[event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Facebook  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Crossroads Fate


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.&SWEET POISON
✾ MA CÉLÉBRITÉ : C. F est une célébrité
✾ MES CRÉDITS : Datura
✾ MON MOI² : Sam & dean
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 15/02/2010
✾ MES MESSAGES : 57

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : trop indiscret
✾ STATUT SOCIAL : idem
✾ SON EMPLOI : emmerder le monde



MessageSujet: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Dim 21 Fév - 10:05


Deux blondes pour la même personne, c'est dur des fois...
.




Encore une soirée en amoureux pour Dean et Jaelyn ! ... Ou pas, faut dire, leur vie serait bien trop jolie tout pleine s'il n'y avait pas quelques nuages pour assombrir tout ça, nah ? Et si ce soir le nuage s'appelait Robert ? Ou Violaine ?! Ou Elena tiens... Elena une quoi de Dean ?! Yeap, certes, Jae le sait nous connaissons tous l'histoire de la sympathique méfiance tue, cachée aux plus profond des choses, hein ?! Sauf que ce soir, alors que Jae et son Deanou s'apprêtaient à passer une soirée tranquillou, voilà Elena qui débarque, non seulement, certes, contente de voir sa meilleure amie, mais tout autant - voire plus - de croiser Dean ! Avec les petites annonces d'"adultère à la Dea" et l'annonce du "Dean et Elena se sont déjà croisés à Ellington", trop pourrait finir par en être trop pour Jae, il faut dire, la jalousie est quelque chose qui se contrôle difficilement, surtout quand il blonde plantureuse et plus que sexy vous fait concurrence.

    Points importants :
      1. Le rp pas encore écrit de "retrouvailles" entre Dean & Elena est déjà passé.
      2. Le rp pas encore vraiment défini - apparemment - de Dean & Jae sur l'adultère de Dean est aussi plus ou moins révolu, même si les choses sont parfois encore un peu bancales entre Dean & Jae.
      3. Le rp entre Vitaly & Dean aussi doit être passé, et qui plus est, Dean semble quand même avoir du mal à avaler cette histoire chaude - bien passée certes - mais chaude quand même, entre la chasseuse et le démon.
Revenir en haut Aller en bas

Jaelyn N. Miller


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Dodixe
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Leighton Meester
✾ MES CRÉDITS : Dodixe & LJ
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 18/07/2009
✾ MES MESSAGES : 1192

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 26 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Serveuse & Chasseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Mar 23 Fév - 2:17

    J’ai nommé, Jaelyn Norah Miller ! La plus belle cocue de tout Ellington ! Quelle belle réputation que d’être la fille la plus magnifiquement cocue de toute la ville, ayant été bernée comme une idiote pendant autant de temps et aillant besoin d’apprendre la nouvelle alors que son petit ami est complètement bourré. Fallait-il vraiment que ce soit comme ça ?! Fallait-il vraiment qu’elle l’apprenne de la bouche d’un Dean complètement ivre en présence de tout Ellington et qui plus est sur son lieu de travail ?! Non ! Elle avait cette certitude ! Non, si Dean avait eut un tant soit peu de galanterie ou même de civisme, il se serait retenu de lâcher un bombe comme ça bourré… Il aurait eut la franchise de tout lui dire dés le début au lieu de cacher ça pendant tout un rendez-vous ! S’il avait eut le courage et la force de lui raconter son histoire, alors comment avait-il eut la bassesse de ne pas avoir le courage de lui avouer qu’il l’avait trompée alors qu’elle, elle passait son temps à s’en faire pour lui, à souffrir en l’attendant ! Quel connard ! Comment avait-il eut juste un instant la force de la regarder dans les yeux pendant tout ce temps sans être détruit par le remord ?! Elle ne comprenait pas… Elle ne voulait pas comprendre de toute façon. Tout ce qu’elle pensait de Dean c’était qu’il était vraiment un chieur de première, menteur qui n’était même pas capable de rester fidèle à une femme une semaine entière ! Quel lâcheur ! A croire que sa confiance n’était pas assez importante pour môsieur et qu’il se croyait au-dessus de tout pour la bafouer et se taper une grosse saloperie pendant qu’elle, elle faisait tout pour ne pas chialer encore en finissant une autre bouteille. Il ne pouvait pas comprendre ce qu’elle avait ressentit, pas une seule seconde il avait pensé à elle, c’était comme s’il l’avait jetée pour aller essayer ailleurs et comme il s’était dit que ailleurs n’était pas aussi bien qu’elle, il était revenu comme si de rien n’était. En fait, le pire pour la jolie blonde était bien le fait qu’il l’ai fait tout en lui ayant déjà dit qu’il l’aimait et qu’elle avait plus ou moins voulu construire quelque chose avec lui… Il avait tout détruit, tout… Comment voulait-il que la confiance revienne après tout ça ?! C’était comme si il avait brisé en deux son cœur et qu’il s’était amusé à sauter dessus pour en faire sortir toute once de confiance, le laissant détruit et complètement dénué de sentiments. Elle était vide… Vidée entièrement de tout, elle avait déjà sûrement vidé son corps d’eau après toutes les larmes qu’elle avait fait coulé, elle aurait sûrement pu créer une rivière ou un lac grâce à cette souffrance mais elle avait quand même été le voir… Mais quelle conne ! Pourquoi avait-elle écouté son foutu cœur pour aller le voir ?! Elle n’avait pas à s’en faire pour lui ! Il ne s’en faisait pas pour elle lorsqu’il lui avait brisé le cœur alors elle n’était redevable de rien ! STRICTEMENT RIEN ! Et pourtant elle était obligée d’aller le voir… Son cœur avait parlé et elle avait beau combattre pour ne pas se rendre à l’hôpital pour aller voir l’homme qu’elle aimait… Ce n’était plus ses jambes qui marchaient pour elle, la volonté n’y était pas et pourtant son cœur battait encore un peu, croyant vainement à ce que Dean Winchester souhaite un tant soit peu recoller les morceaux pour qu’ils puissent tenter quelque chose de nouveau… Puis toutes les barrières intérieures qu’elle s’était formée s’étaient toute, une à une, effondrée devant le visage tuméfié de Dean. Pourquoi fallait-il qu’il prenne autant de risque ?! Elle le savait, elle n’aurait jamais du le laisser continuer, quitte à se prendre un parpaing dans la gueule. Elle savait très bien qu’il était têtu comme une mule ! Elle savait très bien qu’un jour il devrait y laisser des plumes mais le voir dans cet état fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Elle ne pouvait pas… Elle aurait jamais pu tenir alors que lui était là, peut-être vivant mais détruit physique. D’accord, elle avait craqué… Tenir sa parole n’était pas possible avec un Dean dans cet état. Elle avait beau se dire que le fait qu’il soit dans ce lit d’hôpital ne changeait rien au fait qu’il l’avait trompée mais qu’importe, elle ne pouvait pas le laisser là à souffrir physiquement mais aussi du cœur en s’en allant. Etait-ce de la pitié ? De la compassion ? Peut-être mais elle ne pouvait pas le laisser ainsi parce que malgré ce qu’il lui avait fait, le voir dans cet état c’était comme lui déchirer les dernières parties de son cœur meurtri pour en faire de la chaire à pâté bonne pour un chat. Finalement elle était revenue le voir, plusieurs fois, voyant son état s’améliorer de plus en plus, apprenant aussi que Dean savait pour son aventure dangereuse avec Vitaly… Apparemment, le chasseur et l’homme qu’il était n’approuvaient pas du tout ceci mais après tout c’était une aventure d’un soir, elle n’avait aucune séquelle et, qui plus est, elle était encore entièrement célibataire lorsqu’elle avait fait ça, contrairement à Dean au passage ! Elle avait aussi appris que c’était bien à cause de ce connard de démon que le jeune homme ce retrouvait dans ce lit d’hôpital, lui donnant des envies de meurtre. Elle se retenait tant bien que mal d’aller taper la causette cinq minutes avec lui pour comprendre ce qui s’était passé et aussi pour savoir ce que Dean n’avait pas voulu lui lâcher lorsqu’elle avait voulu lui faire dire tout ce qui s’était passé pour qu’ils en arrive là…

    Le temps à passé et l’anniversaire de Jack est arrivé… Jackson Miller ! L’italien de notre chère Ellington, de la haute gamme en plus, ils étaient servis sur un plateau d’or massif ces habitants en ayant un jeune homme comme lui ! Pour Jaelyn, l’italien était tout simplement un meilleur ami, rien de plus, rien de moins. Ils avaient tout partagés, toutes ces épreuves qu’ils n’auraient pu dire aux autres, ils se les étaient dites sans aucun problème, se comprenant, gardant tous ces démons dans une petite boite bien cachée histoire de ne pas faire souffrir l’autre. Dean venait de sortir de l’hôpital, quelques temps auparavant, pas entièrement remis certes, mais cet idiot avait décidé qu’il était temps qu’il s’en aille et lorsque monsieur fait un choix, on ne revient pas dessus ! Non ! La relation entre Jaelyn et son chasseur favori était devenue plus que bancale, la jolie blonde ne manquant pas une seule ouverture pour envoyer en pleine face une pique pour que Dean comprenne qu’elle n’avait pas entièrement pardonné mais qu’elle faisait de son mieux pour que demain soit meilleur qu’aujourd’hui et que la peine et la rancœur fassent leur petit bonhomme de chemin et s’en aillent finalement. C’était dur mais elle sentait qu’avec le temps la confiance reviendrait. Certains la trouvait bien niaise et sotte d’accepter les excuses bidons d’un Dean sur son lit d’hôpital, d’autres trouvaient ça d’un romantique fou… Jaelyn trouvait que c’était la moindre des choses parce qu’elle ne pouvait pas vivre sans lui et malgré la souffrance, le manque de confiance et les regards scrutateurs, un geste tendre envers Dean n’était pas loin. Une caresse dans ses cheveux, une main sur la sienne, un baiser volé, petit à petit elle se laissait aller, lâchant la bride, devenant douce pour voir ce qu’elle aimait plus que tout reprendre du poil de la bête. C’est ainsi que le soir de l’anniversaire arriva, tranquillement, tout doucement, laissant à Jaelyn le plaisir et l’honneur de sortir de l’hôpital un Dean de nouveau frais et disponible, lui proposant gentiment de l’accompagner pour la soirée, émettant toute fois quelques réserves. Quelques réserves parce qu’elle savait qu’un certain nombre de jeunes femmes allaient être là et qu’elle savait pertinemment qu’il allait zieuter continuant de s’incriminer lui-même. Agressive, oh ça elle l’était mais que voulez-vous, il avait choisit une fille rancunière comme pas deux alors le temps que ça passe il devrait faire avec s’il l’aimait autant qu’elle l’aimait…

    Le grand soir était arrivé et la jolie blonde devait retrouver son cavalier directement au Chiarezza étant donné qu’elle aurait un peu de retard à cause de son travail. Elle lâcha donc le bar à la nuit tombée pour rentrer chez elle, se dépêchant d’aller chez elle pour se changer et se faire belle en l’honneur de Jack. Elle prit donc une douche avant d’enfiler une robe entièrement blanche, ne prenant ni châle ni veste, le mois de Juin redonnant un peu de chaleur en soirée. Fin prête, elle se dirigea vers l’endroit de la fête à pied, se joignant aux convives. La jolie blonde s’approcha de son oncle et sa tante qui étaient seulement là pour quelques minutes, papotant avec eux du sujet de la soirée : Dean. Les deux adultes voyaient d’un très mauvais œil le fait qu’elle se soit remise avec lui, surtout son oncle qui ne pouvait plus voir le chasseur en peinture. Elle devait donc se battre contre eux, tentant vainement de leur faire rentrer dans le crâne que Dean s’en voulait assez comme ça, qu’elle l’aimait et qu’elle voulait qu’ils repartent sur de bonnes bases. Elle piqua rapidement un fard, avant de s’enfuir, laissant ses parents adoptifs s’en aller. La foule était assez dense et trouver un Dean Winchester s’avéra bien plus compliqué qu’il n’y paressait. Elle le retrouva bien vite près du bar, assis, les yeux plongé dans son verre. Il avait l’air mélancolique, l’attendant comme ça… Prise d’une vague de culpabilité, elle se dit que tout ce qu’elle lui avait fait subir depuis leur plus ou moins rupture à l’annonce de l’adultère n’était que des idioties de gamines et qu’il fallait que ce soir soit comme un renouveau pour eux. Le cœur revigoré par toutes ces bonnes pensées, elle s’approcha de Dean et passa une main dans son dos avant d’encercler sa taille de ses bras, déposant un baiser au creux de sa nuque. Elle sourit tendrement, lâchant Dean pour aller s’asseoir sur la chaise à sa gauche, passant une main sur sa joue :

    « Bonsoir… J’ai envie que ce soir soit… encore mieux que la soirée du Memorial Day… On fait table-rase du passé et on recommence à zéro… D’accord ? »

    Son sourire s’élargit encore plus à l’annonce de la remise à zéro, elle voulait réellement que ce soir soit différent de ces dernières semaines, elle voulait qu’ils se remettent en selle et oublient toutes les conneries qui étaient arrivées, ils étaient faits l’un pour l’autre alors autant y croire… Que la soirée commence !

    HJ : Début un peu bancal, j'me suis mal exprimée je pense mais au moins c'est un début, je me rattrape la prochaine fois, promiiiiiiiiis :rigole:

_________________

    ✔ Sexyness is my second name...
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Mer 24 Fév - 2:28

    J'avais fait de nombreuses erreurs dans ma vie, de très nombreuses même, j'avais toujours tendance à tout faire de travers, tout foirer, ou peut être avais-je juste une capacité hors du commun pour fuir tout ce qui s'avérait être trop normal pour ma vie à moi. J'avais trompé Jaelyn c'était un fait que je ne pouvais pas nier, ça faisait de moi un gros salopard, et je n'avais rien à dire pour ma défense, j'étais coupable et je n'avais aucune raison de chercher à prouver le contraire, car ce serait encore plus lâche de ma part. Alors je n'avais que m'excuser, encore et encore, je n'avais pas vraiment eu l'occasion de m'expliquer, de toute évidence, on ne s'explique pas face à une femme vraiment énervée, pourtant, il y avait une raison à cet adultère, tous les mecs adultères le dise, mais les trois quarts n'ont pas réellement de raison valable, moi, j'en avais une, j'avais réalisé qu'être trop proche de Jaelyn s'était dangereux, pour elle surtout, parce que moi même seul ma vie était dangereuse, mais dans la situation actuelle, je savais bien qu'être tombé amoureux de Jaelyn s'était laissé une opportunité en or pour mes amis les démons ! Il n'avait qu'à se servir d'elle pour que j'accours bêtement, ne faisait absolument plus attention à ce qui pourrait être un piège gros comme une maison, et puis, s'ils voulaient s'éclater un peu, ils n'avaient qu'à la tuer pour me voire souffrir, alors, à cause de moi, elle risquait d'être l'une des principales cibles de ces abrutis de démons, alors oui, en réalisant ça je m'étais dit que je ne devais pas rester avec Jaelyn et oui, j'avais été voir ailleurs pour essayer d'oublier Jaelyn, mais il n'y avait rien à faire, je n'avais pas pu juste l'oublier alors j'étais revenu vers elle, pour m'apercevoir que mes doutes étaient fondés, les démons se servaient d'elle pour m'atteindre, et c'est ce que l'autre grosse pute de Lust avait fait. Mais même après cette nuit dans la cabane, je n'avais pas pu me résoudre à ne plus revoir Jaelyn, j'étais amoureux et je n'arrivais pas à lutter contre ce tout nouveau sentiment. Alors, j'étais retourné vers elle et qu'est-ce que j'aurais du faire ? Lui dire tout de suite que je l'avais trompée au risque de la perdre dans l'absolu alors, qu'en fermant ma gueule, je pouvais profiter du temps qui s'écoulerait avant que la vérité n'éclate au grand jour, évidemment, la deuxième solution était le meilleur moyen de fuir la vérité, s'était lâche et sans doute stupide et c'est la raison pour laquelle c'est celle qui m'a semblait être la meilleure parce que c'est de loin la solution qui me ressemble le plus. Lâche et égoïste, c'est tout à fait moi. J'avais quand même du assumer mon erreur et laisser Jaelyn tranquille plutôt que de remuer le couteau dans la plaie en cherchant à me faire pardonner, je savais que je lui avais fait du mal, mais jamais je m'étais foutu de sa gueule, j'avais toujours était sincère vis à vis de mes sentiments pour elle, je n'étais pas non plus le gros menteur qu'elle pouvait s'imaginer désormais, parce qu'à part cet écart de conduite, je lui avais tout dit, même les histoires d'apocalypse qui composaient ma vie, je lui avais révéler des choses dont je n'étais pas vraiment fier, même pas du tout, alors à ce niveau là, je lui avais vraiment tout dit, ça ne rattrapé certes pas mon erreur mais ça prouvait que j'étais pas aussi peu sincère qu'elle pouvait se l'imaginer.

    La vérité avait été dévoilée dans des circonstances que j'aurais voulues éviter mais dont je ne me souvenais plus parfaitement étant donné que j'étais complètement ivre ce soir là, j'avais sans aucun doute, du parler trop vite et sans réfléchir et la soirée c'était très mal finie, certes, je n'étais pas rentré dans ma chambre de Motel en pleurant parce que la soirée s'était terminée sur ce qui semblait être une rupture, j'étais de toute façon trop bourré pour avoir ne serait-ce que le courage de déprimer, je m'étais endormis directement et le contre coup avait été dur, au réveil le lendemain, le principal de la soirée était clair comme de l'eau de roche, et j'avais une putain de gueule de bois, ça ne m'avais pas empêcher d'envoyer je ne sais combien de messages à Jaelyn, pour lui demander pardon, mais rien à faire, apparemment, elle et moi ça semblait vraiment être fini et après réflexion, les jours suivants, j'avais fini par me dire que ce n'était pas plus mal comme ça, j'avais plutôt bien réussi mon coup, maintenant qu'elle me détestait, les démons n'auraient pas besoin de se servir d'elle pour m'avoir, elle était redevenue celle qu'elle était avant de me rencontrer, la simple chasseuse Jaelyn Miller qui n'était pas vraiment un gros gibier pour les connards de l'enfer, vu qu'ils avaient déjà suffisamment à faire avec la fratrie Winchester. C'était vraiment mieux comme ça, elle souffrait mais cette souffrance finirait par n'être plus que de la haine et moi, ça me permettrais de n'avoir aucun remord si je devais partir de la ville et tant pis si moi je continuais à souffrir, de toute évidence, je l'aurais bien mérité, en réalisant ça, j'avais arrêté de harceler Jaelyn par des sms ou des messages vocaux remplis d'excuses sans doutes inutiles. Et puis, était arrivé ce fameux soir où ma route avait croisée celle de Belzébuth, l'un des démons les plus célèbre des enfers et croyez moi, il est vraiment à la hauteur de sa réputation, peut être avais-je eu de la chance que, pour une raison que j'ignore, Lucifer avait décidé de m'épargner encore un peu, sinon, je serais sans doute mort ce fameux soir, c'était déjà vraiment limite, tellement que je m'étais retrouvé aux urgences et que j'étais resté hospitalisé un certain temps, durant cette soirée, j'avais appris que Jaelyn avait couché avec cet enfoiré et je ne pouvais qu'avoir la haine surtout après tout ce qu'il avait dit, parce que c'était ma fierté d'homme qu'il avait piétiné en m'apprenant ça, je savais bien que je n'avais aucune raison d'en vouloir à Jaelyn vu que cette histoire datait d'avant notre rencontre, elle, elle n'avait pas fait la conne et ma position ne me permettais absolument pas de le lui reprocher, mais la pilule avait quand même su mal à passer, le fait de savoir que la femme que j'aime c'était envoyée en l'air avec un démon, c'était très difficile à accepté étant donné que je déteste les démons, mais en plus celui là en question, il m'avait vraiment péter la gueule et c'était aussi un fait que je me devais d'avouer même si cette fois encore ma fierté en prenait un sacré coup. Bref, pendant mon hospitalisation, Jaelyn était revenue et les choses s'étaient améliorée entre nous deux, même si ce n'était pas encore parfait, c'était redevenu correct, et ce malgré les piques qu'elle me lançais quotidiennement afin de me rappeler que j'avais vraiment fait le con, enfin bon, j'avais de quoi rebondir maintenant que je savais qu'elle avait couché avec un gros connard de démon que je déteste encore plus que tout les autres, peut être plus que Ruby, peut être plus que Lilith et peut être même plus que Lucifer lui même. Et oui décidément, je n'arrivais pas plus à digérer cette nouvelle que Jaelyn arrivait à vraiment oublier que je l'avais trompée …

    Ce soir, c'était l'anniversaire de Jackson, hors de question que je loupe un truc pareil, même si je n'étais pas encore remis de ma rencontre avec Belzébuth, normalement, je n'étais pas censé faire d'effort c'est ce qu'ils m'avaient dit à l'hôpital avant de me laisser partir après un examen durant lequel je m'étais surpassé afin qu'ils pensent que j'étais a peu près en forme ce qui en réalité n'était pas vraiment le cas, enfin bon, tant pis, de toute façon, j'aime pas les hôpitaux. Ça faisait donc seulement quelques jours que j'avais quitté l'hôpital et je n'étais pas vraiment sortit depuis, parce que je n'en avais pas vraiment la force, mais ce soir je ne voulais pas rester tout seul comme un gland alors que c'était l'anniversaire de Dji Kay ! Conclusion, j'y serais allé avec ou sans Jaelyn, mais j'avais la chance d'y aller avec elle, un peu comme si c'était l'occasion de tout recommencer, alors non, c'était vraiment hors de question que le loupe cette soirée ! Conclusion, je m'étais préparé à sortir, préparation rapide, c'est à dire douche et habillage à l'arrache, j'avais pris comme toujours, les premiers vêtements à portée de main, jean simple, T-shirt noir et puis une chemise par dessus – Parce que Dean est maso, il se fringue comme ça même en été xD – Il commençait à faire bon dehors, alors j'étais partit sans prendre de veste, et je m'étais rendu au restaurant en voiture parce que de toute évidence, je n'aurais jamais eu le courage de marcher jusque là bas ! J'étais arrivé un peu en avance, mon premier réflexe avait été de m'installer au bar avec l'idée de ne pas bouger de là, parce que j'avais l'impression d'être un vieux, qui avait mal à chaque petit mouvement ! J'avais commandé un verre de whisky pour m'occuper le temps d'attendre Jaelyn, de toute évidence, ce soir, je ne toucherais pas à la téquila, c'est bien trop dangereux cette merde, ça m'avait fait dire des tas de conneries que je regrettais. Je fixais mon verre complétement perdu dans mes pensées, peut être un peu anxieux du déroulement de la soirée, quand le sentis une main dans mon dos et je n'eus même pas besoin de me retourner pour savoir de qui il s'agissait son petit baiser me fit sourire et je tournais la tête vers elle quand elle s'installa à côté de moi. Elle était vraiment ravissante ce soir, comme toujours d'ailleurs. Mais ce soir, elle était particulièrement ravissante, peut être parce que ça faisait pas mal de temps que je ne l'avais pas vue comme ça, et surtout, pas en dehors de l'hôpital de la ville. La proposition qu'elle me fit, me fit sourire de nouveau, elle me paraissait parfaite cette proposition.

    « Ça me va … J'espère seulement ne pas tomber sur ton oncle ce soir parce qu'à mon avis il serait ravi de m'achever ... »

    Je souris à nouveau après ma réplique, même si ce que je disais devais au fond être assez vrai, il devait sans doute me détester s'il était au courant de ce que j'avais fait à sa nièce, et c'était clair aussi que s'il s'en prenait à moi je ne pourrais pas vraiment répliquer j'étais tellement dans un état lamentable que la seule chose que je puisse espérer c'est que ce soir tout se déroule correctement, mais les soirée où tout se déroule correctement sont tellement rares à Ellington ...

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Invité


Invité





MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Dim 28 Fév - 10:25

Elena avait passé la journée à... rien faire. Elle n'avait vraiment rien fait de sa journée, et ça, c'était vraiment très rare ! Elle s'était posé dans son canapé, avait surfé une bonne partie du matin sur le web, puis l'après-midi, elle était allée acheter une robe pour la soirée qui s'annonçait. L'anniversaire de Jackson, qu'elle ne raterait pour rien au monde, même pour tuer Lucifer. Elle avait donc passé son après-midi dans les magasins de la ville, et avait trouvé son bonheur. Une belle robe rouge, légèrement décolleté, un peu courte. Comme ça lui allait si bien. Le soir arriva très vite, elle s'habilla et se coiffa simplement, laissant juste retomber ses cheveux dans son dos, les ondulant légèrement, tout en repensant à ces dernières semaines passées à Ellington. Des semaines... surprenantes. Elle avait revu Dean Winchester, le chasseur, et qui plus est, un de ses nombreux coups d'une nuit. Ils s'étaient revus en coup de vent, mais ça avait fait plaisir à la blonde... Enfin, du peu de souvenir qu'elle en avait, de toute façon... Elle avait aussi chassé beaucoup de démons, et avait d'ailleurs été très étonné qu'il y en ai autant dans le coin. C'était bien signe que quelque chose se tramait dans la ville, elle en était certaine. Bref. Elle se prépara donc, pour l'anniversaire de Jackson, qui, comme elle avait compris, se déroulait au Chiarezza della Sperenza, le restaurant que tenait Jackson. Elle ne savait pas qui serait invité, et s'en moquait un peu, du moment qu'elle s'éclatait. Mais elle se doutait qu'il y aurait Grace, Jaelyn, et surement d'autre qu'elle connaissait.
Elle se mit donc en route, ses talons aiguilles claquant régulièrement sur le sol bitumé des trottoirs. Elle arriva quelques minutes plus tard devant le restaurant, elle n'habitait qu'à quelques centaines de mètres, le chemin n'était donc pas réellement long pour y arriver. Elle aperçu de la lumière est des formes à travers les rideaux. Elle poussa doucement la porte du restaurant, faisant tinter la pancarte contre la vitre. En arrivant, les premières personnes qu'elle vit furent Dean et Jaelyn, parlant au bar. Elle s'approcha doucement d'eux en souriant, tout en faisant des signes de mains aux personnes qu'elle connaissait, c'est à dire, à peu près toute la salle. Elle était contente de les trouver là, même si elle se doutait bien qu'ils allaient y être.
    «Jae, Dean ! Comment allez-vous ?»

Elle se pencha sur Jaelyn et lui fit la bise, tout en la serrant dans ses bras. Les deux jeunes femmes étaient des meilleures amies, malgré qu'Elena ressentait très bien ce manque de confiance envers elle de la part de Jaelyn, mais ce qui était fait, était fait, et on pouvait rien y changer, malheureusement. Elle se tourna vers Dean et lui fit un léger sourire en guise de bonsoir. Elle ne savait plus trop comment réagir après leurs retrouvailles surprises, et c'était encore pire ce soir, qu'il y avait Jae. Elle ne savait pas dans quoi elle était embarquée, mais avec Dean et Jae, ça risquait d'être... explosif. Elle sourit donc et s'assit sur le tabouret aux côtés de Dean, et se tourna vers la salle. Elle vit Jude, Grace, Jackson, et d'autres, qu'elles connaissaient moins bien. Après un long moment, elle se tourna à nouveau vers le couple d'amoureux, attendant qu'un de ses deux amis parle. Elle allait certainement passer une bonne soirée.

Honte à moi, je suis désolé, c'est d'une merde, inimaginable ! Oo
Revenir en haut Aller en bas

Jaelyn N. Miller


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Dodixe
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Leighton Meester
✾ MES CRÉDITS : Dodixe & LJ
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 18/07/2009
✾ MES MESSAGES : 1192

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 26 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Serveuse & Chasseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Sam 20 Mar - 23:54

    Je t’aime. Bon sang elle avait réussit à dire « Je t’aime » ! Quel exploit non ?! Peut-être n’était-ce pas un exploit pour vous mais pour la jeune femme c’était carrément comme une victoire sur sa nature profonde qui lui disait qu’elle n’était pas faite pour l’amour et que de toute façon, l’amour chez les Miller c’est du faux, c’est de la merde et ça finit toujours par devenir un brise cœur et elle ne voulait surtout pas être déçue de l’amour comme elle l’avait sentit dans les yeux de ses parents. Elle se rappellera à jamais de cette image qu’elle avait vu dans le regard de sa mère, ce manque cruel d’amour pour son père alors que pourtant elle venait juste de l’embrasser, à la limite du dégout. Alors c’était comme ça l’amour ? On se marie sans sentiments, sans ne rien ressentir à aucun moment mais seulement pour la tune. Elle ne voulait pas de ça, alors ne pas tomber amoureuse tout court, nan ?! Voilà une très bonne idée qu’elle avait véhiculée et fait marcher pendant… Des années et des années ! Elle s’était amusée comme une folle, passant de lits en lits, chaque soirs différents seulement parce qu’elle savait qu’on faisant ça elle n’aurait pas le problème de savoir si les sentiments allaient devoir être présents… Pas besoin de sentiments lorsqu’on s’enfuit le lendemain sans même attendre le réveil de son partenaire de la nuit dernière ! C’était tellement facile de partir comme une voleuse avec pour seul souvenir, un petit mot écrit à l’arrache sans une petite signature, naturellement. Oui c’était comme ça qu’elle s’amusait, elle couchait et le lendemain elle disait un petit au revoir sympatoche sans aucune signature histoire qu’ils ne se souviennent pas de son prénom plus tard, on surveille toujours ses arrières. Elle avait fonctionné comme ça tellement longtemps, elle s’était éclatée, elle n’avait jamais été amoureuse, jamais. Son cœur de toute façon, il était dédié à rien ni personne alors autant le laisser comme ça dans sa pierre et ne jamais tenter de la détruire histoire de ne pas souffrir à cause de quelqu’un qui n’en a que faire de vous. Finalement ce n’était pas si mal d’être la fille célibataire qui s’éclate le plus à Ellington. Pendant que toutes ces idiotes attendent le prince charmant, allongée dans leur lit à n’avoir pas encore découvert les joies du libertinage, préférant se réserver pour l’homme parfait alors que l’homme parfait n’existait pas ! Autant profiter de ce qui vous tombe sur la main et essayer le plus d’hommes possibles histoire de pouvoir comparer. C’était mal ? C’était méchant ?! Non ! Après tout, elle ne s’amusait pas à briser des cœurs à tout va, elle profitait seulement !

    Ouais c’était tellement sympa de ne pas faire battre son cœur pour quelqu’un et de se contenter très bien de ce qu’elle avait. Sauf que la vie en avait décidé autrement et voilà que ce chasseur se ramenait dans le bar, la trouvait pas mal et décidait de la draguer histoire de l’avoir dans son lit. Pourquoi avait-il fallut qu’elle trouve l’idée que coucher avec Dean dés le début, lui donner ce qu’il voulait et basta, ne serait pas une bonne chose ?! Elle aurait très bien pu faire comme elle l’avait toujours fait ! Elle aurait très bien pu se laisser aller et coucher avec Dean ce soir là histoire d’être enfin libérée de lui… Pourtant elle ne l’avait pas fait. Elle avait en réalité agit totalement différemment avec lui qu’avec un client normal du bar. Elle avait agit avec lui comme avec quelqu’un qu’elle connaissait depuis longtemps, elle l’avait protégé, elle l’avait empêché de se faire encore plus de mal que ce qu’il s’était fait tout seul en buvant comme un trou. Elle n’avait peut-être pas comprit ses motivations mais son cas l’avait intéressé pendant toute cette soirée alors autant s’en occuper comme elle pouvait et c’était ce qu’elle avait fait en le ramenant doucement au taxi, priant pour qu’il arrive à bon port rapidement et qu’il n’ait aucun accrochage pendant le chemin. Quelle idée avait-il eut de se bourrer la gueule comme il l’avait fait ?! Elle l’avait servit, verre après verre, elle avait son état empirer de plus en plus, surveillée par son patron qui voulait absolument plumer le pauvre Dean, le faisant de plus en plus consommer pour avoir le droit au gros lot de la semaine, brisant le cœur de Jaelyn au passage. Il avait l’air tellement… sympathique que s’en devenait cruel de le servir indéfiniment alors qu’elle, elle aurait voulu pouvoir en apprendre un peu plus sur le jeune homme mystérieux capable de lui sortir de but en blanc, la regardant droit dans les yeux, qu’il la voulait elle et pas une autre ce soir. Le pauvre, il s’était pris un vent monumental mais il était revenu, quelle chance pour elle d’ailleurs parce que trois mois plus tard ils finissaient par se déclarer leur flamme et concluaient tout ça sur un banc dans les vestiaires du bar. Classy tout ça ! C’était ça qu’elle aimait le plus chez Dean… Ce naturel qui fait que peu importe l’endroit où tu es, le plus important c’est que c’est toi et moi, rien d’autre. Ainsi, ils auraient très bien pu se retrouver dans une cage, menottés, séquestrés, tout ceci aurait pu être tout aussi… Agréable. Finalement ils avaient vécus pleins d’aventures pour en arriver là : Elle qui apprenait que malheureusement lui l’avait trompée. C’était moche hein ?! Elle avait mis de côté tout ce dont à quoi elle pensait jusqu’à présent, tout son libertinage, pour ouvrir son cœur à un homme pour finalement se rendre compte que… Il était comme tous les autres, la prenait pour son kleenex et la jetait après utilisation. Le cœur brisé, elle avait encore passé pas mal de temps avec les mouchoirs, enfermée dans sa chambre à écouter de la musique triste et à picoler un peu trop… La vodka avait eu ce magique effet de la saouler rapidement et efficacement pour qu’elle finisse par tomber ivre morte dans un sommeil profond dont elle se réveillait le lendemain, bourrée de remords, de doutes, d’envie de chialer comme une merde et d’une gueule de bois à en rester allongée à dormir le reste de la journée. Elle avait l’air pitoyable… Certes, mais c’était comme ça qu’elle combattait la peine de cœur : à coup de vodka. C’était triste d’en arriver là après tout ce qu’elle avait combattu durant sa jeunesse, elle se disait bien que ça ne pourrait jamais aller pour elle en amour… Et pourtant, elle avait réussit à pardonner à Dean son erreur pour aller de l’avant et être là ensembles ce soir…

    Une main passée dans le dos et la voilà qui le dévorait des yeux comme d’habitude. Toute la tristesse avait fuit pour la laisser elle-même : amoureuse envers et contre ce qui s’était passé. Peut-être avait-elle fait une erreur en le pardonnant aussi facilement mais qu’importe, aujourd’hui elle était lassée de toutes ces conneries de tromperies et d’apocalypse, seul comptait Dean, rien d’autre. Finalement cette soirée était parfaite : Ils étaient là, tous les deux à se dévorer du regard et Dean acceptait sa proposition, mettant même une note d’humour en disant qu’il ne valait mieux pas qu’il croise l’oncle de la jolie blonde. En effet, il ne valait mieux pas qu’ils se croisent ce soir sinon il allait y avoir des étincelles ; Les gens parlaient ici, Ellington étant une petite ville, les gens au bar aillant de grandes oreilles, la nouvelle disant que la petite jeune de la ville s’était faite trompée lâchement était arrivé aux oreilles de l’oncle qui avait voulu se rendre en personne à l’hôpital histoire d’achever le malheureux qui avait osé faire cet affreux à sa nièce. Heureusement pour Dean, Jaelyn avait été là pour calmer la violence de son oncle et avait réussit à le contenir assez pour qu’il aille se venger sur un pauvre arbre qu’il avait criblé de balle en murmurant dans sa barbe des choses qu’elle avait préféré ne pas entendre. Ce soir elle avait donc décidé de taire la présence de Dean à cette fête mais savait très bien qu’il y allait avoir de l’animation si son oncle se décidait à rester plus longtemps que d’habitude, s’il voyait Dean mais aussi s’il consommait de l’alcool. Et encore pire s’il mêlait les trois ensembles. Enfin, pour l’instant son oncle avait été écarté et elle pouvait passer du temps avec l’homme qu’elle aimait, tout redevenait enfin normal et alors que son regard plongeait dans celui de Dean, passant une main sur la sienne en la serrant fort, comme pour lui montrer qu’elle le soutenait coute que coute. Elle allait lui répondre lorsqu’elle entendit une voix dans son dos qu’elle connaissait bien, celle de sa meilleure amie. Bizarrement ce soir elle n’avait pas trop envie de croiser Elena, non, franchement, ça lui disait vraiment rien ! Il fallait dire qu’au-delà du fait qu’elles étaient amies de longue date, la blondinette était une potentielle rivale et que l’infidélité avait beau paraître révolue, elle restait quand même coincée en plein milieu de sa gorge. Oui, elle avait beau dire à son petit ami que tout était passé et qu’ils allaient reprendre sur de bonnes bases, le fait était là : son pardon n’était qu’à moitié accordé. Elle se retourna lentement, ne souhaitant voir qu’au dernier moment sa tronche de pimbêche chiante à la voix niaise. Ouais, elle n’était pas très aimable avec sa meilleure amie mais ce soir elle ne voulait pas vraiment la voir, surtout en présent de Dean. Et puis, vu que c’était que des pensées, elle pouvait bien dire qu’elle la trouvait énorme et super laide, ça ne changeait rien au sourire agréable et courtois qu’elle lui renvoyait en ce moment. Elle soupira longuement en lui faisant la bise, aillant même le droit d’être serrée dans ses bras, que c’était touchant. Finalement elle l’énervait déjà et encore plus lorsqu’elle se tourna vers Dean pour lui faire un petit sourire d’une niaiserie presque insolente. Quoi ? Elle cherchait déjà la merde ?! Le calme revenant chez elle, Jaelyn décida de faire abstraction de sa jalousie cinq minutes pour tenter d’être aimable avec sa meilleure amie parce que là, ce n’était pas très gentil. La première étape fut donc de lui adresser un vrai sourire sincère et de répondre avec franchise à sa question qui était d’une simplicité enfantine :

    « Ouais ça va… Un peu fatiguée mais tu connais le boulot ! Dean vient de sortir de l’hôpital donc il va… mieux enfin j’espère… Et toi alors ?! »

    Non… Décidément rester froide et distante était obligatoire pour elle, presque maladif, elle ne pouvait pas être courtoise avec sa propre meilleure amie, arrivant même à souhaiter qu’elle se casse maintenant histoire d’avoir la paix. Ce n’était peut-être pas fair play mais c’était comme ça, la jalousie chez Jaelyn. Elle tourna la tête vers son petit ami, attendant qu’il ajoute quelque chose, priant pour qu’il dise quelque chose qui la fasse déguerpir et plus vite que ça. Elle passa bientôt une main sur la cuisse de Dean, en faisant ainsi SA propriété, une façon de marquer son territoire, doucement mais sûrement. Qu’à cela ne tienne, Elena n’allait pas pourrir sa soirée ! Merde !

_________________

    ✔ Sexyness is my second name...
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Mar 13 Avr - 5:01

    La soirée aurait pu être un peu mieux, si seulement je n'avais pas un bras brisé et une belle commotion cérébrale trop récente pour être totalement guérie. Mais est-ce qu'à l'heure actuelle, je serais avec Jaelyn si un démon ne m'avait pas fracasser la tête contre une tombe, briser un bras, puis ré-exploser la tronche contre le sol ? J'avais envoyé des tonnes et des tonnes de sms à Jaelyn pour lui demander pardon, mais le seul qui m'avais permis de la voir, c'était celui où je lui avait annoncé que j'étais à l'hôpital, alors peut être que dans un sens, je pouvais remercier l'autre con de m'avoir casser la tronche, ça m'avais permis de renouer le contact avec Jaelyn. Si je n'avais pas été hospitalisé, je n'aurais peut être pas continuer à insister, j'aurais juste arrêté de harceler Jaelyn. De mon point de vu personnel, c'était carrément mieux comme ça, j'étais vraiment bien avec Jaelyn et je voulais passer le plus de temps possible avec elle, tout ça c'était sans doute parce que j'étais amoureux d'elle. Mais d'un point de vu externe, il aurait peut être était plus juste que je la laisse tranquille, et tant pis pour mon amour, tant pis pour moi, d'ailleurs ça aurait été bien fait pour ma gueule et ça aurait était beaucoup mieux pour Jaelyn. J'étais en plein dans cette fichue apocalypse, j'étais prisonnier dedans, je n'avais aucune échappatoire et puisque c'était moi qui avait tout commencé, c'était fatalement moi qui devait tout arrêter, en même temps, si ceux qui aurait pu empêcher ça avaient agis, on en serait pas là aujourd'hui, mais ça c'est une autre histoire. Tout ça pour dire qu'avec cette apocalypse et avec moi, Jaelyn ne pouvait pas être en sécurité, alors que sans moi, ça limitait les risques. Mais bon, j'en avais raz le cul de cette putain d'apocalypse, j'en avais raz le cul de ma vie de merde, cette vie où jamais rien ne va comme il faut, où tout se barre toujours en sucette sans qu'on puisse rien faire pour éviter les dégâts, et puis, Jaelyn avait mit un peu d'ordre dans ce merdier, quand elle était auprès de moi, j'avais l'impression que les choses étaient déjà un peu moins compliquées. Et pourtant, il avait fallu que je trouve un moyen de les rendre de nouveaux compliquées, même plus qu'auparavant, en allant bêtement voir ailleurs et surtout en balançant mon erreur alors que j'étais ivre mort. Y a pas à dire, je suis vraiment l'un des Hommes les plus pitoyables de la planète !

    Enfin bon, l'erreur n'était sans doute pas totalement réparée, mais c'était en bonne voix, je me doutais bien que Jaelyn n'allait pas me pardonner si facilement, mais qu'elle faisait des effort et je ne pouvais que lui en être reconnaissant et en échange, je devais avoir un comportement irréprochable, je le lui devais bien et puis de toute façon, je n'avais pas envie de tout refaire foirer. Je crois que j'étais prêt à l'écouter et à faire bêtement tout ce qu'elle me dirait de faire, comme un petit chien obéirait à son maitre, si ça pouvait me permettre d'obtenir son total pardon. Enfin bon, déjà le simple fait qu'on soit là ce soir, tous les deux ensemble, ça annonçait qu'on était sur la bonne voie. En même temps, aucun de nous deux n'aurait pu louper cette soirée, c'était quand même l'anniversaire de Jackson Miller ! Il était pour Jaelyn un ami très proche, qu'elle connaissait sans doute depuis pas mal de temps, et pour moi, c'était aussi un ami avec qui j'adorais passer des soirées à picoler ! Conclusion, même si on avait été encore en froid, on se serait forcément vus pendant cette soirée, peut être qu'on ne se serait pas adressé la parole, peut être que Jaelyn aurait eu cette envie folle de venir me voir pour me casser la gueule, mais une chance pour moi quelqu'un l'avait fait avant elle et du coup, j'avais l'impression qu'elle n'avait pas du tout envie de me casser la gueule, voilà qui était quand même très rassurant pour moi ! Cette soirée avait très bien commencée et c'était vraiment un soulagement, partie comme ça, elle aurait sans doute pu être, comme l'avait suggérer Jaelyn, mieux que celle que l'on avait passée ensemble le soir du Memorial Day, seulement cette fois ce n'était pas l'oncle et la tante de Jaelyn que nous avions rencontrés – heureusement d'ailleurs, sinon je serais mort – mais Elena Sabrovich. Elle aurait pu n'être qu'une fille comme les autres, une personne qui n'aurait absolument rien changé à cette soirée, mais non, c'était tout simplement impossible, parce que cette Elena Sabrovich, c'était non seulement la meilleure amie de Jaelyn, mais aussi une vieille connaissance à moi avec qui j'avais, comme avec beaucoup de mes vieilles connaissances, couché. C'était une vieille histoire mais vu la tension qui arriva en même temps que la jeune fille, ça devait être une vieille histoire qui était parvenue jusqu'aux oreilles de Jaelyn. En même temps, il paraît que les meilleures amies se disent tous … La jeune femme nous salua puis fit la bise à Jaelyn avant de m'adresser un petit sourire que je lui rendis, par politesse, parce qu'entre gens civilisés ça se faisait, j'espérais juste qu'avec ce sourire je ne m'attirerais pas de nouveaux les foudres de Jaelyn, après tout, un sourire c'est pas bien méchant … Jaelyn répondit avant moi à la question qu'Elena avait posée, est-ce qu'on allait bien ? Pour ma part, ça aurait pu clairement aller mieux vu que, comme l'avais dit Jaelyn je sortais tout juste de l'hôpital, j'avais une atèle au bras droit parce qu'il était brisé et du coup la vie était devenue super pas pratique étant donné que je suis droitier, mais ouais, sinon à part ça, je suppose qu'on pouvait considérer que ça allait.

    « Je ... »

    Je ne pu aller plus loin dans ma phrase sentant la main de Jaelyn sur ma cuisse, dans d'autre circonstances ça n'aurait pas était dérangeant non plus mais là je sais pas c'était quand même un peu bizarre, enfin bon, ça promettait d'être encore une soirée riche en émotions ! Après un petit sourire gêné et un raclement de gorge l'étant tout au plus, je repris la où j'en étais.

    « La super forme ! Si on oublie le .. - petit geste de la main gauche pour designer l'attelle – et puis .. - encore un petit geste, pour designer les points de suture au front – Super … Et toi ? »

    Ouais, j'étais carrément gêné et même le pire des débiles mentaux l'aurait remarqué, surtout que mes paroles se terminèrent dans un soupire. Je crois que ce n'était vraiment, mais vraiment pas la soirée idéale pour tomber sur l'une de mes ex conquête d'un soir, pourtant, Elena est une fille que j'apprécie beaucoup, mais là la situation est quand même pas idéale … Pour faire passer cette superbe rencontre, j'attrapais mon verre de whisky pour le finir, cul sec, ça aide à évacuer le stresse !

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Crossroads Fate


SFTD MEMBER ◈ love me baby


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : MARY-W.&SWEET POISON
✾ MA CÉLÉBRITÉ : C. F est une célébrité
✾ MES CRÉDITS : Datura
✾ MON MOI² : Sam & dean
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 15/02/2010
✾ MES MESSAGES : 57

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : trop indiscret
✾ STATUT SOCIAL : idem
✾ SON EMPLOI : emmerder le monde



MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Sam 12 Juin - 9:31



Crossroad Fate remplace Elena M. Sabrovich.
.




La soirée aurait pu être calme, simple et tout à fait normale, c'est comme ça qu'Elena avait vu cette soirée quand elle avait décidé de s'y rendre. Après tout, c'était un simple anniversaire, l'anniversaire d'un homme qu'elle appréciait beaucoup mais qui n'avait pas vraiment d'importance aux yeux des démons alors, elle n'avait pas vraiment de soucis à se faire, c'est ce qu'elle c'était dit en mettant les pieds dans le restaurant. Les chasseurs ont tellement l'habitude de passer des soirées à chasser, à risquer leur vie pour sauver celle de quelqu'un d'autre, qu'à certains moments, eux aussi avaient besoin de passer des soirées normales et pas seulement des soirées à se bourrer la gueule dans un bar pour finir la soirée avec un parfait inconnu. Elena était comme les autres chasseurs, elle avait connu beaucoup de soirée de ce style et ça avait quelque chose de lassant à la longue, peut être que ça venait du fait que ces soirées appartiennent à un quotidien de chasseur, c'était trop souvent et ça en devenait lassant, au fond c'était normal. Au final, peut être qu'il était plus judicieux de la part de la jeune blondinette de passer ses soirées à travailler sur un dossier, après tout, elle faisait partie de la police fédérale avant d'être chasseuse, ou peut être était-ce le contraire, elle ne savait plus vraiment. Quoi qu'il en soit, tenter de retrouver un dangereux criminel, c'était toujours plus simple que d'arrêter un démon où une créature surnaturelle, de toute évidence, les gens préféraient répondre à des questions normale plutôt qu'aux questions du style « avait vous vu du souffre après la disparition de votre mari ? ». C'était normal, des fois, les chasseurs passaient vraiment pour des fous bons à interner. Tout ça pour dire qu'il était généralement plus facile d'arrêter un humain qui tue d'autres humains qu'un démon qui tue des humains. C'était quelque chose que la jeune femme avait fini par comprendre au fil des années qui avaient composées sa vie. Quoi qu'il en soit, ce soir il n'y avait ni chasse, ni dangereux criminel à arrêté, ce soir, c'était une trêve dans son enquête pluridisciplinaire qu'elle menait à Ellington, pluridisciplinaire, parce qu'elle était venue ici en tant que membre du FBI et au final c'était ces talents de chasseuses qu'elle devait utiliser, le FBI ne lui servant plus que couverture pour mené à bien sa chasse, même si la chasse en question semblait presque perdue d'avance. Ça faisait aussi partit du quotidien du chasseur que de tourné en rond sans trouve ce qu'il cherche, mais le chasseur était assez masochiste pour continuer encore et encore même si la quête semble vaine, pour la simple et bonne raison que si lui ne continue pas à chercher la créature qui sème la terreur, personne ne le fera à sa place et elle continuera à semer la terreur. C'était une dure responsabilité la chasse, il en allait de même avec le FBI c'était deux métiers qui ne permettait pas l'abandon. C'était juste impossible, il fallait toujours continuer, sans jamais baisser les bras, c'était dur, mais il fallait que certaines personnes le fasse et si Elena faisait partie de ses personnes, c'était par choix ou par incapacité à faire les choses d'elle même, après tout, peut être qu'elle s'était contenté de suivre son modèle, c'est à dire son père.

En tout cas ce soir, elle n'avait pas l'intention de penser à tout ça, au contraire, ce soir c'était une soirée détente, alors on laisse le boulot, quel qu'il soit de côté et on profite de cette petite fête d'anniversaire. En arrivant dans le restaurant de Jackson, Elena avait très vite repéré des personnes qu'elle connaissait plutôt bien, il s'agissait de Jaelyn Miller et de Dean Winchester. Elle aurait du se douter qu'aller les voir était une assez mauvaise idée après tout, Jaelyn était sa meilleure amie et Dean un homme avec qui elle avait couché il y a des années, mais avec qui elle avait quand même couché et elle savait qu'entre Dean et Jaelyn il y avait eu quelques différents, à cause d'une histoire d'adultère, à première vu, ils semblaient réconcilier, mais est-ce que le fait qu'une fille avec qui Dean avait couché se pointe à ce moment sans doute difficile de leur vie de couple était une bonne idée ? Sans doute pas, mais Elena n'avait absolument pas pensé à ça après tout, entre elle et Dean c'était une histoire appartenant au passé, désormais ils étaient amis et au fond, c'était absurde de se fixer à l'idée que Dean ne pouvait pas être juste ami avec une femme telle qu'Elena. Le mot absurde est peut être mal approprié, en fait il est clair que comme ça sur le fait sans rien savoir de la nouvelle vie du chasseur c'était carrément improbable qu'il ne soit qu'ami avec une femme telle qu'Elena, mais Jaelyn était bien placée pour connaître la nouvelle vie de Mr Winchester parce que c'était elle qui la lui avait offerte. Bref la jolie blonde c'était donc rendue au bar pour saluer ces deux amis, et prendre des nouvelles. Mais très vite, Elena se sentit de trop, cependant la réaction de Jaelyn ne pu que la faire sourire, elle semblait marquer avec soin son territoire, il était clair net et précis que Dean Winchester lui appartenait et si elle continuait comme ça, peut être faudrait il qu'elle lui mette un collier et une laisse, de toute évidence, ça éviterait au jeune homme d'être tenté d'aller voir dans le jardin d'à côté si l'herbe est plus verte ! Suite à la réponse de Jaelyn, Elena lui fit un nouveau sourire avant de se tourner vers Dean qui d'après les dires de Jaelyn venait de sortir de l'hôpital, elle sourit encore une fois face à ce Dean Winchester complétement gêné qui semblait s'être fait taper dessus bien comme il faut.

« Ho, tu devrais faire plus attention à toi … - La jeune femme posa de nouveau son regard sur Jaelyn, avant de reprendre la parole – Moi je vais bien, je pense que je vais profiter de cette soirée pour me changer les esprits ... »

La jeune femme laissa échapper un petit sourire face à cette atmosphère des plus tendue, elle qui avait prévu de passer une bonne soirée, elle avait cette légère impression que ça commençait plutôt mal, mais tout n'était pas perdu, la soirée venait de commencer et elle n'avait qu'à laisser les deux amoureux tranquilles et aller voir plus loin pour que l'atmosphère lui semble un peu moins pesante, elle leur adressa un nouveau sourire gêné avant de prendre la parole une nouvelle fois.

« Bon, je suis ravie de vous avoir vus tout les deux, avec une infirmière comme Jaelyn, je suis sûre que tu seras vite remis sur pieds Dean ! Aller, passez une bonne soirée, à un de ces quatre. »

Sur ces mots et après un dernier sourire adressé au couple, la jeune femme fit demi tour et s'éloigna vers la masse d'invité dans l'espoir de trouvé quelqu'un d'autre avec qui discuter sans avoir l'impression de dérange, très vite elle s'éloigna pour disparaître dans le flot de gens.
Revenir en haut Aller en bas

Jaelyn N. Miller


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Dodixe
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Leighton Meester
✾ MES CRÉDITS : Dodixe & LJ
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 18/07/2009
✾ MES MESSAGES : 1192

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 26 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Serveuse & Chasseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Mer 30 Juin - 20:53

    Pourquoi est-ce qu’ils n’étaient pas dans un conte de fée ?! Pourquoi n’étaient-ils pas dans quelque chose de si simple que dés qu’on s’engueule, tout s’efface, on peut faire « echap » et revenir en arrière, moduler sa vie pour éviter certains évènements gênants ou douloureux, changé des traits de caractères de certaines personnes histoire de ne pas s’embêter avec ceux-ci. Peut-être Jaelyn aurait-elle pu changer entièrement de vie, peut-être serait-elle restée vivre avec ses parents à Londres, dans le luxe et tout le bordel, vu qu’elle aurait pu le changer pour qu’il cesse d’être aussi ignoble avec elle, seulement parce qu’elle était une jeune femme un peu différente des autres jeune filles de famille riche. La jeune femme aurait pu rester à Londres, rencontrer un garçon tout aussi riche qu’elle et aurait fini par se marier avec lui, avoir des gosses adorables et baignés dans la tune pour finir grand-mère de toute une ribambelle d’enfant, transmettant un héritage énorme aux générations futures. Finalement, à mieux y réfléchir, changer son passé n’aurait pas été la meilleure chose pour elle. Jaelyn le savait, changer le passé annulerait toute sa vie d’aujourd’hui : Elle ne serait pas partie de Londres, n’aurait pas pris l’avion, elle ne serait jamais venue à Ellington, n’aurait jamais rencontré son oncle et sa tante, ne serait pas devenue serveuse, n’aurait pas rencontré Dean Winchester et elle ne serait jamais tombée amoureuse de lui et, il faut bien l’avouer, tout ceci elle l’aurait regretté. C’est pour ça que, même si elle avait le pouvoir de changer les choses, elle ne l’aurait sûrement pas fait. Après tout, elle pouvait en vouloir autant qu’elle voulait à Dean, elle pouvait l’insulter, changer son nom dans son téléphone pour noter à la place : « Enfoiré – Pas lire », ça ne changeait rien au fait qu’elle était folle amoureuse de lui et que même s’il l’avait trompée, il l’avait fait pendant qu’ils étaient plus ou moins en pause et puis c’était comme ça, Dean regrettait, il avait fait ça par peur de ses sentiments pour Jaelyn et puis de toute façon, ils étaient trop proches, ils avaient besoin de l’autre pour suivre alors autant mettre de côté cette erreur du passé et recommencer à zéro, pour une nouvelle histoire, peut-être un peu mieux que la précédente, qui leur ferait oublier toutes ces conneries. Elle avait donc choisit cette soirée pour recommencer tout, s’afficher enfin au public avec un Dean nouveau, pas vraiment en bon état mais qu’importe, elle était son pilier pour cette soirée, faisant en sorte que son oncle ne vienne pas le tuer au passage juste parce qu’il sait qu’il est là et qu’il voudra reprendre Jaelyn, ce qui la fera souffrir et donc qui ne lui plaira pas du tout. Donc, en gros, ce soir elle était comme le garde du corps personnel de Dean contre son oncle parce que sinon il risquait fort de s’en prendre plein la tronche, déjà qu’il était bien amoché, ça ne servait rien d’en faire encore plus… Surtout qu’après toutes ces horreurs, il méritait bien une pause détente et cette soirée était l’idée pour qu’il se détende et pour qu’ils reprennent à zéro leur histoire d’amour qui battait de l’aile…

    Malheureusement pour Jaelyn, une autre blonde vint s’incruster avec eux : Sa meilleure amie, Elena. Oh, habituellement elle l’aurait accueillie à bras ouverts, lui aurait fait la bise avec entrain et aurait pris le temps de papoter avec elle cinq minutes mais là, avec Dean juste à côté d’elle, elle se sentait d’humeur, comment dire… Jalouse. Elle avait bien sûr entendu parler de l’aventure Elena/Dean qui s’était passée avant l’histoire qu’ils avaient mais le fait que le chasseur l’ai déjà trompée et qu’elle ne savait pas le nom de la salope qui avait fait ça avec lui faisait qu’Elena était potentiellement la fille avec qui il aurait pu coucher ce soir là. Jaelyn ne savait rien mais dans l’hypothèse que c’était elle, il y aurait sûrement un gros mal entendu entre elles qui finirait par un bain de sang avec Jae comme winneuse ! Bah quoi ?! Comme pour marquer son territoire, la jolie blonde avait passé sa main sur la cuisse de Dean, suscitant chez celui-ci une réaction assez étrange, un genre de gêne. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi, elle faisait ça avant alors pourquoi ne pouvait-elle pas le faire maintenant ?! S’ils voulaient reconstruire quelque chose autant commencer dés maintenant et protéger leur couple de mademoiselle l’incruste n’était pas une si mauvaise chose ! Non, vraiment, elle ne comprenait pas Dean sur ce coup-là et se mordit la lèvre comme pour montrer sa gêne à elle. Elle enleva vivement sa main avec un haussement de sourcil alors qu’il reprenait la parole, la reposant sur ses genoux, observant Elena d’un regard méprisant. Finalement elle aurait du ne pas venir à la soirée, picoler un bon coup comme elle en avait l’habitude. Elle prit son verre et le finit cul-sec, retournée vers la serveuse qui lui sourit, habitué à voir Jaelyn boire assez facilement. Tout pendant que Dean parlait, elle demanda à celui un autre verre de la même chose et soupira sans bruit, observant une bouteille de Get devant son nez. Elle ne savait plus vraiment quoi faire avec Dean, peut-être avait-elle mal agit alors qu’en réalité elle voulait seulement réparer les pots cassés. Et puis, ce devrait être elle qui devrait être gênée parce que c’était bien elle qui se trouvait en compagnie de l’homme qui l’avait trompée sans lui donner de nouvelle ! Pourtant elle ne l’était pas alors lui non plus n’avait aucune raison de l’être ! Lorsqu’Elena commença à partir, la jolie blonde se retourna, affichant de nouveau un sourire agréable avant de la voir disparaître dans la masse des gens. Elle soupira alors un peu plus fort et se retourna vers son verre qui était de retour, faisant tourner le liquide à l’intérieur comme on fait avec un grand vin et le bu cul-sec, grimaçant en sentant l’alcool fort passer le long de sa gorge. Finalement elle tourna la tête vers qui n’avait pas encore bougé et se mordit la lèvre, commandant un autre verre. Elle se retourna vers les gens, observant, cherchant plutôt quelqu’un des yeux, quelqu’un qui pourrait être son prétexte de sortie, elle avait besoin de prendre l’air, elle n’avait pas vraiment envie de parler et pourtant elle sentait bien qu’elle devait lui parler, mais bon, c’était plus fort qu’elle, elle avait besoin de s’enfuir. Adressant un sourire aimable à la serveuse, elle se retourna et lui dit en douceur que finalement, elle voulait autre chose et, pendant que celle-ci était retournée, piqua une bouteille et se leva avant de dire à Dean après s’être mordue la lèvre :

    « J’ai besoin de prendre l’air… »

    Elle lui adressa un petit sourire agréable et sortit avec sa bouteille dehors, l’emmenant sur les marches du restaurant. Elle s’y assit lentement, s’aidant du poteau pour toucher le sol avec son derrière et lorsqu’elle fut assise, posa son crâne contre celui-ci tout en serrant avec force sa bouteille. Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait, peut-être auraient-ils du attendre un peu avant de ressortir ensemble ? Tout ce qu’elle savait c’était qu’elle était folle amoureuse de Dean mais qu’elle était terrifiée à l’idée qu’il puisse un jour la tromper de nouveau et lui faire le même coup… A cette pensée des larmes lui virent aux yeux, elle respira lentement et se laissa aller à pleurer. Elle n’avait pas fait part de ses craintes à Dean, de ses doutes, rien du tout. Il ne savait pas à quel point elle l’aimait et il ne savait pas à quel point ça la terrifiait qu’il recommence ces conneries. Elle n’avait rien dit, avait tout gardé pour elle et c’était bien pour ça qu’elle buvait beaucoup, parce que c’était le seul moyen d’oublier. Elle ouvrit lentement la bouteille, la tenant fermement dans ses mains avant de jeter le bouchon et de boire une grande gorgée. On pouvait bien dire que la soirée était très mal partie…

_________________

    ✔ Sexyness is my second name...
Revenir en haut Aller en bas

Dean Winchester


SFTD ADMIN ◈ queen of everything, kiss my feet


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Sweet Poison
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Jensen Ackles
✾ MES CRÉDITS : Dodixe
✾ MON MOI² : Pepper J. Sparrow & Jillian N. Beckenridge.
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2009
✾ MES MESSAGES : 2894

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 32 ans
✾ STATUT SOCIAL : célibataire
✾ SON EMPLOI : chasseur


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Jeu 12 Aoû - 4:19

    Il y a souvent des évènement inattendus lors des soirées que pourtant on aurait voulu agréables et sans encombres, cette soirée faisait partie de celle là, elle aurait pu être parfaite, simple juste Jaelyn et moi ainsi que nos fraiches réconciliations, on aurait pu passer une soirée comme tant d’autres, comme celles que nous avions passés avant ce fameux soir où une vérité trop dérangeante était venue se poser entre nous comme un cataclysme, à qui la faute ? La réponse n’était pas dure à trouver, c’était le seul responsable de cette erreur qui nous avez fait nous séparer pendant un temps qui m’avait semblait indéfiniment long. Je n’avais jamais eu cette impression auparavant, cette sensation qui me donner envie de revoir Jaelyn à tout pris et ce même si je devais remuer ciel et terre pour parvenir à la fin, il y avait eu un moment aussi où j’avais eu envie que tout se termine, l’apocalypse et tout ce qui allait avec, en perdant Jaelyn, j’avais eu l’impression d’avoir perdu la seule raison que j’avais de repousser le combat final, mais sans elle, il pouvait bien arriver n’importe quand, j’en connaissais l’issue depuis longtemps et je l’avais plus ou moins acceptée. l’apocalypse, j’en étais responsable et c’était l’une des très nombreuses erreurs que je me devais de surmonter, j’en avais fait tellement dans ma vie, qu’on voyait bien que je ne faisais pas partit de ses gens qui tirent des leçons de leurs erreurs, au contraire, il fallait croire que j’étais ce genre de type complètement débile qui dés qu’il y avait une connerie à faire, sautait bêtement sur l’occasion ! C’était presque maladif voir compulsif ! Il fallait vraiment être complètement con pour sans arrêt recommencer les erreurs toutes plus immorales les unes que les autres sans se rendre compte avant de la commettre qu’on fonce droit dans le mur et qu’on va le regretter longtemps, peut être même jusqu’à la fin de notre vie. Certes cette histoire de tromperie semblait être régler avec Jaelyn, mais il restait sans doute quelque chose, qui ne se voyait pas, mais qui était présente en moi c’était la culpabilité et Jaelyn ressentait toujours de la rancœur, de la colère et peut être un tas d’autre truc que je pouvais comprendre et qui mettraient du temps à s’effacer. Elle m’en voulait et elle avait on-ne-peut-plus raison. J’avais l’impression d’être le pire des imbéciles et c’était peut être le cas au font, j’avais merdé tellement de fois que je méritais bien ce rôle, mais qu’importe le temps qu’il faudrait, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour réparer toutes ses erreurs stupides qui me cataloguait directement comme ce mec, pire des imbéciles de la terre. Je ne savais pas encore comment m’y prendre pour me racheter, après tout j’étais loin d’être le genre de mec qui fait tout ce qu’il peut pour se faire pardonner quand il blesse une femme, j’avais plutôt tendance à les ignorer et à m’en aller vite fait, mais avec Jaelyn c’était différent, tout était différent, sans que je ne puisse vraiment expliquer pourquoi d’ailleurs, c’était la magie de l’amouuuur ! Parce que l’amour brille sous les étoiles, d’une étrange lumière, la terre entière, en parfaite harmonie, vit un moment royal et c’est promis, on va faire interner la joueuse parce que là elle pète un boulon sérieux alors revenons en au rp, ceci vaudra mieux pour tout le monde. Le fait est tout de même que j’avais du mal à comprendre pourquoi je ne pouvais pas juste oublier Jaelyn et reprendre ma route comme je le faisais auparavant, il y avait quelque chose en Jaelyn qui avait fait que désormais tout ça était impossible, j’étais presque devenu un homme meilleur, peut être mieux qui sait ? Même s’il fallait avouer que moi en mieux c’était pas vraiment réaliste, c’était même improbable, j’étais Dean Winchester, et je pouvais changer, je pouvais modifier mon comportement, mais je restais ce même Dean Winchester, celui qui se cache sous une solide carapace d’assurance et d’arrogance et qui pourtant, ne nous voilons pas la face, n’est qu’un pauvre type ronger par une culpabilité peut être trop lourde à porter, un gars affaibli par un lourd passé et sans doute un gars qui en a raz le bol de se battre tout en ayant l’impression de mener bêtement un combat vain et au fond c’était peut être le fait qu’elle au su lire sous cette solide carapace qui faisait de Jaelyn une femme différentes de autres.

    Et pourtant, des femmes avant Jaelyn, il y en avait eu, et pas qu’une ! Il y en avait eu beaucoup, des histoires d’un soir ne connaissant pas de lendemain ou parfois des relations un peu plus longues mais toute aussi dépourvues d’avenir les une que les autres. Dans la multitude des femmes que j’avais connue il y avait eu Elena, c’était une courte histoire une nuit pas plus, mais cette Elena que j’avais connue bien des années auparavant était la meilleure amie de Jaelyn, j’ignorais comment elles s’étaient rencontrées mais une chose est sûre, c’est dans ses moment là qu’on réalise que le monde est beaucoup plus petit qu’on aurait pu l’imaginer, Elena, cette fille que j’avais rencontrée je ne sais plus où, avec qui j’avais couché et que j’avais laissé tomber après - comme toutes les autres - elle connaissait très bien la femme dont j’étais aujourd’hui amoureux et là voilà elle aussi dans cette petite ville paumée qu’est Ellington, c’était beaucoup de coïncidences qui avaient menées à nos retrouvailles dans cette ville et qui en plus nous avaient réunis dans ce restaurant pour l’anniversaire de Jackson Miller, le hasard fait bien les choses dit on, des fois, j’ai plutôt l’impression qu’il cherche à les compliquer au possible, cette soirée aurait été tellement moins angoissante s’il n’y avait eu que Jaelyn et moi et aucune chance de tomber sur l’une de mes ex ou bien l’un des siens, bien qu’en cette situation, l’un des siens aurait quand même était moins problématique, c’était moi qui l’avais trompée alors il planait comme une incertitude vis-à-vis de ma fidélité et de ma réaction quand je rencontrerais une potentielle femme avec laquelle je pourrais m’envoyer en l’air. Cette histoire avait réellement compliqués des choses qui à l’origine ne l’étaient pas et apparemment il n’y avait pas grand-chose à faire pour que les choses se déroulent de façon naturelle, notre petit trio sentait le malaise à des kilomètres à la ronde comme si cette situation n’était évidente pour aucun de nous trois et le pire, c’était peut être pour Jaelyn qui ne montra glacial envers celle qui était pourtant censée être sa meilleure amie, c’était vraiment bizarre tout ça, mais Dieu soit loué - ou pas parce que Dieu voilà quoi - Elena senti ce mal-être pensant et pris la décision d’aller voir plus loin si l’ambiance était plus festive. Bien qu’Elena soit une ravissante jeune femme tout à fait agréables et très gentille, la voir s’éclipser de la sorte me soulagea, c’était pas franchement sympa pour elle mais là, je pense que Jaelyn et moi avions besoin de nous retrouver seuls. Je devais sans doute avoir raison en pensant de la sorte car dés qu’Elena s’éloigna, l’atmosphère sembla plus légère et le sourire revint sur les lèvres de Jaelyn qui avait déjà écoulé quelques verres. Ce sourire finalement était peut être menteur, il cachait ce qu’elle ressentait au fond d’elle, sans doute vis-à-vis de moi et de ma trahison et encore une fois, je ne pouvais pas la blâmer pour ça, bien au contraire, c’était tout à fait justifier. Elle annonça qu’elle avait besoin de prendre l’air et sur ces quelques mots elle quitta la pièce. Je la regarda s’éloigner avant de me lever dans un soupire pour aller la rejoindre à l’extérieur, elle était là, sur les marches avec sa bouteille qu’elle avait dérobé à la serveuse quelques minutes auparavant et elle pleurer et c’est presque égocentrique de dire ça, mais j’avais l’impression que c’était de ma faute, j’arrête pas de tourner les choses vers moi et de dire que tout est de ma faute comme si j’étais le nombril du monde, mais bon, au moins c’était pas de la vantardise ! Bref, je détestais la voir pleurer et chaque fois que je l’avais vue pleurer, c’était parce que j’avais dis des choses que j’aurais mieux fait de garder sous silence, parce que je lui avais confier une dure vérité sur ma vie ou bien parce que je lui avais fait du mal et une chose était sûre, j’en avais marre de lui faire du mal constamment du mal et plus le temps passait, plus je réalisais qu’au fond même si je l’avais pas trompée, je lui aurait fait du mal d’une autre façon parce que je n’avais rien de bon à lui apporter, je n’étais pas l’homme idéal, je ne serais certainement pas le père de ses enfants, ni son mari, ni celui qui passera sa retraite en sa compagnie dans une jolie petite maison de campagne ! J’étais ce chasseur au destin noir qui n’avait pas d’argent, pas de maison, pas vraiment de vie au final alors bon, il aurait fallu être bête pour ne pas savoir que je n’étais pas fait pour elle et qu’elle méritait tellement mieux, elle méritait un homme capable de lui apporter tout ce qu’elle pourrait désirer et surtout un homme qui ne soit pas la cause de ses malheurs, alors notre histoire qu’est-ce que c’était ? Une amourette de passage qui finirait par se ternir avec le temps, une histoire qui se terminerait dans ma tombe ? Je n’en savais rien, mais même si je marquais la vie et le cœur de Jaelyn en cet instant, je savais qu’un jour, il y en aurait un autre tellement mieux, mais cet autre, il devra attendre que j’ai cédé ma place avant de venir conquérir la belle Jaelyn et lui offrir enfin, tout ce qu’elle mérite et que jusqu’à présent, ni moi ni personne ne semble avoir était capable de lui offrir. Tant que c’était moi et pas un autre à ses côtés, je me devais de faire tout ce dont j’étais capable pour l’aider et là, elle semblait avoir besoin d’aide. Je m’assis à côté d’elle - du côté où il a pas le bras cassé parce que la joueuse sait plus c’est lequel qui est cassé, le droit lui semble t-il, mais bon il est deux heures alors elle est pas sûre xD - et commença par lui prendre la bouteille des mains pour la poser à côté de moi - celui du bras cassé pour qu’elle soit loiiiin de l’alcoolique xD - avant de poser ma main sur la sienne.

    « Jaelyn … jsuis désolé, j’veux pas de faire mal, je sais pas comment faire pour que tu me fasse confiance je sais aussi que je le mérite pas mais je suis vraiment prêt à tout pour regagner ta confiance, je sais pas mais si c’est trop dur, de me faire confiance, peut être qu’on devrait aller passer le reste de la soirée chez toi, ça te permettrait de garder un œil sur moi, à part si tu veux plus voir ma sale tronche …  »

    Sur ces mots, je lui adressais un petit sourire discret, je voulais vraiment regagner son entière confiance, je voulais que les choses redeviennent ce qu’elles étaient avant cette histoire à la con et j’étais sans doute le seul à pouvoir faire en sorte que les choses évoluent parce que c’était moi qui avait tout fait merdé, et puis passer la soirée avec elle ne me semblait pas être une mauvaise idée c’était même plutôt plaisant, surtout si elle mettait une chemise de nuit Betty boop, raz la sale de jeu ! Spéciale dédicace de la joueuse de Dean pour la joueuse de Jae xD

_________________
UNDERCO.
Revenir en haut Aller en bas
http://sympathyforthedevil.forumactif.com

Jaelyn N. Miller


SFTD MODO ◈ princess of the world, respect me or die


✐ *´¨`*:.•.¸¸.•´¯`•. ME, MYSELF & I.

✾ MON PSEUDO : Dodixe
✾ MA CÉLÉBRITÉ : Leighton Meester
✾ MES CRÉDITS : Dodixe & LJ
✾ MON MOI² : None
✾ MA DATE D'ARRIVÉE : 18/07/2009
✾ MES MESSAGES : 1192

.MY CHARACTER .•´¯`•.¸¸.•..:*´¨`*

✾ SON ÂGE : 26 ans
✾ STATUT SOCIAL : Célibataire
✾ SON EMPLOI : Serveuse & Chasseuse


••• WHAT I AM
:


MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Dim 15 Aoû - 8:42

    Elena… Dés qu’elle l’avait remarqué, Jaelyn avait vu des petites loupiottes devant ses yeux qui clignotaient et affichaient le mot « salope » en couleurs vive, rouges, pour bien montrer la menace que celle-ci représentait. C’était tellement élégant de qualifier sa meilleure amie de « salope » alors qu’elle n’avait même pas tenté une seule approche vers Dean… Mais pourtant elle le savait bien, elle le sentait, elle était tout à fait capable de se ramener et de venir les emmerder parce qu’elle était sa meilleure amie et qu’elles ne s’étaient pas croisées depuis un bail. C’était frustrant, très frustrant, de se rendre compte qu’elle était là, bloquée dans cet endroit rempli de monde et de se rendre compte du peu de confiance qu’elle avait en Dean. Elle ne pouvait pas le croire fidèle, même un soir où il s’était presque montré exemplaire. C’était pathétique, c’était totalement idiot mais pourtant elle ne pouvait s’empêcher de douter, surtout après ce qu’il lui avait fait. Il l’avait trompée… Lui avait mentit consciencieusement pour la garder et s’était finalement laissé allé à tout déballer alors qu’il était complètement ivre et qu’ils déconnaient. Plus encore, il avait sortit ça, de but en blanc, devant tout le monde, là où la jolie serveuse bosse. Dean avait eut beau toujours manquer de classe, là il avait carrément touché le fond en lui sortant ça dans ces circonstances là. Elle ne savait même pas comment tout cela aurait pu continuer s’il ne lui avait rien dit… Il était sûrement décidé à garder le secret aussi longtemps qu’il serait avec elle, quel classe ! Elle ne comprenait pas ce comportement de gamin, pire encore, elle ne l’acceptait pas. Il aurait quand même pu lui dire avant, peut-être aurait-elle mieux digéré l’information… Ou peut-être pas ! En tout cas elle était sur le fait accompli : Il l’avait trompée, il lui avait mentit et ça ne l’avait absolument pas dérangé de faire tout ceci ! Elle avait l’horrible impression d’avoir été menée en bateau tout le temps de leur relation et malheureusement, elle avait beau avoir dit à Dean qu’elle le pardonnait, il n’en restait pas moins une grande peine. Elle souffrait de l’intérieur, son cœur était brisé en un nombre incalculable de morceau, un peu comme si l’on avait fait tomber par mégarde une figurine en verre et que celle-ci, en heurtant le béton, s’était cassée en un millier de morceaux d’une taille infime, interdisant donc à jamais de pouvoir un jour la recoller entièrement pour retrouver la figurine originale. Et bien, c’était un peu la même chose pour Jaelyn… Dean était son réel tout premier amour, le seul homme qu’elle n’ait jamais réellement aimé et maintenant elle découvrait à quel point ça fait mal, terriblement mal… Elle avait l’impression qu’aujourd’hui son cœur avait eut beau se reconstruire quelque peu, le fait est qu’il resterait sûrement à jamais détruit, qu’il ne pourrait jamais être entièrement reconstruit. Elle se sentait bizarre et alors qu’elle était là, que c’était la fête, qu’il fallait être heureux pour l’anniversaire de Jackson, elle ressentait un énorme vide… Si seulement il n’avait pas été tellement heureux elle l’aurait sûrement pris à part et serait venue pleurer quelques instants sur son épaule afin de partager un peu sa peine avec la seule personne qui arriverait à la comprendre. Elle savait qu’elle pouvait bien tout lui dire mais malheureusement, en ce jour de son anniversaire, elle ne voulait pas gâcher tout alors… plutôt que de se plaindre et se morfondre au creux de ses bras, elle préférait montrer un franc sourire et se réjouir pour lui, être là pour lui… Et voir si demain il pourrait peut-être être… là pour elle.

    C’est donc avec la plus graaaaande joie que Jaelyn a vue sa meilleure amie approcher pour lui taper la discute, à elle et à Dean. Alors que Jae aurait souhaité de tout son cœur passer une soirée calme avec Dean histoire d’essayer d’arranger les choses et la voilà, cette conne venait s’incruster entre eux deux. Enfin, l’atmosphère était tellement malsaine, tellement mauvaise que la pauvre s’était retrouvée prise entre la gêne de Dean et la jalousie de Jaelyn. Il parait que la jalousie est un très vilain défaut, et bien pour la jolie blonde, il était presque malsain. Il venait s’insinuer en elle comme un venin sadique qui changeait tout ce qu’elle était. Il ôtait de son être toute cette joie, ce sourire sincère, ces éclats de rire et sa bonne humeur naturellement, il instaurait à la place l’anarchie, lui torturait l’esprit, la rendait folle et lui faisait penser que chaque femme présente dans la pièce était une potentielle amante de Dean et qu’il allait finir dans un pieu avec l’une d’elle cette nuit. C’était presque maladif, ça la détruisait de l’intérieur à lui torturer l’estomac. Elle l’observait, tentait de trouver dans ses yeux la petite étincelle qu’il y avait avant que tout cela n’arrive mais pourtant elle ne la retrouvait pas, c’était vide… le néant… Comment tout cela avait-il pu se passer si vite et avec autant de violence ? C’était comme si un raz de marée s’était abattue entre eux et avait dévasté tout ce qu’ils avaient construit et maintenant tout avait été emporté par le torrent de la vérité. Anéantie la promesse d’une petite vie tranquille pour eux deux parce que maintenant Jaelyn ne pouvait plus lui faire confiance et ça, elle ne pouvait rien y changer. Elle allait avoir besoin de temps pour que cette confiance en lui plus revenir… si elle se décidait à revenir un jour. En tout cas une chose était sûre, ce soir elle n’était pas prête à rencontrer sa meilleure amie croqueuse d’homme alors qu’elle était avec son petit copain qui couche partout, non, ça, c’était sûr ! Alors dés lors qu’Elena était partie, Jaelyn s’était enfin sentie respirer, enfin libre. Cette scène avait le gout de la tension, de la gêne et de la rancœur, un gout exécrable qui lui restait en travers de la gorge comme un couteau qu’on y aurait enfoncé de part en part. Elle ne pouvait plus tenir ici… Elle ne pouvait plus rester à côté de cet homme pour qui elle était devenue jalouse et dont, malheureusement, elle n’avait plus assez confiance. Elle avait décidé de s’enfuir à la Jae : C’est-à-dire, avec une bonne bouteille d’alcool et sans discrétion, aucune. Elle était donc sortie prendre l’air, ne mentant pas réellement à Dean, et puis s’était posée là, toute seule, sur les marches du restaurant. Elle sentait l’air froid de la nuit sur le visage, le vent léger qui faisait quelque fois voler ses cheveux. Tout ceci était trop dur, elle devait trouver une solution au plus vite pour tout arrêter : cette souffrance horrible qui pointait vicieusement entre ses côtes lui détruisait l’estomac, elle avait envie de vomir tellement elle se sentait honteuse. Alors elle avait promis à Dean que tout irait bien entre eux, lui avait sortit un magnifique discours et lui avait juré l’avoir pardonné et aujourd’hui, elle se rendait compte que tout ceci n’était que pur mensonge et qu’en réalité elle ne pouvait même pas tenir une soirée en sa compagnie… Même pas dix minutes, sans être jalouse à en mourir et pour que toute ses belles promesses se brisent en éclat devant le fait accompli : Elle n’était pas capable de lui pardonner ce qu’il lui avait fait subir. Cette révélation en elle avait poussé les larmes à couler sur ses joues, elle se sentait anéantie, comme si le monde tout autour d’elle était en train de s’effriter et de tomber en petits morceaux. Toutes ses croyances, toute sa vie n’étaient qu’apparences et maintenant qu’elle voyait la réalité en face, de vive vue, elle était troublée, perturbée… Torturée. Les larmes roulaient, incontrôlables et voilà que maintenant, elle entendait la porte du restaurant s’ouvrir… puis se refermer, lentement. Elle le sentait, elle le savait, c’était lui. Elle ferma les yeux et pris une seconde longue gorgée, se refusant à croiser son regard innocent. C’était tellement plus dur quand il était là, toutes ces pensées noires revenaient en elle et alors qu’elle entendait le plancher grincer et qu’elle le sentait qui s’asseyait à ses côtés, elle comprenait que la discussion allait devoir s’ouvrir… Une fois pour toute et qu’elle allait devoir lui dire franchement tout ce qui lui torturait l’esprit pour qu’il comprenne. Elle ne voulait pas le faire… Elle ne voulait pas le quitter… Parce qu’après tout elle était folle amoureuse de lui… Plus encore, elle était prête à tout pour lui… Il était toute sa vie mais vivre comme ça n’était pas possible, impensable alors… Elle devait agir avant qu’il ne soit trop tard. Alors qu’il se retrouvait posté à ses côtés, elle se décida enfin à jeter un coup d’œil à lui, ne disant rien, l’expression déconfite de son visage n’étant pas partie. Pourquoi afficher une mine réjouie alors qu’elle s’apprêtait à faire la chose la plus dure de toute sa vie ? Elle le laissa volontiers lui prendre la bouteille des mains, non sans rechigner à quitter sa bonne amie et puis, avec un soupire, se résigna et regarda devant elle, les ténèbres de la nuit. Tout était noir devant elle, elle ne voyait pas à plus de cinq mètres, de toute façon les lampadaires allaient bien diffuser une lumière ténue le long du chemin vers son appartement lorsqu’il allait être temps pour elle de rentrer et puis, elle n’avait plus peur du noir depuis bien longtemps… Ce soir une autre peur venait lui glacer le sang, celle de briser le cœur de Dean par ses mots qu’elle s’efforçait de choisir consciencieusement dans son esprit avant de lui dévoiler son besoin de pause. Elle l’écouta parler, ne le coupa pas, ouvrant bien l’oreille cependant. Ces paroles lui enfoncèrent un couteau dans le cœur et les larmes roulèrent de nouveau sur ses joues, marques de la tempête qui faisait rage dans son cœur à cet instant précis. Elle soupira et regarda Dean, se mordant la lèvre de toutes ses forces pour ne pas pleurer encore plus. Elle l’aimait… Elle l’avait toujours aimé… Mais il le fallait alors, sur son sourire qu’elle aurait voulu ne jamais voir, elle se leva et croisa les bras sur sa poitrine avant de lui répondre, sa voix secouée de sanglots :

    « Je… Je suis désolée moi aussi Dean… Je t’aime… Je suis folle amoureuse de toi et ce depuis le premier jour. Je ne peux pas imaginer que je puisse te dire les mots que je vais prononcer mais il le faut… Parce que je ne me reconnais plus… Parce que l’amour à fait de moi un monstre et que la confiance que je t’avais promise n’arrive pas à revenir après tout ce que tu m’as fait… Tu m’as abandonnée… Pendant une semaine… Tu m’as trompée pour oublier tes sentiments… J’ai été attaquée par un démon parce qu’ils voulaient te faire du mal… Je t’ai attendu pendant une seconde semaine… J’ai eu peur… J’étais terrifiée… Je te croyais… mort et puis tu es revenu… On a enfin été heureux et voilà que j’apprends que tu m’avais trompée… Comment veux-tu que je puisse faire passer tout ça ? Je… je peux pas… Je suis pas assez forte et pourtant sache que je t’aime de tout mon être… De tout mon cœur et que tu me manque tellement… J’aimerais retrouver le Dean du tout début… Celui qui me faisait rire… Qui me faisait rougir… Pas celui qui fait couler les larmes sur mes joues… Je t’aime mais… Je peux pas continuer comme ça alors… Reviens me voir quand… Tu seras redevenu celui dont je suis tombée amoureuse… »


    Elle s’approcha lentement de lui et déposa un baiser salé sur ses lèvres avant de s’écarter lentement et de le regarder. Elle ne put s’empêcher de fondre en larme et se retourna vivement avant de s’enfuir dans la nuit. Ce soir là, elle était rentrée chez elle et à peine la porte fermée, elle s’était laissée glissée lentement contre celle-ci et s’était mise à hurler toute sa douleur… Comme quoi… L’amour donne des ailes mais… Le plus dur… C’est lorsqu’elles se brise et que l’on heurte le sol de plein fouet…

TO BE CONTINUED...

_________________

    ✔ Sexyness is my second name...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: [event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena   Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
 

[event n.2] Y'a des jours comme ça... - PV. Dean&Jaelyn&Elena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Autin-Grenier, Pierre] C'est tous les jours comme ça
» BATMAN vs SUPERMAN - DAWN OF JUSTICE
» C'EST ARRIVE COMME ÇA de Jean-Claude Kaufmann
» test Avec quel mec de série finiras-tu tes jours ?
» [AIDE] Utiliser son téléphone comme clé 3G+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SYMPATHY FOR THE DEVIL ◈ BEDTIMES STORIES :: SAY GOODBYE TO THE WORLD :: archives :: RPG :: SFTD 1 - Les archives :: Ellington ; Missouri :: Les restaurants :: Le Chierazza Della Speranza-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit