence comme s’il était soudainement de marbre et qu’il était incapable de trouver les mots, alors que cette peur sourde d’échouer l’envahissait sadiquement… Lui comme Dean ne comprenaient pas vraiment en quoi ils arriveraient à un moment ou à un autre à réparer leurs erreurs… Dean était voué à combattre Lucifer, mais un humain tout simple contre un Ange déchu… y’avait pas un léger déséquilibre dans l’air ? Tout ça pour dire que les Winchester s’étaient lentement mais sûrement faits à l’idée de devoir mourir pour rien, juste pour essayer, pour servir de joujou aux Anges et puis voilà, terminado, on en prend d’autres dans la pile, on en envoie un en Enfer, on le force à ouvrir le premier sceau, son pote, ou frère dans le meilleur des cas, lui, on le rend addict au sang de démon, on lui donne des super pouvoirs et on le fait briser le dernier sceau… En avant la marrade ! Qui sait, peut-être que ce n’était qu’une distraction, qu’un jeu pour ces bestioles à plumes… une fois tous les trois millénaires, après une longue préparation made in « jeux de rôles super funs à la donjon et dragons » ils sortaient leurs petits pions et les faisaient avancer comme ils le voulaient, sans même faire état de toutes les vies qu’ils détruisaient. Tout ça pour dire que si Sam s’était fait à l’idée de clamser pour amuser ces saloperies de bestioles, il n’était pas prêt à laisser la fin du monde arriver… surtout depuis qu’il savait qu’il y avait sur cette planète misérable, des choses qui valaient vraiment la peine d’être sauvées… et sachant aussi qu’il allait laissé… une semence (quel jeu de mot héhé, le papa met la petite graine dans la terre fertile de la maman !) dans ce qui pourrait être l’avenir de ce monde… si tant est qu’il y ait encore un monde, enfin bref, quel terrible cercle vicieux bien ennuyant ! C’est bien entendu pour ça qu’il fallait une petit Apocalypse tous les deux trois de l’an pour s’éclater un bon coup héhé ! On s’ennuie au Paradis mine de rien ! Depuis qu’il avait été le parfait petit jouet bien sympathique des Anges et qu’il avait libéré l’Apocalypse dans ce petit monde qu’était le sien, Sam se rendait de plus en plus, lentement certes, compte que les choses avaient vraiment été bien préparées ! Manque de bol, c’était juste tombé sur eux deux, Sam et Dean Winchester… Dieu avait pris sa looongue liste de noms de famille d’humains qui foulaient cette terre, il avait fait courir son gros doigt visqueux sur la longue page en fermant les yeux et au « stop » de son pote Lucifer, voilà qu’il arrêtait son dévolu porteur de malchance sur les Winchester… alors que c’était Winchester number ancêtre de l’ancêtre de l’arrière grand père du grand-père de la grand-mère de la mère de la grand-mère de la mère de John Erhard Winchester qui voyait le jour… Azazel avait bien pris son temps pour sortir de son trou, et voilà que les siècles ont passé bien vite et que donc, fatalement, c’est sur la nouvelle génération Campbell/Winchester que les foudres du hasard s’effondrent… une chance, si l’on peut dire, un peu plus et ça tombait en plein dans la mouille de Sam Junior Junior (bah ouais, Sam étant lui-même un junior… enfin bref xD). Toujours est-il que dans cette situation délicieusement compliquée pour les deux frères qui n’étaient alors que de pauvres humains dans le jeu de société Anges versus démons, Sam, se trouvait à l’orée de la paternité… et il n’avait trouvé rien de mieux qu’un « elle est enceinte » pour livrer à son frangin ce précieux secret… - qui n’en était plus un puisque bon nombre de démons le savaient déjà… les faire part sont déjà arrivés chez eux, en Enfer, c’est magnifique… A y réfléchir, il ne savait pas trop ce qu’il avait attendu de la part de son aîné en lui faisant nouvelle d’un truc dans le genre… il ne s’était certainement pas attendu à une accolade et à des larmichettes d’émotion… ni même – bien que ce soit plus probable que les larmichettes – à une crise de rage, suivie d’un bon temps de moral du genre « frérot, les préservatifs ça existe pas pour rien » et alors même que sa phrase de « demande d’aide » était tout juste formulée, la seule chose que le Winchester réussit à faire… c’est la regretter. Non pas que son frère était de mauvais conseil… quoique… enfin, ce n’était pas pour ça qu’il regrettait, mais surtout parce qu’il se trouvait un peu mal placé, de se pointer l’air de rien, d’envoyer balader la raison angélique pour laquelle son frère l’avait fait venir ici et de lui balancer « aide-moi à être un truc qui ressemble un tant soit peu à un père et pas à un parfait crétin qui a la trouille de ce qui va lui arriver »… oui, à retourner la situation dans sa tête, il se trouvait de plus en plus mal placé… et encore plus lorsqu’il vit le regard de son frère tandis que Sam se décidait finalement à lui exposer la situation…

    Et finalement, comme par l’opération d’un saint esprit autre que dieu, Dean avait répondu… non pas que Sam s’attende à ce qu’il l’envoie sur les roses bien proprement… mais dans ce genre de situations, l’aîné Winchester avait disons… tendance à sortir des vannes pourries qui finiraient par détourner la conversation sur toute autre chose et finiraient par occulter à Sam même les problèmes qui l’envahissaient petit à petit, le temps passant. Mais nan… qui serait dire si c’était la longue influence de l’Enfer, ou Ellington même, mais Dean n’était plus près à déballer des vannes débiles et sans le moindre intérêt… il affrontait les choses… et ça, le cadet Winchester ne savait pas comment le prendre. Etait-ce vraiment mieux d’avoir un Dean responsable comme frère ?! Oui certes, par le passé, il était arrivé à de nombreuses reprises que l’aîné Winchester pense à autre chose qu’à lui-même, son besoin de fuir parfois la réalité, les douleurs ou encore son immaturité parfaitement adolescente… pour assumer ses actes, et faire face aux vrais problèmes. Et dans le contexte actuel des choses, ça arrivait de plus en plus souvent… c’était la mort imminente qui leur pendait au-dessus du crâne qui faisait qu’il devenait… un type de trente et un ans plus qu’un ado de dix-huit ans ? Aux paroles de son frère, Sam se contenta de pincer les lèvres, détournant le regard l’espace de quelques secondes vers le dehors, visible par la fenêtre… il ne cherchait rien, et pourtant son regard vagabondait à droit à gauche, sans chercher de point vraiment fixe. C’était il y a pas mal de temps certes, mais les images revenaient quand même… Jessica au plafond, les flammes, le sang, et puis tout qui se bouscule… l’Enfer au sens propre du terme, la déchirure qu’il avait pu ressentir à savoir qu’elle était morte à cause de lui. Longtemps, face à l’indifférence bien jouée de son frère, Sam avait pensé qu’il ne ressentait aucune culpabilité à l’avoir entraîné à la soit disant recherche de leur père dans ce petit coin paumé des Etats-Unis… qu’il n’avait jamais culpabilisé d’avoir embarqué Sam le temps même d’un seul week-end, loin de Jessica, assez de temps pour qu’une saloperie de démon s’attaque à elle. Avec Louisa, il voulait que les choses soient différentes… elles le seraient forcément, plus aucun démon ne voulait le manipuler dans l’ombre, le pousser à vouloir se venger… maintenant, les démons voulaient le faire souffrir, lui tout comme Dean, avant de finalement les achever par ils ne savaient même pas encore quelle façon… alors, il aurait sans doute largement le temps d’être là pour voir le moindre démon faire du mal à ceux qu’il pouvait un tant soit peu aimer. Dans une inspiration, Sam reposa son regard sur sa bouteille de bière, que Dean allait sans doute payer pour rien… passant ses doigts autour, il laissa juste son regard posé sur elle, sans vraiment la voir…

    « Et s’ils n’attendent que ça ? Si… la seule chose qu’ils voulaient… ce soit, que j’sois là… que j’montre que j’tiens à elle au point d’abandonner tout c’qui peut faire ma vie depuis des années… Si… ils guettaient le moment où j’aurais pris le temps de m’attacher à elle plus qu’à n’importe qui… pour attaquer et s’en prendre à elle… »

    Il déglutit, serrant la mâchoire… ils en étaient tout à fait capables… et c’était sans doute ce qu’Azazel avait fait… Il avait attendu, tapis dans l’ombre le bon moment pour attaquer… assez longtemps pour que Sam fasse de Jessica la seule chose qui le maintenait loin de l’ombre profonde qu’était toute sa vie aussi loin qu’il s’en souvienne. Il s’était promis déjà à de nombreuses reprises qu’il ne laisserait pas un truc pareil arriver à Louisa… et pourtant, il ne parvenait pas à faire taire cette peur sourde qui était née depuis qu’il avait vu ce démon dans le cimetière, à chaque fois qu’il voyait un démon qui savait… Le fait était que dans toute cette histoire, Sam en venait à douter… douter de tout ce qui l’entourait et ce, jusqu’à sa survie même une fois cette histoire d’Apocalypse un tant soit peu finie… C’était la première fois depuis pas mal de temps que le Winchester se livrait autant à son aîné sur un truc dans le genre, sur ses doutes, sur ses craintes enfouies qui étaient même parfois à peine visibles à la surface… il ne pouvait pas vraiment expliquer quel élan incompréhensible l’avait poussé à faire ça, mais dans un sens, il ne regrettait pas… pas pour le moment du moins.

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Dim 24 Jan - 4:17

    Non, décidément, la nouvelle de la future paternité de Sam était quelque chose de difficile à avaler, pourtant en terme d'erreur elle était bien plus faibles que d'autres nouvelles, genre de celles que j'avais apprise sans que ce soit lui qui me les annonce. En même temps je préférais qu'il m'annonce qu'il allait être papa plutôt qu'un truc du genre « je fais un régime 100% protéines et sang de démon », c'était quand même moins grave comme erreur, de toute évidence, ce n'était même pas vraiment ce que l'on pouvait qualifier d'erreur, après tout, c'était la vie, la vrai (auchan), celle que nous, nous nous étions refusé, ou celle dont on nous avait privé. Après tout ce n'était pas vraiment un choix qui nous avait poussé à devenir des chasseurs, c'était plutôt un truc du genre le destin. C'était bête à dire, c'était absurde de croire en un quelconque destin dressé pour chaque être bien avant sa naissance, parce que ça voudrait dire qu'une entité planifiée les choses selon son désir ou en piochant des cartes au hasard, et il aurait fallu que cette entité soit Dieu, ou ses anges, or, j'avais bien du mal à les imaginer bosser pour concevoir comment se dérouleraient six milliards de vies, ça faisait sans aucun doute trop de boulot pour de telles feignasses, alors, peut être qu'ils piochait des vie au hasard pour les pourrir, et au pif, ils étaient tombée sur notre mère et y avait vu d'autres vies à rendre horrible, celle de notre père, celle de Sam et la mienne, peut être avaient-ils tout de suite trouvé un terrain d'entente avec les démons du genre « Les gars, vous voulez une apocalypse ? Très bien, bah on va prendre les Winchester pour engendrer tout ça ! Vous aurez votre apocalypse, on aura notre minute de gloire en vous arrêtant, mais bien sûr, vous buterais les trois quarts des humains avant ! Marché conclu ! » et voilà comment après ça Azazel a décidé de s'en prendre à notre mère, la poussant a accepté qu'il revienne plus tard, voilà comment il s'en était pris à Sam alors qu'il n'avait que six mois, lui pourrissant sa vie alors qu'elle avait à peine commencée et bien sûr, autant tuer notre mère par la même occasion, les anges avaient du lui dire qu'ils avaient prévus que ce serait sa mort qui nous pousseraient à devenir des chasseurs ! Ensuite il y a eu un petit problème dans les plans des démons, Sam a arrêté la chasse pour vivre normalement, mais non pas de soucis, il suffisait de tuer sa petite amie pour le remettre sur le « droit chemin », hors de question qu'il échappe à son destin le petit ! Ensuite, il fallait évidemment en envoyé un en Enfer, le meilleur moyen étant de pousser cette personne à faire un pacte, bah pas compliqué, on tue celui qui semble ne servir à rien, ouais, je parle bien de moi là, mais zut alors, les anges ont fait une petite blague aux démons et celui qui était censé ouvrir le premier sceau à pas cédé ! Mais c'est pas grave, les démons ont plus d'un tour dans leur sac, il leur a suffit de tuer Sam pour que moi je fasse un pacte et que j'aille pourrir en enfer, comme ça, moi en enfer, je craque, pendant ce temps le bras droit de Lucifer fait en sorte que Sam renforce les pouvoirs qu'Azazel lui a filer quand il avait six mois, comme ça il sera prêt à ouvrir le dernier sceau, quant à moi, les anges m'ont ramené après que j'ai craqué parce qu'ils ont quand même besoin d'un pantin pour que tout se passe comme il faut et parce que c'est celui qui commence tout, qui peut tout arrêter. Leur plan avait plutôt très bien marché, ils s'étaient servis de nous parce qu'on était la première famille sur laquelle ils avaient mis le doigt quand ils ont pointé au hasard ! C'était quand même abusé de se dire que dans chacun des choix que l'on avait du faire dans nos vies on avait été plus ou moins guidé pour en arriver là, depuis le début on était victimes d'une manipulation de haut niveau et aujourd'hui on broyait du noir en se disant qu'on était responsables de tout ça, alors qu'au final ce n'était pas vraiment la vérité, mais non, on s'en voulait quand même, parce qu'au fond de nous, ce que l'on se reproche ce n'est peut être pas nos erreurs mais simplement le fait d'avoir été trop bêtes pour se faire manipuler de la sorte.

    La conclusion de toute cette histoire c'est qu'au moins, le fait que Sam ait mit une femme enceinte, ce n'était certainement pas dans les plans des démons ou des anges, ça n'allait pas non plus engendrer la fin du monde et ça ne ressemblait aucunement à une trahison, donc, c'était une erreur parce qu'il n'avait certainement pas prévu que ça allait se passer comme ça, mais au final ce n'était pas si grave que ça, disons qu'on avait vu largement pire dans la catégorie des erreurs, maintenant, c'est vrai que ce n'était pas vraiment très arrangeant comme événement, on ne savait pas du tout de quoi serait fait demain dans cette fichue apocalypse et je pouvais bien dire que je protégerais Sam quoi qu'il arrive, je n'étais plus vraiment sûr d'en être capable, après tout combien de fois l'avais-je dis, et combien de fois avais-je échoué ? Toute les fois sans doutes alors aujourd'hui, c'était vraiment difficile de savoir quoi penser. En tous cas, j'avais peut être moins de doutes à me faire quant à la sincérité de Sam, il m'avait menti, mais vraiment menti, pas les petits mensonges du genre « nan c'est pas qu'ai fini le shampoing » ou des conneries de ce genre, nan, il m'avait caché qu'il buvait du sang de démon afin de pouvoir buter Lilith, il avait même préféré suivre sa pétasse de manipulatrice de démone plutôt que moi, donc c'était forcément difficile de lui faire confiance aujourd'hui, mais il venait de m'annoncer qu'il allait être papa, ce que si d'ici environ neuf mois, je n'étais pas mort, j'aurais bien fini par découvrir enfin bref tout ça pour dire que c'était peut être un signe annonçant le début de la fin des cachoteries de Sam et c'était quelque chose de trèèès bien !

    « Merci … D'me l'avoir dit … J'veux pas dire ça pour te vexer, mais c'est un bon début … Pour réinstaller la confiance entre nous ... »

    Dit comme ça, ça faisait carrément vieux truc sortit d'un magasine à la con pour femmes stupides, tiens pour la plupart des femmes d'Ellington, toutes celles qui sont coincées avec leur balai dans le cul et qui s'interroge sur l'avenir de leur couple alors qu'elles viennent de se faire tromper par leur mari, du coup elles lisent des articles débiles qui leur dise comment réinstaller la confiance dans leur couple, alors oui, ma phrase était carrément pathétique, j'aurais peut être du tourner ma langue dans ma bouche avant de parler ! Parce que là ça craint grave, enfin bon, y a pas non plus trois cent soixante façon de formuler mes pensées, et celle là était la plus simple. Bref, maintenant, je savais que Sam allait être papa et je savais aussi que les démons allaient voir ça comme une super attraction, encore mieux que Disneyland ! Une femme et un bébé ! C'est le top pour faire souffrir quelqu'un ! Déjà, moi même j'avais eu le droit à ce que Jaelyn soit prise comme appât, alors Sam, c'est sûr qu'avec le bébé en plus, il allait avoir le droit à des représailles démoniaque dont il est souvent difficile de s'en sortir, quoi que moi j'avais eu de la chance que le ô combien généreux, Lucifer ait décidé qu'il n'était pas encore temps de me tuer, sinon sa pute privée m'aurait sans doute égorgé sur place, j'dis égorgé pour ne pas avoir à décrire tout ce qu'elle aurait voulu me faire subir et qu'elle n'aurait pas eu de difficulté à le faire vu que si ça avait permis de sauver la vie de Jaelyn, je l'aurais laissée me découpé sans bronché, déjà, je m'étais abaissais à la supplier de la laisser partir et ça, c'est quand même déjà un sacré coup dans les dents et surtout dans mon estime personnelle, déjà qu'elle était pas bien grande avant ce soir là, bah maintenant, je vous laisse imaginer l'état de la chose, bref, tout ça pour prouver par un exemple concret que mine de rien, cette histoire puait la merde à des kilomètres à la ronde, en plus, je n'étais sans doute pas d'une grande aide, je n'étais pas du tout le genre de type à qu'il fallait demander des conseils, niveau expérience personnelle, qu'est-ce que j'avais ? Première chose, j'avais vendu mon âme pour sauver Sam, mais ça, non, ce n'est pas du tout un bon conseil et s'il lui venait cette idée en tête, ce que je comprendrais au fond, je crois que je ne serais pas du coup comment je pourrais réagir, ha précis comme réponse aux questions que vous vous posez sur ma réaction vis à vis d'un potentiel pacte de Sam pour sauver miss inconnue et son bébé, je sais pas qui est cette femme c'est pour ça qu'elle s'appelle miss inconnue, bref, le pacte c'était pas une bonne idée, ensuite j'avais justement mon expérience avec Lust et Jaelyn mais c'est pareil, l'air de chien battu, le gars qui se laisse casser la gueule et qui supplie bêtement pour sauver la femme qu'il aime, ça marche pas avec tout les démons, c'était peut être mon jour de chance ce jour là, j'aurais du jouer à euro million, la joueuse sait, euro million en Amérique, y a quelque chose qui cloche, c'est juste une petite dédicace à Sammychette, bref encore, je n'étais décidément pas l'homme de la situation pour aider Sam, mais je pouvais pas non plus lui dire, « vas y démerde toi, je sais pas comment t'aider moi », quand même j'étais con, mais pas à ce point. Il fallait donc que je trouve un moyen de contrer ses arguments pour le rassurer, ce qui était difficile, ça se voit que j'ai jamais fait d'études moi, enfin bon, c'était donc vrai, les démons allaient s'en prendre à miss inconnue, au moment où Sam tiendrait le plus à elle, mais remarquez, il dois déjà tenir à elle pour s'inquiéter comme ça, alors au final ils peuvent s'en prendre à elle aussi bien aujourd'hui que dans un an, tout ce qu'il faut, tout ce que je peux lui conseiller c'est d'être là pour la protéger, parce qu'au final, c'était la seule chose à faire, s'éloigner d'elle pour lui éviter les ennuies ? Impossible, le petit à du sang Winchester alors à un moment où a un autre, les démons s'en prendraient à lui, ou à elle. En plus, ça ferait sans doute du mal à miss inconnue alors ce n'était pas une bonne idée. Alors il pouvait très bien rester avec elle et la protéger encore et pour toujours, ou du moins aussi longtemps qu'il sera en vie, j'ose espérer qu'il le sera encore longtemps, mais avec cette saloperie d'apocalypse, jamais les choses ont été aussi peu sûre …

    « Sam … Ils vont pas attendre que tu tiennes à elle comme à la prunelle de tes yeux … Parce que c'est déjà le cas, sinon, tu ne t'inquièterais pas autant et surtout … Tu chercherais pas de l'aide auprès de moi … Parce que pour que tu viennes me demander de l'aide, il faut que ce soit ton dernier recours et donc que tu ailles déjà cherché partout un moyen de la protéger, ce qui veut dire que tu tiens vraiment à elle … Alors j'vois pas quoi te dire à part que tu es certainement le seul à pouvoir la protéger … Et … Que t'es sans doute le mieux placé pour savoir que s'éloigner d'elle est la pire chose à faire ... »

    La dernière fois qu'il s'était éloigné de la femme qu'il aimait, c'est à ce moment là qu'elle a perdu la vie, alors je suppose qu'il savait bien qu'il ne devait pas le faire et cette fois ci, ce n'est pas moi qui le pousserait à s'éloigner même momentanément comme je l'avais fait avec Jessica ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Lun 1 Mar - 7:52

    Les choses prenaient parfois une allure étrange n’est-ce pas ?! Parfois, on en arrivait presque à se demander ce que pouvait bien vouloir la vie au final… peut-être faire chier les gens ! Ca, c’était l’idée qui revenait souvent dans l’esprit de Sam… la vie, le destin, « Dieu », tout ceux là, ils cherchaient à le pourrir, à le rendre dépressif ou qui sait, même à le pousser au suicide, des fois, il n’en était pas loin quand même, il faut se l’avouer ! C’est vrai quoi… analysons un peu la situation… Pendant vingt-quatre ans de sa vie, Sam n’avait eu qu’une ambition, en finir avec la chasse, avec la malédiction qui poursuivait sa famille, les démons qui le traquaient continuellement, lui et toute sa famille… et pourtant, quoiqu’il ait pu tenter, ce foutu destin l’avait toujours arraché à sa fuite et refoutu dans ce cercle vicieux dont il avait été définitivement prisonnier. Aujourd’hui, âgé de vingt-six ans, être quasi démoniaque – sauf avec, étrangement, encore ce qui semblait être une part humaine au-delà du sang qui coulait dans ses veines et de ses pouvoirs flippants – le Winchester s’était, disons-le sans avoir peur d’exagérer, fait à sa vie de merde, aux conditions qui allaient le mener à sa mort, il s’était même fait à l’idée de devoir combattre Lucifer pour un paquet d’Anges crétins qui l’avaient manipulé, lui et son frère pour amener l’Apocalypse et qui, maintenant, leur demandaient de mourir pour sauver le monde que eux, ils n’avaient pas voulu sauver quelques mois plus tôt. Quand on y pense… la vie est vraiment une belle arnaque quand on y rencontre Dieu et ses petits angelots pas si gentillets que ça… Enfin bref, arnaque ou pas, Sam avait appris à se laisser guider par le « destin », par ces foutus anges ou ces foutus démons qui avaient tracé toute sa vie avant même qu’il naisse, il avait accepté de ne plus lutter contre la mort qui l’attendait prématurément au bout du petit chemin bien glissant qu’avait été son existence toute entière. Et pourtant, voilà que le destin lui faisait le pire coup de pute possible… une vie « normale »… voilà qu’une vie tout ce qu’il y avait de plus « normal » se présentait à lui ! Quoiqu’il puisse refouler, quoiqu’il sente en lui… il était plus que proche de Louisa, elle avait rapidement fait partie des gens qui lui donnaient envie de tenir, la force de lutter alors que souvent, l’espoir l’abandonnait, ou à chaque fois qu’il menaçait de faiblir quand il s’agissait de retomber dans les travers qui avaient fait sa vie quelques temps plus tôt. Sauf que voilà, les vingt-six longues années d’expérience que Sam avait déjà de la vie, n’avaient que fait clairement lui démontrer, presque comme « un et un font deux », que la vie « normale », c’était pas un truc pour lui, et que c’était un truc qui n’était jamais fait pour durer… juste le temps qu’il s’y ancre, qu’il s’y sente bien, qu’il s’y plaise plus que n’importe où, qu’il ne veuille plus la quitter… et voilà que tout disparaissait soudainement, laissant un grand vide, un froid glacial. Dans un sens, c’était Dean qui avait toujours eu raison sur ce point là… ils étaient des Winchester, éduqués par leur père pour suivre la croisade qu’il s’était lancé… et pour rien d’autre, et à chaque fois qu’ils déviaient de leur route, le « destin » les y ramenaient, parce qu’ils n’avaient rien d’autre à faire dans ce monde, qu’oublier leur vie, et se contenter de voir celle des autres, de loin… de sauver la vie des autres, et de disparaître un jour dans l’anonymat le plus total, alors que pendant des années et des années, des milliers de vies auraient reposé sur leurs épaules. Cette vie de merde, ce schéma de vie plus merdique que toute autre, Sam l’avait, à la longue et à force d’amasser les morts autour de lui, intégré… parfaitement, si bien qu’il était désormais persuadé que ça faisait partie de lui, que ça coulait dans ses veines comme cette malédiction qui lui polluait le corps depuis qu’il avait cédé à bien des tentations, persuadé, encore une fois, que ça sauverait des vies… Depuis que les Anges avaient fait leur entrée fracassante dans le schéma de vie de Sam et Dean, la distance s’était faite de plus en plus claire entre les deux… au fond, ils étaient sans doute bien trop loin de l’idéal que le cadet Winchester s’était bêtement fait du « Paradis », histoire de croire en autre chose que les démons, la mort et la monstruosité. Mais nan, ces trucs descendus de chez Dieu, étaient tout aussi détestables que les démons… et si Dean avait du leur être redevable, Sam lui, avait préféré prendre ses distances… trouvant refuge auprès d’une personne en qui il aurait pu croire plus que de mesure, plus que ce que son instinct de chasseur lui disait… une personne, ou plutôt une de ces saloperies, qui l’avait aussi habilement manipulé, pour lui pourrir encore plus la vie, avec quelques remords en prime, c’était toujours pas mal… Les paroles de Dean firent mouche dans l’esprit de son cadet… ils avaient beau avoir fait presque semblant de s’expliquer sur ce point là, le fait était que Dean n’avait pas encore accepté les décisions qu’avaient pu prendre son frère… mais en même temps, comment pourrait-il l’en blâmer ? Sam lui-même aujourd’hui ne savait plus ce qu’il avait décidé, ce qui l’avait poussé à s’éloigner autant de sa propre famille, tout ça pour du vent. Détournant rapidement le regard de son frère, le Winchester eut un haussement d’épaules, il détestait aborder ce sujet, et pourtant, c’était un peu comme sa croix à porter, sa nouvelle malédiction, assumer toutes les atrocités qu’il avait pu faire à Dean, et puis, accepter que les choses aient changé au point de sans doute ne pouvoir jamais revenir en arrière.

    « Peut-être ouais… » Il eut un léger soupir, détournant le regard pour fixer l’horizon qui s’étalait dehors, par-delà la grande vitre du si petit fast food. Et puis il finit par reposer son regard sur son frère, réprimant un léger soupir pas vraiment discret au fond. « Y’a… pas mal de trucs qui sont arrivés depuis que ça s’est passé… et, même si je sais que ça changera rien… j’commence à comprendre que t’avais raison. Dans un sens, t’as toujours eu raison… j’ai dépassé pas mal de limites… le pire c’est que j’ai toujours cherché à me persuader que c’était pour te venger que j’le faisais… mais, j’étais surtout prêt à tout pour me prouver que j’pouvais m’en sortir sans toi, que j’pouvais continuer à sauver des gens, comme si de rien n’était, trouver une raison pour… oublier que j’avais rien fait pour toi, et que même me venger ça aurait rien changé. J’devais… sauver le plus de vies possible, parce qu’il fallait que j’trouve une raison d’être encore là… alors que t’avais vendu ton âme pour me ramener… »

    Il ne savait pas pourquoi il disait tout ça, on aurait presque pu croire à des confessions d’un mourant, c’était comme s’il cherchait à alléger sa conscience… et pourtant, rien ne semblait le destiner à mourir si tôt, la vie avait sûrement encore plein de projets pour le pourrir encore plus ! Il finit par avoir un soupir, se décidant finalement à attraper sa bière, pour en boire une longue gorgée, se rendant soudainement compte de ce qu’il venait de déblatérer, et du fait qu’il venait non pas de le faire face à un mur ou dans le vide, mais bien face à son frère. A cet instant précis, il aurait presque aimé revenir en arrière, et se contenter du « peut-être » qu’il avait glissé avant de commencer son blabla. Reposant sa bière sur la table devant lui, Sam eut un soupir, esquissant un léger froncement de sourcils, histoire de se reprendre contenance :

    « J’ai l’air d’un parfait crétin à te balancer ça comme ça… laisse tomber… j’voulais pas me lancer là-dedans, juste te dire que… je sais pas si tu pourras me faire confiance de nouveau… et j’comprends… après tout c’que j’ai fait… C’est pas pour essayer de retrouver ta confiance que j’te l’ai dit, ce truc de bébé… t’es juste, mon frère… »

    Décidément, même ce blabla là n’était pas mieux, si bien que Sam eut un soupir, encore oui, et se passa une main sur son visage, lâchant un vague « enfin bref » l’air de rien, comme pour échapper à toute réponse, à toute suite de conversation… S’il y avait bien une chose pour laquelle la vie restait fidèle, c’était le fait qu’elle était implacable, et impossible à changer, malgré tous les efforts qu’on pouvait mettre pour la modifier, pour changer son cours. Trop souvent, Sam, tout comme Dean, s’était retrouvé dépassé par les éléments, par tout ce qui constituait sa vie, qui faisait la trame de son destin, de ce qu’il devait accomplir pour arriver au but que l’existence lui avait fixé. Aucun d’eux ne savait où allait mener leur vie, la vie maudite des Winchester, toujours est-il que, comme une tradition à laquelle il comptait bien rester fidèle, Sam n’était pas prêt à amener quelqu’un dans le cercle vicieux qu’était sa vie, faite de mort, de malheur, de démons. Il avait à peine eu le temps de se faire à l’idée de devenir père qu’il croulait déjà sous les menaces de démons, un bébé qui rajoutait une lourde épée de Damoclès au-dessus de sa tête, un nouvel être qui faisait irruption dans sa vie et qui, serait sans doute la cible de bien trop de démons pour que même Sam puisse faire quoique ce soit pour le sauver… tout comme il n’avait pas réussi à faire quoique ce soit pour sauver son père, ou sauver Dean. Reposant le regard sur son frère, Sam eut un soupir, de nouveau, détournant encore une fois le regard vers l’extérieur, à croire qu’il aimait se plonger dans ce genre de fuite des yeux, comme s’il cherchait à fuir tout ce que pouvait lui dire son frère. Les choses étaient différentes d’avec Jessica. Aujourd’hui, les démons ne cherchaient plus à éveiller l’esprit de vengeance de Sam, ni même sa haine, ils voulaient le faire souffrir, dépérir peut-être, au point qu’il ne soit plus qu’un chasseur vulnérable comme les autres, incapable de trouver l’espoir de se défendre si un démon venait pour le tuer… ou quelque chose dans le genre… dans un sens, il ne savait même pas s’il aurait la force de lutter encore si Louisa venait à mourir à cause de lui, il aurait sans doute juste la force de mourir à petit feu, assassiné par ses propres remords, sans que le moindre démon ait le besoin d’intervenir pour achever un quelconque travail, c’est dire. Crispant la mâchoire, le chasseur baissa les yeux, il avait beau retourner les paroles de Dean dans tous les sens, se remémorer Jessica, et le fait que le démon avait attendu qu’elle soit seule pour s’attaquer à elle… quelque chose au fond de lui, de ses tripes, de son instinct lui disait que c’était s’il continuait à s’accrocher à Lou que les démons s’en prendraient à elle… il n’aurait jamais du la laisser s’attacher à lui, et il n’aurait jamais du écouter autre chose que les remords qui lui bouffaient l’esprit et qui lui avaient toujours dicté qu’il était fait pour mourir sans impliquer personne dans sa vie, sans que personne ne croit en lui plus qu’il n’en avait le droit.

    « Je sais… j’vois même pas de bonne décision à prendre. C’que j’sais c’est que c’est pas parce que je serai avec elle, qu’elle échappera à tout… plus le temps passe, et plus j’me dis que même si j’avais été avec Jess, elle serait quand même morte, il aurait sans doute juste pris plus de plaisir à le faire sous mon nez… » Il eut un nouveau soupir, il se souvenait comme si c’était hier de ce soir là, le 2 novembre 2005, apparemment, le 2 novembre était vraiment un jour maudit chez les Winchester. « Ils vont pas me lâcher… et ils vont encore moins me donner la possibilité de me défiler, je sais pas pourquoi, j’ai l’impression que quoique j’décide… ça finira par arriver, comme avec Jess… et qu’encore une fois, d’une certaine manière, j’pourrai rien faire pour la sauver… comme j’ai rien pu faire quand j’étais pas là avec Jess ou même quand j’ai rien pu faire alors que j’étais là avec toi. J’en ai juste… marre d’amasser des morts partout où j’passe à chaque fois que je m’attache à quelqu’un. »

    C’était un fait avéré… ils avaient beau sauver des vies, le fait était indéniablement que niveau amour, Sam amassait plutôt les cadavres… entre Jessica, Madi, et même Ruby – qui soit dit en passant n’était pas un amour mais bon, y’avait les trucs des amoureux dedans xD – le cycle semblait sans fin, et, même si pour ça il devait renoncer à une vie « normale » dans laquelle il ne trouverait sans doute même pas de place, Sam avait bien l’intention de briser ce cycle infernal… peut-être histoire de faire quelque chose dans sa vie avant de mourir.

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 20 Mar - 4:02

    Chaque choses que nous avions faite dans nos vie, chaque décision que nous avions prise, tout, ne semblait être que la volonté d'une même connerie appelée destin. Et dans tout ça, il y avait sans doute un tas de trucs qu'on regrettais, et on se disait que si l'on avait été un peu moins con, on ne se serait pas fait avoir de façon tout à fait stupide, mais ça n'avait aucun intérêt de penser comme ça, parce que ça ne changera rien de regretter bêtement les choses, avec des si, on pourrait refaire le monde, si seulement ils pouvaient nous permettre de remonter le temps, malheureusement ils ne le faisaient pas alors il fallait vivre avec nos erreurs et nos regrets mais dans tout ça, il y avait aussi des décisions qu'on avait peut être forcés à prendre, mais que nous ne regrettions pas forcément. Le pacte que j'avais fait pour sauver la vie de Sam, s'il fallait le refaire, je le referais parce que ce que je voulais en cet instant, c'était juste sauver mon frère, je voulais juste le savoir en vie, parce que je me savais incapable de continuer la route tout seul, je n'étais pas assez fort pour le perdre lui aussi, après avoir perdu ma mère et mon père, c'était lâche et sans doute égoïste, après tout, en le ramenant, je le condamné à subir ce que moi je ne pouvais pas supporter, quoi que j'avais penser qu'il aurait moins de mal à survivre que moi, parce qu'il était plus fort, plus intelligent et qu'il n'était pas du genre à faire des conneries débiles, j'avais eu tord sur ce point, mais au fond, il s'était contenté de survivre du mieux qu'il pouvait, il avait essayer comme il le pouvait de continuer à se battre seul et il avait pris l'aide qui était venu jusqu'à lui sans se poser de question, même si l'aide en question venait d'une saloperie de démon manipulateur qui avait fait de son mieux pour obtenir sa confiance afin de le mener vers la plus grosse erreur de sa vie qui équivalait aussi à sa vengeance, l'accomplissement du combat qu'il avait décidé de mener pour survivre quand moi je l'avais abandonné. Au final, tout ce qu'il avait voulu faire lui, c'était buter un démon comme on l'avait pendant de nombreuses années, il ignorait les conséquences de ses actes, il ignorait qu'il était tombé dans un piège, alors cette partie là n'était pas non plus à regretter, c'était un choix qu'il avait fait juste pour trouver une raison de continuer, alors il y avait vraiment des parties de nos erreurs que l'on ne pouvait pas déplorer. Alors, que ce soit pas vengeance ou pour se persuader qu'il pouvait continuer sans moi le résultat était le même et puis, la source du problème était la mienne, c'était moi, qu'il veuille se venger parce que Lilith m'avait envoyé en enfer, ou qu'il veuille se prouver que même sans moi il pouvait continuer à se battre, le problème c'était moi et mon pacte et pourtant, même en sachant ça, je restais convaincu que je ne regrettais pas le pacte en lui même, ce qu'il avait entrainé ça bien sûr c'était une autre histoire.

    Face aux confessions assez surprenantes de Sam, surtout inattendues, je baissais les yeux vers la table, je ne savais pas quoi répondre à ça, il est clair qu'en venant ici pour parler avec Sam, je ne m'étais absolument pas préparer en entendre ça et encore moins le fait qu'il ait mit une femme enceinte, ça faisait trop d'un coup, trop de confessions inattendues d'un coup, en plus, ça faisait carrément sentimental comme discussion à la limite même du dépressif, de quoi plomber l'ambiance en moins de deux ! Enfin, ça va, ce n'était pas non plus une ambiance festive alors on ne peut pas vraiment dire qu'elle était plombée ! Ça faisait juste bizarre d'entendre ça, ça faisait un peu mélo dramatique, on se serait crus dans le moment triste d'un film, les révélations avant le combat final. Au final c'était très ressemblant à ce genre de film car on était vraiment proches du combat final, celui contre Lucifer, celui contre l'Apocalypse, celui dont on ne sortira sans doute pas vivant alors la discussion était sans doute bien placée au final. J'entendis Sam soupirait un peu comme s'il se demander pourquoi est-ce qu'il avait raconté ça, ce qui fut confirmé à sa réplique suivante, celle qui me fis enfin relever les yeux vers lui. C'est vrai que cette histoire de confiance ne pouvait pas être résolue juste parce qu'il m'annonçait qu'il avait être père, je ne pouvais pas oublier ce qu'il avait fait, il m'avais mentit, il m'avais cassé la gueule et il avait choisi un démon plutôt que moi, alors oui la confiance serait longue à retrouver mais c'était quand même un bon début, surtout s'il décidait de m'en parler parce que j'étais son frère et pas parce qu'il se sent obligé de tout me dire parce qu'il à fait des conneries, c'était quand même un peu plus naturel. Je laissais un petit sourire se dessiner sur mes lèvres pendant l'espace d'une micro seconde afin de retrouver enfin l'usage de la parole pour pouvoir répondre même si le « enfin Bref » de Sam semblait clairement dire qu'il voulait changer de conversation, bah tant pis pour lui parce qu'après tout ça, j'allais pas le laisser s'en tirer sans rien dire et puis la joueuse ne voudrait pas gâcher la séquence émotion !

    « J'ai pas toujours eu raison, au contraire, j'ai fais pas mal d'erreurs moi aussi, à nous deux, on pourrait facilement rentrer dans le livre des records, mais ce qui est fait est fait, c'est sans doute trop tard pour se dire qu'on a eu tord et que si on avait fait les choses autrement on en serait pas là … Je suppose qu'il faut aller de l'avant maintenant si on veut s'en sortir. Je pense aussi que tu as fais ce que tu pouvais pour m'aider et qu'au fond moi j'y ai pas vraiment mis du mien parce que je voulais pas qu'ils reprennent ta vie en me laissant ici, j'suis égoïste … J'me suis toujours dit que ce serait plus simple si c'était toi qui restais et pas moi, c'était absurde, c'était plus simple pour moi, pas pour toi, j'ignore comment moi j'aurais fais pour continuer sans toi mais j'pense pas que ça aurait été vraiment mieux … et même en sachant tout ça, s'il s'était à refaire, je le ferais … Mine de rien, on a quand même gagné un an grâce à ça … Parce que malgré tout, toi aussi t'es 'Juste mon frère' ... »

    C'était véritablement la séquence émotion là, il ne manquerait plus que la plage et le soleil couchant et ce serait parfait, mais heureusement non, nous n'étions pas sur la plage en train d'admirer le soleil se coucher, nous étions dans un fastfood et le soleil n'allait pas se coucher avant encore quelques longues heures ! Et ce n'était pas encore fini niveau émotion, ou en tous cas, niveau déprime, nos vies étaient tellement misérables qu'il était extrêmement difficile de savoir quoi faire sans avoir peur de faire le mauvais choix, un choix qui pourrait coûter la vie de ceux à qui on tiens, on ferait mieux de ne jamais s'attacher aux autres, de passer dans les villes de rencontrer des gens tout en étant suffisamment armés sentimentalement pour ne pas s'attacher aux gens, pour ma part, j'ai toujours cru que c'était mon cas, que je pouvais passer dans une ville, la quitter sans jamais avoir envie de me retourner pour laisser quelqu'un ou quelque chose me retenir, sauf qu'aujourd'hui les choses avaient changées, et j'avais compris que quoi qu'on fasse on ne pouvais pas lutter contre les sentiments pour la simple et bonne raison que nous étions humains et que jusqu'à preuve du contraire on ne souffrait pas de cette dangereuse et flippant pathologie qu'est la psychopathie au sens médical bien sûr. Ceux qui souffre de cette connerie là au moins, ils feraient des bons chasseurs, capables de vivre une vie de merde sans vraiment s'en inquiéter enfin bref, nous, on était capable de ressentir des sentiments, des émotions et au fond c'était normal et rassurant qu'on puisse mais ça nous mettait souvent dans l'impasse et c'était actuellement le cas pour Sam, pour moi aussi, mais mon cas à moi et quand même moins compliqué. Jusqu'à preuve du contraire, je n'avais pas mis Jaelyn enceinte et même si j'étais très attaché à elle, c'était peut être différent … Non, au fond ça ne l'étais pas, c'était juste mon cœur d'égoïste qui faisait en sorte que je pense que c'était différent pour ne pas que je me rende compte que dans le fond, Sam avait sans doute raison, quitter la personne qu'on aimait c'était peut être la meilleure façon de la protéger, mais en même temps, moi dés que j'ai voulu m'éloigner de Jaelyn pour la protéger et bien elle s'est faite avoir par un démon, alors non, je ne savais vraiment plus quoi faire, quoi dire pour conseiller Sam là. Je me contentais d'un haussement d'épaule et d'un petit soupire avant de prendre la parole.

    « J'vais te raconter un truc et t'as pas intérêt de te marrer ! Parce que sinon, j'te raconterais plus rien de ma vie privée ... »

    Je n'avais pas particulièrement l'intention de lui parler de mes mésaventures dans ma vie amoureuse, mais si ça pouvait l'aider à voir que s'éloigner n'était pas non plus la bonne solution, j'pouvais bien faire un effort et raconter tout ça au risque qu'il rigole surtout au moment où je lui dirais que je suis amoureux ce sera sans doute la première fois de sa vie qu'il m'entendra dire un truc pareil, de toute évidence, c'est aussi la première fois de ma vie que je tombe véritablement amoureux alors bon … Il faut un début à tout !

    « Jaelyn la serveuse … celle qui m'a … Souvent ramené à l'hôtel quand j'étais complément ivre … Et bien … C'est ma petite amie maintenant mais vraiment petite amie hein … pas juste on couche ensemble et on se parle plus, tu vois je l'ai... Bref tout ça pour dire que j'me suis dis la même chose que toi, qu'être avec elle, c'était dangereux pour elle et que c'était mieux si je m'éloignais j'ai essayé de le faire et j'ai fais le con en plus, mais bon passons ce détail, quoi qu'il en soit, je l'ai pas vue pendant une semaine et puis j'ai craqué, j'étais partie pour aller la voir et je l'ai retrouvée en train de servir d'otage pour un démon et pas n'importe lequel … On s'en est bien sortis mais j'peux pas m'empêcher de penser que si j'avais été auprès d'elle, ça se serait jamais passé comme ça et puis si j'étais pas revenu, elle serait sans doutes morte alors aujourd'hui j'me dis que le plus important c'est que je puisse être là pour la protéger si c'est nécessaire parce que si je m'éloigne je leur offre la possibilité de l'avoir beaucoup plus facilement … Je sais que je pourrais mourir pour la sauver comme je pourrais mourir pour te sauver toi, alors pour ce qui est de me sauver moi, tu ne pouvais rien faire et tu ne pourras jamais rien faire parce que jte laisserais pas l'occasion faire quoi que ce soit si ça te met en danger en toi, mais elle, tu peux encore faire quelque chose que juste partir en te disant que c'est la meilleur chose à faire alors que tu ne pourra pas savoir ce qui se passe dans ton dos … »

    C'était mon expérience personnelle et mon point de vu sur la situation, peut être plus sur la mienne que sur la sienne d'ailleurs, parce que je ne pouvais pas voir les choses comme lui, je n'avais pas connu ce qu'il avait connu, je savais juste que Jaelyn s'était faite avoir par un démon parce que je n'avais pas été là pour la protéger, alors je suppose que s'éloigner est loin d'être la meilleure chose à faire surtout quand on sait que la fin est proche et qu'il ne nous reste pas forcément beaucoup de temps pour profiter de ses choses qui nous arrive sans qu'on le désire vraiment mais qui sont censées nous rendre heureux comme nous ne l'avions pas souvent été dans nos vies ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 17 Avr - 6:17

    En se rendant au rendez-vous que lui avait donné Dean, Sam ne s’était pas attendu à avoir à lui livrer de telles confessions… et à vrai dire, s’il avait su que les choses le mèneraient à dire des choses pareilles, jamais, ô grand jamais, il ne serait venu voir son frère, il aurait sans doute tout fait pour esquiver l’entrevue. Ils se voyaient très peu en ce moment, à croire que le fait de se fixer dans une ville ne faisait pas grand-chose pour améliorer leurs relations… Certes, cela leur avait permis de faire pas mal de rencontres… plus ou moins plaisantes et plus ou moins étranges mais le fait était que ne plus être obligé de vivre quasi constamment l’un avec l’autre dans un espace réduit – à savoir l’impala de Dean la plupart du temps alors qu’ils passaient la majeure partie de leurs journées à rouler à travers les routes du pays à la recherche de quelque chose à tuer – n’avait fait que les éloigner de plus en plus, chacun sans doute fuyant la discussion à laquelle ils devraient forcément un jour ou l’autre se livrer… et plus sérieusement que ce qu’ils n’avaient fait déjà. Un subit besoin de régler quelques problèmes ? Ou juste un désir d’amener un vent de malaise entre eux deux ? Sam ne savait pas vraiment pourquoi il avait lancé le sujet à vrai dire… des fois il se surprenait à se laisser dépassé par les événements, par ces remords qui ne le quittaient jamais et qui menaçaient souvent de ressortir sans qu’il le veuille, comme s’il avait toujours besoin de se justifier auprès de quelqu’un… et plus particulièrement auprès de Dean, bien sûr, après tout ce qu’ils avaient vécu ensemble, il restait bien persuadé que chacun de ses actes avaient atteint l’aîné Winchester plus que quiconque. Il ne cherchait pas à justifier les choix qu’il avait pu faire à cette époque là, lui-même ne trouvait pas la moindre excuse à se faire… il avait simplement… il s’était un peu paumé dans tout ce qu’il avait voulu faire, même si Dean était revenu, Sam avait particulièrement voulu faire payer à Lilith tout ce qu’elle avait fait, et ce qu’elle avait planifié avec pour seul et unique centre les Winchester.

    Mais d’une certaine manière, elle aussi n’avait été qu’un jouet du Destin, une pièce de l’immense puzzle créé par Dieu et son pote Lucifer pour s’amuser… Après tout, elle était morte pour libérer l’Apocalypse et permettre aux Anges d’avoir une bonne crise de rigolade avec Lucifer en voyant les humains chuter avant de mourir, soit en s’entretuant, soit égorgés par des démons qui sortaient de partout et nulle part à la fois. Pendant tout son discours de confession, Sam n’avait pas vraiment fait attention à son frère, qui avait baissé le regard, tout comme lui, qui s’évertuait à trouver le vide entre la table et son regard particulièrement fascinant… il était venu pour parler de sa future paternité à son frère, et voilà comment les choses se terminaient, un peu comme s’il était impossible qu’ils aient une quelconque discussion sans que l’un ou l’autre n’amène le sujet sur le tapis… sans doute parce qu’ils étaient incapables de passer à autre chose tant que tous les problèmes qu’ils terraient dans le silence n’étaient pas réglés… et ils en avaient pas mal. Alors que Sam essayait désespérément de changer de sujet par un « enfin bref » que Dean interpella, l’aîné Winchester ramena quand même les paroles de son cadet sur le carreau… en même temps, Sam ne pouvait pas balancer un truc du genre sans attendre la moindre réponse... qu’est ce qu’il lui avait pris aussi de vouloir en parler, merde ?! Baissant le regard de nouveau vers la table alors que Dean commençait à parler de devoir aller de l’avant, le chasseur recroisa les yeux de son frère tandis qu’il commençait à lui aussi se livrer dans des confessions qui auraient fait pleurer la ménagère de plus de trente ans qui aurait écouté ce blabla après avoir suivi jour après jour chacune de leurs mésaventures. Si Chuck continuait vraiment d’écrire ses foutus bouquins, ce chapitre là ferait sans doute pleurer pas mal de lecteur… c’est sans doute pour ça que Sam se surprit à espérer pour la survie du prophète qu’il avait arrêté de publier ses putains de bouquins. Reposant son attention sur son frère, Sam hocha légèrement la tête, sans savoir quoi dire, laissant un fin sourire pincé naître sur ses lèvres… Ils étaient certes frères, et le discours de Sam avait beau avoir tout eu d’une confession, le fait était qu’il recommençait à lui cacher des choses, sans pour autant vouloir que cela change… Si Dean venait à apprendre que Sam avait fait un pacte pour sauver Louisa… il ferait sans doute un beau scandale… et dans un sens, Sam ne le blâmerait pas vraiment, bien que la démone de la crypte n’ait apparemment pas demandé son âme en retour du service qu’elle lui avait rendu… Cette pensée lui refit baisser le regard, alors qu’il ne trouvait rien à ajouter aux paroles de son frère, comme si parler à cette instant précis de loyauté et de franchise avait quelque chose de déplacé, alors qu’il ressassait sans cesse les événements qui l’avaient amené à conclure ce pacte avec cette saleté de démone sortie de nulle part pour jouer les bourreaux avec Lou. Dans un sens, il n’avait pas eu d’autre choix à cet instant précis, sous les menaces de la démone et pourtant, il n’arrivait pas à assumer, encore moins face à Dean.

    Laissant la suite de la discussion s’enchaîner sans chercher à revenir sur les confessions tristounettes auxquelles ils venaient de se livrer chacun leur tour comme s’ils s’apprêtaient à aller mourir sur un champ de bataille, Sam croisa à nouveau le regard de son frère alors qu’apparemment, celui-ci s’apprêtait à lui en livrer pas mal sur tout ce qui avait fait le programme de ces derniers jours alors qu’ils se voyaient de moins en moins souvent. Avec le temps, Sam s’était bien entendu rendu compte et douté que les choses avaient changé pour Dean, un peu comme si la perspective de mourir prochainement en combattant Lucifer l’avait fait mûrir, dans le bon sens, ce qui était déjà pas mal. Les fois où Dean s’était dit amoureux pourraient bien entendu se compter sur les doigts de la main d’un mec qui aurait perdu les deux tiers de ses doigts dans un incendie… c'est-à-dire sur vraiment peu d’occasions et pourtant, il sentait – et il avait senti depuis un moment – qu’à l’évocation de « Jaelyn », Dean était un tout autre type… peut-être était-ce parce qu’elle l’avait d’office dressé en résistant à ses avances pendant un certain temps. Eh oui, il fut une époque où Sam et Dean parlaient encore beaucoup, comme la fois où, encore à moitié bourré de sa presque nuit complète passée au bar, Dean avait livré ses impressions sur les ô combien merveilles femmes qui se baladaient à Ellington et plus particulièrement la « rayonnante et belle » Jaelyn. Pourtant, alors que Dean entamait son monologue, Sam réprima un soupir, avalant une nouvelle gorgée de sa bière, dérivant son regard sur l’extérieur visible par la fenêtre tout près d’eux. Disons qu’entre lui et Jaelyn… le contact était, certes, dans un premier temps passé, mais la bonne entente n’avait pas duré bien longtemps… pour ne pas tomber dans des extrêmes d’ailleurs et dire qu’aujourd’hui, entre la jeune femme et le frère de Dean, il y aurait sans aucun doute encore un grand froid. Pendant pas mal de temps même, la chasseuse l’avait suivi, le suspectant sans doute des pires maux de la terre juste parce qu’il l’avait surprise à chasser un démon.

    Depuis, elle avait eu la gentillesse de le gratifier de sympathiques excuses, auxquelles il n’avait pas réellement donné suite… après tout, elle avait tellement joué avec lui qu’il n’était pas vraiment persuadé que ses soit disant excuses avaient un fond un tant soit peu sincère. Alors que son frère semblait de plus en plus s’embourber à essayer d’esquiver la phrase qui voulait dire « cette fois, c’est la bonne et c’est du sérieux », Sam esquissa un léger sourire, moqueur bien entendu… Dean avait toujours été une plaie avec les filles et apparemment, pour ce qui était d’exposer ses sentiments, il était tout pareil ! Tandis que l’aîné Winchester se rendait compte que l’essentiel du message était passé par des « mais tu vois, c’est pas on couche et puis c’est tout » et autres « je l’ai… bref », Sam masqua vite son sourire, sans pour autant cacher un certain air moqueur… il ne savait pas qu’écouter Dean pouvait être aussi amusant des fois *SBAFF* surtout alors que celui-ci parlait d’une serveuse péripatéticienne et antipathique… enfin bref, mieux valait que Sam enfouisse cette phrase bien au fond de sa gorge, mieux valait pas qu’elle sorte… encore moins alors que son frère venait de livrer qu’il était apparemment éperdument amoureux de ladite serveuse. Apparemment, Jaelyn avait servi d’appât pour un démon qui cherchait à rencontrer Dean… rien de bien surprenant puisque Sam avait été confronté à la même chose… enfin, pas exactement puisque les choses n’avaient apparemment pas été planifiées par la folle de la crypte, bien qu’elles se soit visiblement bien amusée, même malgré l’arrivée de Sam… et même, elle avait sans doute eu plus qu’elle ne l’imaginait en commençant son petit truc avec Louisa… bref, comme quoi, le hasard fait souvent bien les choses, mais les fait encore plus souvent mal. Détournant le regard une nouvelle fois alors que Dean se livrait à de nouvelles confessions sur l’amour ô combien incommensurable qui le liait à Jaelyn, Sam réprima une nouvelle fois un soupir… c’était épidermique, il la détestait, tout comme elle le détestait sûrement, après tout, on ne menace pas Sam impunément (XD) donc il fallait bien qu’elle récolte quelque chose… à savoir sans doute la haine éternelle – ou quasi éternelle – de Sam. Et PAF dans tes dents Jae ! Sans doute qu’elle en avait rien à foutre, ce qui ne serait pas vraiment étonnant soit dit en passant… N’empêche qu’il était quand même rare que Sam n’accepte pas des excuses mais avec elle… mpff, nan, il ne pouvait pas. Hochant de nouveau la tête comme unique réponse aux propos de son frère, le cadet Winchester garda le silence, avant de boire une nouvelle fois à sa bière, reposant son regard sur son frère, avant de prendre lui aussi la parole, comme s’il avait vraiment quelque chose à répondre… ou peut-être comme s’il cherchait forcément le compliqué là où tout pouvait être simple et limpide… un peu comme si lui, plus encore que Dean, il avait besoin de fuir l’amour et la complaisance qu’il pouvait trouver là dedans… après tout, à de nombreuses reprises, les choses avaient montré que ce n’était pas vraiment pour lui apparemment :

    « J’comprends… mais, tu t’es jamais dit que si tu t’étais pas attaché à elle… rien ne serait arrivé… et qu’en lâchant maintenant, tu finirais par l’oublier, et les démons aussi… alors que si tu restes à t’accrocher, elle restera au centre de tout ça, et elle risquera encore plus que toi-même… »

    Sam ou comment poser le doute dans un couple, leçon 1 ! Non, il ne voulait pas jouer les démêleurs de couple… bien qu’encore une fois dit, il avait tout pour souhaiter une autre petite amie, un autre « amour de sa vie » à son frère. Il se posait juste des milliards de questions à la seconde, alors que toutes finissaient par trouver des réponses qui ne lui plaisaient pas, ou qui ne l’aidaient définitivement pas. Peut-être qu’il se posait trop de questions, et forcément, ça l’empêchait d’aller de l’avant… dans un sens, c’était sans doute une mauvaise chose, mais le doute faisait de plus en plus partie de l’existence de Sam… surtout quand il s’agissait de prendre une décision maintenant… enfin, avait-il réellement déjà pris une décision dans sa vie puisque tout semblait guidé par le destin et les Anges ou « Dieu » ? Après tout, pourquoi il se posait tant de questions, peut-être qu’il était déjà écrit qu’il « allait abandonner Louisa sans lui donner le moindre signe de vie » ou même qu’il « allait vivre heureux avec elle l’espace de quelques mois à tout casser avant de mourir tué par un quelconque démon avec elle »… Sans doute qu’il se posait autant de questions parce que cette fois-ci, il avait envie de contrer le destin… il ne voulait pas que Louisa meure comme toutes les autres qui avaient croisé son chemin et avaient un tant soit peu partagé plus que de simples regards plein de sous entendus avec lui :

    « Va falloir que j’arrête de m’poser des questions… J’crois que cette histoire de bébé… c’est un peu trop d’un coup et ça précipite pas mal de choses, j’avais pas vraiment envie de vivre un truc pareil maintenant… et apparemment la vie de famille c’est pas trop pour nous… »

    Il esquissa un léger sourire, ô non, la vie de famille n’était définitivement pas leur truc… ou peut-être que ce n’était pas le truc de Sam, parce qu’avant sa naissance… Les Winchester avaient tout pour avoir une vie normale et posée… c’était juste parce qu’un démon avait décidé de faire boire du sang à Sam que les choses avaient changé… alors peut-être mieux valait que Sam fuit le plus possible une quelconque vie de famille, c’était préférable, puisque les démons faisaient de toute manière tout ce qui était possible pour le ramener vers la chasse, peu importe la distance qu’il mettait entre sa famille et lui, il ne parvenait pas à y échapper, quoiqu’il fasse.

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Sam 24 Avr - 7:23

    Ce petit déjeuné entre frères avait des allures de grande discussion familiale, comme le ferait les familles normales à propos d'un héritage à partager ou pour une toute autre connerie de ce même genre la différence étant que nous, nous étions en train de parler d'apocalypse et de paternité, sur l'apocalypse il y avait tant à dire qu'il nous faudrait sans doute des heures si nous voulions véritablement traité l'intégralité du sujet, mais tant qu'à faire, si on pouvait éviter les détails, ça nous arrangeait tout les deux, après tout, on était clairement responsable de cette merde et il ne fallait pas se voiler la face, on ne voulait pas franchement en parler. Pour ce qui est du sujet paternité de Sam, c'était sans doute un sujet des plus inattendus, ce qui dans le fond, prouvait qu'en ce moment il y avait un sérieux problème de communication entre nous, parce que je savais même pas qu'il voyait quelqu'un, en fait, à bien réfléchir, je ne savais absolument rien de lui depuis notre arrivée à Ellington et le contraire était quasiment vrai, sauf qu'à une certaine période lui au moins, il était suffisamment sobre pour voir que moi j'étais presque devenu un vieil alcoolique. Et puis, je devais sans doute lui parler des fois quand j'étais saoul mais je ne m'en souvenais évidemment pas, et à part une discussion plus ou moins sérieuse que nous avions eu après l'une de mes nombreuses cuites, les autres fois nous nous contentions bien souvent d'un « salut, ça va ? » « Ouais et toi ? » « Ouais, je sort. » « Ok, à plus », vous remarquerez que c'est extrêmement construit comme conversation, mais il y avait des choses qui faisaient qu'on avait pas vraiment envie de se parler comme on l'aurait fait autre fois, il y avait peut être un peu du fait qu'on était installés à Ellington depuis pas mal de temps, qu'on avait tout les deux fait des rencontres nous poussant à s'éloigner l'un de l'autre, mais il y avait aussi les vieilles rancunes qui restaient bloquées en nous, et que les séances d'excuses ne semblaient régler que de façon superficielle, au fond on s'en voulait encore l'un et l'autre pour des erreurs qu'on avait commises depuis déjà un bout de temps pourtant, mais je suppose que la confiance ce n'est pas quelque chose qui se regagne avec juste des excuses et un peu de temps, il faudra sans doute plus que ça pour que j'arrive à vraiment refaire confiance à Sam, mais dans le fond, le fait qu'il me parle de sa futur paternité, c'était un bon début, c'était bizarre mais mieux qu'une révélation du genre « je bois du sang de démon » c'est tout de suite beaucoup moins choquant et c'est pas une si mauvaise nouvelle que ça, je veux dire, ça pu un petit peu comme nouvelle parce que ce n'est pas vraiment le moment de semer des gosses, parce que c'est l'apocalypse, parce qu'on a un combat à mener et surtout parce que ce n'est absolument pas compatible avec notre façon de vivre, mais ça pu quand même moins qu'une histoire de drogue et de sang de démon.

    Et puis nous étions quand même repartis sur le sujet confidences et excuses, je ne savais pas si ça pourrait changer grand chose, mais puisqu'on était bien partis autant aller jusqu'au bout, quoi qu'il arrive, on était frère et on regrettait tout les deux les choses qu'on avait faites ou dites, et qu'au final les excuses, les révélations et tout ce qu'on était en train de se dire, ça empêchait au moins que la situation entre nous ne s'envenime et mine de rien c'était déjà pas mal et puis, ce que je venais de dire, je le pensais vraiment, ce n'était pas juste des paroles en l'air histoire de trouver quelque chose à répondre à Sam c'était mon avis sur tout ça, sur ce qui s'était passé auparavant, j'avais fait ce pacte parce qu'il était mon petit frère, ma famille et que je l'aimais et bien sûr que je le referais même en en connaissant les conséquences ce que je ne referais pas en revanche, ce serait accepter la proposition d'Alastair, ça c'est clair que ça avait été une bel erreur, déjà humainement parlant parce que torturer des âmes c'est quelque chose d'horrible qui pourtant éclatent les démons, quelle bande de tarés ceux là décidément ! Et puis au delà de ce que je pouvais ressentir après ça, de l'opinion que j'avais désormais de moi même, qui n'avais au fond jamais était bien bonne, mais là c'était encore pire qu'avant, il ne fallait pas oublier que c'était ce stupide choix qui était à l'origine de l'apocalypse, et puis au final, sans début d'apocalypse, Ruby n'aurait pas eu besoin d'aller manipuler Sam pour qu'il tue Lilith au moment voulu et brise ainsi le dernier sceau du coup il n'aurait pas eu besoin de boire du sang de démon, il n'aurait pas eu besoin de se laisser emporter du côté obscur de la force, car tout le monde le sait, c'est un mauvais choix, après tout, Anakin Skywalker passe lui même du côté obscur de la force et devient Dark Vador et il fini par se faire tuer par son fils, c'est pas cool le côté obscur de la force, en plus ce serait vraiment abusé si Sam se faisait tuer par son fils, enfin bref, laissons les délires Star Wars de côté parce que ça pourrait aller loin, quoi que la joueuse n'a vu qu'un des films !

    Enfin bref, Sam préféra ne par revenir sur la séquence émotion de ce petit déjeuné entre frère et c'était pas plus mal, de toute évidence, ce n'était pas forcément notre truc les beaux discours un peu à l'eau de rose qui ferait pleurer n'importe quelle imbécile un peu trop sensible. Mais puisqu'on était dans le registre révélations et histoire de cœur, j'avais lancé le sujet Jaelyn, pour témoigner de ma propre expérience qui certes n'avait rien de génial et qui en plus était forcément le pire exemple qu'on puisse donner parce qu'il venait de moi. Bref, j'avais entamer ma petite histoire, contournant avec soin l'évidence du « je l'aime », vu que de toute évidence, le sujet de discussion ce n'était pas vraiment mes sentiments envers Jaelyn et j'avais sans doute un défaut de fabrication qui faisait que je n'arrivais pas à déballer mes sentiments, en plus, il fallait l'avouer c'était l'une des rares fois dans mes trente années de vie, que je tombais amoureux, d'habitude c'était plutôt des histoires d'un soir qui n'avaient aucune chance de connaître un lendemain, donc forcément, il n'y avait pas de place pour les sentiments, alors maintenant que c'était plus qu'une histoire d'un soir, maintenant qu'il y avait de la place pour ses fameux sentiments, ils étaient carrément difficiles à exprimer, mais là j'avais un avantage, je n'étais nécessairement obligé de parler de ce que je ressentais pour Jaelyn alors autant faire comprendre les choses d'une autre façon. Dans un sens, le plus simple pour ne pas se poser toutes ses questions sur la façon dont on devait s'y prendre pour protéger celle qu'on aimait, ne connaissait sans doute qu'une seule réponse : On aurait pas du s'attacher à elles, on aurait jamais du les rencontrer. Le problème c'est que ce qui était fait était fait et que nous n'avions pas de machine à remonter le temps pour résoudre tout ça, donc il fallait trouver une autre alternative et mais ce n'était pas évident, dans un sens, pour les protéger l'une des meilleures solution se serait de veiller sur elles vingt-quatre heures sur vingt-quatre ce qui est quasiment impossible, entre la chasse pour nous, le travail pour elles … Mais on pouvait aussi disparaître de leur vie, tenter de les oublier, prier pour qu'elles nous oublient et espérer que les démons les oublient. Mais ça fait beaucoup d'espoir, de prières et de tentative, on ne sait jamais ce qui peut arriver, c'est une véritable impasse et quoi qu'on fasse on ne sera jamais sûr que se soit la bonne chose à faire et puis oublier Jaelyn, j'avais bien essayé, je m'étais dit que ça n'allait sûrement pas être compliqué, que c'était une fille comme les autres, qu'il me suffisait d'en rencontrer une autre pour ne plus penser à elle et qu'après la prochaine je pourrais encore en rencontrer une autre et ainsi de suite comme je l'avais fait toute ma vie, mais ce n'était évidemment pas si simple, ce que j'avais gagner en allant coucher avec une autre, c'était juste la culpabilité et la peur qu'un jour Jaelyn découvre la vérité et qu'elle me haïsse, quoi qu'au fond sa haine c'est peut être aussi ce que j'ai cherché en la trompant, si elle me déteste, elle voudra plus me voir, elle finira forcément pas m'oublier plus facilement, moi je me débrouillerais pour continuer ma vie dans mon coin et elle redeviendra celle qu'elle était aux yeux des démons avant de me rencontrer, juste une chasseuse, réfugiée dans une petite ville, mais pas la petite amie du gars qu'ils veulent faire souffrir parce qu'il est censé buter leur cher Lucifer et aussi parce qu'il porte le nom de Winchester et qu'en principe les démons aiment pas beaucoup notre famille, c'est ça d'être la famille la plus maudite de la planète. Enfin bon, je haussais les épaules avant de boire une nouvelle gorgée de ma bière.

    « Si, j'arrête pas de me dire qu'elle serait plus en sécurité si elle ne me connaissait pas, mais j'crois pas que j'arriverais à l'oublier si facilement et tant qu'elle sera importante à mes yeux, elle le sera pour les démons, et si je m'éloigne, ils s'en prendront a elle … et si je restes avec elle j'suis sûr qu'ils pourraient trouver ça super marrant de lui faire du mal … La situation est bloquée alors je pars du principe qu'en restant avec elle j'aurais une chance de pouvoir la protéger, chance que je loupe si je m'éloigne … »

    C'était carrément compliqué comme situation, et même si on avait l'habitude des situation compliquée, là c'était encore pire parce que quoi qu'on fasse le résultat était le même, il n'y avait pas de bonne solution, juste des mauvaises alors qu'est-ce qu'il fallait choisir ? La première solution, quitter celle qu'on aime en espérant que ça la sauvera tout en sachant très bien qu'il y a 99% de chances pour qu'elle se fasse tuer, ou rester avec elle tout en sachant qu'elle devient ainsi une proie idéal pour les démons ? Dans un sens, on risquait de souffrir, de les faire souffrir, et vu qu'on est carrément maudit, aucune chance de tomber dans le 1% de probabilité pour que tout se passe bien pour elles alors que dans l'autre cas, on avait au moins la possibilité d'être heureux, personnellement, je me sentais biens quand j'étais avec Jaelyn, j'arrivais presque à oublier l'apocalypse, Lucifer et tout le merdier qui pourrissait ma vie jour après jour, alors rester avec elle et tenter de la protéger me semblait être la meilleure chose à faire et comme je l'avais déjà dit, s'il fallait mourir pour la sauver, alors je mourrais …

    « Ouais, un bébé, ça complique sans doute encore plus les choses, et je pense vraiment pas être en mesure de te dire quoi faire … C'est clair que la famille c'est pas le top chez les Winchester ... »

    C'est clair que la famille et nous, ça faisait deux, on avait beau être plutôt unis, c'était un désastre, notre mère était morte, notre père était mort et aller savoir combien de temps il nous restait à nous ! C'était un genre de malédiction familial, on avait la poisse, mais vraiment la méga poisse, du genre un destin tout tracé depuis des années et des années, on était coincé dans un genre de destin, qu'on ne pouvait ni deviner, ni changer et il en irait de même avec les générations à venir, et donc, avec l'enfant de Sam et ceux qui viendront après lui, parce que j'ai du mal à imaginer qu'il y aura un jour une autre élément pour agrandir l'arbre Winchester dans la génération actuelle …

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Dim 16 Mai - 10:29

    C’était étrange parfois comment une chose complètement… simple et anodine pouvait devenir malheureuse et compliquée chez les Winchester. N’importe quelle famille au monde sans doute aurait sauté de joie en apprenant que la génération suivante allée commencer à germer d’ici quelques temps… mais non, entre les deux frères, cette nouvelle avait plus quelque chose de morbide, comme si, inconsciemment, elle annonçait une fin que tous les deux ressentaient venir depuis quelques temps et appréhendaient non sans chercher à le cacher à l’autre. Ils étaient passés du statut de « simples chasseurs » à entraînés dans un truc complètement fou qui les dépassait… cette Apocalypse qui les avait déjà divisés plus qu’ils ne se l’avouaient, malgré les éparpillements d’excuses qu’ils se faisaient dès qu’ils en avaient l’occasion, comme si, même s’ils avaient beau parler, les rancoeurs ne se tairaient jamais. Pendant qu’il avait parlé d’ailleurs, Sam avait soigneusement évité de regarder son frère, comme si soutenir son regard c’était soutenir la déception qu’il avait vue dans ses yeux, ce soir là, à Ilchester. Sans conteste, Sam était sans doute prêt à tout pour racheter ses erreurs, pas seulement vis-à-vis de son frère, mais plus pour lui, pour chercher à oublier ou à racheter la chose étrange qu’il était devenu… un humain qui buvait du sang, qui avait des pouvoirs flippants et qui ne reculait devant rien pour avoir ce qu’elle désirait. Aujourd’hui, les choses étaient différentes, bien que Sam tout au fond de lui, reste bel et bien conscient que cette part là de son être n’avait en rien disparu, et que pire même, elle dormait, veillant le moment propice pour revenir et cette fois-ci sans doute gagner sur toutes les volontés que le Winchester aurait pu avoir de la stopper. Finalement, il y avait touché à sa bière… bien qu’il avait regardé son frère en commander sans avoir la moindre intention d’en boire la moindre gorgée, comme quoi, les imprévus ça arrive parfois… le fait était que Sam n’avait pas prévu en débarquant pour retrouver son frère avoir à lui annoncer de but en blanc qu’il allait devenir père… et encore moins que son cerveau – ou ses tripes qui hurlaient souvent à la culpabilité – allaient lui ordonner un aller simple à nouveau vers des excuses qu’il semblait tourner et retourner en boucle. Qui sait, ça en devenait peut-être presque ridicule… d’ailleurs la discussion, là, virait au larmoyant, si bien que Sam avait décidé d’abandonner une nouvelle fois les excuses, plus sans doute dans une fuite de toute responsabilités que dans un besoin de parler d’autres choses… comme parler de sa progéniture dont il appréhendait en réalité l’existence même. Ca allait devenir quoi ? Un mini Sam avec les mêmes problèmes, les mêmes états d’âmes qui lui planent sur la conscience, le même sang, la même putain de destinée ?! Il ne voulait pas donner ça à quiconque, même pas à son pire ennemi, si possible mourir avec… et pourtant, il semblait que les choses avaient décidé de transmettre cet héritage à quelqu’un d’autre, un peu comme si la destiné se servait d’un moyen de pression sur Sam pour le forcer à accomplir « son destin » pour éviter à son enfant de vivre la même chose.

    Il avait définitivement l’esprit rempli par de bien nombreuses pensées… toutes plus « non joyeuses » que les autres… franchement, quoique l’avenir puisse lui promettre, tout semblait vouloir se tourner en malédiction à son contact. La seule chose qui lui serait profitable serait peut-être la mort… quoique… il atterrirait en Enfer… et bien que la chose soit parfaitement méritée, ce ne serait pas une partie de plaisir ni même un passage de l’autre côté tranquille. Alors autant ne pas trop désirer sa mort non plus. Le regard rivé sur sa bouteille de bière, Sam se décida à la porter à nouveau à ses lèvres, laissant l’alcool passer dans sa gorge en même temps que les idées s’enchaînaient à toute vitesse dans son cerveau. Ca ferait sans doute peur à bien des personnes, de se retrouver dans la tête de Sam ! Crispant la mâchoire, Sam n’écouta qu’à moitié les paroles de son frère, se concentrant sur chacune de ses pensées, sur chaque souvenir qu’il ressassait du moment où il avait appris la fameuse « chose » qui changeait plus sa vie que toutes ces histoires d’Apocalypse en vérité. Reposant sa bouteille de bière sur la table, Sam la fixa encore un moment… ces derniers temps, il buvait pas mal, et les choses n’iraient sans doute pas en se calmant… et pourtant, ça ne semblait pas l’inquiéter plus que ça, ça lui permettait d’oublier les problèmes qui s’amassaient, cette merde d’Apocalypse et cette histoire de bébé qui le détruisait, en vérité. Alors que Dean avait visiblement fini de parler, Sam releva le regard vers lui, le soutenant quelques instants, avant de soupirer… et de rebaisser le regard vers la table, dans le genre détail palpitant, j’avoue on a fait mieux, m’enfin, il faut bien de ça et Sam à cet instant précis avait du mal à soutenir le regard de son frère, comme si le souvenir des récentes révélations ne faisait que le mettre plus mal à l’aise qu’autre chose, ce qui ne serait sans doute pas mentir.

    « Elle… Dean, elle veut que j’arrête de chasser… » Il releva le regard vers son frère, avant de le rebaisser, soupirant : « Et j’veux pas donner à… à un enfant la vie que j’ai eue… »

    Est-ce que c’était le fait de devoir arrêter de chasser ou celui de savoir que même s’il arrêtait, les choses continueraient de le poursuivre qui le faisait agir d’un air aussi résigné ? Sans doute les deux. Avec les années, il avait appris à faire de la chasse sa vie toute entière, de chasser des démons pour chasser des démons, et s’éloigner de cette vie qu’il aurait hypothétiquement pu avoir. Le gamin qui avait voulu une vie normale était loin, et la perspective d’être soudainement happé à nouveau dans ce mode de vie effrayait Sam plus qu’autre chose. Quand on voyait ce que ça avait coûté à leur mère… ou même ce que ça lui avait coûté la dernière fois qu’il avait fait le test… Toujours les mêmes idées, les mêmes problèmes qu’elles entraînaient qui revenaient en boucle si bien que parfois – quand il était bien torché - Sam se promettait d’aller vivre en ermite dès qu’il en aurait l’occasion. Une super promesse soit dit en passant… la joueuse délire un peu, vous remarquerez que c’est pour remplir les lignes xD. Parce que là, elle a un gros puits d’… elle trouve même plus le mot. Inspiration, voilà… inspiration. Enfin bref, comme lancé sur son truc du « je suis optimiste à cent pour cent », Sam poursuivit, l’air de rien, comme s’il allait parler de sujets tous plus anodins les uns que les autres :

    « Elle sait pour Ilchester… » Et dire que ça aurait bien pu la faire fuir, qu’elle aurait pu le jeter comme une merde… il aurait certes été malheureux un temps, avant de se dire que finalement… c’était la meilleure chose qu’elle ait pu faire – pour elle en tout cas. Mais naaaan il fallait qu’elle ne l’ait pas fait ! Merde, il avait vraiment pas de bol des fois – c’est sympa ça xD. Alors que ses pensées s’alignaient, il eut un sourire ironique avant de reprendre : « Après tout, peut-être que j’ai qu’à lui dire que j’ai du sang de démon dans les veines pour qu’elle veuille même plus entendre parler de moi… » Voilà qu’il parlait presque tout seul, comme un psychopathe qui prépare son prochain coup… un cas ce pauvre Sam des fois, surtout quand il pousse un peu trop sur l’alcool. Certes, il n’avait même pas fini sa bouteille – de bière qui plus est – mais oh, il était à peine plus de dix heures du matin… donc bon, c’était pas franchement recommandé de boire aussi tôt, donc excusons l’état de Sam par ce constat. « Laisse tomber… » Il haussa les épaules, comme s’il avait le courage d’affronter ce qu’il avait fait au point de le dire à quelqu’un qui comptait pour lui comme Louisa. Dean l’avait même découvert par lui-même avant que Sam ait le moindre courage d’approcher l’éventualité que peut-être il aurait pu déborder des limites de l’éthique en son absence… alors bon… de là à ce qu’il le dise à la mère de son enfant – même imprévu – il y avait tout un gouffre !

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Jeu 1 Juil - 0:25

    La vie des Winchester, y avait pas à dire, c’était quelque de complexe, de mouvementé et de surnaturel, c’était tellement bizarre qu’il y aurait sans doute eu de quoi faire une super série télévisée qui bizarrement serait bien vite classée dans les série, fantastiques et pourtant, toutes les choses qui faisaient nos vies, nous les avions bel et bien vécus, même s’il ne fallait pas se leurrer, nous aurions sans aucun doute préféré que ce ne soit pas le cas. Tout avait été compliqué jusqu’à présent quoi qu’il y avait eu une époque où, à y repenser aujourd’hui, les choses étaient un peu plus simples, quand il n’y avait pas de pactes, pas de sang de démon, pas de Ruby, pas de Lilith, pas d’anges et surtout pas de Lucifer et donc, pas d’apocalypse, on ne peut pas dire que c’était la belle époque, parce qu’on s’en était quand même mangé plein la tronche mais c’était carrément « moins pire » qu’aujourd’hui. Aujourd’hui c’était vraiment la catastrophe dans nos vie, on se retrouvait tous les deux responsables d’une chose trop lourde à supporter et que nous n’avions pas désiré, on avait tous les deux fait des erreurs que nous regrettions, mais regretter c’était souvent inefficace. On pouvait répéter autant de fois qu’on le voulait qu’on s’en voulait et que si c’était à refaire, on ferait les choses de façon différentes, le fait est que ce qui est fait est fait. Malgré tout, c’était impossible de rester dans cet état d’esprit et de se dire du coup, ça ne sert à rien de culpabiliser, la culpabilité est là quoi qu’il arrive et elle n’est pas prête de partir. Peut être qu’au fond la meilleure chose à faire était de ce dire que nous, on avait en rien prévu ce qu’on avait fait et que ce n’était que le destin qui nous avait guider, parce que quelque part, là haut, quelqu’un avait déjà tout décidé pour nous. C’était beau la vie quand même, avoir un destin tout tracé afin d’accomplir contre notre volonté tout ce qu’un certain Dieu veut, ou quelqu’un d’autre après tout, on ne peut pas être sûr que ce soit Dieu lui-même qui soit derrière tout ça parce que d’après l’autre con, Dieu était momentanément indisponible, en gros c’était bien le bordel sur terre et c’était aussi, bien le bordel au paradis ! Enfin bon, tout ça pour dire que c’était quand même presque triste d’être rendu à se dire qu’on avait rien décidé de toute notre vie parce que tout était déjà écris quelque part et que youpi youpi, le pire restait sans doute à venir ! Autant ne plus rien faire et se laisser guidé par le magnifique destin qui nous attendait de toute façon, comme la vie est super, on savait bien qu’on ne pourrait plus lutter ! Hou lala, que de réjouissances ! Et puis, maintenant, il y avait cette histoire de bébé qui tombait là, comme un cheveux sur la soupe, est-ce que c’était prévu ça quelque part ou était-ce une erreur, une petite entorse à la destinée ? En tout cas, c’était encore quelque chose de compliqué qui s’ajoutait à la complexité déjà bien marquée de la vie des Winchester. On aurait pu dire que cet enfant n’allait absolument rien changé et qu’au contraire, c’est l’opportunité rêvée pour Sam pour prendre un virage à quatre-vingt-dix degrés dans sa vie, mais bizarrement ça aurait sonné faux.

    On en avait vu des choses dans nos vie, on en avait appris aussi et à l’heure actuelle, nous avions très bien compris que nous étions bel et bien coincé dans quelque chose qui malgré tout nous dépassait complètement, on ne sortirait sans doute pas indemne de cette apocalypse et si jamais c’était quand même le cas est-ce qu’on pourrait seulement envisager de se poser enfin et de vivre une vie un tant soit peu normale ? Est-ce que, parce qu’on aura mit fin à l’apocalypse on pourra fermer l’œil le soir sans se demander si un démon ne fera pas son apparition pour nous ôter cette vie normale ? Au fond on ne savait absolument pas mais ça vaudrait peut être quand même le coup d’essayer quitte à continuer de veiller, à continuer de se dire qu’on est peut être pas totalement en sécurité mais chaque personne pouvant se venter de vivre « normalement » vit quand même avec des craintes parce que même ceux qui ignorent l’existence des créatures surnaturelles savent que le monde dans lequel nous vivons est dangereux, on vit tous dans la crainte, qu’on soit un chasseur qui passe sa vie sur les route ou juste un type qui pense à fermer les volets et a verrouiller sa maisons, juste pour se sentir un peu plus en sécurité. Quoi qu’il en soit quand le regard de Sam croisa enfin le mien, même pour un bref instant, je pouvais d’hors et déjà considérer qu’il allait me dire un truc important un peu à la « je suis ton père » de dark vador ! Le genre de révélations auxquelles on se s’attend pas et qui marquent un temps de bug histoire qu’on analyse un peu ce qu’on vient d’entendre, et comme prévu, ce fut le cas avec ce que Sam annonça. Elle voulait qu’il arrête de chasser, déjà j’ignorais tout de cette « elle » à part qu’elle était enceinte de Sam, et pour le reste de la phrase, peut être que cette « elle » avait raison, peut être qu’elle avait tord, au fond c’était mieux pour Sam qu’il laisse tomber tous ce merdier et qu’il fasse de son mieux pour la protéger elle et le petit et puis moi je pouvais bien continuer tout seul, ou pas d’ailleurs, mais au moins faire comme si, et puis de toute évidence c’est pas en fuyant son enfant qu’il l’empêchera d’avoir la vie qu’il a eu bien au contraire, après tout, on sait bien l’un comme l’autre que c’est difficile de vivre avec un père absent ou dans notre cas, très peu présent, enfin bon, au fond, que Sam reste avec son enfant ou pas, le résultat serait sans doute le même pour la gamin, s’il était aussi maudit que les autres Winchester même sans son père il n’aurait jamais une vie normale, même Adam, notre demi-frère avait connu un destin tragique alors qu’il n’avait rien demandé, alors qu’il vivait de façon normale dans un monde normal ignorant jusqu’à notre existence, malgré ça, aujourd’hui il était mort, ce qu’il fallait retenir de ça c’était sans doute qu’être un Winchester c’était inéluctablement être victime d’un destin tragique, alors pour cet enfant est-ce qu’il fallait mieux avoir un destin tragique tout en ayant pu avoir une mère et un père sur qui compté ou bien est-ce que c’était plus juste qu’il reste seul avec sa mère en ignorant tout de son père au fond j’en savais absolument rien et je pouvais bien continuer à me creuser les méninges que je ne trouverais pas de réponse à cette question vu que de toute évidence, il n’y a aucune réponse, on pourrait bien dire, seul le temps nous donnera la réponse, mais du temps, on en avait pas forcément et puis le temps, c’est de l’argent ! Excusons la joueuse pour cette remarque n’ayant aucun rapport avec la choucroute mais y a pas à dire il fait beaucoup trop chaud et ses neurones ont fondus ! Bref, n’ayant encore rien répondu à Sam? Je le laissais continuer le récit des désastreuses aventures de Sammy Winchester.

    Et désastreuses c’était encore peu dire, la fameuse « elle » savait donc pour Ilchester et elle n’avait pas l’air d’avoir fuit celui qui avait réveiller Lucifer en personne, à croire que les femmes s’attachait aux pires mecs qu’elles pouvaient rencontrer, j’avais moi-même raconté à Jaelyn ce qui c’était passé durant mon séjour en enfer, je lui ai dit que j’avais torturer des âmes et que j’avais aimé ça, Katy perry pourrait presque faire une chanson avec ça, I tortured a soul and i liked it ! *sbafff pour la joueuse*, bref malgré le froid que cette révélation avait jeté, très vite Jaelyn avait juger que ce n’était pas très grave et ça avait sans doute était la même chose avec la mystérieuse copine de Sam, elle avait sans doute du flipper un peu au début et puis pardonner parce qu’il y avait bien que les autres qui étaient capables de nous pardonner nos erreurs. Il lança ensuite une réflexion de façon assez bizarre qui le ferait presque passer pour un psychopathe, dire à la mère de son enfant qu’il avait du sang de démon en lui, au fond, même ça, ça ne changerait pas grand-chose si elle l’aime et puis c’était pas non plus comme si c’était vraiment un démon ou un demi démon, enfin, je sais pas trop mais bon, au fond, moi j’avais plus ou moins accepté ce sang qui coulait dans les veines de mon frère parce qu'hormis celui qu’il buvait, il n’était responsable de rien et puis s’il en boit plus y a pas de soucis nan ? Bref, tout ça pour dire qu’elle serait capable de continuer à l’aimer quand même parce qu’après tout, il reste - quand il se drogue pas et qu’il utilise pas ses pouvoirs - lui-même. Dans un soupire, je terminais ma bière parce que la joueuse se souvient plus si elle a déjà décider qu’elle était finie celle là, mais maintenant au moins c’est sûr et après avoir reposé la bouteille sur la table, je relevais les yeux sur Sam.

    « J’suis pas sûr de pouvoir te dire quel est la meilleur chose à faire, parce que je l’ignore. En tous cas si elle t’aime, elle t’aimera sans doute aussi avec le sang de démon, les femmes ont tendance à pas laisser tomber facilement …. »

    Ouais d’ailleurs, moi non plus je n’avais pas « laisser tomber » comme l’avait si justement conseiller Sam, parce que c’était une façon de dire  « aller on change de sujet » et là c’était pas le moment ! De toute façon, maintenant qu’on était lancé sur bébé et sang de démon j’me voyais mal dire « ho tiens, t’as vu, il fait beau aujourd’hui ! » de toute évidence on avait des problèmes bien plus important, surtout Sam d’ailleurs, et la joueuse est heureuse de vous annoncer que maintenant qu’elle a finit son rp pourris, elle va pouvoir aller bouffer !

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Sam Winchester


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.
✾ MA CÉLÉBRITÉ : J.Padalecki
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Zadkiel
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 11/07/2009
✾ MES MESSAGES : 45276

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 28 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Jeu 12 Aoû - 0:37

    Les Winchester se livrant à une discussion digne des feux de l’amour ! Si on leur avait dit qu’un jour ils en arriveraient là, ils auraient certainement pris la fuite bien loin, oui c’est sûr ! Sauf que là… ils ne pouvaient même pas fuir, les démons avaient cerné la ville, à croire qu’ils voulaient que Sam et Dean se construisent une ébauche ou une pseudo vie normale pour mieux tout détruire ensuite, sans doute. Vu le nombre de démons qui se pointaient devant Sam pour lui dire qu’ils finiraient à un moment ou un autre à mettre la main sur Louisa ou sur le bébé qu’elle portait, il avait bien raison de croire parfois que ces histoires de couples n’étaient à nouveau orchestrées que par et pour les démons. D’après ce qu’avait dit Ruby, chaque événement de la vie que Sam avait pu mener avait été soigneusement orchestré par des démons, et ce, jusqu’au moindre des détails…. Des paroles et des doutes que Sam avait toujours gardés pour lui, incapable d’accepter cette vérité, d’accepter que Jessica et tous les gens qu’il avait pu connaître n’avaient été que des pièces d’échec avec lesquelles toutes ces saloperies de l’Enfer et du ciel avaient habilement joué. Il réprima un soupir, trop pris par ses pensées, trop obsédé par tout ce qu’ils disaient avec son frère, à croire qu’il allait finir par devenir dingue avant que les démons aient eu le temps de faire quoique ce soit contre Louisa ou l’enfant qu’elle attendait. C’était à la fois frustrant et pressant de se sentir épié constamment, au moindre instant sans même savoir par qui ni à quel moment cette chose ou cette personne finirait par apparaître au grand jour dans une entrée sans aucun doute fracassante ! S’accordant encore le temps de boire à sa bière, Sam réprima un soupir, adressant un regard à son frère… apparemment dans sa relation avec… Jaelyn *oui Sam a vraiment du mal à l’admettre, ça* , Dean se posait bien moins de questions, ou du moins, c’est ce qu’il laissait paraître, pour ne pas dire qu’il laissait presque les démons venir pour pouvoir bien agir ensuite ! Voilà, encore une flagrante différence entre eux deux, ils n’avaient même pas la même façon d’aborder les démons ! Car oui, ça, Sam le savait depuis un moment que tous les deux n’avaient pas la même façon d’appréhender ce que pouvait être une « pseudo vie de couple » et qu’ils étaient bien différents, niveau « amour » ou ce qui pouvait s’en approcher un tant soit peu. Sam celui qui se pose des questions constamment et Dean celui qui agit presque sans réfléchir, ça lui va si bien, cette image ! S’il y avait bien une chose que Sam appréhendait un peu d’aborder avec son frère, c’était cette histoire de sang de démons… certes, si l’histoire n’était que « quand j’avais six mois, un démon m’a fait boire de son sang », il l’aurait sans doute déjà dite, sans aucun remord et sans aucune crainte de la réaction qu’elle aurait pu avoir… mais à cette histoire déjà sordide, il devait en plus ajouter « et quand mon frère est mort, j’ai littéralement pété un câble et j’ai commencé à boire du sang de démons et à développer des pouvoirs surnaturels »… oui, ça avait tout de suite une allure moins innocente et plus dérangeante.

    Si seulement ce soir là dans le cimetière… et même après faut l’avouer, ils ne s’étaient pas accrochés comme ils l’avaient fait, s’il n’avait pas cédé à toutes les tentatives qu’elle avait faites, ils n’en seraient pas là… et – sans blâmer Louisa – Sam aurait l’esprit plus tranquille que le bouillon qu’il avait en tête à cet instant précis ! Au fond, il savait pertinemment qu’il allait devoir mettre les choses au clair un jour ou l’autre, qu’il allait devoir soit sortir de la vie de Louisa, soit prendre son courage pour lui parler de tous les coins sombres qu’il pouvait renfermer derrière ce petit regard de type innocent… car oui, les puppy eyes, aujourd’hui encore, ça le connaissait très bien, il était plus que capable de les sortir, ceux là et ils avaient déjà fait céder Lou d’ailleurs ! Whou, qui aurait pu croire que Sam était un homme vil qui n’hésitait pas à utiliser tous ses traits physiques pour faire céder une fille ? Lui-même n’était pas au courant qu’il était capable de faire un truc pareil… c’est dire ! Reposant son regard sur son frère à ses paroles, Sam réprima un nouveau soupir, hochant légèrement la tête comme persuadé par les mots de son frère, bien que quelque part, le doute continuait de subsister, comme toujours chez Sam, bien qu’il dise souvent le contraire, c’est vrai : « Ouais… t’as peut-être raison… » Au fond, était-ce vraiment ce qu’il voulait, que Louisa continue d’être autant attachée à lui malgré cette « nouvelle » sur le sang de démon ? Peut-être pas… c’était sans doute mieux pour elle qu’elle le haïsse et qu’elle ne veuille plus jamais le revoir… et pourtant, quelque part, au creux de ses tripes, il savait qu’elle était incapable de faire ça tout autant que lui était incapable de mettre ses décisions à exécution quand il s’agissait de s’éloigner de Lou, même si cette décision n’était prise que pour le bien de la jeune femme et celui de sa fille, et non pas pour la faire souffrir… Un léger sourire étira ses lèvres alors qu’il se surprenait à laisser ses pensées vagabonder vers Louisa… retombant durement à la réalité en se rendant compte qu’il ne faisait que de plus en plus la mettre en danger à chaque fois qu’il s’accrochait de plus en plus à elle, rien que par ses pensées, Sam termina sa bière d’une traite, pinçant légèrement les lèvres pour laisser le liquide se répandre dans son corps à toute vitesse. Haussant légèrement les sourcils, il reposa son regard vers la fenêtre, incapable de trouver quoi dire à présent, il avait l’impression d’être chez le psy, chose qui arrivait rarement avec Dean, il fallait quand même l’avouer. Sans qu’il s’en rende compte, il se surprit à avoir une pensée quelque peu amusante, qui lui arracha même un léger ricanement, avec un fond d’amertume quand même, alors qu’il reposait son regard sur son frère aîné : « C’est bizarre tout ça quand même… Voilà qu’on est en train de s’parler de nos pseudos semblants de couples respectifs… » Alors qu’il croisait le regard de son frère, il garda un léger sourire au coin des lèvres, ne terminant pas sa phrase alors qu’il ne se serait pas gardé de dire « alors qu’on sait pertinemment que ça sert à rien », comme s’il cherchait par-dessus tout à se ramener et à ramener son frère à la triste réalité qu’était leur vie : ils allaient mourir pour une cause bien vaine parce que les Anges, ou peut-être Dieu qui sait, en avait décidé ainsi et avait posé son doigt inquisiteur sur leur famille, la désignant de son courroux. « Crois-moi, si j’avais su… j’crois que j’aurai pas suivi cette histoire de disparitions sans queue ni tête… » S’étirant légèrement, il laissa ses mains passer sur son visage, tirant ses traits pour leur donner un aspect moins fatigué sans doute alors qu’il se perdait dans des paroles qu’il pensait de plus en plus et qu’il regrettait l’instant d’après à la simple pensée de ne pas avoir Louisa dans sa vie, ce soutien si particulier alors qu’il se retrouvait à douter de tout ce qu’avait été sa vie, de tout ce qu’il avait accompli dans son existence au cours de toutes ces années. Peu à peu, il ressentait de plus en plus le besoin d’aller prendre l’air, de s’éloigner de cet espace qu’il trouvait trop petit et qu’il aurait bien voulu quitter si seulement il ne se retrouvait pas ici avec son frère : « Et voilà qu’on est missionnés de partir en chasse d’un Ange maintenant… » Cette fois-ci, son ricanement fut clairement ironique, alors qu’il laissait chaque part de son visage traduire la pensée qu’il avait à cet instant précis : c’était complètement débile, et les Anges devaient sans doute bien s’amuser à siffler Dean au moindre petit problème et à chaque fois qu’ils avaient un Ange fugitif à punir. « Il est loin le temps des Wendigo et des esprits… » Il haussa les sourcils, peut-être était-ce le fait d’avoir avalé une si grande quantité d’alcool en si peu de gorgées qui commençait à lui faire tourner la tête mais il se retrouvait de plus en plus à étaler ses pensées en paroles, comme s’il n’avait rien de mieux à faire…

_________________

winchesters say "hi" - i wake up every evening with a big smile on my face, and it never feels out of place. and you're still probably working at a nine to five pace, i wonder how bad that tastes. when you see my face hope it gives you hell, hope it gives you hell. when you walk my way hope it gives you hell, hope it gives you hell. now where's your picket fence love ? and where's that shiny car ? you never seemed so tense love and never seen you fall so hard. VOTEZ POUR NOUS ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Dim 15 Aoû - 12:32

    Ellington était une ville pleine de surprises ! Des surprises que nous étions bien loin d’imaginer, des choses qui étaient arrivées dans nos vies peut être par simple hasard, après tout, est-ce que les choses auraient été différentes qui jamais nous avions étaient coincés dans une autre ville ? Est-ce qu’il y aurait eu d’autres femmes nous poussant comme en cet instant à des confidences qui ne nous ressemblaient pas, est-ce qu’ailleurs nos cœurs auraient pu être marqué de la sorte pour modifier peu à peu nos vies, peut être même nous amené à penser qu’on devenait peu à peu des gens « normaux », est-ce qu’ailleurs on aurait pu vivre cette illusion d’une vie à laquelle on avait cessé d’aspirer il y a déjà bien des années, on s’était rendus à l’évidence, cette vie idyllique, normale et sans doute belle, ce n’était pas fait pour nous, alors pourquoi, maintenant que nous étions coincé à Ellington, tous ses potentiels espoirs recommençaient à naitre, comme si on avait encore une chance de connaitre la vraie vie et le bonheur, c’était pourtant tellement absurde et irréaliste mais l’illusion était tellement parfaite qu’elle nous donnait envie de nous y accrocher. Pourtant, on savait bien dans quelle merde on était, on savait bien qu’à chaque minute, à chaque seconde même qui s’écoulait, Lucifer pouvait décider ne nous montrer que c’était vraiment l’apocalypse et on avait aussi la quasi certitude qu’à ce moment là, ce serait la fin de nos vies, c’était difficile a accepté et pourtant avec le temps qui passé, pour ma part je m’étais plus ou moins fait à l’idée, ou du moins, j’avais enfoui cette idée et la sensation qu’elle entrainait en moi pour profiter de cette vie qu’on m’offrait aux côtés de Jaelyn, peut être que c’était un erreur parce que la chute n’en serait sans doute que plus douloureuse, mais quitte à être coincé dans cette ville là, dans laquelle j’avais rencontré cette femme là, autant s’y accrocher, même si c’était bête et peu réfléchit. Je ne pouvais pas laissé tomber ce que j’avais acquis ici, je n’en avais pas envie, même si ça paraissait presque trop beau pour être vrai, après tout c’était bizarre qu’on ai pu tous les deux trouver l’amour alors que c’était normalement le genre de choses qui nous faisaient fuir, c’était assez incompréhensible mais qu’importe, pour le moment, le plus simple de de continuer à vivre les choses comme elles viennent sans se poser trop de questions, c’était très Deanien comme façon de voir les choses, du coup, c’était sans doute une erreur parce qu’en principe la plupart des choses que je fais à ma façon, ce sont des erreurs et puis, c’est vrai que j’avais peut être moins de question à me poser que Sam, Jaelyn savait ce qui s’était passé me concernant avant mon arrivée à Ellington, je lui avais raconté mon pacte, mon séjour en enfer, la torture que j’avais subie et que j’avais fait subir et puis mon retour sur terre grâce à Castiel, c’est vrai que je n’avais pas cherché à lui parler de Sam et de ses problèmes de sang de démon, mais ça ne la regardait pas vraiment au fond, je n’en dirait pas autant pour cette femme dont lui, il est tombé amoureux, c’est quand même un lourd secret qu’il porte en lui et peut être que le fait qu’elle ne sache rien fait qu’elle s’accroche à lui et que si jamais elle l’apprenait, tout changerait, j’en savais rien après tout, je ne suis pas médium moi. Mais bon, même si c’était pas forcément facile à digérer, je pense que c’était possible, la preuve, je l’avais quasiment fait, je veux dire par là que j’avais cessé de blâmer Sam pour ses erreurs, il avait bu du sang de démon pour nourrir ses pouvoirs démoniaque et accessoirement réveiller Lucifer certes, mais il faut quand même voir le fond de l’histoire, premièrement il n’aurait réveillé personne si je n’avais pas brisé le premier sceau, deuxièmement, il s’était fait manipuler en beauté par l’autre grosse conne de Ruby et je suppose que quand on est désespéré, triste et limite alcoolique sur les bords, on hésite pas à faire confiance à n’importe quelle aide venant même de l’enfer, à ce niveau là, Sam était pardonnable si tant est qu’on lui chercher des bonnes excuses pour expliquer ses actes et qu’il représente trop dans nos vie pour qu’on puisse accepter de rester brouillé avec lui pour toujours, pour ma part c’était mon frère et je l’aimais suffisamment pour lui pardonner et lui trouver des excuses, pour ça en tout cas, donc qui que se soit, si cette femme l’aime vraiment elle devrait être capable de prendre en compte toute l’histoire pour se forger son opinion et pardonner à Sam les erreurs qu’il avait commise, elle, elle n’avait aucune raison d’avoir l’impression d’avoir était trahie par la personne qui compte le plus à ses yeux ! C’était pas comme si elle avait essayer de le retenir et qu’il lui avait cassé la gueule avait de partir avec un démon, là bien sûr les choses auraient différentes. Ouais, ça sent la vieille rancune pas encore tout à fait digérée, mais c’est mon droit, je peux pas tout digérer en même temps, chaque chose en son temps et puis c’est pas non plus comme si je lui en voulais tellement que je ne lui adressais plus la parole et que je le boudais complètement - la joueuse divague un petit peu en imaginant Dean bouder comme un gamin xD - la preuve étant que j’étais là, dans ce restaurant avec lui, en train de parler « amour et conséquences » sujet tout de même délicat car jamais vraiment abordé jusqu’à présent en tout cas pas de cette manière là, parce que ces histoires c’était bien la première qu’on les connaissait c’est peut être pour ça qu’elle paraissaient si compliquées ou peut être juste parce que tout ce qui est lié de prés ou de loin aux Winchester, ça devient vite compliqué ! Sam fini par admettre que j’avais « peut être raison » d’une façon qui laissait clairement voire qu’en fait avec ou son mon avis, il doutait toujours autant, ça c’est du Sam Winchester dans toute sa splendeur, il doute sur tout et puis il doute tellement qu’il finira à avoir des doutes sur ses doutes ! Je répondis à la phrase de Sam par un petit sourire de toute façon, je ne pouvais pas dire grand-chose de plus, quand il doute, ce petit, c’est très difficile de faire en sorte qu’il se ressaisisse et arrête ainsi de douter il est très bizarre le petit Sammy, mais avec le temps, on s’y habitue !

    Sam termina sa bière l’engloutissant rapidement avant de se lancer dans des propos qui résumaient parfaitement la situation, de quoi avait on l’air là, tout les deux à parler de nos histoires de couple ? Bientôt on allait se mettre à parler chiffon et cuisine si on continuait dans cette voie, ce n’était pas le genre de discussion qu’on avait en temps normaux, bien sûr on parlait pas que de la chasse sinon, on serait devenus fous depuis longtemps, mais d’ici à parler des femmes qui partageaient depuis peu nos vie, c’était quand même bizarre, habituellement quand on parlait des femmes c’était surtout des conquêtes d’un soir, des filles que l’on croise et qu’on ne revoit plus après, même si ce concept Sam avait eu du mal à l’accepter et avait tendance à s’épandre facilement des demoiselles qui croisaient sa route, entre Sarah, Madison et Ruby, il les avaient toutes les trois quittés à contre cœur, enfin, Ruby et Madison, il les avaient tués, vraiment compliqués les amourettes de Sam quand même ! Enfin bref, j’eus un nouveau sourire suite à la réplique de Sam, un sourire qui confirmait son idée, y avait pas à dire, c’était bizarre, plus bizarre que les discutions sur les créatures surnaturelles ce qui normalement devrait être plus bizarre que les discutions sur les couples enfin bon, tout ça pour dire qu’on était vraiment une famille bizarre n’ayant pas vraiment les mêmes centres d’intérêts que le commun des mortels !

    « Ouais, c’est carrément bizarre pour des gens comme nous … »

    Cette phrase fut ponctuée d’un soupire, des fois, j’avais vraiment l’impression que nous n’étions pas comme les autres, limite, on était pas humains tellement on était différents, nos vies de couples étaient presque inexistante avant notre arrivée à Ellington et puis on était deux gros débiles qui passaient leur vie sur les route des États-Unis pour combattre toute sorte de créatures ! Vu comme ça c’est clair qu’on avait pas du tout l’air de types normaux ! Alors forcément dés qu’on commençait à se comporter comme le reste des humains, on avait systématiquement la sensation que c’était bizarre alors que les autres comme banal et quotidien. Enfin, de mon point de vu, ça faisait quand même du bien de sortir un peu de toutes ses histoires d’apocalypse qui étaient notre quotidien à nous, ça faisait du bien d’être presque normal même si on savait très bien que ça ne durerait pas et que cette vie qu’on menait à Ellington était éphémère et qu’on nous le reprendrait bien plus vite qu’on ne peut l’imaginer, parce que la réalité avait tendance à toujours nous rattraper et notre réalité à nous, ce n’était pas ça. Je n’avais pas envie de perdre Jaelyn, même si notre relation était plutôt instable, je voulais rester avec elle encore longtemps, même si je savais que c’était strictement impossible c’était comme perdu d’avance et lutter était complètement inutile. Sam lança une nouvelle phrase avec laquelle j’étais encore une fois on ne peut plus d’accord, on aurait jamais du mettre les pieds à Ellington et les choses auraient peut être étaient moins compliquée, si je ne m’étais pas pointé dans ce bar jour après jour, si je n’avais pas connu Jaelyn, elle ne serait pas en danger quotidiennement et puis, je n’aurais pas cette envie de vivre normalement à ses côtés, j’aurais pas peur du moment où je devrais la quitter parce que je ne la connaitrais pas, alors c’est clair que si moi aussi j’avais su, on ne serait pas venus s’enterrer dans cette ville merdique.

    « J’te le fais pas dire, surtout qu’au final, il se passe pas grand-chose ici, si on était pas venu on aurait peut être sauvé plus de vies … »

    Après tout, pendant qu’on se tournait les pouces ici à Ellington, peut être qu’il y avait des gens qui mourraient à cause des démons ou de toute autre sorte de créatures et que si on avait pas été coincé dans cette ville et bien, on aurait pu en sauver, mais non, au lieu de ça, voilà qu’on était là, dans cette ville à se poser des questions existentielles sur le devenir de nos couples tandis qu’on sait bien que ça mène à rien, alors ça devient un véritable conflit intérieur, mais si on avait jamais mis les pieds ici, y aurait jamais eu tout ses soucis ! Décidément Ellington c’était vraiment la ville la plus merdique du globe ! Et oui, comme le souligna Sam une nouvelle fois, les seuls missions qu’on avait à Ellington consistaient à retrouver des anges, waouw, c’est sûr que ça va vachement faire avancer le schmilblick ça ! Si jamais on la trouve cette ange, qu’est-ce qui se passera ? Elle se fera avoir, comme Anna ? Et ils voudront la bousiller parce qu’elle en sait trop sur cette apocalypse et qu’elle a décidé d’agir seule ? Nan vraiment les anges c’est pas du tout une aide dans cette histoire, pourtant quand on pense aux anges on pense au bien et bah ceux qui pense ainsi se plantent royalement, les anges sont cons comme des manches à balais ! Ils servent à rien ses abrutis si ce n’est à empirer les choses ! Je soupirais, encore une fois avant de répondre à Sam.

    « Ouais, comme si ça allait nous être utile en plus … »

    Utilité et anges, c’était deux mots complètement incompatibles, ils servaient à rien et pourtant ils passaient leur temps à nous dire quoi faire, pour nous faire foncer droit dans le mur, s’ils avaient vraiment été comme on les imagine on en serait pas là à lutter contre une imminente apocalypse et une fois que Lucifer la lancera sa merde, je suppose qu’on ne pourra pas beaucoup plus compter sur les anges ! En même temps je suis pas vraiment sûr qu’on est beaucoup mieux à faire que de chercher la fameuse Sariel et puis, qui ne tente à rien à rien, peut être que les anges peuvent encore nous surprendre ! Sans vraiment qu’il l’ai dit, on devinait clairement que Sam trouvait ça complètement débile cette idée de retrouver un ange mais tant qu’on avait pas mieux comme indice, je sais pas ce qu’on pouvait faire d’autre, en fait je suppose que j’avais tout du parfait pigeon ( Est-ce qu’on peut s’en servir pour donner de l’élan à un pigeon ? MDRRRR … Désolée xD) parce que si j’avais vraiment pas envie de me faire manipuler j’aurais dis « naaan je cherche pas machine ! » et pourtant je me disais que c’était peut être la meilleure chose à faire ! Quel con quand même ! J’étais vraiment le gars le plus débile de la planète. La réplique suivante de Sam me fis une nouvelle fois sourire et il avait encore raison, ça faisait bien longtemps qu’on avait pas juste chasser un esprit ou un wendigo, juste une créature simple et banale parce qu’elles étaient des menaces égales aux autres, et maintenant qu’il y avait l’apocalypse c’était là-dessus qu’on devait rester concentrer, mais l’époque où on passait nos journées sur les routes pour passer de villes en villages et se débarrasser d’une créature, qu’on étudiait les légendes locales, qu’on résolvait le problème et qu’on quittait la ville, c’était presque la belle époque ! Les choses étaient plus simples, moins culpabilisante et moins pesantes.

    « Ouais, c’est con à dire, mais ça me manque … l’époque où y avait pas d’anges ni d’apocalypse, on se prenait beaucoup moins la tête … »

    Tout avait basculé depuis ce pacte que j’avais fait pour sauver la vie de Sam, si seulement il avait pu ne pas se faire avoir par l’autre type bizarre, je n’aurais pas eu besoin de faire se pacte, je ne serais pas allé en enfer, il n’y aurait pas eu de Lilith ni de Ruby pour nous mener vers l’apocalypse. J’étais obligé de faire ce pacte, je n’aurais pas eu la force de continuer sans Sam et rien ne pourra changer ça, c’était le destin qui nous avait poussé à suivre ses routes ô combien pleine de noirceur et on s’était laissé entrainer vers les profondeur des ténèbres jusqu’à cette putain d’apocalypse, le « bon vieux temps » était désormais résolu et rien ni personne ne pourrait changer cela …

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: [intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 

[intrigue n-1]« Mais où est Charlie ? Euh, non, Sariel ! » Pv: Frèrot <3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Crossover Hawaii 5.0 - Esprits Criminels - Mais ou est Charlie? - Danny/Steve - Morgan/Reid - Charlie/??? - G
» Question inutile, mais qui m'intrigue...
» TNT signal (bon), mais aucune chaîne
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Semois: cendre sèche mais tige de pipe grasse.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYMPATHY FOR THE DEVIL ◈ BEDTIMES STORIES :: SAY GOODBYE TO THE WORLD :: archives :: RPG :: SFTD 1 - Les archives :: Ellington ; Missouri :: Les restaurants :: Le Big Gerson's-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit